La fragilité blanche

Sujet dans 'Le Forum à Suggestions' lancé par Eclise, le 1 octobre 2015.

  1. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    Suite aux discussions sur le sujet du Médiateur, je m'aperçois qu'on parle très souvent de la susceptibilité des racisé-e-s et autres dominé-e-s des autres systèmes oppressifs, comme si il s'agissait d'une donnée expliquant les clashs (ce qui permet de déplacer le problème sur la personne qui réagit plutôt que sur la personne qui a eu un comportement oppressif), mais qu'on occulte quasi systématiquement la susceptibilité des blanc-he-s à qui on signale qu'ielles ont des comportements de racistes. Il y a plein d'exemples à ce sujet, on le voit régulièrement dans les fils de commentaires sur les articles sur le racisme, où on en vient à se plaindre de se faire """"lyncher"""", qu'on ne peut plus rien dire, etc. mais aussi de la part de membres de la redac qui considèrent que se faire signaler un comportement raciste est une insulte (cf fil Charlie Hebdo).

    Je suggère donc un article sur ce sujet, pour mettre en lumière cette sensibilité qui pourrit la plupart des discussions entre blanc-he-s "non-informé-e-s de leur privilièges et leur position de dominant-e-s dans le racisme" et concerné-e-s, et qui donne lieu à de nombreux clashs.

    J'ai à l'esprit notamment cet article : http://goodmenproject.com/featured-...rd-to-talk-to-white-people-about-racism-twlm/ traduit ici : http://www.etatdexception.net/la-fr...st-ce-si-dur-de-parler-aux-blancs-de-racisme/
    Je pense aussi, de façon un peu moins pertinente, à cet autre article : http://www.huffingtonpost.com/gina-...vilege-to-a-broke-white-person_b_5269255.html
     
    #1 Eclise, 1 octobre 2015
    Dernière édition: 1 octobre 2015
  2. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    @Ciga Je crois qu'il faut aussi convaincre les Blanc-he-s que ce n'est pas eux qui ont LA solution de l'anti-racisme. Tout comme il faut convaincre les cismecs que ce n'est pas eux qui sauveront les victimes du sexisme (et de la transphobie). Quand tu dis "anti-racisme bien-pensant", je lis aussi "anti-racisme blanc". L'anti-racisme qui tape sur LePen et Morano, mais qui dans le même temps met surtout en avant des réponses d'humoristes ou de politiques blanc-he-s. Ou qui compose ses plateau télés de sociologues, politologues blanc-he-s (et cismecs, et 50naires) pour débattre du racisme, de l'immigration, etc. Probablement un des effet de l'anti-racisme "Touche pas à *mon* pote" : la parole anti-raciste est blanc-he, c'est une parole de savior, une parole d'humanitaire/humaniste.

    Et je pense que ça a un lien avec la fragilité blanche : "Comment pourrais-je être raciste MOA qui incarne la solution au problème du racisme, cf ma colorblindness*, cf mes voyages au Kenya, cf mes potes noirs, cf mes CD de rap." Quand on pense tout savoir sur le racisme et sur comment lutter contre, difficile d'accepter de se taire et d'écouter.

    *edit: pour la françisation je propose chromatocécité :d
    edit2: quand je dis "il faut que", je ne souhaite absolument pas donner de leçon ou émettre des injonctions.
     
    #2 Eclise, 2 octobre 2015
    Dernière édition: 2 octobre 2015
    Little Moi-Même, littlecassy, Lenehän et 20 autres ont BigUpé ce message.
  3. Les Beaux Jours

    Les Beaux Jours
    Expand Collapse

    J'ai trouvé vos interventions hyper instructives, merci d'avoir apporté vos pierres à l'édifice :)
    Je suis encore très novice sur le sujet, j'en suis à l'étape "j'essaie de capter les tenants et les aboutissements de tout ça"
    (et si l'ignorance n'est pas une excuse, je vous prie de bien vouloir excuser la mienne quand même!)

