La triche aux exams et toi - Appel à témoignages

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea Bucci, le 3 juin 2015.

  1. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

  2. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    J'ai essayé de tricher une fois,quand j'étais en 4è pour un simple contrôle et je me suis jurée de ne jamais recommencer! J'ai un peu ouvert mon cahier mais déjà je n'ai rien vu et ensuite,j'ai eu l'impression que tout le monde se rendait compte de ce que je faisais :lalala::innocent:
     
  3. bela_lugosi

    bela_lugosi
    Expand Collapse

    Je suis un peu hors-sujet,
    mais perso quand je fait des exos où je suis censée ne pas regarder mes cours, je triche (jamais dans le cadre d'un exam parce que j'ai aucune envie de me faire exclure)...Et... J'ai remarquée que c'est carrément efficace pour retenir.
    Je pense que que comme je me dit que je suis pas censée le faire,mon cerveau "vole" le maximum d'infos qu'il peut.
    En tout cas je vous le recommande :cretin:
     
    Kounette a BigUpé ce message
  4. Patriarcaca

    Patriarcaca
    Expand Collapse
    L'autre troll, ambassadrousse, les 12.

    Moi je trichais pas mal au collège/lycée et pas mal à la fac aussi, pour les interros. J'ai jamais triché pour un exam officiel par contre, trop peur de me faire prendre. La flemme d'apprendre surtout, et puis on se prend un peu pour James Bons quand la prof d'allemand passe à côté de ton cahier ouvert par terre, que ton voisin s'en rend compte, recule sa chaise pour le faire glisser et que l'élève derrière fait tomber sa veste dessus pendant qu'un autre lève la main un peu plus pour la faire dévier de sa trajectoire. Nos tricheries c'était des stratagèmes de ouf qui marchaient toujours et qui nous assuraient minimum 14. Bon, je sais pas parler allemand, mais ça a rien à voir parce que je trichais en français aussi, juste par flemme, et j'ai toujours eu le niveau.

    Mais personnellement, pour moi, la triche c'est pas grave. Savoir tricher c'est vachement plus utile que de se souvenir que le carré de l'hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux autres côtés. Un gamin qui triche et qui se fait pas choper, c'est un gamin débrouillard. Dans Naruto, il y a quand même une des épreuves pour devenir ninja où TU DOIS tricher sans te faire choper.

    Je suis pas claire, mais en gros, pour moi, la triche c'est pas grave. On devrait les engueuler parce qu'ils se sont faits choper, pas parce qu'ils ont triché.
     
    samya, LittleMuffins, Interlude. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Hyperbole

    Hyperbole
    Expand Collapse
    Pas de Valse

    Je n'ai jamais triché à proprement parlé - peut-être un peu de collaboration en primaire mais pas pendant un examen. Quand on est tenté de tricher c'est généralement pour des épreuves ou il faut apprendre par coeur typiquement ça ne sert à rien de tricher pour une épreuve de philo. Je pense qu'il faudrait séparer les épreuves. Autrement avoir des QCM pour contrôler les connaissances, et des épreuves écrites pour faire marcher la réflection et pas tout mélanger. Par exemple en histoire (au lycée, j'entends) avoir des QCM pour l'apprentissage pur et dur des dates et évenements et ensuite les dissertations avec des notes préparées à la maison parce que ça enlève le stress de devoir apprendre tout par coeur et en même temps ça permet de focaliser sur la méthode. Et de toute façon, si l'élève n'a pas appris son cours conscieusement même avec des notes il n'arrivera pas aller suffisamment vite et ne verra pas l'enchainement. Ça permet aux élèves en difficultés de s'en sortir et aux autres d'être moins stressés et de pouvoir se consacrer à autres choses.
     
  6. Tatie

    Tatie
    Expand Collapse
    I'm a wonderful unicorn! Call me Tatie Rainbow!

