Je suis bisexuelle, et mes droits ne sont pas un « coup de com »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 17 novembre 2014.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. High-nsomniac

    High-nsomniac
    Expand Collapse

    En effet, 2012 a été compliqué et ça a eu bien des conséquences.

    J'avais 16ans à l'époque, je savais déjà que j'étais homo et j'avais depuis quelques mois ma première copine (hétéro de base, de 6ans mon aînée). Je me souviens des débats devant la télé où mon beau-père mettait en parallèle zoophilie, pédophilie et homosexualité, ce genre de propos au sein de ma famille alors qu'ils savaient que j'étais homo, je m'en suis jamais remise.
    Ou bien tomber sur une manif de la manif pour tous lors d'un weekend en amoureuses à Paris.
    Pour la fille avec qui j'étais c'était pareil, on était dans les tout débuts de la relation et avec ça elle n'a jamais assumé. Pas de bisou à la gare, pas se tenir la main, distance dans la rue, personne au courant. Et il y a deux mois on a craqué, elle de devoir se cacher et moi d'être cachée, et elle m'a quittée.
    Maintenant je crains pour le déroulement de ma vie: la pression a déjà détruit ma première relation, est-ce qu'avec tout ça je vais pouvoir vivre ma vie tranquillement, me marier dans de bonnes conditions et avoir des enfants sans que ce soit le parcours du combattant ?

    To be continued.
     
    loy, JessFin, Rokdun et 9 autres ont BigUpé ce message.
  3. Siel

    Siel
    Expand Collapse

    Whaou ! J'ai adoré ton article, principalement ce qui concerne toute la com de Sarkozy autour du mariage pour tous que je trouve totalement aberrante et inutile, il veut faire parler de lui et sa marche, je lui pardonne sa bêtise même si ça me saoule profondément qu'on remette ça sur le tapis encore une fois ! La loi est passée, c'est bon merde !

    J'ai totalement compris ce que tu ressentais et tu l'as parfaitement exprimé, il n'y a qu'un seul petit point qui m'a gêné, "le fait que tu te justifies d'aimer les femmes depuis ton enfance ce qui fait de toi une vraie bisexuelle blabla...". Personnellement, je suis bisexuelle, du moins c'est la case dans laquelle la société à bien voulu me mettre, que depuis peu de temps (j'ai 25 ans)...En réalité, je suis tombée amoureuse d'une fille à l'âge de 23 ans alors que je n'ai jamais eu d'attirance particulière pour la gente féminine jusqu'alors, et même encore d'ailleurs (je suis simplement quelqu'un d'hyper romantique je crois lol). Je vis avec elle depuis 2 ans et nous nous aimons profondément. Je me sens souvent peu concernée par les manifestations LGBT, je ne sais pas pourquoi, peut-être parce que c'est ce qui me rappelle trop souvent que mon couple est "apparemment" différent des autres, personnellement je ne le trouve pas, je me sens parfaitement "normale" et j'emmerde tout le monde. Mes amis, ma famille, tout le monde a totalement accepté ma vie avec un naturel surement déconcertant pour tous ces idiots bien pensant qui croient pouvoir décider pour les autres qu'être hétérosexuelle est une normalité ainsi que tous les médias, séries, films qui font de l'homosexualité et la bisexualité une grande histoire, un truc incroyable qui scinde les familles..."OMG mon fils est homo ! Faisons une grosse scène autour de ça ! Un coming out énorme devant mamie catho !"...Je précise d'ailleurs que mon père est un catholique pratiquant et qu'il a été le premier à me dire que ça lui importait peu mon choix de partenaire, qu'il m'aimait de tout son coeur...Bref, tout ça pour dire je comprend ton ras le bol général, mais peut-être faudrait-il rappeler qu'il y a autant de bisexualité, d'homosexualité, d'hétérosexualité qu'il y a de couples et que tant que les gens n'auront pas compris ça, ça ne sert à rien de se sentir pointer du doigt, de s'insurger dés qu'on parle de notre sexualité....Ce ne sont que des généralités stupides, des clichés, si tu décides de ne pas faire partie des cases alors ce qu'ils diront n'auront aucun impact sur toi et tu seras bien plus forte pour te battre !
     
