L'auteur de la semaine - Ryû Murakami

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 10 mai 2012.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

  2. Chirico

    Chirico
    Expand Collapse
    Save me from what I want.

    AAAAAAAAAAAH <3

    J'adore cet auteur ! Je l'ai découvert avec Mélancolia (j'avais pas percuté qu'il fallait lire Ecstasy avant ...) et j'ai vraiment adoré ce roman , il a changé ma vie et je crois qu'il restera mon préféré.
    Puis j'ai lu les deux autres romans de la trilogie et ensuite j'ai enchainé Love&Pop (sur les prostitués adolescentes) , MisoSoup , Bleu Presque Transparent et Lignes.
    J'ai vraiment aimé tous ses bouquins , j'aime beaucoup sa façon de changer de point de vue avec les personnages , j'aime l'ambiance crade , malsaine qui s'en dégage et bien que ce soit des thèmes un peu "trash" il y a toujours de magnifiques moments d'émotions , vraiment.
    J'ai également vu Tokyo Décadence mais ce n'est pas une adaptation de Bleu Presque Transparent , c'est sur une prostituée ;)
    Comme films, y'a aussi Audition réalisé par Takeshi Miike qui est pas mal mais sans plus.
    C'est vrai que son style , le côté très sombre et violent peut choquer , je dirai que c'est à ne pas mettre entre toutes les mains mais ça serai dommage de passer à côté de ce génie !

    Merci d'avoir fait cet article , je suis hyper contente qu'on parle de Ryû sur madz <3
     
  3. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Ah d'accord ! J'ai vu ça sur un blog, je n'ai pas encore vu le film donc je ne savais pas. Merci de l'info, je vais corriger la légende de l'image !
     
  4. Faith.

    Faith.
    Expand Collapse
    A perdu la foi.

    J'avais 14-15 ans quand j'ai lu Bleu presque transparent. Au bout de quelques pages, j'avais été tellement choquée que j'avais arrêté de le lire. Mais ce livre m'a obsédé, si bien que je l'ai fini quelques jours plus tard.

    Les bébés de la consigne automatique a été une énorme révélation pour moi, il m'a retourné les tripes, j'en ai pleuré, c'était la première fois que je ressentais autant d'émotions différentes en lisant un livre. À cette époque j'étais un peu blasée, j'avais fini les Chroniques des Vampires d'Anne Rice et j'arrivais plus à trouver un livre qui me donne presque un goût particulier dans la bouche, et Murakami me l'a redonné.

    J'ai lu Lignes quelques mois plus tard, qui m'a chamboulé également. Par contre, je n'ai jamais réussi à finir Parasites, qui me met bien trop mal à l'aise. Je vais le réessayer un peu plus tard.

    Je prévois de lire Love&Pop un de ces quatre également.
    En fait, ces livre sont tellement...choquant, dérangeant, mais dans le sens où ils ne sont pas aseptisés. Le mec écrit avec ses tripes, en se moquant des apparences.

    En tout cas ces chroniques sont une super idées, on a jamais trop de conseils à ce niveau là :d
     
  5. pink doe

    pink doe
    Expand Collapse
    En hibernation

    C'est exactement ce que je voulais écrire. & j'ai également lu Mélancolia avant Ectasy, ça ne m'a pas poser problème.

    Mille mercis d'avoir parler de Ryû Murakami, puisque très peu le connaissent et le confondent avec Haruki. C'est un auteur à découvrir urgemment, même si la violence est omniprésente, ça en vaut la peine.
     
  6. Gat.

    Gat.
    Expand Collapse
    Tree hugger

    Je me souviens avoir lu Bleu presque transparent quand j'étais au lycée et je n'avais pas du tout accroché ! Trop noir, la volonté de choquer est trop visible, ça me dérange un peu (voire m'ennuie). Mais depuis, j'ai lu Les bébés de la consigne automatique que j'ai trouvé beacoup mieux écrit et adoré, et plus récemment In the miso soup qui n'était pas mal non plus !
    Je prends donc bonne note de vos conseils de lecture :)
     
  7. PtitBout

    PtitBout
    Expand Collapse

    Jamais lu aucun ouvrage de cet auteur mais ses thèmes m'attirent beaucoup, je penserais à en lire !
     
  8. Gilmorified

    Gilmorified
    Expand Collapse
    Unbowed Unbent Unbroken

    Un de mes bouquins préférés: Les bébés de la consigne automatique. Magnifique mais très TRES dur.
    Et bleu presque transparent aussi mais là pour le coup c'est juste... glauque.
     
  9. Blackswan

    Blackswan
    Expand Collapse

    J'avais ouvert Bleu Presque Transparent un jour dans un magasin, j'avais trouvé ça tellement mal écrit que je l'ai tout de suite refermé >>

    Mais bon, je n'ai entendu que du bien sur Les bébés de la consigne automatique, donc je m'y mettrais peut-être un jour. Et puis vous commencez à me faire douter =D J'étais peut-être de mauvaise humeur ce jour là...
     
  10. Lyre

    Lyre
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    J'ai eu beaucoup de mal avec Bleu presque transparent. Surtout que je lis beaucoup en mangeant. Celles qui ont lu comprendront le problème...

    Par contre j'ai beaucoup aimé les Bébés de la consigne automatique. Son seul problème, c'est qu'avec ce côté sombre, cet univers où tout est noir et malsain, étouffant, je ne sais pas si j'aurais le courage de le relire un jour.
     
  11. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    J'ai lu beaucoup de ses romans, adolescente (Les Bébés de la Consigne Automatique, Lignes, Ecstasy, Miso Soup, Parasites, Melancholia et Thanatos), puis j'ai fait une overdose (c'est le cas de le dire...).
    Depuis, je lis d'autres auteurs japonais, mais je pense que Ryu m'a fortement imprégné. Ses romans sont très poignants, ils prennent aux trippes.
     
  12. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    J'ai lu Ecstasy (en croyant acheter un bouquin d'Haruki Murakami), et ce livre m'a marquée, probablement un peu trop. Est-ce que je suis trop impressionnable, je ne sais pas, mais ce livre m'a fait l'effet d'un film porno (ce qui est excessivement dérangeant quand on s'attend à lire le style nettement plus poétique d'Haruki Murakami). Je ne m'y attendais pas, je me suis pris la violence, la sexualité, la description crue, précise en plein dans la gueule. Je l'ai lu, lu, et relu, pour comprendre, pour passer outre une barrière que je ne savais pas très bien définir moi-même, et à chaque fois je redéposais ce livre avec la sensation d'avoir lu des choses qui n'étaient pas pour moi, qui me mettaient mal à l'aise, je ne comprenais pas, j'éprouvais la même sensation qu'au début d'Orange Mécanique, toute cette violence gratuite.

    Je déteste donc franchement Ryu Murakami. C'est mon "Lars von Trier à moi" (réalisateur que j'apprécie beaucoup), le gars qui choque, et je comprends pas très bien pourquoi il fait ça, je vois pas ce qu'il y a en-dessous, j'ai l'impression qu'y'a rien, qu'il a juste voulu écrire pour choquer. Peut-être que je n'ai rien compris, ou que je suis trop jeune, ou que la traduction accentue ce côté très froid, pragmatique, ou que... Je ne sais pas, peut-être que le livre me fait simplement peur. J'ai pas souvent peur des choses. Et parfois j'ai peur, mais ça ne m'arrête pas. Ceci dit, ça, vraiment, ça ne passe pas.
     
Chargement...