    • Pourquoi triches-tu ou as-tu triché ? J'ai triché car le partiel d'avant en ayant bossé je m'étais prise une sale note et que si je ne cartonnais pas à celui-là je loupais mon année.
    • Dans quel cadre d’examen as-tu été amené•e à tricher (QCM, dissert, simple contrôle…) ? Partiel avec QCM et surtout restitution de définition au mot près
    • Qu’as-tu l’impression que la triche t’a apporté ? Est-ce que cela a servi à te rassurer, à éviter d’apprendre ton cours (ou autre raison) ? La triche m'a permise d'éviter une moyenne inférieure à 5/20 en théorie de la com' qui faisait que mon UE n'était pas validée et que donc je ne pouvais pas valider mon semestre et mon année, car pas de rattrapage en DUT.
    • Lorsque tu as triché, est-ce que c’était une action plutôt « improvisée » ou est-ce que cela t’a demandé de la préparation ? Dans le deuxième cas, pourquoi as-tu préféré consacrer du temps à préparer cette triche plutôt qu’à travailler le cours lui-même ? C'est un triche improvisée découverte la veille alors que j'étais en mode déprime totale, j'ai découvert que mon MP3 acceptais lisait les fichiers .txt (à l'époque c'était le top) du coup j'ai copier tout mes cours dedans.
    • Est-ce que pour toi la triche vaut les risques qu’elle fait courir, et notamment celui d’être sanctionné•e ? Pour moi les risques de sanctions étaient moins importants que de ne pas avoir mon année. Si je ratais mon années mes parents ne payaient pas la suite de mes études. Si je me faisais prendre c'était le même soucis donc...
    • As-tu l’impression que les sanctions prévues pour la triche sont véritablement appliquées ? Je n'ai jamais vu personne se faire prendre, je n'ai triché qu'une seule fois dans ma vie donc je ne peux pas me prononcer.
    • Comment, selon toi, devraient être conçus les examens, pour que tu n’aies ni envie ni besoin de tricher ? Il faut éviter les exams on c'est du par cœur. Je préfère la réflexion apprendre des choses par cœur n'est pas mon truc. Surtout que ce partiel était vraiment fourbe les choix du QCM n'avaient qu'un mot qui changeait...
     
    samya a BigUpé ce message
  7. Patriarcaca

    Patriarcaca
    Expand Collapse
    L'autre troll, ambassadrousse, les 12.

    Ça me fait penser à un de mes potes, pendant une dissert d'histoire qui s'était fait engueuler parce que quand le prof est sorti deux secondes, il s'est retourné en gueulant "C'est quoi la réponse ?" :yawn: Le pauvre il s'est pris deux heures pour tricherie alors que bon... Une dissert quoi.
     
    Hyperbole a BigUpé ce message
  8. UneLola

    UneLola
    Expand Collapse
    J'suis en vacance bordel.

    Moi je l'ai fait quelque fois plus pour me rassurer, mais je me sentais trop mal vis à vis des autres, que je le faisais très rarement. Puis, je suis le genre de fille qui se fait toujours grillé à 100000km par le prof.
     
    Kounette a BigUpé ce message
  9. LutinDesbois

    LutinDesbois
    Expand Collapse
    Never give up.

    ça m'est arrivé de faire des antisèches en latin, au collège, pour les contrôles sur les déclinaisons. Mais rien que le fait de savoir que j'avais un papier avec les réponses + le fait de les avoir notées, ça devais me rassurer + m'aider à les retenir, du coup je m'en servais même pas ! XD Mis à part ça, je trichais pas et ça m'a rendu malade de voir un mec de ma promo, à la fac, tricher grâce à ton portable pendant beaucoup de contrôles et avoir son diplôme...alors que certains ont dû partir de la formation à cause de leur mauvaises notes et sans tricher..
     
