Le snobisme littéraire, une plaie qu'il est possible d'éviter

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lucie Kosmala, le 26 avril 2016.

  1. Lucie Kosmala

    Lucie Kosmala
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Tante Clara, adita et Lady Stardust ont BigUpé ce message.
  2. omblin

    omblin
    Expand Collapse

    J'aime bien cet article. J'ai fait des études littéraires, et le snobisme primaire de la plupart des gens du milieu m'a toujours vraiment agacée. Je trouve que ça a un effet secondaire encore plus pervers sur la littérature dite "véritable", en la mettant sur une sorte de piédestal inutile, qui la rend inaccessible. C'est à contre emploi: j'ai connu des gens capables de me parler pendant une demi-heure de Flaubert en utilisant moult superlatifs, mais qui, lorsque je leur demandais ce qui leur plaisait vraiment, personnellement, dans telle ou telle oeuvre, étaient bien incapables de répondre quoi que ce soit. Ou des gens, qui étaient capables de dire sérieusement "J'ai adoré ce roman. Bien sûr, il était ennuyeux, comme toujours avec cet auteur, mais c'est vraiment de la grande littérature".
    Il y a beaucoup de gens, même parmi ceux qui lisent, qui pensent que la littérature est quelque chose de sérieux, de grave, et donc de poussiéreux. C'est quand même un peu triste.
     
    littlecassy, ElectraHeart, Tante Clara et 20 autres ont BigUpé ce message.
  3. Paulatte

    Paulatte
    Expand Collapse
    lover of the light

    Je suis pas trop d'accord avec le passage sur l'apprentissage de la lecture pour un gamin en CP. Le forcer à lire, c'est bien, même si ça fait chier le gamin. Si ça le dégoute de la lecture mais que ça l'empêche de devenir analphabète, pourquoi pas, après tout.
     
    Gatounett', Tante Clara, doudouillitsa et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. Penny Winkeul

    Penny Winkeul
    Expand Collapse
    Je joue en solo.

    @omblin Je vois bien les conversation avec les snobs:

    "Tiens, lis ça. Tu vas voir, c'est chiant comme la pluie, mais magnifique, tu vas te régaler.
    -Oh cool! Justement, j'ai fini cette brillante bouse qui a manqué me plonger dans le coma tellement je me suis ennuyé.e! Heureusement que c'était écrit avec virtuosité! Je me demandais sur quoi d'autre j'allais perdre mon temps maintenant. Ben tiens, je peux te le passer, du coup?
    -Oh oui! Je suis toujours pleinement enthousiaste à l'idée de me contraindre à ingurgiter nos auteurs les plus indigestes, tant qu'ils sont approuvés par l'élite, c'est tellement bon!"

    Le masochisme littéraire :rire:
     
    Nebullulaby, littlecassy, Peutwishia et 41 autres ont BigUpé ce message.
  5. Wéro

    Wéro
    Expand Collapse

    Cet article tombe à point nommé, c'est une conversation récurrente qui revient souvent avec mes amis et un sujet que je vois de plus en plus sur les blogs. J'en avais même parlé dans un de mes articles. Il y a plein de livres, de genres, qui ne m'attirent pas, et je suis parfois assez dure avec certaines œuvres. Mais j'essaie toujours de faire en sorte de me rappeler que si je veux critiquer un livre (ça marche aussi pour les séries et les films), je dois éviter de juger les gens qui l'apprécient. C'est quelque chose que j'ai pas mal subi à l'époque où je lisais énormément de mangas. Le nombre de fois où j'ai pu entendre, pendant les repas de famille : "Ah oui c'est vrai tu lis ces mangas. Enfin, heureusement que tu lis aussi de vrais livres hein." :facepalm:
    J'avais aussi été assez choquée quand, dans un entretien de groupe pour entrer en IUT Librairie, une des candidates avait dit que son petit frère lisait des BD, mais que ce serait quand même mieux qu'il se mette à lire de vrais livres...:mur:
     
    Tante Clara, Denderah, Vendémiaire et 11 autres ont BigUpé ce message.
  6. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Attention aussi à ne pas tomber dans l'excès inverse qui consisterait à dire que tout se vaut.
    Je suis désolée, Stephenie Meyer n'égalera jamais Jane Austen...
     
