L’amitié filles-garçons, impossible en France ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par QueenCamille, le 8 novembre 2018.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    ben quoi ? et BastetAmidala ont BigUpé.
    ----- Publicité -----
  2. sinae

    sinae
    Expand Collapse

    Faux ! C'est possible. En primaire j'ai rencontré mes 2 meilleurs amis. Un garçon et une fille. Et donc je suis devenue amie avec le garçon aussi. Et on est toujours potes aujourd'hui (ça fait entre 10 et 15ans). Et j'ai eu d'autres potes mecs pendant ma scolarité, c'est juste que ça n'a pas perduré jusqu'à aujourd'hui.

    L'article parle beaucoup des inégalités entre les filles et les garçons (et ça doit jouer aussi), mais je pense que le 1er problème c'est les stéréotypes de genre. Si j'ai pu être amie ou traîner avec quelques garçons c'est parce que je n'ai pas des goûts dits "feminins", donc ça pouvait être mieux au niveau des jeux ou des discussions. Et je suis aussi sur le spectre asexuel (donc ça a dû pas mal jouer aussi).

    D'autres filles me demandaient parfois si je sortais avec mon ami. Et toute la primaire, tous le monde croyaient que mes 2 ami.e.s (fille et garçon) étaient amoureux ! Alors que pas du tout en fait.

    Mais il est vrai qu'ils y avaient des gens pendant toute la scolarité qui ne parlaient pas aux gens du sexe opposé. Sauf contexte drague, ou couple.

    Et j'ai arrêté de traîner avec certaines filles, et je me suis tourné vers les garçons, car je n'avais pas des goûts féminins. Et quand t'as pas des goûts féminins, ba soit tu te fais chier (car sujets de discussions qui ne te concernent pas: maquillage, mode...) soit tu te fais critiquer et tu passe pour une alien (alors que les garçon, eux, ils faisaient pas chier paradoxalement). Donc en fait j'ai peut-etre réussi à être amie avec des garçons parce que je ne m'integrais pas assez chez les filles (et je ne pratiquait pas assez le commérage bien sûr)

    Une des petites bd de l'article m'a fait rire parce qu'elle est tellement vraie (et encore la, problème de stéréotype de genre) c'est la bd sur le foot à l'école.
    Quand il pleuvait trop au collège, les profs de sport disaient foot, et toutes les classes étaient mélangées. Les capitaines d'equipes devaient choisir leurs coequipiers. Tous le monde savait que j'étais forte en sport. Eh ben non, il fallait que tous les garçons soient choisis (même ceux qui clairement n'aiment pas vraiment le sport) pour qu'enfin les capitaines de chaque équipe daignent choisir les filles. C'était vexant au possible.
    Vexant, parce qu'ils considéraient qu'une fille ne connaît rien au foot et de toute façon ne voudra pas courir.
    (Bon la-dessus c'est un peu vrai, parce qu'à part moi et une poignée de filles, les autres filles étaient là en touristes). Et là on revient sur les inégalités : je pense que ces filles n'ont jamais eu l'occasion de faire du sport en club hors de l'école, et aussi que faire du sport (ou se défouler) n'étais pas un truc qu'elles faisaient en contexte familial) car stéréotypes de genre.


    Enfin ptet que je ne suis pas un bon exemple, parce que je ne pense pas être cis en fait XD.
     
    LittleCerys, Kalikali, Lol'ô et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Elopona

    Elopona
    Expand Collapse
    Joyeuse et enjouée

    A l'école et même dans ma vie d'adulte j'ai encore du mal parfois à être amie avec des garçons, et malgré moi ! Pourquoi ?

    Deux cas de figures :
    1 - à l'école (lycée et études supérieures) je m'entendais mieux avec les garçons, et il n'y avait quasiment jamais d’ambiguïté : on était potes, zéro intérêt amoureux. Bah il fallait TOUJOURS que quelqu'un ouvre sa gueule en insinuant des choses, et là soit le mec met un terme à la relation amicale parce que trop gêné que les gens pensent ça, soit c'est même arrivé que leurs copines leurs interdisent de me parler parce qu'elles avaient peur qu'ils les trompent avec moi quoi !!! ça me rendais folle !!!

