J.O. de Sotchi : Stephen Fry en appelle à l'humanité du CIO

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 8 août 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Ecnerrolf

    Ecnerrolf
    Expand Collapse
    Je ronfle, mais j'aime pas la concurrence

    Le boycott est quasi impossible car il faut un effet de masse (plusieurs états doivent boycotter) et c'est rare que cela se fasse (je m'en rappelais qu'on en parlais pour la Chine si elle n’arrêtait pas sa colonisation du Tibet, mais cela n'a pas vraiment fonctionné).

    Le mieux à faire, comme pied de nez géant, c'est faire comme Cathy Freeman: chaque athlète vainqueur se trimballe avec son drapeau et le drapeau arc-en-ciel. A la base, le port de drapeau n'est pas de la propagande, il ne parle pas :d
     
  3. Lephisa

    Lephisa
    Expand Collapse
    Y

    Si les sportifs qui participeront à ces Jeux pouvaient t'entendre !
     
  4. Linka

    Linka
    Expand Collapse

    J'ai entendu parler de cette lettre il y a quelques jours, et ça m'a bien énervée.


    Non pas que je sois d'accord avec la politique de Poutine, évidemment. Mais ce qui me fout toujours en rogne c'est cette capacité de s'indigner à géométrie variable et cet impérialisme bien occidental. Les appels au boycott fleurissent quand il s'agit de la Chine et la Russie, mais pas pour les sacro-saints USA et GB, bien sûr que non.

    Stephen Fry était bien content d'accueillir les JO à Londres en 2012. Bizarrement, on ne l'a pas entendu demander de boycott malgré que son gouvernement ait mené une guerre illégale, qui a détruit un pays et fait des centaines de milliers de morts en Irak. Le gouvernemet britannique a encore plus de sang sur les mains que Poutine. Mais j'imagine que ces vies là étaient moins importantes pour lui.
     
  5. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Hello ! 

    Cet article a été mis à jour car il y a eu de nouveaux développements : 

    1/ Le Premier Ministre Britannique, David Cameron, a assuré qu'il était également préoccupé par la situation des LGBT en Russie mais que le boycott n'était pas la solution. 

    2/ Plusieurs athlètes gays (ou "pro-LGBT") sont prêts à porter des badges arc en ciel aux JO, à profiter des micros tendus pour faire passer le message. 

    3/ Interrogé par Gay Star News, un porte parole du CIO a répondu que toute manifestation "pro-LGBT" pourrait tomber sous le coup de l'article 50 alinéa 3 de la Charte Olympique, et que par conséquent, les athlètes pourraient être sanctionnés. 

    Voilà la situation actuelle... Pendant ce temps, les violences (verbales et physiques) escaladent en Russie. (voir les 2 liens fin de l'article).
     
  6. Marcelline P.

    Marcelline P.
    Expand Collapse
    Aérodynamique comme une madeleine.

    Je ne pense pas qu'il soit judicieux de comparer les gouvernements occidentaux à celui de Poutine, quand bien même on s'en tiendrait à une considération idéologique sur leur impérialisme respectif. Ce qu'est en train d'allumer Poutine, c'est une guerre civile fondée non pas sur un quelconque prétexte stratégico-vengeur (comme ce fut le cas lorsque fut déclarée la guerre à l'Irak par les Etats-Unis*en premier chef, Stephen Fry étant britannique by the way) mais une guerre civile qui se veut purgative, sans qu'aucun mal réel n'émane de la communauté LGBT russe : si l'on admet que l'Irak a tout aussi bien servi de bouc émissaire (parce que le Golf, c'est compliqué), on peut tout de même faire la différence entre une force étatique, militaire, armée, potentiellement terroriste et violente d'un côté (là je suis gentille), et de l'autre un bon paquet de civils qui veulent juste s'aimer tranquillement et éventuellement élever des enfants dans l'idée que l'amour entre êtres humains tous uniques et bizarres, c'est beau.
    DONC, pour résumer cette réponse à @NimeY, non, je ne pense pas qu'on puisse si facilement renvoyer la balle dans le camp des méchants-occidentaux-politiquement-corrects-quand-ça-les-arrange, parce que Poutine a tout de même PLEIN de sang sur les mains. Même si la critique vaut le coup d'être tentée, hein, je ne dis pas. C'est toujours constructif (regardez, ça me donne l'occasion de dire plein de bêtises que vous ne lirez même pas jusqu'au bout parce qu'au fond les débats c'est chiant et qu'on voudrait toutes s'aimer dans l'harmonie universelle).


    *Loin de moi l'idée de vouloir légitimer une guerre quelconque dans l'absolu, mais c'est juste pour clarifier crimes et mobiles dans chaque situation.
     
