Le désamour politique de la jeunesse, selon Alison Wheeler

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 5 juin 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. naelia

    naelia
    Expand Collapse
    Be a rainbow, not a shadow!

    Dans mon pays la retraite va passer à 67 ans, cela a fait hurler beaucoup de monde et on en a pas tout a fait fini avec les grèves. Des personnes m'ont dit "on fait la grève pour vous, vous pourriez être plus reconnaissants".
    C'est ça ouai, moi je suis partie pour cotiser pour leur retraite alors que j'aurais que dalle, tu parles d'une joie! Je le ferai, par solidarité, pour mes parents... Mais j'aime pas entendre la génération du dessus raler car au fond, ils nous ont un peu mis dans la merde et ce sont eux qui ont eu les plus belles années (parlons de ceux nés après les années 50). Nous on se retrouve avec un système social qui tombe en miette et une planète très abimée.
     
    DrowningLorelei, Biousse, Boogie et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Tourterelle

    Tourterelle
    Expand Collapse

    Je pense qu'une des causes du désamour politique vient du fait qu'on se trompe largement sur le rôle de la politique et des élections. L'autre jour, on évoquait les prochaine élections avec mes potes et l'un d'eux m'a dit "Ah oui c'est quand déjà, en 2017 ?". Bah non, d'abord y a les régionales en décembre 2015. Tu sais, cette élection qui va décider de ce qu'on va faire avec un budget de 5 milliards d'euros pendant 5 ans (j'habite en Île-de-France). Qui va déterminer si tu auras plus de RER, ou au contraire plus de bagnoles dans ta ville. Si les agriculteurs autour de chez toi vont continuer à épandre des pesticides par avion, ou si ils vont devoir se limiter (pollution de l'air, abeilles, tout ça). Qui va peut-être créer de nouvelles filières d'apprentissage dans lesquelles tu pourras trouver ton métier de demain. Qui va financer la rénovation thermique des bâtiments, pour que tu arrêtes de te cailler contre le radiateur en hiver... Et plein d'autres choses encore. Cette élection où tu n'iras pas voter, comme 60% des français.

    En France on a tendance à résumer la politique à l'élection présidentielle, alors que 70% des lois sont votées au niveau européen. Tu sais, l'élection européenne, c'était l'année dernière, en 2014. On a envoyé 30 élus FN au Parlement. Et on a permis que soit réélu Juncker à la tête de l'Europe, un ultra-libéraliste issu d'un paradis fiscal (le Luxembourg). Forcément ça a une certaine incidence sur nos vies...

    Mais nous on préfère bavarder sur la taille de notre président, et sur comment il est ridicule sous la pluie, et de son scooter ou de ses talonnettes. Et la politique nationale occupe 90% des médias. Alors qu'elle représente bien peu de notre quotidien. Au quotidien, les élections locales (municipales, départementales, régionales) et européennes ont beaucoup, beaucoup plus d'impact.

    C'est ça le grand mensonge dans lequel on vit, et qui nous décourage totalement je pense. Et c'est vraiment dommage.
     
    L-unita, Biousse, Boogie et 11 autres ont BigUpé ce message.
  4. ploufplouftagada

    ploufplouftagada
    Expand Collapse
    tsoin-tsoin

    Je pense que le désamour pour la politique est assez facile à comprendre.
    Exemple : en 2005 j'avais voté non au traité constitutionnel (trop libéral selon moi). Qu'est ce qui s'est passé ? Ils l'ont finalement fait passer mais sans référendum (traité de Lisbonne). Ce qui veut dire, en somme : "votre vote, on s'en tamponne bien comme il faut".
    Et là 10 ans plus tard on se retrouve avec un président censé être de gauche (et pour lequel j'ai voté) qui applique un politique économique de droite pour laquelle on ne l'a pas élu.
    Dans ces conditions, à quoi ça peut bien servir de voter ? :dunno:
     
    Oh, Lis, Dhakri et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  5. alita99

    alita99
    Expand Collapse
    On ne devrait pas appeler ça une carte de vote mais une carte de vœux.

    Franchement, AWESOME !! :dowant: tant sur le fond que la forme qui fusionnent à merveille. Leurs têtes sont priceless mais bon c'est un peu sérieux tout ça quand même...
    Quand on parle de "la nouvelle génération d'humoristes" je trouve qu'on ne la cite pas assez souvent!
     
    #5 alita99, 5 juin 2015
    Dernière édition: 5 juin 2015
    Boogie, Ghost wind et Lothiriel ont BigUpé ce message.
  6. bat-momo

    bat-momo
    Expand Collapse

    @Tourterelle C'est effectivement l'Union Européenne qui passe la plupart des lois, et l'UE est tellement anti-démocratique... Oui, on a envoyé pas mal d'élus FN, mais le parlement européen a peu de pouvoir, donc ce n'est même pas ça le problème. Le problème, c'est qu'on ne puisse pas voter pour les membres de la commission européenne, qui a beaucoup beaucoup plus de pouvoir, et on ne peut pas voter non plus pour le président de la commission, c'est comme ça qu'on se retrouve avec des êtres immondes comme Juncker.
    Donc techniquement, au niveau de l'UE, voter ne change pas grand-chose, contrairement à toi, je ne trouve pas que ça ait un quelconque impact... Alors que ça devrait.
     
    lafillelabas, Lis et AprilMayJune ont BigUpé ce message.
  7. Kariel

    Kariel
    Expand Collapse
    Petit poisson regarde le ciel

    MERCI ALISON !