    2- Y a pas longtemps j'ai rencontré un garçon dans la nouvelle ville où j'habite. Mec sympa, je suis assez claire dès le début sur le fait que j'ai un copain (et donc pas intéressée pour autre chose que de l'amitié). BEN CA A PAS LOUPE. Le mec m'a fait sa déclaration y a quelques jours alors qu'on se connait à peine, me disant que si j'avais pas quelqu'un il aurait aimé tenter quelque chose avoir moi. MAIS MEC déjà pourquoi tu me dis ça et puis sympa de te soucier de si moi j'aurai aimé tenter quelque chose avec toi si j'avais été célibataire !!!!

    Du coup j'ai développé une espèce de méfiance quand je rencontre un nouveau mec, à faire attention de pas communiquer des signaux qui pourraient être mal interprétés... Hommes comme femmes, certains pensent que quand le sexe opposé les approche c'est forcément que y a un intérêt amoureux/sexuel ET C'EST TEEEELLEMENT DOMMAGE ! :sad:
     
    BastetAmidala, HeloJo, Lounala et 16 autres ont BigUpé ce message.
  4. Farfeluue

    Farfeluue
    Expand Collapse

    Team amitié filles-garçons!
    J'ai 2 meilleurs amis que j'ai depuis plus de 10ans maintenant, jamais d'ambiguïté, c'est assez fraternel. J'ai plusieurs potes mecs, certains sont gay alors maybe c'est plus facile pour qu'il n'y ai pas d'ambiguïté mais ça reste des hommes!
    J'ai jamais été gêné par les relations entre sexe, je n'y ai jamais mis d'ambiguïté sauf si je le voulais et perso ça m'énerve quand un mec ne te parle plus parce qu'il a compris qu'il pouvait pas te pécho ALLÔ si tu me parlais juste pour ça c'était juste mort d'avance.
     
    Skorpions et Lol'ô ont BigUpé.
  5. Amaryllis Polynomiale

    Amaryllis Polynomiale
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    A chaque fois qu'un débat sur l'amitié fille/garçon est entamé, les mêmes arguments blindés de stéréotype ressortent. "Je m'entends mieux avec les garçons parce que les filles, ça parle maquillage et fringues puis elles font toujours des histoires et du commérage". Baah non, en faite, c'est plus que réducteur de penser ça... Puis tant que l'on continuera de considérer qu'il y a des goûts/centres d’intérêts féminins et d'autres masculins, les stéréotypes du genre seront intégrés et donc perpétués.
     
    Skorpions, Evanesco, Juub et 46 autres ont BigUpé ce message.
  6. Toffee

    Toffee
    Expand Collapse
    Si tu veux aller vite, marche seul·e. Si tu veux aller loin, marchons ensemble.

    @sinae Idem que @Amaryllis Polynomiale , je ne comprends pas bien comment tu peux dénoncer les stéréotypes de genre et...nous donner des exemples de stéréotypes de genre auxquels tu "crois" deux phrases plus loin :dunno:
    Sinon sur le sujet de l'article, team amitié filles-garçons aussi :top:Jusqu'au lycée, je traînais plutôt avec des filles mais j'ai toujours eu des amis mecs aussi. Et au lycée, ça s'est inversé : j'ai le même groupe d'amis pratiquement tous mecs depuis ce temps-là, mais c'est le fruit du hasard, pas du tout parce que je suis une fille-qui-n'aime-pas-les-filles.
    Et j'ajouterais que oui, ça m'est arrivé d'avoir un rapport de séduction avec l'un de mes amis mecs (mon copain était d'ailleurs un ami avant qu'on sorte ensemble) mais que ça n'a jamais été la norme. Et que pour autant, je n'ai jamais eu droit aux blagues un peu lourdingues de type "Ouais t'es une fille, mais toi c'est pas pareil, t'es notre pote, t'es pas une vraie fille", et tant mieux parce que ça m'aurait bien horripilée :rolleyes:
     
    Kaus Australis, Freehug, Lol'ô et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    Eclaireur, Freehug, Mewen et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. JAK-STAT

    JAK-STAT
    Expand Collapse
    Ghostly pale and hot tempered

    Ca me fait rire parce qu'en fait il suffit qu'un duo d'ami.e.s de genre différent existe pour prouver que l'amitié mixte existe.
    Tu peux pas dire à des potes "ah ben non vous êtes pas ami.e.s, vous avez un intérêt amoureux ou sexuel sous jacent" :lol:
     
    Eclaireur, Freehug, Amaryllis Polynomiale et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Neillagg

