L'affaire des huit infanticides à Villers-au-Tertre

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Cygnus, le 30 juillet 2010.

  1. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    J'ouvre ce sujet d'actualité car depuis l'affaire Véronique Courjault, c'est un sujet qui m'intéresse énormément et j'aimerais connaître vos réactions, vos avis et vos interprétations à ce sujet. Il soulève maintes questions au sujet du rapport de la mère au nouveau-né, de sa dénégation en tant qu'enfant; du vécu de grossesse et de son déni ou de son non-déni, ainsi qu'au sujet de l'ignorance familiale ou de l'entourage de la mère.

    Quelles sont les raisons pour qu'une mère puisse en venir à tuer un nouveau-né? Que se passe t'il en elle?

    Dans le cas de cette aide-soignante, il ne s'agit cette fois pas de déni de grossesse, selon ce qu'elle a exprimé.


     
  2. Daz.

    Daz.
    Expand Collapse
    Revenante

    En entendant ça hier, j'ai pensé immédiatement à l'idée du déni de grossesse, mais visiblement ce n'est pas le cas ici. Après, c'est ce qu'elle affirme, peut-être que les médecins pensent à cette possibilité là quand même.

    Si c'est un déni de grossesse, il n'y a pour moi rien à dire, on a découvert beaucoup de cas ces derniers temps, mais c'est quelque chose de vieux comme le monde, il y en a eu bien avant, je ne vois pas en quoi on en fait tout un plat.

    Après, si ce n'est pas le cas, je trouve ça horrifiant de tuer ses enfants sans raisons autre que "je n'en voulais plus". D'ailleurs, pourquoi en a-t-elle gardé 2 vivantes ? J'ai du mal à comprendre le déroulement des choses.
     
  3. Cherry Bomb

    Cherry Bomb
    Expand Collapse
    AnimeuZ Mode


    Ce que tu dis me choque ... Le déni de grossesse n'explique pas tout ! Beaucoup de femme en France et dans le monde, font des dénis de grossesses et toutes ne tuent pas pour autant leurs enfants ! Et heureusement !

    Selon toi, si c'est un déni, ses meurteurs sont donc justifier ! Elle a pas tuer 1 ni 2 ni 3 mais 10 ! 10 bébés ! Tués étouffés. Comment peut-on dire "je ne vois pas en quoi on en fait tout un plat" !! C'est la plus grosse affaire d'infanticide en France !

    De plus qu'une femme fasse un déni, voire deux. Ok pourquoi pas. Mais 10 ! Non c'est impossible. D'ailleurs elle affirme que se ne sont pas des dénis ! Pourquoi les médecins cherchent-ils a prouver le contraire ? Comme si le fait de savoir que c'est un déni atténuerai l'atrocité de ses actes...

    Aucun raison, a les yeux n'est valable pour tuer ses enfants ! De nos jours, il existe suffisament de moyens pour éviter ce genre de crime ! Les contraceptions, l'avortement. Mais aussi les centres d'adoptions !!!!
     
  4. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    C'est un sujet qui me dépasse totalement.
    Quand on parlait de Véronique Courjault il y a quelques années je pensais que c'était la folie d'UNE seule femme. Puis quand on en a découvert d'autres, puis d'autres encore je suis tombée des nues. Personnellement je ne comprends pas qu'on puisse tuer son enfant. Je comprends qu'on avorte ou qu'on fasse adopter son enfant, mais pas qu'on l'étouffe à la naissance !
    Je ne comprends absolument pas pourquoi ces femmes n'avortent pas, et si elles le découvrent trop tard (m'enfin 8 fois de suite ...) pourquoi elles ne font pas des démarches d'adoption. Elles préfèrent un enfant mort qu'un enfant "abandonné" ? Et pourquoi ne prennent-elles pas leurs précautions ? Si c'est pour des raisons religieuses, j'ai du mal à croire qu'un embryon étouffé dans l'?uf ou un f?tus mort soit pire qu'un enfant mort qui a déjà poussé son premier cri.
    Je sais qu'il y en a qui avancent que c'est la faute de leur conjoint : Il ne veut pas d'autres enfants, il la bat, il pourrait devenir violent, il est très religieux, etc ... Je sais qu'elles sont sous pression. Mais tout de même je ne comprends pas.

    Alors là il va falloir m'expliquer la logique. Ces 8 autres bébés qu'elle a tué, elle a quand même dû accoucher pour les tuer donc bon ... Et justement si elle prenait un moyen de contraception elle n'aurait plus à accoucher (et donc à tuer des bébés, mais c'est accessoire ça ^^').