    Siegfried_Fogg, Annesol, katnissvsw et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. La renarde

    La renarde
    Expand Collapse
    JULIO GET THE STRETCH !

    J'ai 14 ans, et je me considère bi.
    Un peu plus de préférence pour les gars quand même,
    mais je suis déjà sortie avec une nana.
    En vrai, c'est plutôt une personne que j'aime que un sexe.
    Mes parents sont peut être au courant, je sais pas.
    J'ai pas fait de coming-out pour dire que j'étais hétéro,
    alors pourquoi faire un coming out pour dire que je suis bi.
    Sa doit être considéré comme un " non-événement ".
    Je suis plus jeune, et notre génération a plus de tolérance et moins de stéréotype.
    ( enfin y'en a encore qui persiste... )
    Depuis toujours j'ai jamais compris les homophobes, pour moi c'était comme si on interdisait
    à l'homme d'aimer la femme, ou inversement.
    J'ai jamais compris le sens.
    Mais peut-être est-ce imprimé dans ma tête, de la même façon que les stéréotype sur les gays sont imprimés dans d'autres.
     
    loy, Rokdun, katnissvsw et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Chacha7

    Chacha7
    Expand Collapse
    Qui veut faire une game avec moi sur un Hotspot wifi ? :troll:

    Je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule à avoir mal vécu 2012 ( ... et 2013, parce que, soyons clairs, rien ne s'est arrêté au vote de la loi ). J'ai une chérie depuis presque trois ans, une famille compréhensive, donc je n'ai pas le droit de me plaindre autant que certaines Madz. Mais quand même. Les conneries de gens de la Manif pour tous, ça m'a fait rire au début, c'était tellement stupide. Mais quand on en est arrivé à des propos dits plus sérieusement, mais qui signifient la même chose, j'ai commencé à me sentir mal, à avoir la boule au ventre le soir quand j'étais immergée là dedans à cause des journaux télévisés, de la presse et d'internet, quand ça passait au premier plan devant des sujet d'actualité bien plus graves, bref, qu'on prenait au sérieux toute cette bande d'illuminés moyenâgeux.
    Maintenant, que des politiques comme Sarko s'en servent comme d'un coup de com, et bien, ça me fait un peu moins mal, et je sais pas comment je pourrais l'expliquer. Peut être parce que maintenant, c'est un type tout seul qui se réveille deux ans plus tard, et qu'il ne pourra rien y changer de toute façon. Mais je comprends que ça bouleverse encore certaines personnes qui étaient passées à autre chose, puisque un droit fondamental comme le mariage était acquis, et qu'on ne pouvait pas revenir dessus...
    @la_Brunasse je suis d'accord avec toi. Je n'ai jamais fait mon coming-out en tant que quoi que ce soit, et je pense comme toi. Pour moi, un coming-out, c'est se faire du mal ( du stress ? ) inutilement. Bien sûr, tout dépend des parents. Les miens l'ont appris parce que "coucoucoucou bah oui, je suis avec la demoiselle." et, qu'avant j'étais avec un mec. Et encore avant, avec une autre demoiselle. Ma mère a pas trop compris, mais elle a fini par comprendre que rien ( ni les mecs, ni les nanas ) n'était passager. Voilà. Après, j'ai de la chance, c'est sûr, tout le monde n'a pas une famille aussi compréhensive. Mais j'ai toujours mis un point d'honneur à ne pas faire de coming out. Ca aurait été comme m'afficher comme différente, or, je suis peut être différente aux yeux de la société, mais je ne souhaite pas l'affirmer.
    Du coup, comme @Siel , je me sens pas franchement concernée par les actions de la LGBT, même si ce droit au mariage était bienvenu.
     
