La PETA et Stella McCartney lancent une campagne anti-cuir

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie., le 10 février 2012.

  1. Emilie.

    Emilie.
    Expand Collapse
    Rédac' mode

  2. Lyncis

    Lyncis
    Expand Collapse
    Ecrivain en herbe

    (A ne pas lire en mangeant) ^^

    Personnellement, j'aimerais pouvoir me passer de porter des chaussures en cuir, mais j'ai des pieds ultra-sensibles et le synthétique me ruine les petons. Même avec une semelle intérieure cuir, rien à faire, je finis toujours avec les pieds en feu, la peau limite brûlée et des ampoules incroyables qui mettent des plombes à disparaître... Bref ce n'est pas pour raconter la vie passionnante de mes pieds, mais si quelqu'un connaît une marque de chaussures en synthétique tout confort et pas hors de prix, je serais heureuse de la connaître ! :worthy:
     
  3. daisy-daisy

    daisy-daisy
    Expand Collapse

    Il en va de même pour le traitement des animaux destinés à l'alimentation. Le problème de la maltraitance ne se pose pas uniquement pour les fourrures, cuirs et d'autres utilisations "futiles", mais également dans l'usage des animaux "à viande". Mais pour ça je doute que la moitié de la population décide de renoncer à son steak et devenir végétarien pour dénoncer ces pratiques.

    Après tout, c'est bien pour être abattues qu'on les élève, les bêtes...
     
  4. October Rain

    October Rain
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Le problème c'est non seulement la maltraitance animale mais également le gaspillage agricole. Je suis omnivore convaincue (on ne me fera pas renoncer à ma dose quotidienne de viande, mon organisme la réclame) mais je suis effarée non seulement par les traitements que subissent les animaux mais également par la perte de matière première. On fait de la monoculture et de la mono-utilisation. Si il existe une différence très claire entre les bêtes liées à la production laitière et celles destinées à la consommation carnée, faire la différence pour le cuir ou la fourrure (dès lors que le reste de l'animal est consommé type lapin ou mouton) me paraît étrange. Il doit bien exister des méthodes d'abattage qui non content de ne pas stresser l'animal (en évitant la propagation de toxines liées au stress dans la viande) ne rendent pas inutilisables le reste de la carcasse.
     
  5. Dolly Wood

    Dolly Wood
    Expand Collapse
    aka Pandora Spocks !

    Je trouve ça incroyable et je trouve que c'est une VRAIE avancée.

    Alors oui, évidemment, on ne peut pas nier que les animaux souffrent aussi dans le but de nous nourrir, mais je trouve dommage de l'attitude condescendante de certaines végétar/liens qui consiste toujours à rabaisser ce genre de progrès à base de "oui mais ...".
    NON, on ne réussira pas à convertir tout le monde au végétarisme, je pense qu'il faut s'enlever cette idée de la tête, mais pourquoi ne pas se concentrer sur une optique de consommation consciente ?
    On n'peut pas imposer des régimes alimentaires et des convictions aux gens, mais on peut les informer, et les amener a des réflexions, expliquer les choses sans jugement.

    Relevons surtout le progrès que c'est de voir une personne aussi connue et influente dans son domaine (quand même !) que Stella McCartney dénoncer ce genre de chose et prendre position non seulement contre la fourrure mais aussi contre le cuir.
    Rendez-vous compte que ça veut dire que, de la même façon que pour la fourrure, on avance vers un développement des matières alternatives et synthétiques au plus proche de la qualité et de la propriété du cuir ?
    ÇA c'est un vrai progrès, une question pas vraiment soulevée publiquement avant, alors moi, je me réjouie de ça, je suis vraiment contente que des portes soient ouvertes vers des perspectives meilleures !
     
  6. Dolly Wood

    Dolly Wood
    Expand Collapse
    aka Pandora Spocks !

    Bah par contre, tu peux pas assurer à 100% que tu ne peux pas t'en passer en disant que tu aime ça, puisque ça veut dire que clairement, tu n'as pas essayée de t'en passer de toutes façons.
    Attention, c'est pas un jugement, j'en mange aussi, mais je trouve ça important de souligner que les végétariens et les végétaliens ne souffrent pas tous de carences, et que ça n'est pas non plus parce qu'on mange de la viande qu'on ne souffre pas de carence.
    (une alimentation équilibrée ne veut pas dire une alimentation comprenant de la viande, c'est simplement une alimentation qui correspond a nos besoins, et on est tous différents, on assimile tous différemment les aliments, et donc on a besoin de plus ou moins de choses. Mais des tas d'enfants sont élevés avec ces régimes alimentaires différents sans en souffrir.)

