J'ai 15 ans, et je veux devenir militante écologiste

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lucie Kosmala, le 11 avril 2018.

  1. Lucie Kosmala

    Lucie Kosmala
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    #1 Lucie Kosmala, 11 avril 2018
    Dernière édition: 11 avril 2018
    ----- Publicité -----
  2. Eweo

    Eweo
    Expand Collapse

    Voici mes tips ecolo pour aider la planète: :caprice:

    Manger:
    - frais, local, bio, le plus possible et essayer de choisir le plus possible sans emballages, cuisiner soi même, faire les marches, les coopératives, jardiner si possible
    - utiliser des tupperwares ou des récipients pour transporter ses aliments, sa boisson, éviter le papier alu
    - acheter le moins de choses possible en supermarché/éviter les produits industriels
    - adopter un régime végétarien/vegan
    - préférer le fromage de chèvre brebis au fromage de vache (le côté industriel étant moins développé en général pour les chèvres et les moutons)
    - préférer la volaille à la viande de bétail (moins polluante)
    -préférer les emballages en plastiques renouvelables, biosourcés si possible, préférer les bocaux en verre plutot que les bocaux métalliques

    Hygiène:
    -fabriquer ses propres cosmétiques a l’aide d’ingrédients bio et naturel (internet est une mine d’or)
    -utiliser des cosmétiques bio/naturelles, limiter ses déchets
    -passer à la cup
    -utiliser des protections en coton lavables pour les règles
    -idem pour les couches lavables des bébés
    -utiliser des détergents naturel (bicarbonate, pierre blanche, vinaigre blanc)
    -utiliser des savons et des shampoings biodégradables


    S’habiller:
    - réduire sa fréquence d’achats
    - faire durer ses vêtements le plus possible, les choisir pour qu’ils durent le plus longtemps possible
    - limiter l’achat de cuir
    - revendre ses vêtements, trier, donner ce dont on a pas besoin, réparer (et pour les objets en général), donner une seconde vie utile à ses vêtements
    -privilégier les marques qui fabriquent de façon éthique
    -privilégier les marques qui fabriquent de façon éthique et écologique, vegan
    - favoriser les vêtements en matière naturelles avec des ressources gérées durablement, ou matières de synthèses biosourcés, éviter les matières synthétiques issues de ressources pétrolières
    -privilégier la qualité et les prix un peu plus cher à la quantité moins chère et plus régulière
    - chopper en friperies, prêter, échanger ses fringues avec ses proches

    Autres:
    - recycler le plus possible, adopter un mode de vie qui se rapproche du « 0 déchet »
    - acheter moins mais mieux
    - limiter le plus possible les emballages et surtout les plastiques !!!
    - prendre soin de son matériel électronique, recycler
    - se tourner vers des logements peu gourmands en énergie, bien isolés
    - s’approvisionner en « énergie verte», électricité fournie à partir de modes de production renouvelables
    - il est possible de trouver des banques qui investissent leur argent en partie dans des projets respectueux vis à vis de l’environmment
    - favoriser l’economie circulaire généralement compatible avec les principes de l’écologie

    Et le plus important: échanger, s’écouter, s’entraider, chercher des idées nouvelles avec des gens autour de l’ecologie


    Certains points sont criticables mais j’ai essayé de ne pas trop dire de bêtises ! Personnellement je suis loin d’appliquer tout ça mais j’essaie de réfléchir à ce que je pourrai faire de mieux pour l’environnement et de m’ameliorer petit à petit
    Et vous c’est quoi vos conseils ? :dowant:
     
    Polaire, olaflor, LittleB et 15 autres ont BigUpé ce message.
  3. tegan_claude

    tegan_claude
    Expand Collapse
    vintage androgyne

    Merci beaucoup pour cet article, moi aussi j'ai 15 ans et je me sens seule à me rendre compte à quel point c'est important dans mes amies. Je réfléchis beaucoup aux questions d'avenir et pas seulement en écologie, dans tout en fait. J'ai essayé de trouver des associations près de chez moi mais habitant à la campagne c'est un peu compliqué. Je suis devenue pesco-végétarienne ( je mange du poisson mais pas de viandes ) à cause de la souffrance animale mais aussi pour des raisons écologiques malheureusement je ne peux pas supprimer le "pesco" à cause de mes parents.

