Josée l'Obsédée et l'invitée surprise

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Josee lObsedee, le 18 juin 2013.

  1. Josee lObsedee

    Josee lObsedee
    Expand Collapse
    Grosse chaude de la fesse

  2. Kwack

    Kwack
    Expand Collapse
    ta maman l'ornithorynque

    Une belle tranche de vie que voilà.
    Merci Josée !
     
  3. chiika

    chiika
    Expand Collapse
    Guest

    waaaaaaaaaaah "niquer" vient de "forniquer" mais je ne savais point !
    A part ça, sinon énorme cet article ! >_<
     
  4. Marah

    Marah
    Expand Collapse

    Sexer dans la bagnole donne de nombreuse occasions de se faire gauler.
    Avec mon José nous cherchions un endroit tranquille pour baiser en pleine journée.Complètement fauchés et bien décidés à ne pas payer l’hôtel (on avait déjà testé, c'était juste bizarre, incongru,cher et un petit peu glauque) on a juste roulé jusqu'à sortir de la ville et arriver à la "campagne", dans un coin franchement paumé.
    On voit un champ avec un petit chemin qui s'éloigne de la route principale pour bifurquer derrière un bosquet d'arbre.
    On y va. Résultat: caché de la route, suffisamment loin pour avoir le temps d'entendre une voiture arriver, avec des champs à perte de vue, plus ou moins entouré de forêt. Banco.
    On commence notre affaire, on garde un peu nos fringues, j'avais une grande robe d'été. Une guêpe passe sous ma robe, me pique.
    Je cris, retire ma robe, on rigole, mais comme on est des gros lapins, pas perturbés pour un sous on remets ça.
     Et là, magie.
    Une famille au complet (papa, maman, mouflet1 et moufet2) passe à 1 mètre de la voiture en vélo.
    Sans nous voir.
    J'ai pouffé de rire. José, beaucoup plus au courant de la loi que moi (attentat à la pudeur et tout le bordel), c'est empressé de me mettre une main sur la bouche et d'arrêter de respirer jusqu'à ce que notre joyeuse famille de cycliste se soit barrée.

    Bon, après ça, ça nous a calmé, on est rentré. Et on a décidé de ne jamais réitérer ce genre de combine de jour (par contre, de nuit, on a récidivé, et on a beau eut chercher des coins reculés, on s'est retrouvé une fois culs-nu dans les phares d'une bagnole étrangère)


    Conclusion: la bagnole c'est le mal (l'inconfort cumule avec le manque d'intimité)
     
  5. Myniloly

    Myniloly
    Expand Collapse
    Who's that girl ?

    Houhou, j'aime beaucoup comment c'est raconté =D
     
  6. emititi

    emititi
    Expand Collapse

    J'ai failli avoir le même contexte, lors d'une soirée barbecue dans un grand parc, j'avais invité une copine à se joindre à notre groupe de potes!! J'avais repéré un José lors de la dernière soirée. Vers le milieu de la soirée, il est obligé de partir, car le lendemain il doit être en poste sur une plage de bonne heure, il était sauveteur à la SnSm. J'étais prête à abandonner la partie, et puis merde, je l'ai rattrapé au moment où il rentrait dans la voiture. Et là, je lui fait comprendre de façon  on ne peut plus directe mes attentions. Je l'ai ensuite emmené plus loin dans un fourré à l'écart. Et, la fameuse pote, qui commence à me cherché, et j'entends au loin mon prénom, rappeler plusieurs fois. Autant dire, que j'étais hyper ennuyée, et que du coup ça nous coupait dans l'action. Heureusement, une autre Josée, avait compris ma manœuvre, et à fait cesser rapidement les recherches de ma pote. Enfin, on a quand même failli être vu par d'autres promeneurs nocturnes.
     
Chargement...