Le sept milliardième être humain est né !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 31 octobre 2011.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Andrinople

    Andrinople
    Expand Collapse
    Provençal Le Gaulois

    Ja vais sans doute me faire huer mais tant pis.

    Typiquement le genre d'infos qui me fait flipper. On est la seule espèce animale pas foutue de se réguler en fonction du territoire disponible et de la quantité de nourriture à disposition. Alors oui, "on pourrait accueillir 15 milliards, 10 milliards de personnes", mais pas dans les conditions dans lesquelles on vit. Et demain, tous les pays émergents voudront avoir la même consommation (peut-on leur en vouloir ?) et ça, ca ne sera pas possible.

    Malheureusement, aborder ces questions dans une optique malthusienne est généralement très très mal vu : depuis janvier 2010, la Sécurité Sociale ne rembourse la ligature des trompes avant 40 ans que si la femme ne supporte aucun moyen de contraception et si la grossesse représente un danger réelle. En d'autres termes, notre corps est destiné à pondre et celles qui voudraient faire le choix de mettre leur corps à l'abri de cette possibilité se le voient mettre hors d'atteinte.

    Parallèlement, on rembourse de moins en moins les médocs pour le diabète, les forfaits optiques et dentaires de la sécu sont une plaisanterie (mais oui, bien voir c'est facultatif !)... et combien de FIV (traitement très coûteux) on rembourse pour les couples qui veulent des enfants ? Je comprend que pour eux ce soit une condition sine qua none à leur bonheur, mais on n'a pas besoin d'un enfant pour vivre, dans le sens où son absence ne provoque pas un danger immédiat pour la santé comme les traitements en cas de diabète.

    Surtout quand on on voit que la population augmente, il faudrait arrêter de bourrer le mou aux gens et inciter à la reproduction, mais même la notion de "démographie responsable" est encore taboue en France, grand pays nataliste s'il en est.
     
  3. Kawabungaka

    Kawabungaka
    Expand Collapse

    Je trouve ça super flippant.

    *Commentaire super constructif!
     
  4. Kiyani

    Kiyani
    Expand Collapse
    Je pense bien que tu peux devenir ce que tu veux

    Attends, je t'ai mal comprise ou t'essaie de dire que l'on devrait cesser de faire des enfants ?
     
  5. iriss

    iriss
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste


    ---> Je veux bien croire que l'espèce humaine soir une "espèce animale comme les autres" mais:
    1) Si les espèces animales, les vraies, régulent leur population, c'est pas en se ligaturant les trompes, mais tout simplement parce que les petits en trop sont abandonnés/meurent de faim. Or, l'abandon des enfants par leur mère/les famines sont les conséquences malheureuses de la surpopullation. Et mon Dieu, pas leur solution (j'imagine qu'on est d'accord jusque là)
    2) Si l'équilibre entre les populations des différentes espèces est (en théorie, sans parler de l'impact de l'homme) maintenu, c'est parce qu'elles se bouffent entre elles. Et je suis moyennement motivée aujourd'hui pour reprendre une place dans le milieu de la Chaîne alimentaire.

    (j'espère que je suis pas trop Hs, mais même si je n'ai fait qu'étaler des évidences pas forcément en rapport avec ce que tu penses, l'expression "la seule espèce animale pas foutue..." m'énerve et m'énervera toujours):shifty:
     
  6. Andrinople

    Andrinople
    Expand Collapse
    Provençal Le Gaulois

    Justement, nous avons des moyens de contraceptions à notre disposition et un cerveau.

    Alors plutôt que d'augmenter les allocations familiales etc, et d'encourager la natalité, on devrait plutôt mettre en place des mesures pour la réguler.

    Kiyani Ce qui ne signifie pas arrêter d'avoir des enfants, ni même la politique de l'enfant unique, simplement de cesser d'avoir un troisième, quatrième, cinquième enfant "parce qu'on en as envie d'où le concept de démographie responsable. Les thèses sont des plus en plus alarmistes, et si on ne le fait pas maintenant, on condamne les générations à venir. Après, chacun voit quel futur il espère pour son éventuelle descendance.

    Pour te répondre iriss, chez les loups par exemple, il n'y a que le couple Alpha qui se reproduit, et les années où certains paramètres précédemment nommés sont valables, il n'y a pas de portée dans la meute pour que les chance de survie du groupe ne soient pas trop amputées.