  7. Nuageoise

    Nuageoise
    Expand Collapse
    Je suis doux marshmallow

    Il y a les championnats du monde d’Athlétisme qui se déroule en ce moment, à Moscou.
    Et Moscou ça se situe bien en Russie, alors pourquoi on en parle pas :O

    Qu'en est-il de la situation ?
     
  8. voyage.in.moi

    voyage.in.moi
    Expand Collapse

    Enfin moi je ne m’intéresse "pas plus" ou "pas moins" au lois dont on parle ici car je pense simplement qu'il y a plus important (surtout au niveau de la Russie, qui est d'ailleurs un pays que j'ai déjà visitée et qui est très sympa, mais comme pour la France, il y a des points beaucoup plus importants à regarder).

    Mais j'avais envie de dire deux ou trois choses :
    -Pourquoi vouloir à tout prix mettre une loi en avant qui ne concerne qu'une minorité ? J'ai l'impression que le groupe LGBT est comme un enfant gâté en manque d'affection/crise d'ado. S'ils étaient plus ingénieux, au lieu de tapager d'une façon grossière à coup de Gay Pride et d'images choc, je me demande si Poutine aurait même juste imaginé à voter cette loi ? Je ne parle pas d'être sous silence, mais d'être plus intelligent.

    -Pourquoi on retrouve tant tôt des articles qui veulent promouvoir l'amour entre les gays (ce dont je n'ai rien contre) mais tant tôt un article qui se plaint que l'amour n'est pas important ?

    Enfin je veux juste dire que la Russie, il y a une forte base religieuse, et bien que je ne crois pas en des dieux, je pense que le minimum est de respecter cette histoire religieuse (il n'y a qu'a voir les magnifiques églises de la Russie) qui a fait, mine de rien, l'histoire du pays ou on vit actuellement. Et la je reviens au premier point, je pense qu'il y a des façons beaucoup plus ingénieuses pour ce faire accepter et ce n'est pas en crachant sans honte et comme des enfants en crise sur l'histoire d'un pays.

    Et puis la seconde guerre mondiale, on se rappelle ? Si la Russie a gagnée, c'est bien grâce à sa population ! Je pense que ce problème est assez compliqué et a besoin de prévisions sur le court terme beaucoup plus profondes pour comprendre les choix de Poutine (qui en tant que président possède basiquement assez des cartes et d'enjeux en main). En tant que regard partant de la France, et possédant beaucoup de copines Russes, je ne pourrais pas simplement me permettre de dire que la Russie est mauvaise à l'américaine. Je ne me permet pas de critiquer, regardez juste ce qui s'est passé avec les soi disant attaques d'armes chimiques en Syrie (c'est du hors sujet, juste une image).
     
  9. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    @voyageinmoi

    Je pense que tu passes à côté du problème. Il n'est pas question de mettre une loi en avant, ici ça dit simplement qu'il est illégal d'être homosexuel, et que cette loi doit s'appliquer au reste du monde si le reste du monde foule le sol Russe. C'est un déni clair des droits de l'homme. Le sort des homosexuels en Russie est d'une cruauté insoutenable actuellement, je pense notamment à de jeunes homosexuels qui ont été battus à mort depuis quelques mois, l'un d'eux a eu le crâne fracassé par une pierre de vingt kilos. La propagande du gouvernement a atteint la population : selon un sondage de l’institut russe Levada, 34% des personnes interrogées pensent que l’homosexualité est une maladie. Pour 49% des sondés, les homosexuels devraient être «soignés» et pour 5% d’entre eux, ils devraient être physiquement «liquidés».

    Ce n'est pas une question de "petite loi qui touche une minorité", je pense que tu n'as pas été sensibilisée sur la question, c'est aussi pour ça que je te donne ces infos. Il s'agit d'un massacre moral et physique d'un groupe de personnes, en raison de leur identité sexuelle, avec l'accord du gouvernement.
     
  10. voyage.in.moi

    voyage.in.moi
    Expand Collapse

    Toi aussi je pense que tu passe à côté du problème puisque la loi n'interdit pas d'être homosexuel, mais de faire de la propagande ce qui est complètement différent, et à l'arrivée des JO dans quelque mois on comprends un peu mieux l'arrivée de cette loi "à la va vite" car elle ne date pas de 10 ans et n'as même pas eu vraiment de préparations. Poutine, mieux placé que nous sur les problèmes de son pays, devait avoir beaucoup de raisons pour voter ou ne pas voter cette loi, et c'est pas au travers de nos yeux, non culturels, de dehors du pays qu'on peut juger ce président (risque de manifestation Russes plus violents qu'en France, baisse de popularité, enfin de multiples raison). Eh puis comme je l'ai dit la plus part du temps les homosexuelles (d'ailleurs on as la très belle image également avec le groupe Femen) ne se font pas publiquement détester pour leurs simple orientation, mais la plus part des fois par leurs grande aptitude à faire de la provocation. Femen par exemple brûlent des croix, profanent des églises, et après postent des images chocs et sanglantes pour enrouler le public, les homosexuelles font des Gay Prides dans des lieux comme Jérusalem quoi... Il y a des façons plus intellectuelles pour arriver à destination j'ai envie de dire. Enfin soit, c'est juste mon coup de gueule, je sors du débat.
     