    Neillagg
    Expand Collapse

    L'article et les commentaires me font hurler ! :scream: C'est tellement triste !
    J'ai toujours eu des amis garçons et des amies filles depuis que j'ai 3 ans, je suis pote avec encore la plupart d'entre eux, 2 de mes meilleurs potes sont des mecs, je rencontre encore aujourd'hui des hommes avec qui une relation d'amitié sincère se crée... Et j'ai pleins d'exemples identiques dans mon entourage ! Ça me rend triste de voir qu'on puisse penser que l'amitié se réduit à une affaire de goûts féminins/masculins etc => pour moi c'est plutôt une question de personnalité qui matche ou pas, et peu importe si la personne est un homme ou une femme. J'ai des amis garçons qui ont des goûts/avis très différents des miens, et ça empêche qu'on s'adore et qu'on passe de super moments, sans aucune ambiguïté. J'ai jamais eu de remarques lourdingues non plus.
    Je ne pouvais même pas imaginer qu'on puisse douter de l'amitié fille/garçon tellement ça me semble normal. Pitié, que les mentalités changent, et vite !
     
    Eclaireur, Freehug, Toffee et 5 autres ont BigUpé ce message.
  10. Chat-au-Chocolat

    Chat-au-Chocolat
    Expand Collapse

    Perso j'ai jamais réussi à être amie avec un mec, ce dernier voulait toujours me pécho en fin de compte :yawn:
    C'est ça qui m'a toujours saoulée dans les rapports d'amitié fille-garçon, cette ambiguïté qui (j'ai l'impression) s'installe très souvent, même si ce n'est que d'un côté.
    Je ne dis pas que l'amitié fille garçon n'existe pas, simplement que ce n'est pas si évident que ça. Le nombre d'histoires d'amour qui ont commencé comme des histoires d'amitié peuvent sans doute en témoigner...
    C'est difficile, parce que les mecs ont été éduqués à voir les filles avant tout comme des "proies", des "cibles", des partenaires potentielles. Avant même d'être des êtres humains à part entière. J'ai l'impression que pour beaucoup d'entre eux, le fait d'être ami avec une fille/femme, sans ambiguïté aucune ni velléités de rapprochement, ne va pas du tout de soi.
     
    Eto, Emeline24, Lounala et 16 autres ont BigUpé ce message.
  11. Flowercream-

    Flowercream-
    Expand Collapse
    Aux chiottes le libéralisme

    Un de mes meilleurs amis est un homme ( bon, il est homosexuel et je suis une femme, donc aucun risque qu'il ne me drague ). Depuis gamine, j'ai des amis garçons ( et filles ), qui m'ont toujours respectée et estimée, sans arrière pensée ( espérons ), ni ambiguïté. Un seul a essayé de me draguer, j'ai dit non, mais tout s'est bien passé par la suite, on est restés très bons amis, il a accepté mon refus sans s'énerver, insister, ni couper les ponts.
    Mais bon, je ne vois pas pourquoi les deux sexes ne pourraient pas s'entendre!

    Par contre, je ne suis pas étonnée d'apprendre que certains hommes ne sont "amis" avec des femmes que par pur intérêt amoureux ou sexuel, pas parce qu'ils les apprécient sincèrement en tant qu'amies ( et ça donne des concepts hyper douteux comme la "friendzone" ). Je trouve ça assez dommage.
     
    #11 Flowercream-, 8 novembre 2018
    Dernière édition: 8 novembre 2018
    Emeline24, ben quoi ?, Toffee et 5 autres ont BigUpé ce message.
  12. JAK-STAT

    JAK-STAT
    Expand Collapse
    Ghostly pale and hot tempered

    C'est pas un concept douteux :hesite:
    Ca veut simplement dire qu'une personne avec qui tu aimerais sortir te considère comme un.e ami.e. Parce que oui parfois tu commences une amitié avec la réelle intention d'être ami.e.s mais ça évolue, de ton côté, vers de l'attirance, parce que ça ne se contrôle pas.
    Après oui il y a des blaireaux qui font semblant d'être pote avec une fille en espérant la pécho et c'est eux qui se plaignent d'être rejetés mais bon quand tu fais croire à une fille que tu veux juste être son pote, c'est normal qu'elle te considère comme son pote :lunette:
     
    ben quoi ?, Jeanne0, Lol'ô et 1 autre membre ont BigUpé ce message.