« J'ai porté plainte », le Tumblr qui aide les victimes de viol

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lady Dylan, le 24 juin 2014.

  1. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

  2. Yepa

    Yepa
    Expand Collapse

    C'est une bonne initiative, car effectivement, l'inconnu de la plainte peut freiner énormément.

    Il y a quelques années, j'avais entrepris de faire un blog justement, sur ce thème, pour témoigner du parcours après un dépôt de plainte. J'avais moi-même hésité pas mal d'années avant de me lancer, et je trouvais que les témoignages sur le après-plainte manquaient énormément.

    J'ai dû y écrire un ou deux articles, puis plus rien. A vrai dire, je n'avais pas trop matière à faire, puisque je n'ai pas eu de nouvelles de la "justice" pendant plusieurs années.
    Ca va faire 5 ans cette année, et l'enquête préliminaire n'est toujours pas finie.


    J'hésite du coup à contribuer à son tumblr pour ma part... Moi-même, je me demande parfois si tout cela vaut vraiment le coup, même si je recommanderai à n'importe qui de le faire... mais mon témoignage est quand même assez décourageant, dans les faits ! (Et je suis encore pas mal en colère contre les institutions judiciaires donc probablement peu objective...)
     
  3. Tissia

    Tissia
    Expand Collapse

    On peut voir des témoignages de victimes qui étaient mineures, tout comme la créatrice du tumblr.
    Sachez que le délai pour que la plainte soit recevable est 10 ans si la victime était majeure et 20 ans à partir de la majorité lorsqu'elle était âgée de moins de 15ans. Malheureusement il y a de mauvais flics et autres professionnels. Il est donc utile de connaitre ses droits lorsqu'on trouve le courage de porter plainte pour viol. "Elles n'ont pas porté plainte" mais il n'est pas toujours trop tard.
     
  4. Yepa

    Yepa
    Expand Collapse

    Pour les personnes majeures, je ne sais pas, mais les mineurs, tu es sûre ?

    En tout cas, il y a 5 ans, la prescription était 10 ans à partir de la majorité (pour les mineurs de moins de 15 ans), et ça venait de passer de 5 à 10 (depuis la loi Dati ou un truc comme ça).
    Ca aurait encore changé depuis ?
     
  5. Tissia

    Tissia
    Expand Collapse

    Oui sure, ç'est  vrai c'est peut être récent mais oui 20ans qui débute au jour de la majorité pour les moins de 15 ans;
     
  6. Tissia

    Tissia
    Expand Collapse

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=87F6DDDDC5F9F89B0B0EF68F0FC73B54.tpdjo13v_3?idArticle=LEGIARTI000024496760&cidTexte=LEGITEXT000006071154&dateTexte=20140624

    J'ai même un doute si c'est 15 ou 18 ans mais je ne voudrais pas poster quelque chose de faux.
     
  7. Hevy

    Hevy
    Expand Collapse
    Carpe diem

    aaaaaaaaahhh!!!! non!!!! gordon ne t en va pas!!! bon on va devoir se contenter de la version française maintenant...
     
  8. Hevy

    Hevy
    Expand Collapse
    Carpe diem

    aaaaaaaaahhh!!!! non!!!! gordon ne t en va pas!!! bon on va devoir se contenter de la version française maintenant...
     
  9. Hevy

    Hevy
    Expand Collapse
    Carpe diem

    aaaaaaaaahhh!!!! non!!!! gordon ne t en va pas!!! bon on va devoir se contenter de la version française maintenant...
     
  10. Hevy

    Hevy
    Expand Collapse
    Carpe diem

    aaaaaaaaahhh!!!! non!!!! gordon ne t en va pas!!! bon on va devoir se contenter de la version française maintenant...
     
  11. Yepa

    Yepa
    Expand Collapse

    Ah oui, en effet, et du coup c'est bien à partir de la majorité.

    C'est bien que ça ait évolué, mais malheureusement, dans les faits, les enquêtes judiciaires ne sont absolument pas adaptées à cette loi et au délai de prescription.

    Pour ma part, malgré le fait que j'avais encore 8 ans pour porter plainte, quand je l'ai fait ; ou 18 ans du coup selon cette prescription, avocats et commissaires m'ont bien averti sur le fait que ça allait être compliqué car les faits étaient "trop vieux".
    La blague, il y a quelques mois, ça a été quand j'ai rencontré le commissaire qui se charge de l'affaire maintenant. Il m'a redis que les faits étaient vraiment anciens, au regard d'une procédure judiciaires, et que ça allait être difficile maintenant de se positionner.
    "Ouais, enfin concrètement, si mon dossier n'avait pas dormi pendant des mois sur le bureau d'une commissaire partie et non remplacée, puis s'il n'avait pas été perdu dans les transferts entre les différents parquets compétents, puis si tout simplement tout le monde avait fait son taf correctement, vous auriez déjà gagné au moins 2 ans (puisque 3 ans est à peu près le délai classic d'une enquête préliminaire bien menée, et je vise relativement large)... donc c'est un peu du foutage de gueule de me sortir ça maintenant !".


    Donc c'est bien de laisser 20 ans aux victimes pour se remettre et leur donner le temps d'aller porter plainte, mais si derrière c'est pour leur dire que "ah bah dommaaaage, vous avez un peu trop trainé quand même, et puis comme nous on n'aime pas trop se presser non plus, tant pis pour vous !" ; je ne vois pas trop l'intérêt...
     
  12. Yepa

    Yepa
    Expand Collapse

    P.S : Je ne regrette pas d'avoir porté plainte, car ça a fait partie de ma reconstruction personnelle, et que je suis allée au bout de ce que je pouvais faire, de mon côté. Donc j'invite vraiment n'importe qui à le faire.


    Même si, avec 5 ans de recul, une procédure toujours pas finie, et très peu d'illusions sur l'issue qui se profile, je suis désormais déçue par la justice française et assez dégoutée. Après je me rassure en me disait que ça ne doit pas être pour toutes les affaires judiciaires comme pour la mienne.
    Et objectivement, si chaque victime portait plainte, les procédures seraient beaucoup plus faciles à mener, notamment dans le cas de récidivistes.


    Donc GO les meufs (et les mecs), n'hésitez pas à porter plainte ! Appelez le commissariat pour prendre rendez-vous (non, vous n'êtes pas obligé de vous pointer et d'attendre des plombes que ça soit votre tour), vous en aurez un avec la personne directement compétente pour ce genre d'affaire (ce qui est censé faire accélérer les choses). Et mâchez leur un peu le travail, ramenez avec vous des coordonnées de témoins qui acceptent d'être auditionnés, et si vous n'avez pas de témoins et que les faits remontent à quelques années, faites témoigner des personnes de votre entourage (plus ou moins proche) à qui vous avez parlé de ce qui vous est arrivé. Prenez, de préférence, des personnes à qui vous vous êtes confiés à des âges différents de votre vie.
    Ca prouve simplement que, même s'il n'y a pas de témoins, votre discours n'a jamais changé au fil des années.
    Et si votre mémoire fait défaut sur certains trucs, si vous doutez, si plein de trucs, c'est normal. N'oubliez jamais que vous restez avant tout légitime dans votre droit.
     
Chargement...