Le bruit : quelques éléments psychologiques

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 28 mai 2013.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Ysia

    Ysia
    Expand Collapse

    Merci pour cet article très intéressant !

    En ce qui me concerne, je suis malheureusement vite irritée par beaucoup de bruits, surtout les bruits répétitifs type ronflements, stylo qui clic ou encore le tic tac de l'horloge (même d'une montre ca me stresse!). Une fois que mon cerveau a remarqué le bruit, il ne se concentre plus que sur lui ! grrr

    Il y a aussi ces bruits auxquels je suis habituée car je les entend depuis toute petite comme le son des voitures qui passent devant chez moi et qui ne m'empêchent, ni d'étudier, ni de dormir.. comme quoi cela dépend vraiment de notre environnement quotidien.
     
    #2 Ysia, 28 mai 2013
    Dernière édition: 28 mai 2013
    MaryPoppinz a BigUpé ce message
  3. Marveloose

    Marveloose
    Expand Collapse
    En régression

    Très intéressant :flappie:

    Maintenant, je sais que je ne pourrai vivre que dans le SudMéditerranée, vive le bruit la nuit :d
     
  4. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Il y a des bruits apparemment anodins qui me rendent complètement dingue, par exemple, les frottements de métaux et les bruits de mastication.

    Le métal contre le métal c'est même insupportable physiquement : je sens mes muscles faciaux se crisper et mes dents me font mal. Du coup je souffre devant les films qui mettent en scène des duels à l'épée, et quand je cuisine, j'utilise des cuillères en bois pour remuer le fond de mes casseroles en métal.

    Pour ce qui est du bruit de mastication, l'exaspération que ça m'inspire est telle que j'en éprouve des bouffées de rage. Soit je quitte la pièce, soit je m'enfonce des écouteurs dans les oreilles et je mets de la musique à fond. Et si je suis obligée de rester, je souffre en serrant les poings très très fort. C'est quasiment de la phobie auditive en fait.

    Sinon il y a les hurlements de bébé aussi, mais je connais peu de gens qui y soient tolérants!
     
    MaryPoppinz a BigUpé ce message
  5. Coffeencig

    Coffeencig
    Expand Collapse
    .

    En lisant cet article, j'ai la joie de profiter d'un chantier à côté de chez moi. Jusqu'à la semaine dernière le bruit le plus répandu etait du genre "ongles sur un tableau à craie" :halp:(oui ils font un ravalement de facade en face ...)

    Le pire du bruit c'est les bruit de bouche ....
     
  6. harryjoe

    harryjoe
    Expand Collapse
    S'en tape le coquillard Guest

    J'adore le bruit de la campagne, mais à peine j'entends une voiture ou un avion j'ai l'impression que sa brise un peu se décor naturel alors sa m'agace. Alors qu'en ville, à part les bruits de chantier le reste c'est supportable. Comme quoi suivant l’endroit ou le moment on a des ressentis tellement différents.
     
  7. Steffie

    Steffie
    Expand Collapse

    je suis dans le même cas, je peux pas supporter que des personnes mâchent la bouche ouverte à côté de moi, il m'est arrivée d'abandonner une place assise dans le métro, même confortable, juste pour ça.

    sinon je dois me boucher les oreilles.

    et sinon je supporte pas la techno, ça augmente mon rythme cardiaque. il y a certains ça les stimule, moi ça me stresse et je deviens une boule de nerfs.
     
  8. Erinnern

    Erinnern
    Expand Collapse
    Pas de désolisme.

    c'est drôle, la première chose à laquelle j'ai pensé c'est à une trilogie de Patrick Ness intitulée "Le chaos en marche". L'histoire d'un garçon dans un monde où un virus a rendu les pensées des hommes audibles à tous : ce qu'il appelle le Bruit...

    vraiment un bon livre, en plus l'auteur joue sur le style d'écriture (et même sur les polices et la taille d'écriture) pour "faire entendre" les pensées...
     
    MaryPoppinz a BigUpé ce message
  9. loxlady

    loxlady
    Expand Collapse
    Fatiguée de ce monde

    Depuis que j'ai emménagé nous avons des voisins adeptes de la musique antillaise forte en rythme et en boum boum .... Nous avons aussi des voisins du dessus qui font un bordel de tous les diables et une voisine du dessous fan de Céline Dion (à fond). Moralité j'ai longtemps fais des sortes de crises de nerfs/dépressions à dés que j'entends la moindre vibration sonore.

    Aujourd'hui ils sont tous partis (sauf Mme Céline Dion mais c'est la moins pire des trois). mais dés que mon nouveau voisin met la musique fort (il aime la techno ..... siiig) je me crispe invariablement et je n'entends QUE CA ! Je fais une psychose dessus et pas moyen de pallier à ça.

    Mes voisins antillais m'ont pourris ma capacité à résister à la vie en appartement T-T
     
Chargement...