    @Ciga @Eclise Pour en venir à ma question du coup, en tant que blanche, l'idée c'est quoi? Je m'assois et j'écoute, je m'informe, très bien et... c'est tout?
     
    calliopeonyx, EdocSil, Ghost wind et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    @Les Beaux Jours En ce qui me concerne, en tant que blanche, si je tiens vraiment à m'exprimer (et souvent le silence est une voie préférable -sauf quand il s'agit d'un silence complice, je pense à ce qui t'es arrivé @Ciga dans le bus), relayer la parole des concerné-e-s.

    Et, pour rester sur le thème de la fragilité blanc-he, participer activement à combattre sa propre fragilité blanc-he, être capable d'entendre qu'on a eu un comportement raciste, être capable de s'excuser, être capable de ne pas s'accrocher au clavier pour défendre son "honneur", être capable de réduire cette part de poids que les racisé-e-s (et autres dominé-e-s dans le cas de "fragilités" cis, neurotypique, hétéro, etc etc) ont malheureusement à prendre en charge. Donc pour moi c'est bien un processus actif, pas uniquement passif dans le sens s'asseoir, se taire, écouter.
     
    #4 Eclise, 2 octobre 2015
    Dernière édition: 2 octobre 2015
    Little Moi-Même, Allitché, Songi songi et 14 autres ont BigUpé ce message.
  5. Les Beaux Jours

    Les Beaux Jours
    Expand Collapse

    Merci à toutes deux d'avoir répondu, je lirai (ou relirai ^^) les liens donnés avec attention.

    Je comprends mieux l'idée, finalement ça ressemble pas mal à ce qu'on demande aux hommes par rapport au sexisme (oui, le parallèle n'est pas ouf mais bon) être dans une profonde remise en question de ses modes de fonctionnement et de ses jugements; être à l'écoute, savoir repérer les situation problématiques et intervenir (évidemment) au cas où.

    (dites moi si je me trompe hein)

    C'est clairement un sujet qui gagnerait à avoir plus de place, mais vous avez raison, il est délicat à aborder sans tout de suite déclencher un tollé de réactions qui touchent à l'égo de chacun.
    Je vois d'ici les réactions à base de "j'suis pas raciste ça va pas !" ou "vous vous inventez des problèmes"...
    Bref, le chemin sera long.
     
    Allitché, Grand Mère Feuillage, Marie Requin et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. Les Beaux Jours

    Les Beaux Jours
    Expand Collapse

    Merci à toutes deux d'avoir répondu, je lirai (ou relirai ^^) les liens donnés avec attention.

    Je comprends mieux l'idée, finalement ça ressemble pas mal à ce qu'on demande aux hommes par rapport au sexisme (oui, le parallèle n'est pas ouf mais bon) être dans une profonde remise en question de ses modes de fonctionnement et de ses jugements; être à l'écoute, savoir repérer les situation problématiques et intervenir (évidemment) au cas où.

    (dites moi si je me trompe hein)

    C'est clairement un sujet qui gagnerait à avoir plus de place, mais vous avez raison, il est délicat à aborder sans tout de suite déclencher un tollé de réactions qui touchent à l'égo de chacun.
    Je vois d'ici les réactions à base de "j'suis pas raciste ça va pas !" ou "vous vous inventez des problèmes"...
    Bref, le chemin sera long.
     
    bat-momo a BigUpé ce message
  7. Silure_

    Silure_
    Expand Collapse

    @Les Beaux Jours
    Je suis d'accord avec @Eclise , et j'appuierais même sur le fait que se taire et écouter me semble, d'une certaine manière, déjà être un processus actif, dans le sens qui va contre l'oppression, parce que généralement les personnes racisées ne sont pas écoutées.
    Sinon ça m'est déjà arrivé de prendre part à un "débat sur le racisme" sur le forum, et j'ai préféré demandé en privé à une madz si je l'ouvrais pas trop, rapport au fait que je suis blanche, parce que si je fais des parallèles un peu douteux avec les débats sur le sexisme avec des hommes cis, parfois j'aime bien le fait que ceux qui sont un peu déconstruits m'aident et parfois je veux juste qu'on me laisse la parole. Et c'est pas évident de deviner quand les conversation chauffent trop, donc je préfère demander. Mais peut-être que ça convient pas, parce que ça fait un peu "je viens chercher mon cookie et ma casquette de bonne alliée" et c'est désagréable.

