La musique contre la pauvreté - Carte postale du Venezuela

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par SofiaMargarita, le 29 avril 2013.

  1. SofiaMargarita

    SofiaMargarita
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

  2. Caliodë

    Caliodë
    Expand Collapse
    Oh Yeah !

    Ca a l'air vachement cool !

    Juste une question : C'est l'état qui finance les instruments, les professeurs, les locaux, etc ou c'est sur base de bénévolat/dons/prets ?
     
  3. Alchimie.

    Alchimie.
    Expand Collapse
    Éternelle insatisfaite

    Au risque de parraître pour la méchante de service..

    A moins qu'ils soient tous virtuoses je vois pas en quoi ça va les aider.
    C'est vachement chouette qu'ils puissent avoir cette activité.
    Seulement quand je me vois, née dans ma petite classe très très moyenne, pour qui l'accès à la musique n'a jamais été une option vu le tarif.. ça dégoute un peu mon côté égoïste.

    Alors vous pouvez me traiter de tous les noms si vous voulez mais ce genre de démarche, dans n'importe quel pays que ce soit, ça me fait pas voir des papillons partout au contraire.

    De nos jours pour avoir accès à des trucs de ce genre il faut soit être riche, soit être super pauvre. Et au milieu, comme d'hab, il y a le reste, qui a le droit de payer ses factures et basta.

    Mais certes, tant mieux pour eux après tout.
     
  4. inyle

    inyle
    Expand Collapse
    Détendue

    Tu sais, ils ne savent toujours pas si on naît avec du talent ou si on le devient, mais une chose est sûr, c'est qu'être exposé depuis son plus jeune âge aide énormément (après tout comment savoir si on est virtuoses si on n'a jamais touché à un instrument).

    Moi je trouve que cette fondation fait quelque chose de bien puisqu'elle leur donne un alternative (vu que les études supérieurs sont assez coûteuses en général) et puis ça leur donne une communauté à qui appartenir et ça les aide à rencontrer des gens différents, venu de tous les horizons, plutôt que d'être exposé tout les jours aux mêmes personnes.
     
  5. El Condor

    El Condor
    Expand Collapse

    La musique est très chère en France lorsqu'elle est enseignée dans des écoles privées, ou par des professeurs particuliers.

    Par contre, les conservatoires français sont extrêmement peu chers, voire parfois même gratuit ! (pour les premiers cycles, ça tourne en général autour ou en dessous de 100€ l'année, pour tout les cours compris : solfège, cours d'instrument, chant choral etc...) et les instruments peuvent être prêtés !

    Bien sur, le seul problème ce sont les places qui ne sont pas infinies, mais chacun à sa chance d'y entrer.
    D'ailleurs, plus vous serez jeune, plus vous aurez de chances d'être pris (les professeurs de conservatoire préfèrent généralement un débutant de 6-10 ans qu'un débutant de 20 ans). Ceci dit, tout dépend de la matière que vous voulez étudier. (certaines disciplines demandent de la maturité, certaines ne demandent même aucunes études de la musiques auparavant)



    Après, tu dis que s'ils ne sont pas tous virtuoses, et donc que cela ne les aidera pas.
    Et bien, certes je ne pense pas qu'ils deviendront tous forcément des musiciens professionnels, cependant, ne serait-ce qu'au niveau culturel, ils auront la possibilité de multiplier leurs connaissances, s'ouvrir à l'art et à la culture, découvrir et nourrir leur passion pour la musique...
    Ne serait-ce que sur le plan pédagogique et psychologique, et pour leurs développements personnels, je trouve ça vraiment génial !
    Et puis, les métiers de la musique, ce n'est pas que être musicien, il y a aussi les professeurs, les journalistes/critiques musicales, tout ce qui est administration et gestion des écoles de musiques/opéras/orchestres, organisation d'événementiels et concerts, voire pourquoi pas ingénieur du son... bref, ça peut réellement créer des vocations !
    Et puis apprendre la musique enseigne également une rigueur, une ouverture d'esprit, et pleins d'autres qualités essentielles dans la vie privée et professionelle.

    En tout cas, j'ai un ami vénézuélien qui a bénéficié de ce programme, il a aujourd'hui un prix dans un conservatoire français et il tente le conservatoire supérieur de Paris :)
    Sans ce programme, il est certain qu'il n'aurait pas eu la possibilité de faire ça.

    Dans pleins de systèmes éducatifs à travers le monde (je pense surtout aux pays où les élèves n'ont pas cours l'après midi, comme les USA, Singapour, ou d'autres comme la Chine), il est proposé aux enfants de suivre une formation spécialisée dans diverses activités (sport, musique, ...). Et ben je trouve ça super également ! ça donne la possibilité de faire des activités parfois coûteuses, et puis comme il a été dit dans l'article, ça évite aux jeunes de traîner chez eux ou dans la rue sans rien faire.
     
Chargement...