  10. Kounette

    Kounette
    Expand Collapse
    Only Lovers left Alive

    Oui au collège et au lycée uniquement en allemand. J'étais tellement nuuuuuulle !
    Au collège je faisais des petites antisèches, au lycée on se chuchotait les réponses (y'avait 2 têtes dans la classe et on était que 9, et puis la prof était complètement amorphe).
    A la fac, je le fais pour me rassurer. C'est quasi que des QCM donc c'est très facile, en amphi de voir à 2 voir même 3-4 rangées devant toi ce qu'on coché les autres. Mais bof, maintenant que je suis en fac je me dis que si je sais pas bah c'est bien fait pour moi et que je dois l'assumer si ça nécessite d'aller aux rattrapages (ce que j'ai fais en L1 puis plus jamais)
     
  11. Lullabye

    Lullabye
    Expand Collapse
    I wanna be friends with Amy Poehler and Mindy Kaling.
    Ambassadrice de Ville

    "As-tu l’impression que les sanctions prévues pour la triche sont véritablement appliquées ?"

    Sachant que dans ma fac, ce semestre ils nous ont direct dit qu'il y avait eu des cas (sûrement des licences) qui ont été choppé et qu'ils allaient être interdit d'exams pendant 5 ans. Et sachant que je vois mon copain qui est dans un syndicat étudiant, qui gère tout un tas de personnes qui sont convoqués pour tricherie. C'est évident que les sanctions sont appliqués.

    Moi j'ai jamais triché, j'ai jamais eu besoin.
     
  12. FeeNomene

    FeeNomene
    Expand Collapse
    Keep calm & sparkle

    Moi j'ai très très souvent été de l'autre côté de la triche: celle qui laisse sa feuille de brouillon bien en évidence pour que les autres puissent copier. Au lycée déjà mes DM de maths circulaient dans les couloirs avant les cours. J'ai aussi aidé des copains pendant des contrôles, en répondant à leurs QCM en plus des miens. A la fac donc, j'avais ma feuille au milieu de la table, et je laissais les autres voir autour. On a aussi vérifié nos réponses en QCM de neuroanatomie avec des copines, entre "premières de la promo" un jour où ils nous avaient laissé nous placer comme on voulait plutôt que dans l'ordre alphabétique. Une fois j'avais oublié ma fiche de révision bien en évidence en haut de mon sac, je l'ai vu et j'ai totalement paniqué, rouge écarlate, en panique totale, transpirante, j'avais peur que qqn pense que j'allais tricher si je rangeais la feuille, et peur que qqn la voit si je ne bougeais pas, en plus j'avais vu des réponses, même si je les connaissais déjà, j'ai vraiment eu très peur ce jour là ! 5 ans d'interdiction d'exam car tu as mal rangé tes fiches, c'est quand même très con !!!

    Tricher, ou aider les autres, dans les amphis c'est hyper facile et souvent les profs s'en fichent, j'ai aussi eu des exams en salle spéciale et là impossible de tricher au moins c'était impossible. Est-ce que j'ai aidé ou desservi les autres, je ne sais pas, je crois que j'essayais surtout de me faire des amis, de m'intégrer, d'être une intello "cool", je bossais des mois à l'avance, j'étais hyper stressée mais prête, je n'avais pas besoin de tricher, mais regarder la copie de la copine, lui dire qu'elle se trompait, ça je l'ai fait souvent, pour être "cool"...

    Aujourd'hui je suis doctorante, et je surveille les examens. C'est une autre histoire ! Les étudiants trichent mais d'une façon que je trouve très provocante, c'est-à-dire que quand on les remarque, ils sont d'emblée agressif, une étudiante m'a copieusement insultée dans sa barbe pendant un examen ! Les profs s'en moquent pas mal dans la fac où je suis maintenant. Les étudiants ne sont pas placés par ordre alphabétique mais comme ils veulent, ils ont droit à leurs sacs à leurs pieds, leurs trousses sur la table, même pendant un exam de 1h30 ils peuvent sortir en avance et c'est la cohue dans l'amphi. On est deux pour surveiller des amphi de 120 étudiants, aucune chance de pouvoir tout voir, surtout quand on doit en plus les compter, les faire signer, vérifier leurs cartes, récupérer les copies, les compter, etc. etc.
     
    samya a BigUpé ce message
Chargement...