    En tout cas cette histoire faisait la une des journaux anglais ce matin (friands d'histoires plus morbides les unes que les autres -_-), et comme je n'ai jeté qu'un rapide coup d'?il aux titres "Why I murdered my eight babies", je pensais d'ailleurs que cela se passait en Angleterre.

    Ça me révulse.
     
  5. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges


    Je ne sais pas si on peut toujours tout mettre sur le compte de maladies psychologiques. Je pense plutôt que c'est un tout : peur, pression, elles se sentent dans une impasse, ne savent pas quoi faire, n'ont pas le courage/l'opportunité/l'idée de demander de l'aide, etc ... et on arrive à ça, et puisqu'elles l'ont fait une fois et que personne ne l'a su, elles peuvent bien recommencer. Il est plus facile de rester dans son état sans rien faire puisque rien de mal ne lui arrive (jusqu'au jour où ...), que de se prendre en charge pour éviter ça.
    Après oui, il y en a sûrement beaucoup qui ont au départ de gros problèmes psychologiques.


    Edit : Et j'ai du mal à croire que dans toutes ces histoires le conjoint ne se doute jamais de rien. Dans certains cas je veux bien. Mais à chaque fois ? Je veux dire ils font bien l'amour puisque leurs femmes arrivent à être tout le temps enceinte, au bout d'un moment ils doivent sentir le bébé bouger, ils doivent bien s'apercevoir que leur femme n'a plus ses règles, que ses seins sont marrons, etc ... C'est pas parce qu'elle est obèse que rien n'est visible dans l'intimité, je ne peux pas le croire. Et je ne peux pas croire tous ces conjoints soient des idiots incapables de se douter que leur femme est enceinte, on est plus au temps où les hommes étaient ignorants du corps féminin tout de même ! Je sais bien qu'on peut inventer un prétexte à tout ça mais tout de même ! A mon avis certains s'en doutent mais ne veulent pas se l'avouer ni intervenir.
     
  6. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    Lucy où as-tu vu ou lu qu'il y avait dix bébés enterrés? Je ne l'ai pas lu, j'en ai lu huit de mon côté.

    L'infanticide a toujours existé (et existe encore). Avant la légalisation de l'avortement en France, il n'était pas si rare de tuer des nouveaux-nés (que ce soit par le père ou par la mère) s'ils résultaient de rapports "illégaux" ou parce qu'on ne se sentait pas capables financièrement de les assumer. Tout cela se faisait dans le secret. Dans les autres espèces animales également, l'infanticide existe. Le sujet est complètement tabou et c'est depuis l'affaire Véronique Courjault qu'on a réalisé que cela existait vraiment, et de façon souterraine et ancienne dans les familles. On ne connaît pas les chiffres exacts de l'époque ou même actuellement, puisque bien souvent ces enfants sont enterrés avec le secret à vie. J'ai lu qu'actuellement en France, le nombre d'infanticides connu est de 150 par an (ce qui n'est pas rien).

    Dans le cas de cette femme aide-soignante, il y a possibilité d'un déni de grossesse, ou plutôt, d'un déni de maternité. Le procureur de la République a dit une phrase qui m'a marquée (selon l'Express): "Elle a affirmé qu'elle reconnaissait avoir été enceinte, mais reconnaître une grossesse ce n'est pas accepter une maternité, on peut être consciente d'être enceinte et nier cette grossesse"

    On touche au domaine psychopathologique, psychiatrique. C'est très complexe et puis chaque femme a son histoire, une histoire particulière, une histoire profondément complexe. Ce genre de vécu ne dépend nullement de l'intelligence ni du milieu social ni d'une apparente attitude en société; c'est relatif à une histoire personnelle, pathologique, à des souffrances infantiles très certainement.

    Dans le déni de grossesse avec déni de maternité il y a une espèce de déréalisation chez ces femmes: se savoir enceinte est tellement insupportable qu'elles choisissent d'annihiler ce fait, de l'ignorer du plus profond d'elles-mêmes. Elles savent qu'elles sont enceintes, et en même temps elles ne le savent pas. C'est très complexe et trouble. Elles ne font rien; elles ne prennent pas la pilule ou ne s'occupent pas de la contraception. Elles sont à coup sûr au courant des méthodes existantes, peut-être plus que bien d'autres femmes; mais il y a une dénégation totale de la contraception, de la fertilité et de la maternité. C'est ce qui explique ce désengagement, et le fait qu'elles n'aient pas recours à l'IVG, à l'accouchement sous X ou a un autre moyen évitant ce drame.