    Tout ça pour dire que je me sens moins seule à comprendre tout les enjeux auxquels on va devoir faire face parce que nous sommes la génération qui va devoir agir et trouver des solutions.
     
    petitegazelle, LittleB, Major Lazer et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #4 skippy01, 11 avril 2018
    Dernière édition: 12 avril 2018
    lafillelabas, Vanheptune, Burial et 11 autres ont BigUpé ce message.
  5. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Qui a quoi?

    Stérilisation totale de la population et le problème est réglé dans moins de cent ans.
    Ou une catastrophe monumentale qui diminuera d'un coup l'ensemble de la population mondiale de sorte que notre système mondial soit complètement obsolète et qu'on soit obligés de trouver une nouvelle façon de fonctionner.
    En dehors de ça, je vois pas trop d'autre solution.
    Je veux pas faire bader, mais je suis d'accord avec @skippy01 , l'écologie c'est trop tard. On peut trouver des petits tips comme les coton-tige réutilisables ou fustiger les utilisateurs de voitures diesel, mais ça ne nous ramènera pas Barbra. Si on ne peut pas modifier le train de vie de l'homme moderne, on peut le faire disparaître; pourquoi se demander quel monde on laissera à nos futures générations, si ces générations sont néfastes et largement dispensables pour l'écologie? On retire l'élément perturbateur et tout est réglé, mais oui! Pas de génération = pas de problème quant au monde meilleur à leur laisser.

    Du coup désolée pour le trop plein de misanthropie, mais si on continue la croissance humaine, il restera une solution.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #5 Kaus Australis, 11 avril 2018
    Dernière édition: 11 avril 2018
    lafillelabas, aude11110, Burial et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Et ceux qui s'y sont mis mais qui sont quand même sceptiques, elle leur répond quoi, du coup ?
     
    Anna Lisa et château fort ont BigUpé.
  7. tegan_claude

    tegan_claude
    Expand Collapse
    vintage androgyne

    Même si il est peut-être déjà trop tard j'estime qu'il est toujours mieux d'agir que de baisser les bras.
     
    LittleB, aude11110, ChansonMuette et 8 autres ont BigUpé ce message.
  8. Naty-chan

    Naty-chan
    Expand Collapse

    J'essaye aussi d'agir à mon échelle (bon je suis loin d'être parfaite et j'ai encore une bonne marge de progression), mais il est vrai que le constat à l'échelle globale est plus qu'alarmant et je ne suis pas très optimiste...
     
  9. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Qui a quoi?

    Je suis d'accord que c'est bien d'agir, pas de souci.
    Mais je vois difficilement comment ça peut changer les choses :hesite:
    Ce qui impacte l'écologie de façon majeure, ce sont des éléments sur lesquels on n'a aucune prise. L'industrialisation des pays émergents, la monopolisation des grosses firmes sur des produits de nécessité qui exportent partout dans le monde et surtout à des endroits où les populations ne peuvent pas vraiment se permettre de trouver des alternatives...

    Au final certes on peut améliorer des choses pour nous, à notre échelle, mais j'ai peur que ce soit uniquement à notre échelle et que ça ne dépasse jamais ce niveau.

    C'est sûr que l'écologie c'est primordial, avec les catastrophes naturelles on va avoir des vagues de migration de populations humaines comme on n'en a jamais vu et ce sera ce qui nous impactera le plus (parce qu'ici en France, les tsunamis, tout ça, c'est pas vraiment nous qui allons les subir, par contre justement on va accueillir ceux qui les subissent). Là on fera comment, j'en sais rien, peut-être qu'on crèvera tous de faim ou qu'on se battra dans ce qui restera des supermarchés (ce coup-ci pas pour du Nutella mais pour des pâtes, ouéééé...). (pour ça aussi que je me demande si "un monde meilleur pour les futures générations" n'est pas un oxymore, c'est pas parce que j'achète au producteur local de légumes bio que je considère l'existence des générations futures comme intéressante, à mon avis la vie humaine ne sera bientôt plus un cadeau :neutral:)

    On a juste ce gros problème de notre impuissance, notre absence d'impact réel à tous les niveaux qui sera de plus en plus prononcé, en tant que gens Lambda qui n'avons pas grand chose à dire des lignes politiques majeures de la mondialisation. On peut toujours considérer que les changements à notre niveau sont importants, j'aimerai y croire, on peut aussi admettre qu'on nous fait croire que l'avenir du monde se joue à notre niveau alors qu'on a la force d'une mouche face à un cachalot-et je ne sais pas sur quel business de naïveté jouent les grosses firmes, mais quand tu vois que la majorité des produits bio sont détenus par Monsanto qu'est écologiquement pas fin, on peut se demander à quel niveau de cynisme on se trouve.