    #5 Chacha7, 17 novembre 2014
    Dernière édition: 17 novembre 2014
    loy, katnissvsw, SomaB et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. Melan8

    Melan8
    Expand Collapse
    Madmoizelle me déçoit donc vous ne me verrez plus ici

    Depuis toujours, je soutient les LGBT. Quand j'avais 14 ans, en 2008, j'ai demandé à mère pourquoi les homosexuels n'auraient pas le droit de se marier alors qu'ils s'aiment tout comme les hétérosexuels. Pour moi, le droit de fonder une famille doit être ouvert à tous.
    Et depuis quelques mois, je m'interroge sur ma bisexualité, je ressent une attirance pour les filles mais différente de celle pour les garçons. Ce qui est bien, c'est que j'ai la chance d'avoir des amis et surtout une famille ouverte d'esprit, par ailleurs j'en ai déjà parler avec ma grand-mère. Mais je ne suis jamais sorti avec quelqu'un (garçon ou fille), donc je ne sais pas exactement ce que ça fait d'être avec quelqu'un. Mais en écrivant ces mots, en les posant, ça s'éclaircie et je me rends compte que je suis sûrement bisexuelle.

    Merci beaucoup pour cet article!
    Et désolée pour le racontage de vie en direct:thé:
     
    Renantelle, JessFin, katnissvsw et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. PousseMoussue

    PousseMoussue
    Expand Collapse
    Better to be a wolf of Odin than a lamb of God

    Je suis heureuse de voir par écrit ce que je ressens depuis le début de toute cette vague d'homophobie décomplexée. Je me souviens des soirs où je pleurais devant mon écran de télé parce que des connards de réacs crachaient sur ma sexualité, sur celle de mes ami/es. Et pourtant j'avais déjà du plomb dans la tête, et j'étais en phase avec ma sexualité.
    J'ai vraiment de la peine pour la jeunesse LGBT d'aujourd'hui, qui vit en se prenant des baffes dans la gueule en permanence, et qui doivent supporter les discours homophobes omniprésents et soutenus par les médias et les politiques.
    Je ne supporte plus que l'on laisse ces réactionnaires tenir des discours d'un autre temps en toute impunité. Christine Boutin n'a payé qu'une fois pour ses paroles homophobes. Une seule et unique fois. Sur toutes les choses horribles qu'elle a crachées.

    Je n'en peux plus, sincèrement.
    En tout cas merci pour cet article, j'espère qu'il ouvrira les yeux à certaines personnes. Et je te fais un gros câlin plein d'amûr ! :hugs:
     
    Siegfried_Fogg, Rainbowarrior, katnissvsw et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Lula.Birdy

    Lula.Birdy
    Expand Collapse

    Moi aussi ça me fait peur. Ca me fait peur d'imaginer quelqu'un construire ses repères dans ce climat d'intolérance, ça me donne la nausée de voir qu'on peut sortir des bêtises aussi aberrantes et avoir un discours aussi haineux que celui de certains militants de la Manif pour Tous et s'en sortir comme ça. Comme si ça n'affectait personne.
     
  9. Cowcow

    Cowcow
    Expand Collapse
    Hungry.

    Merci pour cet article, je m'y retrouve beaucoup.
    Je suis vraiment en colère contre tout ça, toute ce cirque qui se passe autour des LGBT. On nous manque de respect, on ne veut pas de nous, on ne nous connaît pas mais on lance des sujets à polémique (puis on s'étonne des réactions choquées, ceci est bien évidemment la plus grosse blague du moment).
    Bref, juste qu'on nous foute la paix et qu'on accepte de nous écouter, ça serait sympa quand même, parce que j'en ai vraiment ras le cul de devoir ramasser mes amis LGBT à la petite cuillère, de ravaler mes larmes et de rester forte pour pouvoir leur servir de roc. Et j'en ai marre de mon entourage hétéro qui minimise tout ou ne se sent pas concernés. Et j'embrasse d'amour les rares qui me soutiennent vraiment, parce qu'on en a besoin bordel.
     
