Le don de moelle osseuse, pensez-y !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mircea Austen, le 25 août 2014.

  1. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

  2. Marinus

    Marinus
    Expand Collapse
    meeeeeow

    ça m'a déjà traversé plein de fois l'esprit ! je sais pas ce que j'attends, peut-être d'être plus "prête" psychologiquement, en tout cas c'est un projet que je garde dans un coin de ma tête ;)
     
  3. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    J'ai été inscrite sur leur liste pendant 3 ans!

    J'avais l'impression de faire partie d'une grande famille. C'était agréable. Et puis, on m'a retiré un kyste borderline et informée qu'étant désormais une "personne à risques", je ne pourrai plus donner de sang, de moelle, de plaquettes, etc. ça m'a presque fait verser une larme.:sad:

    Mon conseil à toutes celles qui hésitent: contactez l'établissement de la moelle et demandez-leur d'abord des renseignements, ça vous aidera à mûrir votre décision. Et si vous vous sentez prêtes, foncez! :top:
     
  4. Caféine

    Caféine
    Expand Collapse
    Alive (N'out of control)

    Je voulais m'inscrire aussi, mais ils refusent les personnes au-dessus d'un certain IMC (30 je crois ?) à cause des risques liés à l'anesthésie... Donc je me rabats sur les dons de plaquettes, c'est déjà ça.

    Merci pour ce témoignage, car à moins de se renseigner soi-même on manque souvent d'infos sur le don de moelle osseuse. Ça peut permettre d'aider des indécis à se lancer, qui sait ?
     
  5. rainbow35

    rainbow35
    Expand Collapse

    Je fais des dons du sang dès que je le peux, mais j'avoue que le don de moelle osseuse me fait peur... Le don du sang est déjà pour moi une épreuve (alcool de menthe et sucre sont toujours au rendez-vous pour pas que je tombe dans les vapes et/ou pour me requinquer après un malaise... Oui, je suis vraiment chochotte... :sweatdrop: ), alors le don de moelle osseuse, je me tâte!! Et j'étais pas au courant de ces 4H de don (à faire même 2 fois s'il le faut!), et ça, ça me flippe encore plus!
    Pour moi, le don du sang c'est limite un devoir, je trouve ça ultra important (ça sauve des vies merde!!), alors pourquoi pas le don de moelle osseuse vous me direz? Et prendre sur moi pendant 2 jours? Faut que je me renseigne plus... Mais j'y pense sérieusement! :supermad:
     
  6. Erinnern

    Erinnern
    Expand Collapse
    Pas de désolisme.

    je me suis inscrite sur le registre il y a 15 jours !

    pour moi l'entretien avec le médecin a duré 10 minutes, et j'ai limite appris plus sur le déroulement concret du don en lisant l'article de @Mircea Austen...

    si une madmoizelle a un jour été appelée pour donner sa moelle, ce serait cool qu'elle vienne témoigner !

    Sinon, c'est le moment d'aller faire un don du sang, la "météo du sang est passée de stable à fragile !
     
    Lilou la licorne a BigUpé ce message
  7. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Actuellement en road trip en Grece :)

    Je serai bien tentée mais je vis 9 mois sur 12 à l'étranger :stare:

    J'ai déjà un mal de chien à donner mon sang (je me suis faite refuser plus que fois que je n'ai pu le donner :crying:)
     
  8. zoecameleon

    zoecameleon
    Expand Collapse
    Trop de boulot Guest

    Mon parrain est inscrit depuis de nombreuses années et a été appelé il y a deux mois. Il m'a un peu raconté (mais je ne connais pas tous les détails) :
    Déjà quand on l'a appelé, la première question était "Vous êtes toujours partant ?", puis toutes les questions pour vérifier qu'il était encore compatible avec un don de moelle osseuse. Il n'avait jamais pensé être appelé un jour, du coup c'est à ce moment-là qu'il a vraiment réfléchi à la question, mais il a dit oui. Quand il m'a raconté ça, il revenait d'un rendez-vous médical où on lui avait fait une prise de sang et plein d'autres questions/examens pour vérifier médicalement qu'il était compatible, et il m'avait parlé des deux possibilités pour le don (il devait y réfléchir pour faire son choix). S'il a été finalisé, le don devait avoir lieu entre mi-août et mi-septembre. autant dire qu'effectivement, ça prend du temps !

    Peut-être que je le ferai un jour, mais pas tout de suite. Je crois que je préfère attendre d'avoir une vie stable après mes études :innocent:
    Par contre j'aimerais vraiment donner mon sang mais ... 47 kilos :gonk:
     
  9. Redishivy

    Redishivy
    Expand Collapse

    Une chose que je ne comprends pas: POURQUOI le don est-il interdit aux homosexuels ? Si c'est à cause des maladies, cela me choque: les dons effectués ne sont pas analysé pour en détecter d'éventuel ?
    Ou est-ce un refus d'ordre totalement homophobe ? Ils ont peur de transmettre l'homosexualité aux patient XD ?