    Mais BREF, sortons un peu de ce débat qui revient finalement assez régulièrement pour nous concentrer sur le réel propos de cet article : en effet, les matières synthétiques posent aussi des soucis d'écologie, mais l'élevage intensif des animaux pour leurs cuirs aussi.
    Donc au final, dans les matières synthétiques, on élimine un des deux soucis, le soucis de la maltraitance, et c'est déjà pas mal !
    Evidemment les solutions alternatives ne peuvent pas être a 100% satisfaisantes dès le départ, mais je pense qu'en les encourageants, on permettra de les améliorer, des les développer !

    Par exemple, une copine créatrice m'a dit que, quand elle bossait chez un fourreur (bah ouais, dans le vif du sujet si on peut dire) elle avait discrètement, sans rien dire, changée la graisse de phoque utilisée pour l'entretient, donc quelque chose dont ils se servent vraiment au quotidien là-bas, par une graisse d'origine végétale qu'elle s'était procurée.
    Personne n'y avait vu de différence, et quand ils ont su, ils ont tout changés et adoptés définitivement la graisse végétale.
    Tant qu'on ne sait pas, tant qu'on ne communique pas, les gens ne peuvent pas essayer, ne peuvent pas imagine qu'il existe d'autres façons de faire, et c'est bien dommage !

    Mais tu as raison aussi en disant que le premier pas, la base, c'est effectivement une conso plus raisonnable. C'est quelque chose de tout a fait réalisable et de moins contraignant au début !
     
  7. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    I <3 Stella !!
     
  8. Galia

    Galia
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je précise parce que j'ai remarqué que sur ce forum les gens s'énervaient parfois vite, mais je ne cite pas ton message pour te prendre à parti.
    Déjà est-on franchement sur que l'homme est omnivore? Déjà nos caractéristiques physiques peuvent montrer le contraire. Notre dentition par exemple ne se rapprochent pas franchement de la dentition d'un carnivore par exemple ou d'autres omnivores comme l'ours. Et ce n'est pas parce que cela fait longtemps que l'humain mange de la viande que l'on peut forcément abonder dans ce sens. Que tes parents élèvent des animaux qui sont destinés à l?abattoir ne fait pas d'eux des tortionnaires ou des gens immondes mais il y a quand même certaines pratiques de l'élevage qui peuvent être douloureux pour les animaux (après je ne sais pas quels animaux ils élèvent). Et bon de toute façon ce n'est pas les éleveurs qui sont à blâmer selon moi, même en cas d'élevage intensif mais plutôt ceux qui sont à l'origine de la demande (je ne veux pas dire que les consommateurs de produits animaliers sont eux aussi des tortionnaires mais déjà si la consommation de viande/poisson/fromage/etc... était moins démesurée on en serait pas là)
    Ensuite rien à voir avec le message précédent mais souvent les conditions de mise à mort des animaux sont effroyables. La loi qui imposait l'étourdissement de l'animal avant sa mort est bafouée la plupart du temps. La majorité des animaux à l'heure actuelle sont égorgés vifs et ça ce n'est pas normal, et en plus on en informe pas le consommateur.
    Bref, en rapport avec cette campagne, je ne peux que saluer l'effort de Stella McCartney, et c'est vraiment une avancée que de mettre le sujet sur le tapis. Et j?espère réellement qu'un jour tout cela nous fera consommer autrement sans toujours profiter démesurément de ceux qui vivent avec nous sur cette planète.
     
  9. October Rain

    October Rain
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Juste pour revenir là-dessus et clore définitivement le débat. Le classement en omnivore, carnivore ou herbivore se fait selon les molaires jugales. L'ours, nous et les autres omnivores partageant les mêmes &#8594; omnivores. C'est bêtement biologique. L'ours est une exception omnivore classé chez les carnivores.
     
  10. Dolly Wood

    Dolly Wood
    Expand Collapse
    aka Pandora Spocks !

