J'ai fait un don d'ovocytes, voilà comment ça s'est déroulé !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 8 septembre 2017.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

    Terpsichore. a BigUpé ce message
  2. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    Merci à cette madz pour ce témoignage, c'est assez rare d'entendre des voix de donneuses.
    Je me pose pas mal de question sur l'accès des futurs potentiels enfants aux informations génétiques de la donneuse ? Comment les informations génétiques sont-elles conservées et transmises aux éventuels enfants ? Par ailleurs, quelles sont les pathologies génétiques qui sont dépistées lors de la phase de préparation ?

    Enfin, y'a quand même une phrase un peu maladroite :
    La loi. C'est la loi qui limite la PMA aux couples hétérosexuels.
     
    Mayonyon, Freehug, BulleColoree et 12 autres ont BigUpé ce message.
  3. Allitché

    Allitché
    Expand Collapse
    C'est juste que c'est pas juste quoi.

    Sans compter que dans certains pays, ces couples DOIVENT être en plus mariés :nod: (donc pas accessible aux familles monoparentales non plus) (salut chez moi :hello:)

    Sinon je me retrouve assez dans la vision de la madz, la décision de faire un enfant est pour moi aussi une décision qui n'appartient qu'au couple (ou à la personne) qui décide de devenir parents, ça ne m'étonne pas dans ce sens qu'elle souhaite ne pas connaître ses descendant.e.s (d'ailleurs je trouve ce mot assez révélateur, j'aime bien cette distinction, un peu technique mais je me retrouve assez là-dedans car la filiation biologique n'a jamais été importante pour moi non plus, c'est le désir de filiation qui compte à mes yeux).
     
    Freehug, Manea, yuyunaâ et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. happykali

    happykali
    Expand Collapse
    Pi pou pi pou pi pou pi pou

    C'est drôle de lire cet article pour moi.
    Je suis atteinte d'endométriose et à 24 ans ont m'a proposé de congeler mes ovocites, de peur de ne pas en avoir assez lorsque je voudrais avoir un enfant (j'en ai déjà moitié moins que les personnes de mon âge à cause de 2 opérations sur les ovaires...).

    On m'a expliqué tout le procédé et c'est exactement ce qui est décrit dans l'article. Sauf qu'en Suisse (ou je vis), ça coûte 6'000.- (= 5'500 euros) pour le faire. Et ce n'est bien sûr pas pris en charge par les assurances maladies. Il faut encore compter 250.- par année pour garder ses ovocites au frais. Je trouve ça fou de voir la différence de considération d'un même problème entre deux pays. Et c'est vraiment un gros dilemme pour moi de décider si je fais cette congélation ou pas. Parce que je n'ai pas les moyens et c'est triste de devoir mettre en rapport son désir de grossesse et l'argent.

    D'autant plus que les médecin m'encouragent à le faire "pour ma santé" alors que ça n'a aucune incidence sur l'endométriose. Donc "ma santé" à quelque chose a voir avec ma capacité à faire des enfants?

    En tout cas je remercie la madmoizelle pour ce témoignage (si je fais la congélation j'aurais moins peur du processus maintenant ^^), je trouve que c'est vraiment un beau geste de sa part, d'aider des gens qui ne peuvent pas avoir d'enfant. Parce que je pense que la grossesse est vraiment très personnelle et importante pour certaines d'entre nous. Même si je pense que un jour j'aurais un enfant, dans mon cas ça ne me dérange pas de ne pas forcément le porter. Chez d'autres femmes, c'est primordial et c'est vraiment super personnel.

    Courage a toutes celles pour qui la maternité n'est pas un acquis. Et surtout, n'ayez pas honte de votre point de vue. Peut importe les critiques.
     