    EDIT: du coup, je dis la même chose que toi :)
     
    Little Moi-Même, Allitché, calliopeonyx et 9 autres ont BigUpé ce message.
  8. Les Beaux Jours

    Les Beaux Jours
    Expand Collapse

    Je reviens avec mes gros sabots (btw ce que je vais dire n'a plus grand chose avec le topic) mais j'ai une révélation. (Oui, au moins)

    Je réfléchissais à SOS Racisme, asso pour laquelle j'ai toujours senti un truc chelou.
    Et là, BAM.

    "Touche pas à mon pote"

    Le slogan, putain. "Touche pas à MON POTE"
    C'est pas "Me touche pas".
    Alors, je dis pas hein , certainement qu'elle a été utile à bien des points de vue.
    Mais la vache, on revient de loin en termes de parole usurpée.

    (j'imagine que tout le monde a eu cette épiphanie avant moi mébon. Je tenais quand même à la partager...:coiffe:)
     
    Little Moi-Même, Allitché, Maia Chawwah et 22 autres ont BigUpé ce message.
  9. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    @Les Beaux Jours Tout à fait, lea racisé-e n'est pas sujet mais objet. Antiracisme moral, disait @Ciga, l'antiracisme qui se met entre le racisme et la victime.
    Je réfléchis aussi en ce moment à l'orientation des assos antiracistes vers les blanc-he-s. On a eu cette discussion aussi sur l'autre suggestion "Antiracisme blanc". En faisant des associations de blanc-he-s, qui parlent aux blanc-he-s, tout ça bien sûr dans l'intérêt des racisé-e-s-ne-vous-inquiétez-pas, du coup on passe plus de temps à se demander comment le discours doit être adapté aux blanc-he-s qu'à s'intéresser à ce que disent les racisé-e-s, ce dont iels ont besoin, quelles sont les priorités qu'ielles veulent mettre en place. Et on en arrive à des blanc-he-s qui expliquent à des racisé-e-s comment parler aux autre blanc-he-s, pour que ça passe le mieux, pour que ça soit le mieux reçu. Au final, lea blanc-he reste le sujet le plus important.
     
  10. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    @Liza Radley Il me semble qu'il n'y a pas un mais des racismes (donc pas des "degrés", mais des façon différentes de s'appliquer), et que les jui-f-ves sont bien victimes de racisme. Ielles sont racisé-e-s sur la base de leur culture perçue, de leur religion. Une personne juive peut avoir un "passing", c'est à dire dans certains cas être identifiée comme blanche, mais à partir du moment où elle identifiée comme juive, elle subira de l'antisémitisme. De la même façon, les Rroms sont racisés tout en pouvant avoir la peau blanche. Mais oui, globalement, les bénéficiaires du racisme comme système volant, blessant, tuant, ce sont les blanc-he-s (donc pas en temps que couleur de peau mais en temps que groupe sociologique), en France et ailleurs dans le monde.
     
    Allitché, Maia Chawwah, Lenehän et 5 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...
Sujets similaires
  1. Blanquita
    Réponses :
    39
    Affichages:
    10586
  2. doumi89
    Réponses :
    7
    Affichages:
    1749
  3. Elba
    Réponses :
    1
    Affichages:
    938
  4. Cosmeto
    Réponses :
    0
    Affichages:
    424
  5. Moossye
    Réponses :
    35
    Affichages:
    8634