    Maintenant ce que je me demande personnellement c'est: Comment peuvent-elles aller jusqu'à tuer? Sont-elles dans un état second, dans un état de déformation de la réalité extrême pour accomplir ce geste? Tuent-elles autre chose qu'un enfant? Car elles ne le considèrent pas comme un enfant, ni leur enfant. C'est symbolique. Elles achèvent quelque chose, mais pas un enfant. Et comment expliquer qu'elles puissent avoir gardé tout de même des enfants, les aimer, être malgré tout de bonnes mères avec eux? Car ce sont des femmes comme vous et moi, des femmes qu'on croise partout, avec des qualités, des défauts, comme j'avais lu, des personnes tout simplement humaines et fragiles. C'est très compliqué comme sujet et ça m'intéresse énormément.

    En ce qui concerne le mari, le fait qu'il n'ait rien vu, qu'il l'atteste, est largement possible à mes yeux, le surpoids pouvant aider déjà à ne rien soupçonner mais également le déni lui-même de la femme envers sa grossesse provoquant le déni des autres. Et physiquement, en effet, le mental est si fort que le corps s'adapte et cache également la grossesse jusque dans ses tissus.
    Pour peu que ce soit un couple où la communication est autistique malgré les sentiments qui peuvent être tout à fait réels pourtant...
     
  7. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Je suis bien d'accord. C'est très possible. Mais à chaque fois qu'il y a des affaires comme celle-ci le conjoint n'est jamais au courant, ne se doute de rien. A chaque fois. Ça fait beaucoup de couples sans communication quand même.
     
  8. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    Oui Lavana! C'est vrai que ça revient à chaque affaire médiatisée. Mais peut-être ont-ils eu des doutes, peut-être cela leur a traversé l'esprit, en neuf mois, mais qu'ils en ont écarté rapidement l'idée. Quel homme pourrait se dire tout naturellement: "Ma femme est enceinte et me le cache". Un homme suppose que sa femme lui dirait si c'était le cas, tout simplement. C'est ce qu'expliquait le mari de Veronique Courjault au procès.
     
  9. Bulle mousseuse

    Bulle mousseuse
    Expand Collapse
    *Pouf*

    Oui bon, si on ne veut pas d'enfant, il y a pleins de moyens de contraception comme se faire ligaturer les trompes,le stérilet, la pillule sans oublier l'abstinence. C'est tout de même connu de nos jours, surtout pour une aide-soigante!
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Cette histoire, comme les autres qui ont été médiatisés, me rendent perplexes.
    D'un côté je me dis qu'il y a e la révolution sexuelle, mai 68, le droit à l'IVG, et que pour faire 8 enfants il faut être deux.
    De l'autre je me dis qu'elle est folle point barre.
    Mais plus je lis des choses sur cette affaire moins je me dis qu'elle est folle. J'ai lu sur d'autres forums que des femmes sont tombées enceintes juste pour qu'on s'occupent d'elle. Je ne pense pas qu'elles soient folles, juste en déficit d'amour.
    Je n'excuse rien, je n'ai pas d'enfants donc je ne peux pas me mettre à la place de cette femme. J'en viens juste à me dire que pour elle l'instant T c'était soit attendre la naissance et les tuer soit rien. Et je retombe dans ma perplexité...
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Si ce sujet m'intéresse (par son coté morbide, par l'intérêt malsain naturel que j'ai envers toutes choses : infanticides à la naissance, parents qui pètent les plombs et tuent leurs enfants à la hache,..) ce que je comprends beaucoup moins, c'est le foin médiatique qui entoure cette histoire.

    C'est tragique.
    Oui.

    Le déni de grossesse m'intéresse (en tant que phénomène..).

    Mais là, j'avoue que je ne comprends tout simplement pas pourquoi les médias se sont jetés de la sorte sur cette affaire.
    Rien d'autre sous la dent en ce moment ? Ca reste un (horrible, on est d'accord..) fait divers, pas un sujet d'actualité censé remplir trois éditions spéciales et une semaine de journaux télévisés.

    Ca me dépasse, en fait. J'ai de plus en plus l'impression qu'on se gargarise du malheur des gens :/
     
  12. Jules Winnfield

    Jules Winnfield
    Expand Collapse
    .

    Dans cette affaire, ce sont 8 nourrissons qui ont été tués. Le plus choquant serait que les médias mettent de côté ou ignorent ce fait divers. De plus, la mère ne prenait aucune contraception et a choisi d'étouffer les bébés plutôt que de se faire avorter ou de les faire adopter. C'est incompréhensible et ignoble. Voilà pourquoi cette affaire est si médiatisée et va le rester quelque temps.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. madmoizelle N
    Réponses :
    13
    Affichages:
    2997
  2. Fab
    Réponses :
    23
    Affichages:
    3139