Intermittentes du spectacle

Sujet dans 'Les trucs nuls de la vie d'adulte' lancé par Miquette, le 5 août 2015.

  1. Miquette

    Miquette
    Expand Collapse
    La comtesse de la Miquetterie prend sa retraite ! La comtesse de la Miquetterie.

    Tu es intermittente du spectacle ? Tu as du mal à comprendre ce statut ?
    Tu t'orientes vers les métiers du spectacle et tu voudrais plus d'infos !

    Viens en discuter ici :)
     
    lalaya, Arlune, loy et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. Arlune

    Arlune
    Expand Collapse
    Une tourniquette pour faire la vinaigrette...

    Merci, @Miquette , d'avoir créer ce sujet!
    Je suis comédienne et je vise le statut mais ça me semble vraiment compliqué...
    D'autant que je ne suis pas sûre d'avoir tout saisi quant aux conditions pour passer du régime général à l'intermittence... Bref! J'espère que la discussion se développera!
     
    Miquette et Daredevil. ont BigUpé.
  3. Lolzer

    Lolzer
    Expand Collapse

    Haaa oui le sujet m'intéresse tiens ! Je serais curieuse d'en savoir plus ! Je suis étudiante pour l'instant mais il y a de forte chance que je me retrouve intermittente du spectacle et à parti "boouuuh, c'est le mal évitez tous ce statuuut ! " J'entend pas grand chose dessus ... Si certaines son intermittentes et peuvent nous éclairer de façon un peu plus concrète sur ce statut ce serait bien cool !
     
    Miquette a BigUpé ce message
  4. Arlune

    Arlune
    Expand Collapse
    Une tourniquette pour faire la vinaigrette...

    @Thewalkin'lola En vrai, les comédiens recherchent ce statut: c'est une assurance. Quand tu n'as pas de boulot, tu reçois, malgré tout, une somme chaque mois. Mais pour accéder à ce statut, il faut travailler 507 heures en 10 mois ce me semble. Et ça, c'est du sport!
     
    Lolzer, Miquette et OpiumDiary ont BigUpé ce message.
  5. Laufey

    Laufey
    Expand Collapse

    Je suis intermittente du spectacle, dans la catégorie technicienne du spectacle.
    Concrètement pour moi ça n'est pas le truc très difficile à gérer : je dois cumuler 507h de travail en 10 mois et demi. A partir de ce moment là j'ai le droit à une rémunération de pole emploi les jours où je ne travaille pas (ne me demandez pas comment c'est calculé : pole emploi fait ses calculs). Tout ce que j'en sais, c'est qu'ils se basent sur ton salaire des 10 derniers mois.
    En tout, tu as 243 jours (8 mois) de chômage assuré, une fois que tu as fait ces heures. Ça peut être 243 jours d'affilés, comme ça peut être : je bosse 30 jours, je suis au chômage 10 jours, je rebosse 20 jours... etc. Personnellement je viens d'arriver à la fin des droits que j'ai ouvert il y a 2 ans et demi.

    Il faut s'actualiser tous les mois à pôle emploi : dire combien on a touché, combien de temps on a travaillé, et qu'on est toujours en recherche d'emploi. Normalement l'employeur envoi un justificatif à pôle emploi (du moins c'est comme ça de mon côté), donc hormis pour la première demande de droits, pas besoin d'envoyer tous les papiers.

    C'est un peu comme ta box internet : quand tout va bien, tu es content, quand tu dois contacter le sav, c'est le début de la galère. La plupart des employés pole emploi ne connaissent rien à notre statut. Heureusement il existe quelques pole emploi intermittent du spectacle. Je suis passé chez eux cette année, et ils te répondent vite et de façon efficace :top:

    C'est un statut avantageux pour les employeurs, galère pour les intermittents, et contrairement à ce qu'en disent les médias il force le retour à l'emploi, vu qu'on a "que" 243 jours de chômage.
     
    Watou, Lolzer, Miquette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Lolzer

    Lolzer
    Expand Collapse

    @Arlune et @Laufey Ok merci ! Je comprend mieux. Mais j'entend aussi souvent que par exemple quand on cherche un logement, les propriétaires sont plutôt réticents quand on est intermittent... C'est du au caractère instable du statut ?
     