    Gatounett', Vayper Cutting, Tante Clara et 37 autres ont BigUpé ce message.
  7. Paulatte

    Paulatte
    Expand Collapse
    lover of the light

    Oui oui je suis bien d'accord avec toi ! et c'est vrai que je ne sais pas du tout si les gamin-es qui lisent peu sont plus analphabètes que les autres, et globalement, je viens d'une famille qui lit peu et je ne pense pas que ça soit absolument indispensable de lire, même si pour moi ça a été salutaire. Mais je voulais juste dire que je trouve normal que les parents essaient de faire lire leurs enfants. L'amour de la lecture ne nait pas toujours dans le plaisir le plus immense et évident. Mais il faut pas que ça soit la corvée non plus quoi. M'enfin, j'ai pas d'enfants et j'en sais trop rien, en vrai :)
     
    Tante Clara, Daredevil., Penny Winkeul et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    Je vois bien ce que tu veux dire, mais si tu le "forces à lire", tu vas le braquer.
    Par contre, ce qui marche (pour ce que j'en sais), c'est, justement, de ne pas faire preuve de snobisme : l'encourager à lire, ok, mais ce qu'il veut, et tant pis si c'est Naruto ou Twoilettes :cretin:


    Sinon, moi, ce qui me hérisse, c'est la dévalorisation des genres de l'imaginaire. Parce que "la Fantasy, c'est pour les enfants" et autres conneries du même genre :mur:
    Le seul truc qui me remonte le moral, c'est que le Polar était super mal vu ("littérature de gare") il y a une ou deux générations, mais maintenant, il est relativement reconnu comme un genre respectable.
     
    ElectraHeart, Tante Clara, Charuru et 3 autres ont BigUpé ce message.
  9. PtitePlume

    PtitePlume
    Expand Collapse

    C'est cher payé quand même d'être dégoûté à vie de la lecture juste parce que dans le monde des adultes et de la société la norme est de savoir lire à 6 ans... je suis persuadée que c'est le cas d'un certain nombre d'enfants qui détestent lire malheureusement...
     
    Cornélie et Lord Griffith ont BigUpé.
  10. Coco.lalie

    Coco.lalie
    Expand Collapse
    Cerveau en repos

    Je suis globalement assez d'accord avec cet article, ce snobisme littéraire est d'autant plus idiot quand on sait qu'en réalité 10% des gens seulement lisent deux livres ou plus par an (je n'ai plus la référence précise en tête, c'était mon prof de sociologie de la littérature qui nous l'avait dit) ...
    Pourtant, je m'y connais un minimum, après un master de littérature et la préparation de l'agrégation pour devenir prof à la rentrée :taquin:
    Et c'est vrai que dans les études de lettres, c'est parfois n'importe quoi : pour l'oral du concours, on a une épreuve d'explication de texte hors-programme et régulièrement dans les rapports, les jurys s'indignent que les candidats ne connaissent pas Hugo par coeur, n'aient pas lu l'intégrale de Balzac et Zola, etc. et ce, à l'âge vénérable de 24 ans pour la plupart :mur:

    J'avoue aussi qu'il y a certains auteurs que j'apprécie tout particulièrement même si le contenu peut paraître "chiant" : je suis une fan inconditionnelle de Madame Bovary (oui, ça existe), l'histoire est nulle au possible, mais je trouve ce roman magnifique, génial, intelligent et tout, donc tout dépend de ce qu'on recherche et de ce qu'on attend d'un livre. Si on veut se détendre sur la plage, on ne va pas emporter forcément Germinal, mais si on veut découvrir autre chose, ça peut être intéressant. Et ce qui me dérange dans ce snobisme, c'est qu'on en vient à oublier à quel point ces oeuvres classiques peuvent être dérangeantes, décalées, ...
    Les petites phrases comme "Ah oui, tu n'as pas lu ça ?" sont des formes de snobisme mais aussi l'ouverture à une discussion et un débat qui peuvent être productifs ("Mais tu devrais découvrir ce roman ...")