    Mon désamour pour la politique a plusieurs raisons je pense :
    - la complexité-complexification extrême de tout ce qui touche de près ou de loin à la politique
    - le manque de propositions efficaces et intéressantes pour résoudre les problèmes actuels
    - le manque d'écoute de la part des élus pour les électeurs, ainsi que leur manque d'implication, de compréhension, pour le(s) domaine(s) dans le(s)quel ils décident (Un plombier va-t-il dicter à un boulanger comment faire son pain ? Bien sûr que non, c'est absurde... Alors pourquoi ?)
    - la perte de vue de l'objectif premier de la politique de la part des politiciens : à l'origine, ce métier, c'est POUR le peuple, et pas un moyen de gagner en influence, puissance, richesse, PAR le peuple. (Pour ça, il y a d'autres métiers, mais la politique, c'est pas la même chose quoi...)
    - la recherche systématique de la responsabilité, au point d'en oublier d'aller de l'avant
    - l'impression franche qu'on nous prend pour des ignorants insouciants trop fragiles pour connaître la vérité de ce monde...

    Avec tout ça, comment ne pas être un peu découragé-e-s en contemplant le paysage politique français ?

    C'était le moment politico-critique du jour.;)
     
    Croque-Creviss, Boogie, Lilli-Puce et 4 autres ont BigUpé ce message.
  8. Métempsycose

    Métempsycose
    Expand Collapse
    (Presque) spécialiste ès tatouages fleuris

    Non, je suis désolée mais non.

    J'ai l'impression qu'elle cherche des excuses à tous ces jeunes qui ne veulent pas voter ni s'intéresser à la politique par pure flemme. C'est la seule raison que je trouve au désintérêt des jeunes de la politique, juste de la putain de flemme. Dès qu'on s'intéresse un minimum à la politique on se rend compte que ce qui se dit nous concerne tous, qu'on ait 10, 20, 50 ou 80 ans (en gros).

    Je m'intéresse à la politique de mon pays (celui où la retraite va passer à 67 ans, pour reprendre @naelia) et pourtant je suis pas super méga trop intelligente avec des capacités de fous, si nos parents et nos grands-parents sont capables de s'intéresser à la politique, alors nous aussi, faut arrêter de déconner, ils ont pas subi une initiation à la politique dans une cave avec des lumières tamisées où un grand prêtre s'est mis à réciter des versets en latin. Il suffit de s'intéresser à l'actualité et vous comprendrez vite l'enjeu politique derrière les actions du quotidien. Les partis c'est secondaire.

    Le gros problème c'est le manque de culture politique, nos parents ont pour la plupart vécu mai 68 ou bien sont issus directement de mai 68, mais on n'ose pas transmettre la culture politique dans beaucoup de foyers. Je parle pas de transmettre une idéologie de droite ou de gauche particulièrement mais de s'intéresser à la politique et à l'actualité.

    Bref désolée mais j'ai vraiment du mal avec les jeunes qui disent qu'ils se sentent mal dans leur société et que la politique ne les intéresse pas. Quand ils auront compris que les deux sont liés, tout ira mieux.

    EDIT : et puis après relecture de l'article, vraiment je le trouve inopportun. Je vois pas en quoi se demander si le PS est de droite ou non empêche d'une part les jeunes de s'intéresser à la politique et d'autre part en quoi ça ne permet pas de dire si les politiciens sont au courant ou non de la réalité du terrain. Je suis pas politicienne mais si on me demande de disserter là dessus je vois plein de choses qui rentrent dans ces deux cases que je pourrais mettre là dedans.

    EDIT 2 : je rajoute aussi que c'est à cause des jeunes (et des pas jeunes) qui ne votent pas que le FN peut se permettre de faire des scores pareil, alors bravo à vous, vous avez la bénédiction d'Alison Wheeler.
     
    #8 Métempsycose, 5 juin 2015
    Dernière édition: 6 juin 2015
    CitronVertCool, agapanthe7, Lis et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Gwennig

    Gwennig
    Expand Collapse

    Ce que j'ai retenu ? "Demain, il fait beau partout sauf en Bretagne." :crying::crying::crying:
     
    Lis a BigUpé ce message
  10. alita99

    alita99
    Expand Collapse
    On ne devrait pas appeler ça une carte de vote mais une carte de vœux.

    Je n'ai vraiment pas compris ça comme ça, au contraire :hesite: elle dresse un personnage qui depuis très jeune est intéressé par la politique et s'y investit totalement, mais que quelque soit le parti, elle finit dindon de la farce. A la fin elle souligne le fait que même si elle fait tout pour être une bonne citoyenne (elle paie ses impôts, cotisations, etc) le gouvernement essaie encore de se moquer un peu plus des citoyens en les privant de retraite (pour lesquels ils cotisent). Je crois que ce qu'elle veut dire ce n'est vraiment pas "ne votez pas" mais plutôt "Emmanuel et tous les autres, pourquoi cette relation avec la politique est-elle toujours à sens unique? pourquoi moi qui m'investit et respecte les règles je n'ai jamais rien en retour?". Quand elle parle de "urne-out" (en référence au burn-out) ce qu'elle veut dire c'est "je n'en peux plus" (principe du brun out où on craque sous la pression). Je ne pense pas que ça signifie qu'il ne faut plus voter mais plutôt "je vote, maintenant vous pour qui je vote faites ce qu'on attend de vous".
     
    Croque-Creviss, Lis, ploufplouftagada et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. Métempsycose

    Métempsycose
    Expand Collapse
    (Presque) spécialiste ès tatouages fleuris

    @alita99 oui oui mais disons que ce qu'elle soutient m'a un peu fait penser à ça, je sors un peu du sujet initial aussi parce que c'est vraiment quelque chose qui m'énerve. Moi j'ai plutôt compris qu'elle soutenait ceux qui ne votaient pas, peu importe la raison qu'on met derrière :hesite:
     
Chargement...