    Après, ces histoires de dents, de chaîne alimentaire etc... Finalement ça me fait un peu marrer, parce qu'en gros, on se compare et on se met au même niveau que les animaux uniquement quand ça nous arrange.
    Qui plus est, on parle de dent prévu pour déchirer des chaires crues. Pas pour déguster une entrecôte cuite à point ou des lardons hâchés menus. Donc je pense que ça n'a clairement plus aucun sens dans notre société actuelle de se reposer sur des argumentaires de ce genre.

    Nous avons le choix désormais de nous nourrir de la façon qui nous plaît, et ce serait finalement assez cool qu'on sorte de l'opposition classique de "qui a le plus raison" pour se concentrer sur de vraies questions, parce que pendant qu'on se pignole (oui, j'aime ce verbe !) sur nos convictions, ça fait pas vraiment avancer le shmilblick haha !
     
  11. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Mais... qu'est-ce-qui est proposé comme substitut au cuir?

    Parce que quand j'achète des chaussures, les deux seules alternatives c'est la toile ou le synthétique, et pour tout un tas de raisons (résistance, qualité, esthétique, confort), ces deux matériaux sont très loin de valoir le cuir...
     
  12. Titeleeloo

    Titeleeloo
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    A mes yeux, la vraie solution n'est pas d'aller de front avec deux clans qui s'affrontent, au final chacun se braque sur sa position et rien n'avance.

    Par contre ouvrir les yeux des gens pour qu'ils consomment mieux comme dit au dessus, ça serait la vraie solution.
    Pour moi il faut plus se centrer non pas sur une interdiction totale mais sur un moyen de grandement réduire la consommation. Par exemple, plus de progrès en matière de substitut synthétique au cuir, parce que niveau qualité c'est vraiment pas ça, que ce soit en fringues, mais aussi en matériel d'équitation par exemple (3615 mylife, j'aime le filet synthétique qui se casse en plein parcours d'obstacle). Tant qu'il n'existera pas un substitut de qualité au cuir (en terme de solidité et de pollution), difficile de freiner de façon efficace la consommation.
    A coté de ça, une sensibilisation à la souffrance animale, avec un encadrement réel, des contrôles, de vraies sanctions et pas une réglementation dont tout le monde se fout. Pourquoi ne pas créer une traçabilité des produits quand aux conditions d'abattage, cette traçabilité existe en terme d'hygiène, je ne vois pas pourquoi les contrôles ne pourraient pas s'étendre aux traitements des animaux (d'ailleurs ça existe pour les oeufs).

    Je pense aussi qu'il faudrait un peu ré inculquer le respect de la matière aux gens. le cuir s'est vachement démocratisé (de plus en plus de robe en cuir par exemple), mais devrait rester quelque chose d'exceptionnel, que l'on chérit et donc que l'on entretient correctement pour le faire durer. L'impact est différent entre acheter une ceinture en cuir (d'ailleurs pour celà, les fripes sont de bonnes alternatives pour réduire de nouveau la surproduction) alors l'on sait que l'on va la mettre une fois parce qu'on va se lasser et faire un achat réfléchi pour une ceinture qu'on va porter, entretenir pendant des années et finalement rentabiliser en terme financier mais aussi en terme d'abattage d'animaux.

    Sur mes convictions personnelles, ça peut paraître étrange mais je me suis posée la question, s'il le fallait, est ce que tu pourrais toi-même tuer un animal pour t'en nourrir? bah la réponse est oui pour ma part. A partir de là, je n'ai pas de problème de conscience. Je refuse de manger certains animaux de façon purement opportuniste (je ne mange pas de cheval parce que je suis cavalière).
    Mais le fait d'accepter de se nourrir d'animaux ou de porter du cuir ne veut pas dire qu'on est pas préoccupée par la condition animale. J'ai conscience que chez moi elle se place à un autre niveau que chez un vegan, mais ça ne m'empêche pas de vouloir agir et de me sentir concernée par la souffrance animale.

    Ma conclusion c'est que si chacun agit à son niveau, selon ses facultés et ses convictions, on peut déjà avoir un net progrès. Tout le monde n'est pas prêt à changer radicalement de mode de vie, mais il serait dommage de se dire, "parce que je porte du cuir je ne peux pas légitimement m'investir dans la cause animale". Pour moi il vaut mieux 100 personnes qui cherchent à améliorer en consommant moins et mieux sans être totalement radicales qu'une personne qui passe à l'extrême inverse vegan (je dis extrême sans être péjorative) pour 99 qui ne changent absolument pas de mode de consommation.
     
Chargement...