Le spleen de l'intérimaire

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Yza, le 27 octobre 2011.

  1. Yza

    Yza
    Expand Collapse
    Dingue de son mec

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Le spleen de l'intérimaire .

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. Zamora

    Zamora
    Expand Collapse

    Alee, ah oui toi tu parles de petites missions d'intérim, c'est pas le plus passionnant c'est vrai.

    Par contre l'intérim en début de "carrière", suivant ta formation biensur, c'est très bien je trouve. J'en ai fait pas mal de temps et c'est très formateur. Déjà parce que comme dit dans l'article on touche à plusieurs types d'entreprises, de postes etc... Ensuite parce qu'on apprend plusieurs méthodes de travail, plutôt que direct en sortant de l'école on se fasse formater par une seule entreprise. Et puis ça "forge" le caractère, on devient plus vite polyvalente et autonome, on développe plus vite un "instinct" vis à vis des collègues etc... Et enfin comme dit également dans l'article, même si c'est pas le job de nos rêves, y a une date de fin, ce qui est beaucoup plus chaud en CDI. Et en plus en cas d'ouverture de poste on a un pied dans la boite, mais si ça nous plait pas on peut refuser sans contrainte !

    Le piège, car il y en a un, c'est qu'à faire trop de missions on passe pour une personne instable...
     
  3. Charuru

    Charuru
    Expand Collapse
    A une dinde rôtie

    Oui et non tout dépend de ce qu'on appelle trop de missions et la durée des missions, c'est aussi en fonction de l'âge et de l'expérience initiale de la personne et surtout les sociétés d'intérim par laquelle la personne est passée.
    C'est beaucoup plus bankable par ex si la personne a fait plusieurs missions pour imaginons "randstat" que le même nombres de missions pour plusieurs différentes ou un jeune débutant qui a plusieurs missions temporaires ça passe beaucoup plus. Après il y a"serials intérimaires" : qui ont jamais été un minimum stable ou plus depuis 4-5 ans et forcément on se méfie parce qu'on se dit qu'il y a anguille sous roche.

    Je ne sais pas comment fonctionne la concurrence mais dans le quartier où je bosse l'intérim est un monde dur et sans pitié, j'ai été à leur place je sais ce que ça fait de se faire refouler mais des fois avec ce que je vois depuis que je suis de l'autre côté de la barrière, je deviens parfois blasée et c'est horrible à dire mais c'est dur de rester humain.

    Pour en revenir à l'article, merci vraiment j'ai vraiment eu peur de me retrouver face à un article d'une mad désabusée du milieu (ce que je peux comprendre) et j'ai été agréablement surprise.

    oui et non en tout cas pour moi personnellement ce n'est pas ça que je regarde sur un cv et limite (mais je parle pour moi) les gens avec ce genre de cv veulent la même chose et ont tendance à snobber des fonctions intéressantes mais dans des petites structures.
     
  4. dadaï

    dadaï
    Expand Collapse

    Ah l'interim! On peut dire l'histoire d'une vie pour moi...Depuis que j'ai mis le pied dans le monde du travail (depuis 2005) ayant une formation complètement bouchée/fermée j'ai du m'y résigner dès le début. En gros sur 6 ans j'ai du faire 3-4 ans d'interim en tout.
    Mais attention vers chez moi qui dit interim dit usine agroalimentaire.
    En résumé pas de mission sur une période connue. On t'appelle un jour, Bidule tu peux travailler chez x demain à 5h? Et la mission peut très bien finir le jour même. Ou alors on t'appelle à 11h30 pour commencer à 13h30, voir même "Bidule, est-ce que tu es dispo aujourd'hui? Oui? Parfait tu peux aller chez truc muche tout de suite?"
    Et forcement le travail en lui même n'est pas des plus interessant hein faire du conditionnement pendant 8h ya plus enrichissant.
    Chez moi l'interim c'est parceque il faut bien travailler un jour tout en cherchant ailleurs. Et être un bouche trou et un peu être prise pour une merde :s
     
  5. margooow

    margooow
    Expand Collapse
    <a href='http://www.madmoizelle.com/mode/marques/fiche-mode_2006-03-21_hm.html'>H&M</a> Lover

    Cet article tombe à pic car moi travailler en intérim est mon prochain objectif de carrière!
    Ca peut paraître bizarre, surtout après un bac+ 5, et une bonne expérience professionnelle en CDI dans mon domaine...
    Mais je me rends compte que je me lasse vite des entreprises, et missions que j'ai pu faire.

