J’ai 16 ans et je suis (quasiment) indépendante... deux ans plus tard !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 10 novembre 2016.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Crépuscule

    Crépuscule
    Expand Collapse
    The girl from neverland. 

    Je me souviens de cet article, j'étais déjà sur mad et j'avais pondu un roman pour dire... je ne sais même plus quoi exactement, mais j'ai souvenir que ça m'avait bien énervée comme article, je trouvais que ça puait l'auto-congratulation à tout bout de champ, ce côté un peu pédant de moi je suis différente et je réussis tellement bien, et je suis tellement brave... j'en passe.

    Aussi j'ai lu ce nouvel article qui s'affiche sur ma tablette, en me disant voyons, les années passants, peut être que tu la trouveras sympathique et murie? Du coup ça vaut bien quelques lignes, mais genre une toute petite.

    "en faisant ce boulot j'ai perdu de ma vergogne: (...) taxer des trucs aux gens dans la rue (...) sans en ressentir la moindre honte".
    Des trucs dont tu as besoin? Deux euros pour une soirée? Une clope? ... car tu vis ta vie, tu te débrouilles, taxer d'honnêtes gens dans la rue je trouve pas que ça soit super justifié en te lisant... et ceux qui te donnent ne donneront pas à celui qui est vraiment dans le besoin, qui a vraiment faim, qui dort dans la rue... du coup merci pour lui, il apprécie ton comportement.

    Sur ce je m'arrête là: tu n'as pas changé, ton petit nombril semble toujours te satisfaire puisque tu viens d'écrire le quoi, 3ieme article sur ta petite personne? C'est impressionnant, et ce sans remise en question aucune aucune...
    Et si maman doit lire ton bouquin, sois sympa si tu continues à leur emprunter des sous dans ta quasi indépendance, mets un terme un peu plus affectif que "mes vieux", elle pourrait être vexée.

    Bonne chance dans ta vie,
    et Madmoizelle le mag, autant que certaines filles refassent des articles sur leur maladie (le dernier que j'ai lu c'était la maladie de crohn), je comprends et j'apprends des trucs, autant là pitié arrêtez quoi. Je vois franchement pas l'intérêt.
     
    Donoma, Atlas, Gia_Juliet et 24 autres ont BigUpé ce message.
  3. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Il me semble avoir lu le premier article sans avoir commenté (je crois ?!). J'ai trouvé celui-ci très intéressant surtout la partie sur la phobie scolaire et ton envie de devenir prof. Tes questions sont légitimes et j'avoue que je n'y avais pas pensé. Mais oui, le système scolaire n'est pas fait pour tout le monde et de même en ce qui concerne l'université.

    C'est super tout de même que tu ais trouvé ta voie. Je pense que tu es introvertie, ça signifie que de temps en temps tu as besoin d'être seule pour souffler un peu.

    Bon courage pour la suite :)
     
    Thinocephale et Babitty Lapina ont BigUpé.
  4. Clélia314

    Clélia314
    Expand Collapse

    Euh .... bravo à la madz mais j'ai l'impression que l'article est une conversation qu'elle pourrait avoir avec ses amis où elle leur donnerait de ses nouvelles ...

    Je veux dire, j'entre en doctorat cette année, je n'en fais pas un article pour autant ! Car oui, c'est super pour toi d'avoir trouvé ta voix et d'avoir une passion, mais c'est aussi le cas de beaucoup d'étudiants (des milliers en France, des millions dans le monde) .....
    En fait les études et le quotidien qui s'articule autour (les jobs parallèles) c'est une histoire de vie commune à beaucoup de gens .... et dans cet article, on ne trouve pas de conseils non plus (en même temps peut être n'est ce pas le but)

    Je pense que la madz aurait du faire (devrais faire si il y a une saison 2?) la série Génération Madz ... le format du témoignage serait plus adapté ... parce que c'est plus un témoignage sur sa vie (même si c'est intéressant, surtout pour sa passion pour la philo) que sur l'indépendance
     
    #4 Clélia314, 11 novembre 2016
    Dernière édition: 11 novembre 2016
    GrosseTruffe, Bananapower et Hyoid ont BigUpé ce message.
  5. TyLu

    TyLu
    Expand Collapse

    Rien à voir avec les autres commentaires, mais cette image est tirée d'un film (incroyable) dont il m'est impossible de retrouver le nom.... Une aide :puppyeyes: ? Merciiii
     