    Arlune a BigUpé ce message
  7. Arlune

    Arlune
    Expand Collapse
    Une tourniquette pour faire la vinaigrette...

    @Thewalkin'lola Exactement! Et puis, les intermittents ont une sale réputation: celle de saltimbanques, de miséreux. Beaucoup de gens les perçoivent comme pauvres et/ou instables financièrement.
     
  8. Coffeencig

    Coffeencig
    Expand Collapse
    .

    Merci pour ce post ! Je finis mon stage en prod et je me suis occupée de touuuus les papiers pour les techniciens embauchés ! Eh bien figurez vous que si on ne vous explique rien, bah c'est du chinois ! J'ai pu apprendre toutes les petites subtilités, des dates, des noms de professions (tous ces petits détails que si tu ne fais pas attention Pôle Emploi, considère que tu n'as pas travaillé... JOIE ! :scream: ) Et evidemment j'ai dû m''y reprendre plusieurs fois pour faire tout correctement
    Mais c'est quand même le gros mic mac même si je me suis chargée de la partie suivi social d'un film ... Parce que je vois ce qu'il faut donner et déclarer pour les intermittents employés, mais quand c'est toi l'intermittent tu fais comment ?! :dunno:
    Je suis en recherche de premier boulot (sortie d'études) en prod', et du coup quand on te fait ton premier contrat, comment tu te déclares auprès de Pôle Emploi ? Car comme ce sont tes premières heures, tu n'en as bien évidemment pas 507 de cumulées ! Donc est ce qu'il faut dès son premier contrat s'enregistrer auprès de Pôle Emploi comme "aspirant intermittent" (Héhé ! Je ne savais pas comment nommer la chose!) Donc si des Madz' ont quelques tuyaux , c'est avec plaisir :top:
     
    Arlune a BigUpé ce message
  9. Laufey

    Laufey
    Expand Collapse

    @Thewalkin'lola Oui, une grosse galère pour trouver comment se loger. Le mieux c'est soit d'avoir de bons garants, soit de passer directement par des particuliers à qui tu peux expliquer ta situation et qui vont t'écouter pour de vrai. Perso j'ai changé d'appartement l'an dernier et ça a été une galère pas possible parce que dès que je prononçais le mot "intermittent", les agents immobiliers se renfermaient, voire même me raccrochaient au nez. Au final je suis tombée sur un agent immobilier compréhensif, et avec mes très bons garants il a poussé un peu mon dossier pour le faire accepter. Juste un gros coup de bol.
    C'est pas tant dû à une réputation de miséreux, c'est dû au fait que certaines professions intermittentes (quasi toutes finalement) nécessitent de bouger parfois de ville et / ou impliquent de grandes zones de chômage. Donc : possibilité de ne pas payer le loyer (dans la tête du proprio). Il y a aussi des histoires d'assurances. Un agent immobilier m'avait expliqué que certains proprios souscrivent à une assurance qui fait qu'ils ne peuvent louer qu'à des CDI, ou des contrats de plus de 6 ou 8 mois.

    @Coffeencig Je te conseille d'appeler une agence pole emploi (spectacles si possible), pour leur poser toutes tes questions. Je ne me souviens plus très bien, mais il me semble que tant que tu n'as pas cumulé tes heures, tu n'es pas considérée comme intermittente par pôle emploi. Ils te considèrent juste comme demandeuse d'emploi.
    Il me semble que tu n'es enregistrée comme telle que lorsque tu fais ta première demande de droits (mais je peux me tromper)
     
  10. Naschpükya

    Naschpükya
    Expand Collapse
    Back in the game.

    Eh dites, pourquoi le seul sujet sur l'intermittence du forum est dans le forum "trucs nuls de la vie d'adulte"?
    Je ne sais pas... c'est un peu compliqué à comprendre, certes, mais ce n'est pas nul. Je l'ai choisi, j'aime ce que je fais (je suis dans la technique de spectacle).
    Qui sait peut-être que mon petit poste permettra au moins de déterrer ce topic. :happy:
     
    Luce K. et Arlune ont BigUpé.
Chargement...