L'attentat de 2011 à Marrakech, j'y étais

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 28 avril 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Témoignage assez touchant (bien que j'ai quand même hurlé de rire sur le passage de l'attentat et la prière) .

    Par contre, je ne comprend pas qu'on puisse s'excuser pour le comportement d'un compatriote. Un peu comme si les belges devaient s'excuser pour le comportement de Marc Dutroux ça me laisse assez perplexe.
     
  3. zohra_larousse

    zohra_larousse
    Expand Collapse
    Desperate Housewives sans les dollars

    Justement je pensais à cet attentat ce matin, car je l'ai vecu aussi vu qu'à cette periode j'etais residente marrakchia.
    Le temoignage de cette demoiselle est touchant, mais c'est bizzare car moi je ne l'ai pas du tout vécu comme ça! sans doute car je n'etais pas sur place à ce moment mais au boulot, et que je n'etais pas touriste. Pourtant la veille à la meme heure j'etais dans ce meme café avec une amie.
    Je me souviens qu'au moment de l'explosion à l'agence où je travaillais personne n était au courant sur le moment, c'est une copine de France sur FB (oui je vais sur FB au boulot:shifty:) qui m'a demandé si j'allais bien car on ne faisait que ça d'en parler aux infos. Tout le monde sur place etait persuadé comme l'a dit la mad que c'etait une bombone de gaz qui avait explosé, c'est tellement courant. Donc nous en tant que "locaux" ça nous a pas vraiment perturbé, c'est aprés que nous avons reagi quand on a vu les infos françaises!
     
  4. Lu-ciel

    Lu-ciel
    Expand Collapse

    Ce témoignage m'a beaucoup touchée, parce que j'ai également vécu l'attentat, de manière un peu différente, mais assez traumatisante également.

    J'avais 13 ans à l'époque, et avec TOUTE ma famille ( c'est à dire oncles, tantes, grands-parents etc ) on était partis à Marrakech la semaine précédant celle de l'attentat. Mon ressenti était le même que celui de cette demoiselle : nous nous trouvions dans une ville magnifique, dans un pays magnifique. Les gens étaient très amicaux, ils nous appelaient "leurs amis français".
    Bref, dans un tel climat, nous nous sentions relativement à l'abri. En fait, l'idée qu'il puisse y avoir un acte terroriste qui survienne ne nous avait même pas effleuré.

    Le jeudi, une semaine jour pour jour avant l'attentat, on avait voulu voir le souk. Seulement nous avions beaucoup marché le matin, et les enfants étaient fatigués. Alors mon grand-père, qui avait lui aussi un peu de mal à marcher, s'est proposé de rester avec les 7 enfants dans un café : un café près du souk, un peu à l'occidentale, nommé l'Argana. Nous les avons laissé et nous sommes partis au souk. Ils y sont restés une bonne partie de l'après-midi : mon grand-père et tous les mômes.

    Quand, revenus en France, une semaine plus tard nous apprîmes l'explosion de ce même café qui avait accueilli une bonne partie de notre famille, nous avons frémi d'horreur : que se serait-il passé si l'attentat avait eu lieu une semaine plus tôt ? Si le type qui avait déposé son sac à dos plein d'explosif avait préféré avancer la date de son acte ? Eh bien j'aurais perdu d'un coup tous mes cousins, mes frères et soeur et mon grand-père, dans un souffle d'explosion. Cool non ?

    Cela m'a profondément choqué pour les raisons que je viens d'énoncer, mais aussi, comme Mélissa, car ce pays doré que je pensais paisible et amical dissimulait finalement un danger bien réel, que personne n'avait vu venir.

    En témoignant de la sorte, je rends également hommage aux victimes de cet attentat, en gardant à l'esprit qu'à une semaine près elles auraient pu être de ma famille.
     
    #4 Lu-ciel, 28 avril 2014
    Dernière édition: 28 avril 2014
  5. mae-b

    mae-b
    Expand Collapse

    Salut les filles! Mon pseudo n'apparait pas mais c'est mon témoignage que vous venez de lire..

    Pour revenir sur ce que tu as dit Lamina par rapport aux marocains qui se sont excusés pour l'attentat. C'était un moyen pour eux de nous dire que l'Islam, ce n'était pas ça. Le Maroc, ce n'était pas ça non plus, et que eux n'étaient pas comme ça.

    Je l'ai pas précisé dans l'article, mais certains nous ont aussi remercié de rester parce que beaucoup d'entre eux craignaient que l'économie liée au tourisme s'effondre. Beaucoup de gens sont repartis plus tôt ou ont annulé leur voyage suite à l'attentat, et les Marocains en ont été les premières victimes.

