L'apparence physique, un critère discriminant en entretien d'embauche (surtout pour les femmes)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 16 février 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. nka

    nka
    Expand Collapse
    I have OKD - obsessive knitting disorder

    Je me suis déjà posée la question. Je me la pose quand ils exigent une photo "de la tête au pied" ça m'est arrivé plus d'une fois..dont une où tout c'était TRÈS bien passé (entretiens téléphoniques + pour une fois la parfaite expérience pour l'offre), la personne me dit clairement que c'est bon et d'envoyer en plus du portrait il faut une photo plein pied. Ça enchante peu mais on le fait...et jamais rappelée, on s'attend au moins à de fausses excuses et même pas.
    Et une autre fois, on m'a demandé à la fin de l'entretien téléphonique une photo en bikini "parce que les flyers seront distribués en maillot deux pièces" - "je comptais les distribuer habillée..." parce que genre c'est humain de s'exposer tous les jours toute la journée en maillot sous le soleil de l'été de Toulon, je comptais le faire en tee-shirt et short, robe, ... donc sans me soucier de mes rondeurs ou complexes, et mettre de la crème uniquement sur les zones qui dépassent.
    J'ai trouvé ça très triste. La photo en maillot. Je me suis sentie moche. Je n'avais même plus de haut maillot de bain à ma taille (merci le 95G). C'était techniquement impossible en plus. Et c'était clair qu'ils cherchaient des demoiselles qui correspondaient à certains critères. Certainement pas les miens.

    Sinon j'ai déjà lu une infographie d'après une étude américaine, à CV égaux un recruteur préférera la demoiselle plus coquette car si elle prend soin d'elle inconsciemment (ou pas) il se dit qu'elle est plus soignée. PAR CONTRE être trop coquette n'est pas bon, à CV égaux si l'une des 2 paraît superficielle il préférera l'autre.

    S'habiller pour un entretien c'est très casse tête, je pense qu'il y a forcément une part de chance/hasard on ne connaît pas réellement les attentes/la psychologie de la personne.
    Par exemple pour mon dernier (j'ai été prise) c'était pour technicienne d'intervention, un métier en bleu de travail qui salit, fait transpirer, physique... Donc OK j'y vais pas en tailleur, mais hehehehe les Converse sont elles trop décontractées ? Un jean brut ça passe ou pas, un peu maquillée ou pas du tout ? Au final je pense que les 2 managers s'en foutaient vraiment, et tant mieux pour moi.
     
    Lord Griffith, LovelyLexy, Sylves et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Polly Maggoo

    Polly Maggoo
    Expand Collapse
    .

    C'est "marrant" parce que je n'ai jamais observé ce phénomène alors que je travaille dans un milieu réputé très superficiel. J'en viens à douter de la véracité de cette discrimination :hesite:
     
  4. Lilith94

    Lilith94
    Expand Collapse

    En fait l'article répète qu'il y a du sexisme dans le recrutement, or les chiffres montrent plutôt que les femmes sont plus susceptibles. Elles jugent, plus que les hommes, que leur corpulence est la cause de leur échec.

    En effet l'étude ne reflète que l'avis des personnes refusées, elle est donc très partiale et peu représentative.
    On pourrait par exemple observer si une variation d'IMC (critère objectif) a un impact sur le recrutement: voir si quelqu'un de maigre, "normal", en surpoids ou obèse a plus ou moins de chance d'être recruté.
    Pour prouver le sexisme, il faudrait voir si, pour un même IMC, un homme et une femme ont la même probabilité d'être acceptés.
    Il vaut mieux rester rigoureuse si l'on ne veut pas polluer les idées féministes.
     
    #4 Lilith94, 17 février 2016
    Dernière édition: 17 février 2016
    Pash, PetitePaille, Donoma et 9 autres ont BigUpé ce message.
  5. Thatsright

    Thatsright
    Expand Collapse
    Complètement paumée

    Mais je croyais que la Halde avait été dissoute en 2011 :dunno: ? Je me trompe peut-être, n'hésitez pas à me corriger.
     
    Anouk Perry et Lilith94 ont BigUpé.
  6. plopipou

    plopipou
    Expand Collapse

    De la même façon, c'est agaçant de s'apercevoir que le physique peut être un argument pour recruter quelqu'un alors que dans mon milieu, seules les compétences devraient compter, et qu'on se retrouve parfois face à des recruteurs dont le comportement est à la limite du flirt. C'est très déplacé quand la conversation ne devrait porter que sur du professionnel, et donne un aperçu navrant sur ce que ça doit être de bosser dans cette entreprise.
     
