La parole et le silence... vus par une vraie bavarde

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Audrey Hepbrune, le 20 janvier 2015.

  1. Audrey Hepbrune

    Audrey Hepbrune
    Expand Collapse

    HarleyQuinnn a BigUpé ce message
  2. HarleyQuinnn

    HarleyQuinnn
    Expand Collapse

    Très bon article ! J'aime beaucoup ce genre de posts, ceux qui font réfléchir tout en restant enrichissants et instructifs !
    Je me suis reconnue dans ton besoin de combler absolument les blancs, je les associe souvent à de la gêne, comme une rupture dans la conversation, qui révèlerait une sorte de manque d'intérêt pour la discussion ou la personne... :erf:

    Le fait de ne plus rien avoir à dire est aussi assez angoissant, et je pense que c'est ce qui me pousse à ne pas m'arrêter coûte que coûte, qui à radoter un peu... :hesite:

    Merci en tout cas pour ce super article, grâce à toi j'ai pu faire mon coming-out de bavarde !:hugs:
     
    Laetare, Margaux Palace, Letyboop et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Latitef

    Latitef
    Expand Collapse

    Superbe article, beaucoup de pistes de réflexion :)
    Je m'y retrouve totalement, et mon expérience personnelle m'a conduit à penser que le silence, ça s'apprend, et souvent, ça passe par le corps... J'ai personnellement calmé mes angoisses de "vide" et de ne pas pouvoir me faire comprendre exactement par l'autre, ne pas pouvoir tout partager, en dansant. Parce qu'avec le corps, on transmet justement ce que la parole ne peut pas exprimer. Et quand on a les deux - les mots et le corps -, alors il est possible que le silence s'installe et qu'on en soit heureux. :d Etre attentif au corps des autres, aussi, apprend à écouter mieux... (parce qu'un de mes problèmes en tant que bavarde est parfois que j'ai du mal à vraiment écouter l'autre)...
    Bref, merci pour cet article !
     
    Audrey Hepbrune a BigUpé ce message
  4. EliotteM

    EliotteM
    Expand Collapse

    Une solution : enseigne ! Ça purge ;)
     
    Ka-Pow! a BigUpé ce message
  5. titirico

    titirico
    Expand Collapse

    Merci pour ce très bel article dans lequel je me suis reconnue et qui m'a fait déculpabiliser avec cette "diarrhée verbale" (terme dont m'a affublé mon père un jour et depuis j'en avais honte...) :caca: :red:
    Effectivement j'ai toujours envie de partager tout plein de choses avec mon entourage et parfois il y en a qui ont du mal... je suis hyper spontanée et parfois gaffeuse mais ça part toujours d'un bon sentiment! :happy: le silence me gène aussi pourtant des fois ça fait du bien! Mes parents sont d'incorrigibles bavards alors je sais que ça peut être vite TRÈS chiant!!! :annoyed:
    Mais des comme nous il en faut! Nous sommes les licornes de cette société! :unicorn:
     
    Laetare et HarleyQuinnn ont BigUpé.
  6. Laetare

    Laetare
    Expand Collapse
    Team chamelles o/

    Merci pour cet article ! Je me suis reconnue dans quasiment tout ce qui a été dit, sauf la partie écriture, j'ai juste tendance à écrire comme je parle et je n'aime vraiment pas rédiger (malgré les romans que je balance sur le forum des fois :lalala: ).
    Bref je me sens moins seule en tant qu'incorrigible bavarde (qui essaye en vain de se calmer un peu :cretin: ) et ça fait plaisir de se reconnaître aussi dans les commentaires des autres Madz' ! (Je pense entre autres à ce que tu dis @titirico sur l'envie de partager tout plein de choses avec ton entourage) :fleur:
     
    Audrey Hepbrune a BigUpé ce message
  7. Grumpy

    Grumpy
    Expand Collapse
    <spoiler> Essai </spoiler>

    C'est amusant parce que moi à l'inverse je suis complètement introvertie et pourtant je me suis fait les même réflexion que toi sur le langage ^^ C'est très intéressant tout ça.
    Les mots ne disent pas suffisamment c'est clair. Pour moi l'art c'est le moyen de communiquer ce qui ne peut pas sortir dans mes échanges verbaux quotidiens. Et le silence moi j'aime bien :cretin:, c'est lui qui dit parfois tout haut ce qu'on pense tout bas.

    Ursula: Et ne sous-estimons surtout pas l'importance du langage du corps !
    [​IMG]
     
    Lord Griffith et Laetare ont BigUpé.
  8. Eleenore

    Eleenore
    Expand Collapse

    très bon article merci ! :)
    Je m'étais fait ces mêmes réflexions il y a peu, sur le fait qu'il est parfois impossible d'exprimer avec les mots justes ce que l'on ressent. Et je m'était aussi rendue compte que cette barrière des mots variait d'une langue à l'autre. Et que pour des même mots, d'une langue à l'autre, l'émotion véhiculée n'est parfois pas la même. ou encore qu'il est possible d'exprimer un certain ressentit dans une langue, mais qu'il n'existe pas de mots dans un autre. (ce qui me fait penser au travail de Anjama Lyer : https://www.behance.net/gallery/9633585/Found-In-Translation )
    Personnellement, le silence en soi ne me dérange pas, et si je ressent un malaise, c'est pas empathie, parce que je vois mon interlocuteur en panique de ne rien avoir à dire pour entretenir la conversation.[​IMG]