    Aujourd'hui j'ai repris une formation en cours du soir, pour développer d'autres compétences, et j'espère pouvoir exercer mes nouveaux "talents" dans diverses entreprises, découvrir d'autres milieux, d'autres personnes...
    A côté de ça, j'ai le projet de travailler avec mon chéri dans son entreprise, donc je ne me vois pas m'engager dans un CDI!
     
  6. Lotakida

    Lotakida
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    moi je travaille en tant qu'intérimaire aide soignante

    enchaîner les missions du jour au lendemain,faire des km en voiture sans trop savoir ou tu va débarquer,travailler plus ou moins avec des greluches pas toujours aidantes,se souvenir un tant soit peu du nom des patients,des prénoms des collègues,ou se trouve le matériel nécessaire,savoir suivre l'organisation du service,être super compétant à peine après avoir mis le pied dans la structure,garder le sourire en toute circonstances......

    adaptabilité et professionnalisme sont les maîtres mots
     
  7. La Mulotte

    La Mulotte
    Expand Collapse

    C'est exactement la même chose que moi. Dans mon coin, débarquer avec un BTS Assistante de Direction dans une agence intérim on t'envoie... à l'usine.
    Et c'est clair que le monde de l'intérim dans ce milieu c'est (très) particulier.
     
  8. Myniloly

    Myniloly
    Expand Collapse
    Who's that girl ?

    Bah moi j'ai gardé un très bon souvenir de l'intérim !
    J'ai très peu d'expérience puisque je viens d'avoir mon BAC, et c'est l'idéal je trouve, parce qu'ils peuvent te dénicher un poste sans diplômes et, en effet, avec un salaire plutôt confortable ! Après, j'ai eues les conditions qu'il fallait : au mois d'aout tout le monde est en vacances, du coup en intérim, il y avait du travail à la pelle ! Bon évidemment c'était pas le nirvana...je me suis un peu blessée, j'étais crevée, agacée...d'ailleurs mon article, Job d'été, mon amour - Le blog de big-ben-salamandre.over-blog.com en atteste ^^' Et c'est vrai qu'il faut être opérationnel tout de suite. C'est un peu stressant au début, mais on s'y fait et personnellement, je crois que ça m'a fait gagner en maturité. Et après avoir reçu mon chèque de paye le mois suivant, ça allait tout de suite mieux ! =D
    De plus, je bossais très bien et l'un des employeurs m'a même réclamée pour une seconde mission, ce qui est plutôt flatteur (coucou c'est moi, la fille qui nettoie super bien les cagettes à oeufs durs !). Mais le plus chouette, c'est que pendant mes vacances la semaine dernière, j'ai reçue une proposition de mission alors que je n'avais rien demandé ! Donc pour moi, en temps qu'étudiante, l'intérim c'est OUI ! (par contre plus tard on verra ^^')
     
  9. Regan.

    Regan.
    Expand Collapse
    Dans la lune.

    Je suis hôtesse d'accueil (et étudiante ahah) depuis presque 1 an et jongler entre les sites, les différents types de missions et les différentes procédures c?est vrai que c?est galère (avec la putain de disponibilité n'importe quand), mais je dois aussi avouer que je n'aurais jamais autant appris sur le monde de l'entreprise (et comment se débrouiller à l'intérieur) que durant cette année!

    Après mes études j'envisage aussi de faire un peu d'interim parce que ça fait quand même une super expérience.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Naked City Spleen
    Réponses :
    22
    Affichages:
    1538
  2. Ancien membre
    Réponses :
    0
    Affichages:
    186
  3. s-mutty
    Réponses :
    2
    Affichages:
    606
  4. Spleen
    Réponses :
    0
    Affichages:
    967