    Lord Griffith, Lis et AthénawantsArtémis ont BigUpé ce message.
  7. Dimi

    Dimi
    Expand Collapse
    vivement la retraite

    je suis d’accords avec Lilith94, dans cette article j'ai l'impression que c'est basé uniquement sur le ressenti et l'amertume des personnes recalées, donc sur quelque chose de totalement subjectif. Attention je ne nie pas la discrimination ! Je dis juste que j'aurais aimé des faits plus concrets, pour savoir comment ces personnes savent qu'elles sont refusées en fonction de leurs physique, comment ça se manifeste et mieux comprendre le système. :fleur:
     
    Donoma, Klémanse, Red_lady et 6 autres ont BigUpé ce message.
  8. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    @Thatsright C'est effectivement une erreur de ma part, merci de nous l'avoir signalé :fleur:
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Thatsright et Hygge ont BigUpé.
  9. Naria

    Naria
    Expand Collapse

    Pareil, je n'ai jamais vu de discrimination sur les critères cités. Quand j'ai vu ces chiffres dans les médias hier, je me suis demandée si on parlait de constatations ou de ressentis.

    Je gère quelques demandeurs d'emploi dans le cadre de mon boulot, ça n'est pas le physique ou le style qui me choquent, c'est le manque de propreté. Les cheveux gras, les ongles sales, les CV donnés déchirés, les pochettes en plastique brûlées à la cigarette... Je les reçois pour des entreprises et je me mets à leur place : qui a envie d'embaucher quelqu'un qui ne sait pas se présenter ?
    Heureusement je peux les renvoyer vers le PLIE qui les aidera sur ces points délicats.

    Cela dit, mon ancien responsable m'avait noté lors du recrutement sur mon physique, j'avais eu un 3 sur 5, après coup j'en ai ri en me disant qu'il ne viendrait pas me coller une main aux fesses au moins ! Depuis je me suis vengée, j'ai pris sa place :cretin:
     
    Saperlipopette_ a BigUpé ce message
  10. AthénawantsArtémis

    AthénawantsArtémis
    Expand Collapse

    C'est assez effrayant tous ces chiffres! La situation a beau avoir évolué depuis quelques années, il reste encore des choses à changer!

    Je travaille dans le public et même là, on peut refuser un poste à une personne si elle est jugée trop "grosse" ou trop "maigre". On ne ne veut pas de personne pouvant tomber malade car ça coute trop cher d'envoyer des remplaçants. Mais encore faudrait-il savoir ce qu'on entendent par "obèse" ou "anorexique". Une personne peut être bien en chair sans présenter de maladie particulière, donc bon... La question reste entière.

    Et balancer l'argument des maladies ou des malformations dues au poids permet parfois de "justifier" une discrimination à mon sens... Je trouve ça horrible pour la personne qui est refusée alors qu'elle a toutes les compétences requises!
     
    Lord Griffith et Miss Prism ont BigUpé.
  11. NaelleB

    NaelleB
    Expand Collapse

    Effectivement comme certaines l'ont déjà mentionné, cet article soulève plutôt un problème de perception de soi plutôt que de discrimination.
    Je suis moi-même recruteuse, et la corpulence / apparence physique ne m'a jamais influencé sur une décision. Après l'hygiène, la propreté, le savoir-être sont des choses totalement différentes.
    Il y a sûrement des discriminations, mais je pense que la majorité des résultats vient du fait que lorsque que les gens se voient refuser un poste, ne se remettent que très rarement en question (parce que, la faute est toujours externe, c'est bien plus facile à digérer) et donc vont chercher la raison la plus facile qui soit : le physique.
    Combien de fois j'entends dire "il n'a pas aimé ma gueule", "je suis arabe", "je suis trop gros"... je trouve ça assez pathétique en fait.
    Et il faut vous dire une chose, c'est qu'en tant que recruteur quel est ton but ? Recruter ! Trouver la bonne personne (parfois même juste trouver une personne), donc clairement, le physique, on s'en fou.
     
  12. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Je ne pense pas que ramener une expérience à soi-même soit une bonne idée, si je prends un exemple plus choquant, ça reviendrait à dire: "je savais pas que des hommes battaient des femmes, moi ça m'est jamais arrivé", je caricature mais vous comprenez l'idée.
    La discrimination à l'embauche est très dure à prouver car il peut exister des as de raisons qui font que telle personne n'est pas prise, pourtant, il a souvent eu des émissions qui montraient qu'à CV égal, d'autres critères étaient pris en compte: sexe, origine, apparence. Et as seulement qu'à CV égal d'ailleurs. D'ailleurs, il y en a qui ne s'en cachent pas: http://leplus.nouvelobs.com/contrib...es-moches-ce-n-est-pas-forcement-illegal.html
    Et bien sûre ça touche particulièrement les femmes, car nos corps sont constamment sexualisés et qu'on doit répondre à une certaines esthétique, aux normes de la société. Ensuite ce n'est pas tout: j'ai lu sur pas mal de site que le ou la salarié-e considérée comme ayant un physique n'entrant pas dans les normes étaient aussi discriminés au niveau des salaires: http://www.blog-pour-emploi.com/2011/07/04/trouver-du-boulot-quand-on-a-un-physique-hors-norme/
    http://lentreprise.lexpress.fr/rh-m...icenciee-en-raison-de-sa-laideur_1513490.html
    C'est vrai que cette discrimination est pas visible, je pense aussi que les victimes de cette discrimination n'osent pas trop en parler non plus.
     
    elisabellissima, Spill, ChansonMuette et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...