    Lu-ciel, je me reconnais dans ton témoignage. Cette fameuse question: et si ca avait ma famille ? Pourquoi nous nous avons eu cette chance et pas les autres ? Je me la suis posée des milliers de fois...


    Et Zohra, comme toi, les informations que j'ai eu je les ai eu via des médias Français en empruntant l'ordinateur du Riad. La bas, à part des rumeurs, rien de concret les premières heures, voir le premier jour!
     
  6. Linka

    Linka
    Expand Collapse

    Je ne sais pas quoi ajouter à part mes condoléances renouvellées à toutes les familles des victimes.

    Malheureusement il peut y avoir des attentats partout, à tout moment, alors ce serait dommage que ça pénalise les pays musulmans...il y en a eu aux USA, à Madrid, à Delhi, et un de mes oncles a échappé de peu à ceux de Londres en 2005...


    En tout cas merci pour ton témoignage et ton objectivité, je suis contente de voir que ça ne t'a pas empêché d'apprécier le Maroc et que tu as surmonté les préjugés.
     
  7. AliceZara

    AliceZara
    Expand Collapse
    La fiction sublime la réalité, la réalité nourrit la fiction

    Je m'y retrouve tellement dans ce témoignage ! Merci beaucoup @mae-b de nous l'avoir fait partager.

    Mon père est marocain et ma mère française, je vais tous les ans au Maroc (j'y suis d'ailleurs en ce moment) et j'ai eu tellement peur ! Mes parents avaient décidés de se faire un week-end prolongé en amoureux à Marrakech. Ma famille étant originaire de Rabat, Marrakech était une ville qu'ils avaient visité il y avait des années et qu'ils voulaient redécouvrir.
    Ils sont partis le mercredi précédent l'attentat. Mon père m'avait parlé de la vue magnifique de l'Argana et c'était sûr que son amour de la photo allait le pousser à y retourner. Aussi, quand j'ai vu les actualité, sur mon portable, le midi... J'ai paniqué.
    Heureusement, mon père a décroché tout de suite lorsque je l'ai appelé. Ils avaient prévu d'aller à l'Argana le lendemain.
    A un jour près, ma soeur et moi nous retrouvions orphelines !

    J'en ai voulu à cet homme qui donnait une si mauvaise image de mon second pays, d'une partie de mes origines et de la religion de mon père et de toute ma famille de ce côté. J'en ai voulu aux médias, de véhiculer des amalgames et des stéréotypes et j'en ai voulu à certaines personnes de mon entourage, de me poser des questions sur un pays magique qu'ils voyaient maintenant comme "dangereux" et rempli de terroristes !

    Alors merci pour ce témoignage et ces précisions sur les termes jiadistes et musulmans. Ca fait du bien :top:
     
  8. mae-b

    mae-b
    Expand Collapse


    A chaque attentat, on ne parle que des extrémistes, de la mauvaise image de l'Islam. Au début, j'étais terrorisée, j'envisageai de rentrer, mais ma mère m'a convaincue. Et c'est grâce a ça que j'ai pu surmonter les préjugés qu'engendre un attentat. En restant, j'ai rencontré des gens formidables, et j'ai compris que c'était un acte isolé.
    Je pense que si j'étais rentrée, comme de nombreuses personnes l'ont fait, je serai restée avec ma peur. Sans devenir islamophobe pour autant, mais j'aurais probablement gardé cette mauvaise image de l'Islam, et du Maroc,  en priorité et occulté le reste!
     
  9. miss-n'adrey

    miss-n'adrey
    Expand Collapse
    Teube et fiere de l'etre

    quand j'ai vu ça aux infos j'étais tellement horrifiée. C'était le café dans lequel j'allais prendre des glaces (et des kilos) quand j'étais petite.
     
  10. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

    D'après ce que j'ai pu lire sur le sujet, effectivement à la base il semblerait qu'il s'agisse d'un effort personnel pour bien appliquer les principes du Coran... Les djihadistes l'interprètent d'une façon extrême, et en ont fait une véritable guerre contre l'Occident.
     
  11. Justinesmn

    Justinesmn
    Expand Collapse


    Moi aussi, on m'a appris la même chose en cours, qu'à l'origine le djihad c'est un combat intérieur, je pense que c'est ça le vrai sens, qui a ensuite été détourné en guerre contre les autres
     
Chargement...