  11. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    @voyageinmoi Les FEMEN ne sont pas homosexuelles, du moins ce n'est pas leur unique combat, je pense que tu mélanges beaucoup de choses.

    Les personnes qui ont été agressées en Russie n'ont pas fait de propagande. Des milices cherchent à "dénicher" des homosexuels, notamment dans les groupes adolescents, et les passent à tabac sans raison autre que leur orientation. Récemment des groupes ont kidnappé des jeunes, et les ont torturés face à une caméra jusqu'à ce qu'ils avouent être homosexuels, puis ont mis ces vidéos sur le net. Tu parles de respect de la religion, mais il y a de nombreux pays ultra-religieux qui sont très ouverts sur les questions LGBT (je pense aux pays d'Amérique du Sud, où le changement de sexe est beaucoup plus facile), les deux sont loin d'être incompatibles. De même, tu parles de propagande interdite, mais on ne peut pas passer à côté du fait que les homosexuels  sont torturés, séquestrés, arrêtés. "Propagande" ou pas, le non-respect des droits de l'homme n'a pas à être justifié par une loi.
     
  12. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!


    C'est sûrement l'argument le plus WTF que j'ai jamais entendu: "Eh les gars, on a gagné la guerre, du coup vous pouvez pas nous critiquer nianiania!"
    N'importe quoi...
    A ce prix là on critique plus les États-Unis, la Chine...

    D'ailleurs tu parles de la population qui a aidé à gagner la guerre, mais je te rappelle que dans cette population, il y avait aussi des homos...
    D'ailleurs j'ai l'impression que tu connais au fond assez mal l'histoire de la Russie: sais-tu que les comportements homosexuels ont été interdits... seulement avec le début de l'URSS? Il y avait une grande tolérance à cet égard en Russie, alors que le pays était vraiment plus religieux que maintenant (d'ailleurs soyons sérieux 2 minutes, l'orthodoxie en Russie est quand même souvent de façade, où, et je l'ai vécu, il compte plus de dire "fais pas ci, fais pas ça", bref faire la morale aux gens, que de changer soi-même son comportement, parler de spiritualité...), donc bon, je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec un pays religieux (en gros ça a été interdit entre moines, au XVIIème-XVIIIème siècle je crois, car ça posait des problèmes, mais c'est à peu près tout).
    D'ailleurs je rajouterais que l'orthodoxie n'est pas la seule religion historique en Russie, y'en a d'autres, faudrait aussi voir à demander leur avis sur la loi, non? (vu que visiblement, dans un pays pourtant officiellement laïc comme la Russie, on fait des lois en fonction d'une des religions du pays...)

    Car cette nouvelle loi, oui, elle n'interdit pas l'homosexualité, mais elle renforce de facto l’impunité en cas de crimes homophobes. Et elle n'interdit pas juste les gay-prides, mais aussi le fait de dire, tout simplement, qu'on est homo.

    Tu as des amis russes, moi aussi. Quelques uns, qui vivent en Russie, sont homos.
    Tu imagines comment ça se passe pour eux s'ils veulent un jour habiter en couple? Sachant qu'ils n'ont même pas le droit de dire qu'ils sont en couple! Vivre dans le mensonge, yaï! En gros tu passes ta vie cachée (nan mais c'est un coloc maman...), sinon tu peux avoir à faire avec la loi, ou, mieux, avec les "casseurs de pédés" (j'ai assez peur pour un de mes amis d'ailleurs, les homos sont aussi une partie du peuple russe, vouloir vivre sans avoir peur de finir au poste de police et/ou de se faire tabasser, ça me semble être une aspiration légitime)

    Mais bon, comme dirait un autre ami russe, homophobe celui là, "en Russie on n'a pas d'homos" (bah oui bien sûr, ce que je ne vois pas n'existe pas)

    Il n'est pas question de critiquer ici "la Russie" (que tu vois visiblement comme une espèce d'entité éternelle...) mais de critiquer son gouvernement.
    Il se trouve qu'en Russie, j'y ai vécu, et je ne vois pas en quoi c'est faire preuve d'irrespect que de critiquer certains aspects du gouvernement, voire de la mentalité russe.
    Ils ont ont un gros problème avec les droits de l'Homme en général (je suis d'accord qu'on se focalise peut-être trop sur les droits LGBT alors que justement, le problème est beaucoup plus global en Russie), et il se trouve que les dits-droits de l'Homme ont une vocation mondiale...
    J'ai franchement l'impression que tu idéalises ce pays.

