Karléidoscope, le parfum narcissique de Karl Lagerfeld

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Annelise, le 30 août 2011.

  1. Annelise

    Annelise
    Expand Collapse
    Human pot de crème

  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je pense que l'article se trompe lorsqu'il assimile le principe du parfum qui est censé révélé une note différente en fonction de la peau de la personne. Je ne crois pas que cette phrase de com se rapporte au leitmotiv qui est "chaque parfum ressort différemment sur chaque peau", mais plutôt à une construction spéciale de la pyramide olfactive du parfum.
    Il y a certains parfums dont les notes se reflètent d'une façon ou d'une autre à la façon d'un diamant, comme c'est le cas pour Chance de Chanel. En clair, il faut imaginer la composition comme une pierre à multiples facettes dont chacune se reflète à une heure ou à une autre, exactement aussi comme un... kaléidoscope. Je mets l'article de blog dans lequel j'ai découvert ce principe pour celles que ça intéresse :

    Chanel :*Chance

    Apparemment, peu de parfums sont construits de cette façon là. En cela, je suis assez curieuse de le sentir.
     
  3. Annelise

    Annelise
    Expand Collapse
    Human pot de crème

    J'essayais surtout de dire que ce parfum essaye de jouer sur l'effet "femme multiple", image qui ressort notamment grâce à la campagne de pub voulue (en gros : "femme moderne, multiple, qui peut avoir plein de senteurs différentes"). En ce sens, c'est plus l'enjeu marketing avec lequel il faut prendre du recul, plutôt que le parfum. Toute la campagne de pub n'est pas basée sur la technicité même du parfum et de ses notes, mais bel et bien sur l'aspect "VOUS allez devenir une femme karl lagerfeld de différentes manières", aspect qui me semble un peu criticable, surtout quand on sait que ce parfum ressortira nécessairement différent selon les personnes qui le porte, comme nécessairement tous les parfums. Il n'y avait aucune critique sur la structure même du parfum ;)
     
  4. Funambule

    Funambule
    Expand Collapse
    Chevauche un nuage

    Son parfum ne me fait ni chaud ni froid (le personnage en lui-même m'agaçant fortement), par contre j'aime bien le packaging =) Ca me rappelle mon petit kaléidoscope de quand j'étais petite (avec les p'tits cristaux de toutes les couleurs dedans <3)!
     
  5. Angelin

    Angelin
    Expand Collapse
    Ad Victoriam~

    Est-ce qu'il a prévu de dire au femmes taillent plus que 42 d'éviter de le porter parce qu'il n'est pas conçu pour elles et de plutôt aller s'enduire de gras de chips et de coca?

    /end troll

    A part ça, j'aime pas le personnage et je me sens à mille lieux de la griffe qu'il représente, du coup, je suis pas trop tentée par le parfum.
     
  6. Scarlette.

    Scarlette.
    Expand Collapse

    Je porte Lola de Marc Jacobs, mais uniquement pour son odeur. Même si j'apprécie beaucoup Marc Jacobs, le parfum aurait pu s'appeler "Fleur d'anus" et être signé de Cindy Sanders, c'était pareil.




    ... Enfait, non, j'ai exagéré.



    Sinon pour Karl, on connaissait son narcissisme, mais le développer en un parfum n'est pas le produit dérivé qui me choque le plus. En revanche, il ne me donne pas du tout envie. Je trouve l'emballage et le nom cheap, facile et la bouteille est trop simple, mais pas dans la bonne simplicité. Si je le croise, je le sentirai peut-être par curiosité, mais là comme ça, je ne trouve pas ça très vendeur et je le pensais capable de mieux, niveau marketing.
     
Chargement...