    Enfin, je ne comprend vraiment pas du tout... si quelqu'un peut m'éclairer, ce serait gentil. Parce que leur politique me fait flipper.
     
  10. Calipo

    Calipo
    Expand Collapse

    Comme l'ont très bien expliqué plusieurs madz dans les commentaires de l'article de "Mr Q et le don du sang", les homosexuels sont une population qui est plus touchée statistiquement parlant par certaines maladies du fait de certaines de leurs pratiques sexuelles.

    C'est pour ça qu'ils sont écartés des dons. ça peut paraître dur, et injuste (puisque tous les homo n'ont pas forcément des pratiques à risque), mais les chiffres sont là, et donc l'ESF la joue sécurité sur ce coup en écartant toute la population.

    Après il faut se dire que les vies de milliers de malades dépendent des différents dons possibles. Alors on essaye de réduire les risques au maximum en écartant certaines populations.

    Parce que même si le sang est testé, on est jamais à l'abri d'un accident.
     
  11. Redishivy

    Redishivy
    Expand Collapse

    Ils ne doivent pas bien être au courant que beaucoup d'hétéro on des pratiques sexuelles identiques. Beaucoup on des milliers de partenaires, des rapports non protégés, certains donneurs sont peut être même zoophiles ou pédophiles, mais mettre son kiki dans un cucul quand on est deux bonhommes, ca passe pas ? Je veux dire, je ne vois pas en quoi y a plus de risque... la législation date du début de la grande panique du sida non ? Ca a changer depuis...

    Même si je suis une fille, en tant que bi et même si j'ai très peu de rapports, je ne ferais pas de don de mon vivant. Ca peut paraître égoiste, oui, mais c'est un choix, parce qu'on à le choix, et parce que je n'ai pas confiance aux médecins. Parce qu'en même, si on prend la peine d'écarter des populations à risque (mais tous les homos ni tous les gens venant de pays "à risque" n'ont le sida ou autre, faut pas être parano) ce doit aussi être parce qu'on à la flemme d'analyser le sang de ces gens là, après tout, autant se dire qu'ils ont tous un sang pourri d'office. Y a de la flemme et de la mauvaise fois je pense. C'est pas parce qu'on est blanc et hétéro qu'on est pas forcément à haut risque. Mais on ne les écarte pas pour autant, ben voyons...

    Ils tout ce qu'ils veulent de moi sur mon cadavre, mais je n'aime pas marcher dans les magouilles médicales que je trouve un peu beaucoup discriminatoire, et les raisons données, à mes yeux, ne sont pas du tout satisfaisante.
     
  12. Addie

    Addie
    Expand Collapse
    Envie Dodo

    Juste pour donner quelques faits:

    "Les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes sont davantage à risque pour le VIH par rapport à la population générale. Encore aujourd’hui, la fréquence d'infection au VIH est beaucoup plus élevée chez les homosexuels. La prévalence du VIH se situe à plus de 10 % chez ce groupe par rapport à bien moins de 1 % chez les hétérosexuels ou les lesbiennes.

    Rappelons que les relations sexuelles peuvent contribuer à la propagation des virus transmissibles à d’autres personnes par transfusion. Héma-Québec utilise une gamme de tests de dépistage de haute précision. Toutefois, malgré la bonne performance de ces tests, le risque de ne pas détecter un don de sang infecté, si minime soit-il, n’est pas nul, en raison de la limite de la sensibilité des tests. C'est ce qui explique que nous interdisons des donneurs à haut risque d'infection transmissible par le sang, malgré l'utilisation des tests de dépistage.
    Il existe en effet une période à risque (appelée « période silencieuse » ou « période fenêtre ») au cours de laquelle, même si une personne se sent bien et qu’un test de dépistage du VIH et des hépatites B et C s’avère négatif, cette personne est infectée et peut transmettre ces virus à une personne qui recevra son sang." Source
    Les hommes homosexuels n'étant pas la seule population qui ne peut faire des dons de sang et de moelle, il y aussi les personnes ayant eu recourt à des drogues par intraveineuse et des personnes ayant vécu dans certaines régions du monde pendant certaines périodes (exemple: régions a risque de malaria).
     
    Skorpions a BigUpé ce message
Chargement...
Sujets similaires
  1. younicorn
    Réponses :
    0
    Affichages:
    318
  2. Melissa
    Réponses :
    33
    Affichages:
    1436
  3. rebequita
    Réponses :
    3
    Affichages:
    1057
  4. Eva-xD
    Réponses :
    4
    Affichages:
    1218
  5. NALiiiCE
    Réponses :
    6
    Affichages:
    1235