J'ai testé pour vous : être femme de ménage dans un camping

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Alfredette, le 2 juillet 2012.

  1. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

  2. QueenMab

    QueenMab
    Expand Collapse
    May the Fluff be wiz you

    Aaaaaaah, le job d'été comme femme de ménage dans les campings...L'histoire de mes été depuis 2007, année de ma majorité XD

    Etant une petite bourgeoise n'ayant pas la nécessité vitale d'un CDD sur 3 mois pour pouvoir manger pendant l'année, je me contente de petites missions qui occupent mes we, et ce par l'intermédiaire gracieux des agences d'intérim....

    Et sans se retrouver dans le cas d'Alfrédette, bosser via une agence, c'est pas toujours génial : t'es envoyée bosser dans des villages vacances immenses remplis de péons plus ou moins internationaux mais tous cracra* (anonymat oblige), t'es traitée comme un esclave (une brouette pour trimballer le matériel, pause repas non payée et pas de majoration si tu bosses les jours fériés), et les cadences sont infernales.

    Mais l'année dernière, j'ai eu la chance de tomber sur le Graal des femmes de ménage (et via pole emploi, en plus) : un 10h/semaine dans un petit camping familial à Notre Dame de Riez, où j'étais libre de gérer mes horaires et ma façon de bosser, où les gens nous disaient bonjour, où j'avais une voiturette pour trimballer mon matos, et où je pouvais avoir accès à la piscine et à une douche. Sans parler du fait que mes heures supp était payées 10e net chacunes, et que la patronne nous traitait pas comme des sous-personne.

    Ce fut une expérience très enrichissante, et même si je n'ai pas pu repostuler cette année (stage oblige), ben c'est pas grave, j'aborderais mes missions d'intérim avec beaucoup plus de sérénité.


    * Dans le top 3 des nationalités les plus dégueu en village vacances : les anglais, les allemands et les hollandais
     
  3. Dorothy

    Dorothy
    Expand Collapse
    Gaga Oulala

    Navrée d'avance pour le HS, mais :

    C'est mon pays chéri, et j'ai un besoin irrépressible de savoir quel village c'était !
    (et heu 10 000 habitants, une bourgade ?)

    Sinon, j'ai aimé l'article :chat:
     
  4. Akela

    Akela
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Wow quel courage!!
    Je crois que je n'aurais pas tenu plus de deux jours, je t'admire beaucoup!
     
  5. Black Mamba

    Black Mamba
    Expand Collapse
    Meurs, pourriture communiste.

    Mais c'est étonnant que ta patronne ne t'ai pas dit clairement le travail que t'allais faire pendant 2 mois lors de l'entretien, ou si elle t'as menti, tu aurais peut-être pu réagir et lui en parler..
    En tout cas j'admire ton courage. :)
     
  6. hello-dit

    hello-dit
    Expand Collapse
    Guest

    Alfredette quel courage !

    euh sinon moi un été j'ai aussi bossé dans un camping mais là pour le coup j'ai vraiment été employée comme j'avais été recrutée, c'est à dire à titre de réceptionniste !
    Et le cadre était sympa (cote Atlantique, surfeurs mmmhh)

    Sinon précision TRES importante: j'étais dans un camping gendarmerie. On peut d'attendre à ce que les vacanciers soient un peu plus disciplinés que dans un camping "ordinaire". Que nenni , quetchi. Pétanque en plein soleil en sirtoant du ricard pdt 4h, squattage de l'accueil en slip de bain (only)

    Mais le pire c'était mes collègues qui nettoyaient les sanitaires ... il ne se trouvait pas une semaine (un jour?) sans que l'un d'entre eux ne retrouve une cabine de douche tapissée d'excrément. Je n'exagère pas. L'un a même un jour pris en flag un fautif les fesses dans le lavabo en train de se soulager. ouais ça calme.

    Les gens sont dégueu, vraiment.

    Bisette à toutes celles qui ont eu un jour à ramasser la m**** des autres.
     
Chargement...