    L'homme a cette terreur de la mort et de la disparition qui le pousse à se reproduire pour ne pas être seul, pour qu'on se souvienne de lui etc. Tu dis que tu ne veux pas reprendre une place dans la chaîne alimentaire ? Mais notre place au sommet de cette pyramide a causé en grande partie le déséquilibre que nous connaissons. Nous ne sommes pas tout puissant et si un jour on en vient à se bouffer mutuellement parce qu'il n'y a plus d'autres ressources, on y retournera à la chaine alimentaire. [​IMG]
     
  7. Flach

    Flach
    Expand Collapse

    Lire cette news me fait froid dans le dos.

    En effet, la croissance démographique suppose l'épuisement des ressources;
    nous ne pourrons pas continuer à vivre sur cette planète dans 50 ans si on continue de consommer comme on le fait actuellement...

    D'après moi la solution n'est pas de se faire ligaturer les trompes, mais plutôt parvenir à éduquer les gens pour qu'ils comprennent que mettre au monde 7 ou 8 enfants, pour des raisons religieuses par exemple, n'est pas un moyen d'offrir une vie heureuse à leur descendance ! Au contraire...
    Pouvoir rendre accessible la contraception à celles qui le souhaitent, même dans les pays les plus démunis, etc.

    D'ici à 50 ans, je redoute également qu'à cause de la surpopulation il va nous falloir vivre à 4 entassés dans 50 mètres carrés, les prix des loyers ne cessant d'augmenter, plus la population grandit, plus l'espace se raréfie, ce est rare est cher...

    Mais bon, nous serons encore là pour voir cela arriver :)
     
  8. Aqueuse

    Aqueuse
    Expand Collapse
    est décaféinée

    de toute façon, quand on sera trop nombreux, certains crèveront de faim, de maladie, de froid ,etc et ça régulera la population bien plus efficacement que toutes les contraceptions du monde.... certes le monde sera différent alors, mais que voulez vous, l'être humain n'est pas plus doué que les autres.

    tiens mais en fait, maintenant que j'y pense... ça a déjà commencé. Seulement dans notre cocon occidental, on a tendance à l'oublier.

    Bon eh bien pas de quoi fouetter un chat en fait.
     
  9. lutraah

    lutraah
    Expand Collapse
    사랑해

    Sachant qu'il y a quand même pas mal de gens qui font un troisième, voir un quatrième enfant pour "avoir les allocations", moi ce que j'en dis, c'est qu'il y a des gens qui devraient gentiment s'abstenir :d Enfin, 7 milliards, c'est quand même flippant! Mais, une question... Moi ce que je me demande, c'est si tous les connards claquaient, combien resterait..? .... Ok, je m'en vais!

    Et moi, si je ne fais pas d'enfant, est-ce que je peux quand même avoir l'espace vital qui lui était réservé? :d
     
  10. Howard Howard

    Howard Howard
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Je suis assez d'accord avec Andrinople et je voulais aussi insister sur l'aspect : quel avenir pour un enfant né aujourd'hui ? C'est une des raisons pour lesquelles je ne veux pas d'enfants : si j'en ai un c'est surement dans une dizaine d'années : un enfant né en 2020 qui aura 30 ans en 2050, quand ce sera vraiment la merde. Est-ce que j'ai envie de lui "imposer" ça ? Sachant que je sais que ça va être la merde? Nan.
    Sinon en fait finalement cet article me rassure, je pensais que ce serait la merde beaucoup plus tôt, finalement 2050 c'est dans longtemps. (En même temps cette échéance prend uniquement en compte le facteur démographique si j'ai bien compris...)
     
  11. Scarlette.

    Scarlette.
    Expand Collapse

    J'aimerais te voir tenir ce discours aux personnes concernées !

    :eh::facepalm:

    Je ne crois pas que le problème soit effectivement le nombre d'humains, mais plutôt leur façon de vivre, si j'essaye de comprendre ton raisonnement, et je trouve ta remarque assez déplacée...
     
  12. Angelin

    Angelin
    Expand Collapse
    Ad Victoriam~

    Ça me fait flipper et ça me conforte dans l'idée que je ne veux pas d'enfants. Des gens s'octroieront de toute façon ma "part" démographiquement parlant en procréant cinq ou six fois.
     
Chargement...