  6. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    @Crépuscule Je te trouve un peu dure avec l'auteure de l'article... :erf: Sur le fait de taxer des gens dans la rue, non mais franchement, aller dire que ça ôte du bec des SDF les 1 euro salutaires... :rolleyes: On m'a taxée plein de fois des clopes dans la rue, ou un ticket de métro ou 1 euro, ça n'a strictement aucun impact sur ma volonté à un autre moment de donner à quelqu'un d'autre, je vois pas le rapport. :dunno: Idem pour "mes vieux", tu n'as aucune idée des rapports qu'elle entretient avec ses parents, je connais des gens qui parlent de leurs parents en disant "mes vieux" et ces derniers s'en foutent, parce qu'en fait le respect passe par mille autres trucs que ce genre de détail.
    Elle a écrit à la base 1 article sur "sa petite personne", suivi d'un second pour répondre aux questions suscitées par le premier (alors si elle ne l'avait pas fait, "on" lui aurait reproché de ne pas répondre aux questions...), et celui-ci est un rappel du magazine auprès des témoignantes pour avoir une sorte de suivi, donc elle a simplement répondu à Mélissa. Y'a quand même pas de quoi être aussi désagréable envers cette personne qui n'insulte personne et ne fait de mal à personne.

    Que l'article-témoignage ne t'ait pas plu, c'est ton droit, maintenant de là à écrire un commentaire aussi désagréable et condescendant, franchement... :neutral:
     
    Chocapiix, Morisot, Kotor et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. Crépuscule

    Crépuscule
    Expand Collapse
    The girl from neverland. 

    @Pinceau_

    Ah ben pour l'histoire de taxer perso mon salaire ne suffit pas à payer mon loyer, alors quand je décide de dépanner 2 euros j'essaye d'être sûre que c'est quelqu'un qui est dans le besoin... et si je donne à un moment dans la journée parce que petit cœur a été touché je ne redonne pas plus tard.
    Donc que ce soit pas le cas de tout le monde pas de problème, mais moi c'est mon cas, mes 2 euros sont précieux, si je fais une bonne action en les donnant pas de problème, si on me les a juste demandés parce que "ça me pose pas de problème" et non pas "par besoin" ça m'emmerde et je le dis. Et si personne lui dit jamais y'a d'autres qui vivent convenablement sans avoir de vrais revenus pour autant et qui arrêteront tout simplement de donner. Tu valides son comportement pas de problème, moi je ne me valide pas c'est tout, et par ailleurs je ne me le suis jamais permise même quand j'étais en rade de clopes, donc voilà.
    Si les seuls qui demandaient étaient ceux qui en avaient vraiment besoin y'aurait pas à se poser la question du plus méritant, mais je vais en ville faire mes courses et en 1h on m'aborde pour 2 euros, une cigarette, de la monnaie pour manger, et une autre clope... Ben ça revient cher la sortie. Je ne peux pas non, je suis obligée de dire non, et si je sens le type sincère, ce non me pèse, et je ne suis pas de celles qui devraient à se sentir coupable... dans quelques années ça me semblera peut être rien, mais au jour d'aujourd'hui c'est beaucoup et du coup les propos de la nénétte m'agace... Je trouve ça malhonnête.
     
    CutaPica a BigUpé ce message
  8. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    @Crépuscule Ce n'est pas de sa faute si tu te sens coupable quand tu ne peux pas donner. :dunno: Tu peux trouver son attitude pas géniale, je dis juste que c'est mieux de le dire avec respect.
    Je trouve curieux de penser en termes de "méritant/non méritant" sur ce genre de sujet (donner à des gens dans la rue ou non). On donne parce qu'on en a envie, que ça nous fait "plaisir", pas parce que l'autre l'a "mérité". :eh: Enfin j'crois. :shifty:
    Et puis, ça dépend aussi de nos propres valeurs : typiquement, je donnerais avec plaisir à une personne croisée dans la rue qui m'explique qu'elle a décidé de vivre sans argent. Parce que son projet me touche. Pourtant, beaucoup y trouveraient à redire... :lalala:
     
    Chocapiix, Babitty Lapina et Maia Chawwah ont BigUpé ce message.
  9. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Et pourtant, tu pourrais, parce que je suis sûr que ça doit être passionnant à lire ! :)
     
    Alexandra David-Néel a BigUpé ce message
  10. Crépuscule

    Crépuscule
    Expand Collapse
    The girl from neverland. 

