Je travaille en pyjama - le blabla de celles qui bossent seules

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Willy Wool, le 19 juillet 2012.

  1. Willy Wool

    Willy Wool
    Expand Collapse
    Caroline Ingalls

  2. Lanou78

    Lanou78
    Expand Collapse
    en/à plein régime !

    Coucou Hélène et merci pour cette formidable initiative !
    Moi, c'est Hélène (et de deux !), traductrice indépendante et en ce moment, hyper débordée de boulot. Je bosse à mon compte depuis mai 2008 et cette dernière année a pas mal été en dents de scie... surtout avec l'arrivée d'un deuxième bébé et des indemnités journalières de merde à cause de mon statut (eh oui, je suis artiste-auteur et ça complique parfois les choses...). En ce moment, je réfléchis sérieusement à me prendre un 2e statut (Auto Entrepreneur, probablement) car je complète mes journées avec de la trad technique... qui ne peut pas dépendre de l'AGESSA.
    Par contre, moi, il est 14h19 et je suis en pyjama, en tailleur sur mon canapé. Je bosse mieux comme ça ;) Ça m'empêche pas d'avoir une vie sociale, mais un bon p'tit forum entre nous, ce serait chouette, je dis pas :P
    Allez, je retourne bosser !

    Suivaaaante !

    PS : excellent projet que celui des 365 jours... je vais m'y mettre. Si c'est ton truc, je te conseille Q&A - The photographic interview et si t'es "listes", le célèbre 101/1001 ici
     
  3. Lizett'

    Lizett'
    Expand Collapse
    Mélange instable

    je suis plus ou moins traductrice (un pied dans les études l'autre dans les stages).

    Je crois que le pire quand on bosse chez soi, c'est les idées des autres ("t'es à la maison, tu pourrais faire ci ou ça, t'as le temps...")
     
  4. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt

    Hello les filles, je commence à me tâter (on me propose de bosser en freelance pour quelques mois) et il y a quelque chose qui me fait peur, c'est justement de me retrouver toute seule, de ne pas réussi à me motiver et d'avoir personne avec qui bavarder (j'adore les pauses cafés ^^). Vous gérez ça comment vous ?
     
  5. -Abby-

    -Abby-
    Expand Collapse
    admin MadmoiZerg

    Coucou les paupiettes ! :danser:

    Chouette idée de topic ! On pourra venir exposer nos plus beaux pyjamas !

    Moi c'est pauline, je bosse en auto entreprise depuis avril 2010. en gros je créé des sites internet m'occupe de pas mal de blogs pour le compte de mes clients. je fais aussi du community management.

    Pour répondre à albany , en fait moi c'est venu tout seul. Pour la motivation, d'un tu as tout de même des comptes ou du moins des résultats à rendre à tes clients et de deux si tu glandes ben pas de sous. Du coup je peux te dire que la motiv tu la trouves ^^ Sinon moi pour combler le vide d'être toute seule toute la journée sans personne à qui parler, je sais que j'ai skype en fond pour aller parler à mes copines qui sont au boulot et je m'oblige à sortir de chez moi tout les jours au moins pour aller acheter une bouteille de coca sinon je deviens zinzin

    Sinon pour celles qui sont en AE, vous avez vu que notre statut risque de sauter dans les mois /années à venir ? Le nouveau gouvernement voudrait limiter le statut à un an, ce qui fait qu'on devrait switcher sur un statut de micro entreprise plus chargé :s j'avoue que je suis super sceptique donc si vous avez des infos là dessus je suis preneuse !

    et les filles qui lancent leur activité, n'hésitez pas à demander des conseils ;)
     
  6. -Abby-

    -Abby-
    Expand Collapse
    admin MadmoiZerg

    Et nous on peut savoir ce que tu veux monter comme activité ? <3
     
  7. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt

    Du coup, je répond aussi :cretin:


    On me propose d'être chef de projet de traduction (permalancer) pour une boîte américaine avant de pouvoir entamer les démarches pour le visa :)
     
  8. -Abby-

    -Abby-
    Expand Collapse
    admin MadmoiZerg

    Mais c'est une super idée de projet ! Ca va prendre quelle forme du coup ? Des bouquins ? des fichiers téléchargeables sur internet ? Tu vas les vendre comment ?
     