    Remarque, la Russie ne prétend pas être une démocratie (mais une "démocratie souveraine", modèle qui s'est exporté d'ailleurs....)

    Tu parles de religion: si on te suis, dans le but de "respecter" l'historie religieuse on aurait eu aucune avancée sociale pour les femmes, les homos, en France, "fille aînée de l’Église".

    Par exemple, le racisme, c'est vraiment pas ma tasse de thé, je ne vois pas pourquoi je me priverai de dire qu'il y a un gros problème avec en Russie, et que la majorité des Russes sont racistes (bien que très hospitaliers, enfin du coup, très hospitaliers sauf avec les noirs, les arabes, les caucasiens du Nord, les bouddhistes, les centre-asiatiques...).
    Idem pour l'homophobie, idem pour le mépris/la haine de tout autre religion/courant religieux que l'orthodoxie, idem pour le sexisme.

    J'adore ce pays, j'aimerais retourner y vivre (mais pas pour y faire ma vie, trop compliqué niveau mentalité), ça ne m’empêche pas d'être réaliste sur les points positifs et négatifs, et d'affirmer que oui, les droits de l'Homme ça me tient à cœur, et qu'objectivement on ne peut souhaiter que qu'ils commencent à les respecter (mais bon c'est pas demain la veille dans un pays peuplé de gens autant fatalistes, "en Russie la vie ne vaut rien" comme dit l'expression).

    Sinon, je ne comprends pas ta défense de Poutine, qui sait ce qui est bien pour son pays selon toi: il sait surtout ce qui est bien pour conserver le pouvoir, s'enrichir et permettre à ses amis de s'enrichir (il suffit de voir son "interprétation" de la Constitution pour pouvoir se représenter, les nouvelles lois électorales qui ont pour conséquences de ne plus avoir d'opposition politique autre que les communistes et les fascistes, penche-toi dessus si tu ne les connais pas, c'est très instructif pour mesurer la dérive autoritaire d'un pays, la répression des manifs menées à cause des fraudes électorales...).
    S'il veut vraiment faire des lois pour le bien de son pays (qui comptent un peu plus qu'une loi qui interdit aux homos de dire qu'ils existent), pourquoi ne pas s'attaquer à la corruption?
    A la pollution, dans un pays qui vit désastres écologiques surdésastres écologiques (ah mais non, dans la région où j'étais, c'était à cause de Gazprom... suis-je bête, pourquoi faire une réglementation alors?)
    Au fait que la composition sociale du pays ce soit "pauvres, très très pauvres et très très riches", au racisme qui vise plus de 20% de la population russe (dans le sens de russienne, pas de russe ethnique, racisme qui peut être gouvernementale, coucou l'interdiction aux caucasiens de travailler sur les chantiers des JO de Sotchi), à l'éducation qui est en jachère, à la propagande (y'a pas d'autres mots) dans ce secteur, qui voit, sous couvert de patriotisme (ce qui est pas forcément négatif à la base), le déploiement d'une idéologie "nous sommes les meilleurs du monde, les autres c'est des lâches/fainéants etc" , s'appuyant sur les pires conneries niveau histoire jamais entendu (parler de la Seconde Guerre Mondiale avec certains russes, c'est à mourir de rire (et à vouloir se pendre, aussi), je ne parle même pas du fait qu'un jeune français connaît sûrement mieux l'URSS que la plupart d'entre eux...)

    Comme tu l'as si bien dit, c'est une loi qui concerne une minorité, du coup si tu ne comprends pas bien pourquoi on en parle, il faudrait aussi ne pas très bien comprendre pourquoi c'est cette loi qui sort alors que y'a juste plein plein de trucs à faire dans le pays.

    Ça se sent que tu aimes ce pays, seulement, il me semble que ce n'est pas en fermant les yeux, voire pire, en justifiant les atteintes aux droits de l'Homme hélas trop nombreuses, par l'histoire et la beauté du pays (qui certes, n'a connu que des autoritarismes), que tu en dresses un beau portrait.
    Pour moi, au contraire, ce pays, que j'adore, vaut franchement qu'on se batte pour un meilleur respect des droits de l'Homme là bas (et pas juste ceux des LGBT)
    La Russie, oui, mille fois oui, mais en restant réaliste.
     
Chargement...