    Alors qu'on pourrait juste apprécier le silence
    [​IMG]

    Bon, je suit tout de même un peu plus polie que Mia et quand quelqu'un me parle je sais quand même écouter. En fait je trouve même ça sympa les gens qui se sentent obligé de combler le silence, tu fini par connaitre toute leur vie, celle de leur chats souvent aussi :rire:
     
    Lord Griffith a BigUpé ce message
  9. Kyubey

    Kyubey
    Expand Collapse
    Féminazgûl Not by the hand of a man will she fall

    Moi, j'adore les gens qui parle beaucoup parce que comme ça je peux me taire. :silenced: Par contre je ne supporte pas les gens qui posent beaucoup de question, c'est le meilleur moyen de me braquer.
     
    Lord Griffith a BigUpé ce message
  10. Audrey Hepbrune

    Audrey Hepbrune
    Expand Collapse

    Ravie d'avoir pu aider ! C'est ça oui, le fait que ça révélerait un manque d'intérêt... du coup je dis souvent beaucoup de choses un peu nulles pour combler, dans les cas où a) la personne n'est pas très engageante mais c'est pas contre moi b) c'est vraiment contre moi, il y a malaise, et donc je cache le malaise dans la parole. Quoi qu'il en soit, être bavarde n'est pas une tare et c'est bien si on en est fières !
    Haha tu n'es pas la seule à me l'avoir dit... "Bavarde comme vous l'êtes, vous finirez prof ça vous pend au nez"... peut être que je nie ma véritable vocation !
    UNICORNS ! Mais tellement ! Si on était pas là pour distribuer du lol, des blagues et des trucs instructifs-mignons à partager, qui le ferait ? Plus sérieusement, ma famille est parfois assez cruelle en parlant du fait que je suis bavarde et ça m'a longtemps complexée... jusqu'à ce que je me rende compte que c'est de famille, qu'ils le sont tous et que MERDE, gaffe ou pas gaffe, la spontanéité ya que ça de vrai.
    Je viens (mais genre y'a deux heures) de voir cette scène avec mon copain : il m'a vraiment fait évoluer sur mon rapport à la parole. Comme on a pas la même langue maternelle, on est obligés de s'exprimer en anglais et on perd beaucoup de choses, de nuances par la traduction. Du coup l'un fait un pas dans la langue de l'autre et surtout, grâce à lui, j'ai appris à faire plus attention aux gestes qu'aux paroles. étant peu bavard de nature, il est plus expressif par le regard et le geste et la barrière de la langue n'est parfois pas qu'un problème, elle apprend à dépasser la parole pour partager des choses directes, par l'acte, le geste, l'intention, la réalisation... Merci pour ton lien c'est super intéressant ! <3
     
    Laetare a BigUpé ce message
  11. Laetare

    Laetare
    Expand Collapse
    Team chamelles o/

    Mais c'est TELLEMENT ça ! La famille ET les amis chez moi carrément haha :sweatdrop:
    Après pareil c'est de famille (en tout cas d'un côté de la famille), et puis j'essaye de faire un peu attention à ma diarrhée verbale (:cretin:) histoire de ne pas trop noyer mon entourage sous un flot de paroles, mais bon c'est tellement une partie intégrante de ce que je suis et de ma personnalité que je commence enfin à l'assumer ! :supermad:

    Merci pour ton lien ouais @Eleenore ! J'adore ce genre de choses :dowant:
     
  12. Pokepak

    Pokepak
    Expand Collapse

    Cet article était très intéressant, mais je n'y ai pas trouvé l'information que je croyais pouvoir y trouver: est-ce que je suis la seule à penser qu'au fond, c'est uniquement parce que je suis mal dans ma peau que je parle à tort et à travers?
    Je me sens très inconfortable par rapport à ma "bavardise" (ça se dit?), car tout le temps, quand je suis avec des personnes, je réfléchi à tout ce que j'ai envie de dire, mais aussi à "est-ce que je parle trop?", "est ce que c'était intéressant?" :non: depuis qu'une amie proche se servait de ce "défaut" pour me rabaisser quand ça l’arrangeait. Certains diront que j'ai un humour et des centres d’intérêts inopinés que moi seule peut comprendre. Pourtant je me définie comme une personne intelligente et profonde (en toute modestie, je pense que je racontes pas de la :caca: même si on a pas tous les mêmes centres d'intérêt) et ça ne colle pas avec mon comportement. Résultat je passe pour quelqu'un d'un peu "autiste" (ce n'est pas un défaut, juste un comportement, ok?) alors que tout ce que je veux, c'est montrer aux gens que je les aime en aillant des conversations un peu plus originales que la bassesse des bavardages du quotidien qui m'hérissent les poils. Mais comment savoir que ça va les intéresser? Du coup je me prend des bides...:sweatdrop:

    Et voilà j'ai encore trop parlé :erf: (merci d'avoir lu :fleur:)
     
Chargement...