    Freehug, nat_, Natipik et 6 autres ont BigUpé ce message.
  5. Kahanounet

    Kahanounet
    Expand Collapse
    BOOM SHAKALAKA

    Merci pour le témoignage :worthy:
    C'est un don que je ferais, parce que je donne régulièrement (sang, plasma, inscription pour la moelle), et que mes ovocytes ne me servent pas et ne serviront jamais, alor autant en faire profiter quelqu'un qui en aura besoin. Mais le centre le plus "proche" est à 200 bornes de chez moi, et a me ralentit beaucoup dans ma démarche :erf:
     
    Freehug, Chazou, Ocytocine. et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. Pagodroma

    Pagodroma
    Expand Collapse
    supercalifragiliticexplialidocious ?

    Aujourd'hui j'étais contente d'avoir fait ma petite BA en achetant du matériel scolaire pour ds enfants africains, mais ce don là dépasse 1000 fois les simples petites bonnes actions de la vie courante ! :fleur:
    Donner ses ovocytes quand on ne souhaite pas, ou plus, d'enfant est un très beau geste. Par contre, pour l'injection d'hormones je pense comme la maman de l'auteure (je n'ai supporté aucune de mes pilules donc fini les hormones qui dérèglent tout).

    En espérant que l'auteure aie plein de "descendants" :d
     
    Freehug, Cryss, Anémona et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Merci pour ce témoignage super intéressant ! La question du don d'ovocyte ne me traversait pas trop l'esprit, mais je vais y réfléchir un peu plus (en plus chuis née en juillet :P ). Après tout, je donne déjà mon sang, donneuse d'organes après ma mort et inscrite sur le registre des donneurs de moelle osseuse. Mais ayant un stérilet je ne sais pas si c'est faisable, va falloir que je me renseigne...

    Le seul aspect qui me chiffonne c'est que si un jour je donne mes ovocytes, et qu'un enfant en naît, et que cet enfant rencontre mes enfants biologiques, et qu'ils veulent faire des enfants... Bin y a un risque génétique :hesite:. Je sais que les risques sont uuuuultra-faibles, mais actuellement c'est vraiment la seule chose qui me freine. Ou alors il faudra que mes potentiels futurs enfants vérifient qu'eux et leurs amoureux ne soient pas consanguins...?
     
    Freehug, lafillelabas, MelPop21 et 4 autres ont BigUpé ce message.
  8. laxikia

    laxikia
    Expand Collapse

    Merci pour ce témoignage! Depuis que le don est ouvert aux nullipares (femmes sans enfant), je me tâte à le faire. Je n'ai pas vraiment envie d'avoir des enfants mais plusieurs couples autour de moi sont / ont été touchés par les difficultés à procréer. Ce qui m'inquiète le plus c'est l'injection d'hormones (saut d'humeur, etc...)... @Siriusly Shark: c'est indiscret de te demander à quel âge tu as fait le don?
     
    Freehug et yuyunaâ ont BigUpé.
  9. Balsamine

    Balsamine
    Expand Collapse

    Je suis née grâce à un don de sperme et c'est toujours intéressant de voir les choses "de l'autre côté". Merci donc !
    Ceci dit, je suis personnellement opposée à l'anonymat des dons de gamètes (de façon non rétroactive). Du coup, quand je lis que "ça protège la vie de tout le monde et évite des recours juridiques complexes", je ne suis pas d'accord. La question juridique notamment me semble être un faux problème ; actuellement, en France, on ne peut pas contester la filiation car "aucun lien de filiation ne peut être établi entre l'auteur du don et l'enfant" lorsqu'il y a PMA (source). Connaitre ou non l'identité du donneur ou de la donneuse ne changerait rien légalement.
    L'autre aspect est plus complexe et j'entends tout à fait le point de vue défendu ici, même si je ne le partage pas. Dans ma tête mon donneur est mon géniteur, et je serais très curieuse de connaitre mes éventuels frères et sœurs biologiques. La filiation biologique n'est qu'une partie de la filiation (mon père n'est pas mon père biologique, mais c'est mon père), mais elle est une partie que j'estime avoir le droit de connaitre et qui ne me semble pas sans importance.
     
    Gabelote, Freehug, BulleColoree et 11 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...