    Après, il y a quelques points qui sont sujets à discussion selon moi :
    - la littérature contemporaine n'est pas acceptée dans les dissertations : ce n'est pas tant par snobisme que par manque de recul ; comme on n'est pas capable d'analyser l'importance du livre dans son époque, on considère qu'il est malaisé d'anticiper
    - la "sous-littérature" existe pour moi, ce n'est pas un drame, on a le droit d'aimer (quand je suis malade, j'aime bien lire Twilight et je relis Harry Potter tous les étés) mais il faut en avoir conscience, comme ceux qui écoutent Magic System peuvent aimer mais savoir que c'est de la musique commerciale
     
    mojopin86, littlecassy, Gatounett' et 7 autres ont BigUpé ce message.
  11. LaPalice

    LaPalice
    Expand Collapse

    Je suis d'accord avec plein de trucs mais en revanche le fait qu'il y ait une pression plus forte sur les élèves qui font des études littéraires pour connaître la littérature classique je trouve ça complètement normal. Ou alors on considère que les études littéraires sont snobs en elle-même hein, c'est une possibilité, mais vraiment c'est le jeu des études littéraires de connaître ses classiques non ?
     
    littlecassy, Charuru, ChansonMuette et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. Lifaë

    Lifaë
    Expand Collapse
    "Of course it is happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean it is not real ?"

    Merci pour cet article, ça fait plaisir de lire ça :)

    Personnellement, je suis plutôt du côté "fantasy" de la lecture... Je lis en grande majorité des livres fantastiques, parce que c'est le genre d'univers qui m'attire le plus. ça ne veut pas dire que je ne lis jamais un polar, que je n'apprécie pas des romans historiques, ou que je n'ai pas aimé Madame Bovary (c'est d'ailleurs le roman qui m'a fait comprendre que ce n'est pas parce que ça s'appelle "classique" que je vais forcément trouver ça barbant :P )

    Mais évidemment, quand je dis que je lis principalement du fantastique, les gens me regardent toujours un peu bizarrement... Et je suis sûre que la seule chose qu'ils voient, c'est une histoire de dragons et de monstres, pour des enfants. Alors qu'étrangement, quand je leur dis juste avant que j'aime beaucoup lire, ils ont plutôt l'air impressionnés... Hum :hesite:

    Et au niveau de mes études, je finis pour le moment un bachelier de langues classique (latin-grec, donc)... et les profs ont tous l'air de considérer qu'on a lu presque tous les auteurs classiques (les "vieux" classiques, ici ^^), et que même si on a pas tout lu, on connaît de toute façon toute la bibliographie, on sait replacer les oeuvres dans la chronologie de l'auteur, et tout le monde sait reconnaître de quel dialogue de Platon il s'agit à partir d'un extrait de deux phrases. Heureusement, quelqu'un d'autre répond généralement à la question du prof avant qu'il n'ait le temps de voir que je me planque, mais je la sens bien, la pression :ninja: Alors que franchement, je ne suis déjà pas capable de les replacer tous sur une ligne du temps, alors savoir tout ce qu'ils ont écrit, de quoi ça parle, par qui ils sont influencés, ... Je repasserai.

    Autant je suis d'accord sur le fond, autant je ne peux pas m'empêcher de tiquer un peu... Je ne suis pas diplômée de lettres ou quoi que ce soit, donc je suis moins au courant que toi pour les noms "officiels" on va dire, mais je n'aime quand même pas le terme de "sous-littérature" :shifty: Je trouve que ça pose directement un jugement de valeur énorme... genre, c'est même pas digne d'être appelé "littérature" tellement c'est bas. Alors que ce qu'on appelle musique "commerciale" (même si bon, il faut avouer que ça a pris un sens péjoratif), ça ne dit pas forcément directement "musique indigne"... (D'ailleurs, "musique commerciale", je trouve que c'est aussi une forme de snobisme, parce qu'au fond ça crie "musique pour les masses"... mais bon, c'est un autre débat ^^)

    Après, comme a dit Glouns, c'est clair qu'il ne faut pas dire que tout se vaut, ça je suis bien d'accord (et on ne m'entendra jamais dire qu'un 50 nuances deviendra un classique). Mais c'est juste le nom qui m'ennuie quoi, c'est un peu comme si ça me criait "sous-doués", le fond du fond x)


    EDIT : tiens, tant que j'y pense : quid des fanfictions dans cette histoire ? :P Est-ce que vous pensez que ça peut être considéré comme de la "littérature" ? (Ceci est une vraie question, je suis curieuse d'avoir votre avis ^^)
     
    littlecassy, Tante Clara, Faye Valentine et 10 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...