« J'ai fui mon pays » : des jeunes vénézuéliens immigrés en Argentine racontent leurs parcours

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 27 juin 2018.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    ----- Publicité -----
  2. Marie-Gertrude

    Marie-Gertrude
    Expand Collapse
    Allez viens, on va se transcender la nouille.

    C'est incroyable, j'avais pas idée de tout ça :halp:
    @Esther Coquille à la fin de l'article, c'est "ont fui" et non "ont fuit"
     
  3. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    J'avais pas vraiment mesuré la gravité de la situation des vénézuélien.es avant de débarquer au Panama, où il y a aussi énormément de migrant.es vénézuélien.es (et colombien.nes). Genre y'a des bureaux pour transférer de l'argent exclusivement au Venezuela et où les gens font une queue interminable à la fin de la journée pour transférer des sous à leurs proches. Genre une femme âgée et aveugle qui mendie devant le supermarché parce qu'elle a rien d'autre, mais que c'est quand même mieux que là bas.
    Et comme les autres, ces réfugié.es sont aussi discriminé.es et marginalisé.es, en tout cas à Panama quasi tout le monde tenait à me dire que la ville était beaucoup moins sûre "à cause des colombiens et des vénézuéliens" qui "volent [notre] travail". Bref. :stare:
     
    zazouyeah, MarieFreckles et Cépamoi ont BigUpé ce message.
  4. Sol Invictus

    Sol Invictus
    Expand Collapse
    ( Agenre ) - What a curious power words have

    Chouette propagande mais quid de la parole qu'on a jamais entendu de l'autre camp ? Ah non, pardon, les USA l'ont dit, Maduro est un dictateur... comme Saddam. :coiffe:
     
  5. vicky roze

    vicky roze
    Expand Collapse

    Sol Invictus, de quelle propagande parles-tu? Les témoignages que tu as lu proviennent de Vénézuéliens qui eux meme on vécu la dégradation du niveau de vie, l'inflation, la crise politique, et l'augmentation du taux de crimes. Ceux qui font la propagande au Vénézuela, et en dehors du pays sont les gens qui sont au pouvoir, et qui jours après jours détruise le pays et son peuple, n'ayant que leur interêt personnel a coeur. Est-tu de quelconque manière lié a ce pays? Y as-tu voyagé? As-tu rencontré des personnes qui en sont originaires? J'ai personnellement passé deux semaines au Vénézuela il y a de ça moins de un mois, et mon conjoint et lui même Vénézuelien. J'ai personnellement été témoin des conditions de vie dans ce pays et je peux t'assurer qu'il n'y a aucune propagande à l'encontre du gouvernement dans les témoignages au-dessus. Seulement le récit de leur vie tant qu'ils y habitaient et de leur fuite. J'ai peut-être mal compris ton message. Peux-tu m'éclairer?
     
    Petious, llenade, AStarShinesBright et 10 autres ont BigUpé ce message.
  6. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    Bonjour @Sol Invictus, je n'avais pas pris le temps de te répondre pour l'heure, mais du coup je souhaite quand même le faire. Je ne suis pas sûre de bien comprendre. Tu m'accuses de faire de la propagande anti-Maduro, en partageant des témoignages de personnes qui ont quitté le pays ? (En notant que je ne les ai pas présentées comme étant neutres, mais bien comme étant politiquement orientées ?)
     
    #6 Esther, 4 juillet 2018
    Dernière édition: 4 juillet 2018
    Petious et Clemence Bodoc ont BigUpé.
  7. zazouyeah

    zazouyeah
    Expand Collapse

    Encore une fois un article très intéressant, même s'il s'éloigne du sujet de l'avortement : j'apprécie beaucoup la présence de ces billets de reportage à l'étranger, avec témoignages et remise en contexte, sur Mad. Comme @Marie-Gertrude , je n'avais pas conscience de l'ampleur de la situation au Venezuela.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Esther et Marie-Gertrude ont BigUpé.