Le droit à l'avortement est menacé en Pologne, et les femmes s'insurgent

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lise F., le 4 octobre 2016.

  1. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Kuneru

    Kuneru
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Quand j'ai vue sa hier soir j'ai cru que j'allait explosé :bomb: (j'ai explosé quand j'ai vue que le pape se mêlait des genres) nan mais franchement à quel moment il vont utilisé leurs cerveaux et ce dire "mais en faite chacun fait se qu'il veux de sont corps"
    Si sa passe les polonaise seront bonne pour retourner chercher des cintres et se mettre en danger, a un moment faut évoluer le moyen age c'est finis.
    Je suis pas fière de mon pays la :crying:.
     
    LovelyLexy et Astyana ont BigUpé.
  3. PoussiM

    PoussiM
    Expand Collapse

    Un retour en arrière inadmissible :scream: J'espère que cette loi ne passera pas ni même sous la forme du projet de loi ''allégé'' :mur:
     
    Kounette, Muwglyk, Anera et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Ultra Brou

    Ultra Brou
    Expand Collapse

    :slap:
     
    Astyana a BigUpé ce message
  5. artemis-diane

    artemis-diane
    Expand Collapse
    Geekette métalleuse

    C'est moche, très moche ce retour en arrière. Et ce qui l'est encore plus c'est les com's Fb du genre "faut pas ouvrir les cuisses" ou encore " pour avorter il faut casser les os du bébé, c'est un meurtre" :mur: :slap:
     
    LovelyLexy, CercleBlanc, Kounette et 7 autres ont BigUpé ce message.
  6. Melle Sosostris

    Melle Sosostris
    Expand Collapse
    Vini vidi vici

    Ça fait peur ces idees retrogrades en 2016.
     
    Anera, Astyana et funkyguane ont BigUpé ce message.
  7. 100 ans de solitude

    100 ans de solitude
    Expand Collapse

    En fait dans la pratique le droit à l’avortement est quasi nul en Pologne parce que c'est au médecin de constater soit le viol, soit l'inceste, soit la mise en danger de la mère afin de pratiquer un avortement légal. Cependant la peur de représailles est telle que les médecins ne s'engagent jamais pour reconnaitre les cas qui ouvrent droit à l'avortement légal.
     
    Melle Sosostris et Allitché ont BigUpé.
  8. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    Tout d'abord je suis pro-choix et donc pro-avortement mais par contre je pense que si l'avortement était interdit il y aurait quand même plus de naissances. Certaines téméraires iraient se mettre en danger pour avorter mais la plupart n'auraient pas d'autre moyen que de faire avec :/

    Si je tombais enceinte et qu'on m'interdisait d'avorter, j'essayerais peut-être de faire du sport mais j'irais pas me faire trafiquer l'utérus avec des aiguilles à tricoter :/ Je serais juste déprimée de la vie en me demandant comment je vais élever le gosse.
     
  9. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Les femmes ont toujours avorté même lorsqu'il n'y avait aucune technique possible donc je ne suis pas convaincue par l'efficacité du procédé et quand même ça fonctionnerait,quel serait le prix à payer? Combien de suicides,de vies gâchées,d'enfants battu-e-s ou sévèrement négligé-e-s???
     
    LovelyLexy, yuyunaâ, MilanKey et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    "le pays souffre d’une baisse démographique alarmante. en interdisant l’avortement, le but serait d’augmenter le nombre de naissance et donc faire face à ce problème" : Mais... L'avortement est déjà interdit sauf en de rares cas. Quelle hypocrisie. Comme si interdire les grossesses en cas de viol ou d'inceste (heureusement relativement rares) allait changer quoi que ce soit au taux de natalité. Quant aux fœtus porteurs de maladies graves, dans pas mal de cas, ça veut dire accoucher d'un bébé qui va souffrir horriblement pendant les quelques heures, jours, semaines ou mois de sa courte vie avant de mourir. Merci, vraiment.

    @Nastja : non, c'est faux. Le nombre d'IVG en France est d'environ 200.000 par an et c'était à peu près pareil avant la loi Veil. Dans les pays où l'avortement est interdit, les faiseuses d'ange sont légion, tout comme les cliniques privées qui font ça discrètement pour un bon prix (il y a un témoignage sur madmoizelle d'une fille qui avait fait ça pendant un séjour en Colombie, parce que pas le choix), et il y a le tourisme médical, aussi. J'ai également entendu parler (mais là je n'ai pas de source fiable) de femmes qui se mettent à boire, fumer voire à se donner des coups au ventre pour se déclencher une fausse couche. Selon la dame qui me l'a raconté, "chez nous quand une femme se met aux vices des hommes ont sait ce que ça veut dire" (a.k.a boire et fumer, ce sont ses mots).

    Ce ne sont pas les téméraires qui ont recours au cintre, ce sont les désespérées, celles pour qui il est hors de question de révéler leur grossesse à leur entourage et/ou d'élever un enfant malgré elles. Et elles sont nombreuses. 45.000 femmes décèdent chaque année des suites d'un avortement clandestin. De plus, permets-moi de te dire que si ça m'arrivait et que je n'avais pas les moyens d'avorter à l'étranger, ce serait l'aiguille à tricoter chez la rebouteuse du coin sans aucune hésitation.

    Tu ne pensais sans doute pas à mal mais c'est dangereux de diffuser cette idée. L'interdiction à l'avortement ne change rien au taux de natalité. Il diminue le nombre d'habitants parce que des femmes en meurent. Et c'est tout.
     
    LovelyLexy, yuyunaâ, Efe' et 9 autres ont BigUpé ce message.
  11. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    @Freehug
    Ok ok, je savais pas tout ça :/
    Je m'étais juste imaginée dans la situation et je pense qu'aller me faire avorter avec une aiguille à tricoter ou un cintre me ferait flipper à mort. :/
    Désolée
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  12. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @Nastja : pas de souci, tout le monde peut se tromper. Désolée si je t'ai paru sèche mais c'est trop important, il fallait que quelqu'un rectifie et bon il se trouve que je suis un quelqu'un et que je passais par là :)

    Après c'est une question de ressenti aussi. Personnellement (et je ne suis pas la seule) être enceinte me fait bien plus peur qu'un avortement clandestin, mais c'est tout aussi normal de penser l'inverse.
     
Chargement...