    Oui c'est bien de trouver que tout le monde devrait faire pareil que soi.
    On peut aussi se demander si ce qu'on veut changera la face du monde.
     
    Ouestrion, Maia Chawwah, Solal et 9 autres ont BigUpé ce message.
  10. The Trve Freyja

    The Trve Freyja
    Expand Collapse
    I like my coffee like my metal...

    Il y a eu des choses intéressantes dans ce débat, mais pour ma part je pense que les petites actions individuelles, si elles ne sont pas vaines, sont insuffisantes. Il faut sortir du mode de production actuel, c'est à dire l'économie productiviste et globalisée, par des moyens politiques radicaux, c'est à dire l'action collective. Faire son petit marché bio et des cosmétiques maison, c'est très bien (encore que pas donné à tout le monde), mais c'est une façon de se redorer la conscience, un peu comme on fait sa "BA" (bonne action) chez les catholiques. Autrement dit, chacun vit dans sa petite bulle individualiste en pensant que cela dispense du reste (par exemple, dans la liste énoncée par la première Madz il n'y a pas "militer" ou même "voter" pour celles et ceux qui y croient encore). Le triomphe de la pensée libérale, du chacun pour soi, nous a isolés les uns les autres, enfermés dans nos pratiques domestiques et éloignés du terrain du débat et de l'action communs. D'ailleurs, bien que je sois d'accord avec toi dans l'ensemble, @Kaus Australis, et que je pense que cela relève de la maladresse, ton avant dernière phrase, dans un autre contexte, est tout bonnement synonyme de donnage de leçon, voire d'intolérance (mais j'ai compris que tu es de celles qui critiquent l'individualisme, je rebondis juste sur ta formulation) : "c'est bien de trouver que tout le monde devrait faire pareil que soi"... Remis dans un autre contexte, c'est comme si je disais "faites comme moi, je suis un modèle, tout ceux qui vivent différemment de moi sont des ignorants"...
     
    LaSergenteChef, lafillelabas, aude11110 et 13 autres ont BigUpé ce message.
  11. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Qui a quoi?

    @The Trve Freyja plutôt dans le sens où la personne qui veut que tout le monde soit comme elle, cf la madz de l'article, est de bonne foi et croit en son combat dur comme fer.
    Mais perso j'y crois pas. C'était plutôt une réponse au ton un peu limite du «si tu ne changes pas le monde ne changera pas». Croire en un combat c'est bien, s'imaginer de bonne foi qu'on est dans le vrai c'est beau. Mais c'est pas souvent pour ça qu'on a raison.
     
    Ouestrion, château fort et The Trve Freyja ont BigUpé ce message.
  12. Jeannedarkh

    Jeannedarkh
    Expand Collapse
    Mindfuckée en reconversion

    @Kaus Australis rien de méchant, vraiment, c'est pas dans le but de chercher la petite bête, mais je tique juste sur un bout de ton message "Ce qui impacte l'écologie de façon majeure, ce sont des éléments sur lesquels on n'a aucune prise. L'industrialisation des pays émergents, la monopolisation des grosses firmes sur des produits de nécessité qui exportent partout dans le monde et surtout à des endroits où les populations ne peuvent pas vraiment se permettre de trouver des alternatives..."
    Je trouve que ça exclue un peu les pays déjà émergés voir dominants l'économie mondiale de l'équation. Comme le nôtre. Ça me paraît logique que des pays souhaitent calquer un mode de vie similaire. J'ai toujours eu du mal (en voyage surtout) avec ceux qui fustigent les pays dits émergeant de polluer la planète quand on vient d'un pays qui surpollue. C'est inquiétant certes, surtout dans le cas de la Chine et de l'Inde qui représentent des milliards d'êtres humains rien qu'en 2 pays. Mais qui sommes nous pour leur jeter la pierre ? On envoie en Inde une bonne partie de nos déchets, dont beaucoup de composants techno très dangereux et polluants...

    Et à mon sens, on a tous un rôle à jouer, même si j'avoue que je pense qu'on va droit dans le mur aussi. Mais ensemble, on peut décider de s'y préparer à se le manger ce mur. Et développer des stratégies pour mieux survivre en cas de catastrophe(s) écologique(s ) ou d'un bonne bombe qui nous atomisera (bon là, okay, à part aller vivre sur Mars ou édifier un méga bunker, je vois pas) ;)
     
    LaSergenteChef, lafillelabas, ChansonMuette et 4 autres ont BigUpé ce message.