  9. Lizett'

    Lizett'
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je ne peux que t'encourager, c'est génial que tu te sois lancée si c'est ce qui te botte vraiment. Moi je me lance dans un master d'un an à l'étranger, et après il ne me restera plus qu'à rappeler toute cette liste de charmants contacts que je commence à avoir et voir qui me donne du boulot ^^
     
  10. salvia

    salvia
    Expand Collapse

    Salut à toutes,

    je ne sais pas si je serai très active sur ce forum car je ne souhaite pas trop en dévoiler sur mon activité afin de garder mon anonymat mais je peux tout de même me présenter! :)

    j'ai choisit d'être artiste.

    A la fin de mes études, plusieurs facteurs ont ravivés des angoisses et je me suis retrouvée dans l'incapacité de travailler "en structure".
    Pour être plus claire: avoir un emploi du temps bien définit, ne pas pouvoir sauter sur toutes les opportunités qui se présentent à moi, ne pas pouvoir partir sur un coup de tête quand j'en ai envie, m'angoisse au plus haut point.
    Je ne me sens pas non plus capable de travailler pour quelqu'un d'autre. J'ai si peu confiance en moi que j'aurai trop peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas mériter ma paie. Je trouve cela encore plus dur lorsqu'il s'agit d'un travail créatif: les gouts sont tellement subjectifs: comment être sûre que mon dessin plaira au patron? A cela s'ajoute le fait que je ne suis pas très sociable, je n'ai pas beaucoup d'amis et j'apprécie la solitude.
    C'est pour toutes ces raisons que j'ai choisit de travailler de manière totalement autonome bien que cela soit loin d'être facile!

    Ce n'est pas toujours évident de faire comprendre aux autres que l'on peut travailler par passion et non pour l'argent. Pour beaucoup, on vaut ce que l'on gagne alors forcément, quand on gagne en moyenne 300 euros par mois, on ne mérite pas beaucoup d'estime.
    Ce n'est pas non plus facile d'être dans un tête-à-tête permanent avec soi-même. Quand on est seule tout le temps on à le temps de douter: de ses choix de vie, de la qualité de son travail, du sens qu'on lui donne...
     
  11. Aqueuse

    Aqueuse
    Expand Collapse
    est décaféinée

    Ouah, avoir un atelier, mon rêve :) mais je crois que ça va en rester un :P C'est super dur à trouver et puis c'est trop cher pour moi.

    Excellente idée de topic, merci Elene Owlwool :)

    Je travaille aussi en pyjama (trop confortable, ça devient presque difficile de se convaincre de s'habiller correctement quand on le fait trop souvent :cretin: le monde devient un gigantesque appartement).

    Dans mon cas, j'écris des articles pour un magazine technique et en parallèle je monte mes petits projets en électro et en info mais là je me fais une "pause" pour me concentrer sur l'écriture de mon premier monstre abyssal (ça commence vaguement à ressembler à un roman à ce stade).

    Je fais aussi vaguement des études d'histoire en parallèle, mais rien de très sérieux.

    Et pas de pause café pour moi, j'ai trop abusé, j'ai dût me désintoxiquer un bon coup :P
     
  12. damoizailes

    damoizailes
    Expand Collapse
    Procrastinatrice professionnelle Guest

    Wow, super idée de topic, c'est vrai qu'en travaillant de chez soi on peut se sentir bien seule...

    Pour ma part je suis traductrice littéraire depuis quelques mois, et c'est assez compliqué... Enfin, disons qu'après mes années d'études loin du cocon familial, j'ai dû revenir chez ma môman faute de pouvoir me prendre un appart faute d'argent faute de boulot... Et maintenant que j'ai (enfin) trouvé des contrats, il y a du positif et du négatif.

    Le positif, c'est que je me rends compte que j'aime vraiment ce boulot, et que je suis motivée pour vraiment développer mon activité et enchaîner les livres.
    Le négatif, c'est que, comme je n'ai pas de chez moi à moi, il y a toujours quelqu'un à la maison, et ça n'aide pas à la concentration... Heureusement, cet été, ils sont tous absents quelques temps et c'est bien plus facile pour moi de gérer ma petite vie de traductrice ne me faisant mes heures de boulot sérieuses et non le papillonnage internet habituel...
    Autre souci: lorsque je bosse comme en ce moment avec des conditions de contrat un peu particulières (facturation à faire moi-même, diffuseur à l'étranger, cotisations à régler...), eh bien je ne sais pas du tout vers qui me tourner pour demander des conseils ou les procédures à suivre !
    Et c'est fou le point de vue des gens... Pour certains on est magiques parce qu'on a un boulot de création super, et pour d'autres on n'a "pas un vrai boulot" parce qu'on bosse de chez nous...

    Dure dure notre condition !!!
     
Chargement...