Le sentiment d'efficacité personnelle : quand on veut, on peut ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 9 janvier 2012.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Leech

    Leech
    Expand Collapse
    Have less. Do more. Be more.

    Je sais pas si c'est moi qui suis trop nulle, mais j'arrive pas à répondre au test :neutral:. Je trouve qu'il manque l'option de réponse "Ne sais pas". Parce que, sérieux, moi j'en sais rien. Enfin, les questions sont tellement larges / vagues qu'au final dans ma tête ça fait "heeuu ouais, bah heu... ouais ptet, enfin, ça dépend quoi...".

    Mais sinon, l'article est intéressant :).
     
  3. Venom

    Venom
    Expand Collapse
    plus j'ai mal, plus j'progresse.

    J'ai obtenu un résultat de 33, au dessus de la moyenne donc. Mais il est vrai que les réponses proposées du test sont trop "vagues" à mon sens, elles impliquent pour chacune d'entre elles un large panel de nuances selon la situation. Parce que, oui, j'estime que je peux faire face à beaucoup de situations, mais dans une certaine mesure.. Je n'ai jamais connu de drames, de choses très graves. Je n'ai jamais connu d'échec cuisant, surtout dans mes études, pour l'instant ça n'a été que réussite (globalement, sans être une crack non plus). Par conséquent, on ne peut pas dire que je connaisse réellement la notion d'échec. C'est pour cela que je trouve les questions du test pas forcément toutes légitimes (même si elles le seront plus pour d'autres). Et puis, tout est relatif: je suis encore bien jeune pour avoir tout vu, tout ressenti. :')

    En revanche, je me reconnais pas mal dans la phrase de l'article qui dit:
    Les personnes aux SEP plus élevés dans un domaine particulier voient les difficultés comme des challenges plutôt que comme des menaces ; et si d?aventure ils doivent faire face à l?échec, ils l?attribueraient à un manque d?effort.
    C'est tout à fait de cette manière que je fonctionne. Au fond, c'est un cercle vicieux, je me dis que je peux y arriver, quel que soit le prix à payer, c'est à dire le temps à y consacrer. Alors que je connais d'autres personnes qui ont plus été confrontées à la notion "d'échec" et qui les justifient par des failles personnelles.. Et ça continue encore et encore.

    Enfin bref. après ce gros fouillis qu'est ma réponse, je vous remercie pour l'article. :shifty:
     
  4. Rumplestiltskin

    Rumplestiltskin
    Expand Collapse
    Ex AmyPond et ex Moriar-tea. 

    On est deux.
    En même temps, même mon moniteur d'auto école m'a fait la remarque "t'aurais pas un petit problème d'estime de soi ?". Et je pense que les deux sont profondément liés. :shifty:
     
  5. Trafalgar

    Trafalgar
    Expand Collapse
    Don't stop me now.

    Résultat au test: 35

    Ca ne m'étonne pas vraiment, j'ai tendance à garder mon calme tout le temps, dans n'importe quelle situation, ce qui fait que généralement, dans les situations douloureuses même si je suis la plus jeune dans ma famille on m'appelle. Je suis optimiste aussi, et en tant que procrastinatrice potentielle, ça me convainc qu'il faut que je bosse pour y arriver. (ça marche pas toujours, mais aussi j'ai trop confiance en mes acquis, et c'est pas forcément un bien tout le temps)
     
  6. Fuckit

    Fuckit
    Expand Collapse
    A thing of beauty is a joy forever.

    J'ai eu 38 :shifty:
    Mais ça ne m'étonne pas,je me reconnais carrément dans la définition du SEP. Selon moi, si on est convaincu qu'on peut le faire, on peut le faire. Ça va ensemble.
     
  7. zoui

    zoui
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement

    J'ai eu 24, ce qui est en dessous de la moyenne... Mais je repensais très fort à cet instant mémorable où je suis tombée en panne de tuture le soir du 31, au milieu de nulle part, seule et sans portable... Ceci explique cela... non ? :Pff:
     
  8. Albatros

    Albatros
    Expand Collapse
    Maman-chatonou

    Toinette j'ai eu quasiment le même résultat et il me semble avoir la même façon d'appréhender les choses. Bien sûr il y a des domaines où je suis bien moins confiante (et que j'ai moins envie d'exploiter d'ailleurs!), mais de manière générale, j'ai tendance à penser que la vie est bien faite, et que si les gens autour de moi (de tous milieux et tous très différents) peuvent atteindre leur but, il n'y a aucune raison pour qu'une fille intelligente ne fasse pas la même chose.

    (je trouve que ça fait un peu prétentieux ce que je dis et pourtant, c'est parce-que je crois en mes capacités à mettre en oeuvre des choses que j'avance tranquillement autant que possible, mais sans jamais perdre de vue l'objectif final)
     
  9. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    24 quoi. Traduction:
    Bonjour! j'ai l'habitude de travailler tout en ayant des notes de merde -_-
     
  10. Sarang

    Sarang
    Expand Collapse
    C'est toi le statut

    Moi pour me motiver j'utilise une comparaison ,je m'explique:

    J'ai escaladé le mont Fuji lors d'une excursion au Japon( grimpette et descente de 22h du soir a 11h le lendemain,je suis pas sportive DU TOUT, j'en ai chié vert et péter bleu quoi).
    Du coup c'est tellement un exploit pour moi que dès que je suis face à une difficulté,je m'auto-botte le cul(je suis souplesse.):"T'AS FAIT LE MONT FUJI,ALORS CA C'EST RIEN OK?:scream:"

    Généralement ca marche :d
     
  11. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    BWAHAHAHA c'est la meilleure expression DU MONDE, je la ressortirai une fois par jour jusqu'en 2027 au moins !
     
  12. Rocky ducky

    Rocky ducky
    Expand Collapse
    Fucking sucked by life right now :/

    Pareil, même score, même raisonnement dans les grandes lignes.
    Sinon, je suis la seule à qui, dans le texte, l'expression "J'ai confiance que je peux faire face..." a fait tiquer?
     
Chargement...