    @Pinceau_

    Je me suis mal exprimée je donne à celui qui est le plus dans le besoin, pas celui qui le mérite... voilà, si tu veux jouer sur les mots...
    Et donne à qui tu veux, après tout je m'en fous. J'exprime un point de vue tu exprimes le tien, je fais en fonction de mes moyens et de ma vision de la misère que je vois dans la rue, toi non ou tu as peut être plus de moyens aussi et dans ce cas je suis contente de savoir que tu as bon coeur. Moi je donne 5 euros à celui que je surprends en train de fouiller dans une poubelle ou qui trimballe son sac de couchage, point à la ligne, c'est tout ce que je peux faire.
    Mon point de vue te plaît pas, pas de soucis, mon avis ne change pas pour autant, que tu me trouves condescendante ou pas. Sur ce je te souhaite une belle journée.
     
  11. Alexandra David-Néel

    Alexandra David-Néel
    Expand Collapse
    Dompteuse de donuts chocolat-noisette

    @Crépuscule Clairement, tu connais beaucoup de personnes qui à 16 ans et 18 ans se débrouillent seuls ? Clairement, dans mes études j'en ai pas rencontré beaucoupbeaucoup. Entre ceux qui sont toujours chez papa/maman car c'est confortable, et ceux qui sont dans leurs appartements mais maman qui fait le linge et le ménage chaque semaine (j'ai rien contre ça, mais je comprends pas...) et bah, désolé, si elle y arrive à 16 ans, je dis bravo. C'est plus mature que la moyenne.

    "C'est impressionnant, et ce sans remise en question aucune aucune... ", bah, je l'a trouve trés bien dans cette partie aussi: elle a quittait le théâtre mais a vu les effets, et se dit que c'était peut-être pas la meilleure idée. C'est pas une remise en question ? Je pense que si. Par contre, toi la remise en question de tes propos clairement agressifs, tu vas le faire ?

    "Je vois franchement pas l'intérêt." Et bien, je vois l'intérêt. J'ai 25 ans, et j'aurai aimé avoir cet article d'une fille de 16 ans qui peux le faire. J'aurai aimé me dire que non, si j'avais voulue fuir les soucis du nif familiale: c'était possible et c'était mon choix. J'ai pas eue le courage, je me suis dite que c'était pas possible: la preuve que non. Elle a réussie seule... Donc j'aurai dû essayer.

    "tu n'as pas changé, ton petit nombril semble toujours te satisfaire" Elle s'est construire seule, à 16 ans. L'âge le plus pourri de la terre: tu es ni adulte, ni enfant, tu n'as aucunes crédibilités aux yeux des adultes. Donc elle a le droit d'être fière d'elle, y'a pas de honte.
     
    Chocapiix, Morisot, Thinocephale et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. ChansonMuette

    ChansonMuette
    Expand Collapse

    Ou alors c'est aussi parce que avant 18 ans on n'a jamais travaillé et que donc pour partir de chez ses parents cela implique que eux soient assez aisés pour assumer deux loyers avec leurs salaires, ce qui est loin d'être le cas de tout le monde ?
    Dans ceux qui vivent chez leurs parents, t'as pas que des Tanguy larves qui ne foutent rien et regardent leur mère faire leur lessive. Il y en a aussi beaucoup qui participent activement aux tâches ménagères mais voilà, ils ne sont pas indépendants parce qu'ils ne peuvent pas ( encore ) se le permettre et c'est comme ça.
    Ce que je veux dire c'est que avoir son chez-soi à 16 ans, c'est pas forcément être plus mature que la moyenne. C'est avoir plus de chance que certains. Et c'est tant mieux pour elle :). Mais les ados qui sont chez leurs parents entre 16 et 18 ans, ce n'est pas forcément qu'ils sont plus trouillards/moins matures/plus paresseux qu'elle.
    Des gens qui vivent chez leurs parents et qui aimeraient en partir, j'en connais : qui vivent dans une atmosphère étouffante, qui ont envie d'être chez eux, etc.. Sauf que sans soutien financier des parents, ce n'est pas possible. Ce n'est pas qu'une question de courage mais aussi une question de chance. Elle a eu la chance d'avoir des parents qui comprenaient son envie, l'acceptaient et étaient en capacité et volonté d'assumer financièrement, et c'est vraiment cool. Mais on ne peut pas dire que tout le monde joue avec les mêmes cartes et que c'est aussi simple pour tous les adolescents de 16 ans de quitter le domicile familial.
     
    Chocapiix, Manea, Donoma et 22 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...