    Rainbowarrior, katnissvsw, Ange Marie et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    Coucou !
    Alors j'ai découvert ma sexualité entre 2012 et 2014, et oui, on se construit pas très bien dans ce genre de cas.
    Personnellement avec 2012, je n'en avais pas encore bien conscience, de ma sexualité. Je trouvais ça juste super cool qu'Hollande propose le mariage gay.
    En fait c'est à cette proposition du mariage gay que je suis entrée dans un activisme favorable au droits LGBT. Avant, tout cela ne me touchait pas vraiment - enfin si, un peu, j'ai toujours eu conscience que homo = hétéro et j'ai un peu été harcelée à cause de ma prétendue homosexualité) - je veux dire, ce n'était pas réel d'être homo.
    J'en avais jamais vu en vrai, à part dans les séries. C'était un concept, un truc qui me concernait pas.
    Et puis il y a eu le tollé Manif pour tous. Au début j'ai pas compris. Je comprenais pas comment c'était possible. J'avais vu les gens dans mon lycée qui était contre ce mariage, une majorité quand même, mais c'était au tout début qu'on en parlait. Juste après l'élection de Hollande. La loi, l'homosexualité tout ça, pour moi c'était encore un peu irréel. Je m'imaginais pas qu'on arriverais à des choses pareilles.
    Je ne pensais pas que ça deviendrais ainsi, parce que pour moi, être pour le mariage gay, c'est quelque chose de NORMAL. Homo = hétéro, c'est quelque chose qui pour moi allait de soi. Je ne voyais pas comment on pouvait remettre en question ça.

    Donc je me suis construite dans un climat d'une haine extérieure qui me semble aussi encore un peu irréelle, parce que je la vis encore très peu. Mais elle est toujours là, elle est publiée, elle est affichée. Ce n'est pas aussi difficile que si c'était mes proches. Même si j'ai eu du mal à faire mon coming-out.
    C'est difficile de grandir sexuellement avec dans le lointain la menace d'une haine floue, indistincte, et que personnellement, je ne comprends tout simplement pas.

    Oui, je ne comprends pas comment on peut dire qu'on veut brûler les homos. Comment on peut dire quon est la destruction de la civilisation, qu'on est des pédophiles ou des zoophiles. Je ne comprends pas comment on peut dire des choses pareilles sur des êtres humains, je trouve ça d'une telle violence en fait. C'est horrrible. Et on vit, on vit avec une hantise au creux du ventre d'un jour, UN SEUL, parler librement de sa sexualité à la mauvaise personne.
     
    katnissvsw et BouseuseRaffinée ont BigUpé.
  11. Bananapower

    Bananapower
    Expand Collapse

    Je m'attendais à autre chose avant de le lire l'article ( mais je n'ai rien contre le contenu, au contraire ça me parle). Mais du coup ça m'amène à demander si on a déja vraiment parler bisexualité dans un article ?
    Du genre , que non ce n'est pas un effet de mode, que oui on peut à la fois tomber amoureuse d'une fille ou d'un garçon. Et qu'on vraiment être amoureux + avoir envie de bricoler sévère avec les 2 sexes !
    Oui je suis une grosse frustrée de ne pas pouvoir assumer ma bisexualité sans qu'on me catalogue directe comme " fille libérée de petite vertue qui fait genre elle se taper des meufs pour se la ramener". :facepalm:

    Donc désolé, je "pollue" un peu le post mais j'aimerai bien qu'on en parle ( sauf si ça a déja été fait !)
     
    loy, Boogie, Patriarcaca et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. Lula.Birdy

    Lula.Birdy
    Expand Collapse

    @Bananapower J'ai une question qui me taraude à ce sujet, j'ai l'impression que les bi sont moins bien acceptés que les homosexuels, et cela de la part des hétéro mais aussi d'une partie des homo (j'ai déjà entendu dire que les bi ça n'existait pas, que ce n'était qu'une phase, un mode etc)
     
    Boogie, katnissvsw et Chacha7 ont BigUpé ce message.
Chargement...