Le très haut débit et l'avenir d'internet : adieu la neutralité du net ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 18 juillet 2011.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Arthema

    Arthema
    Expand Collapse
    Because I can ...

    Merci pour cet article, c'est intéressant de voir les projets des grands patrons du web et un peu effrayant aussi...

    La liste de toutes les options payantes pour des sites auxquels nous accédons actuellement librement donne à réfléchir.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    En fait pour résumé la saga: les grands patrons des telecoms que sont Orange, Free et SFR Bouygues ont estimé que pour fournir un accès illimité aux sites tels que Youtube, Daylimotion, Google inc et compagnie il fallait augmenter la taille des tubes qui transportent notre connection internet. Et leur super idée a été de demander aux sites concernés (car ce sont les plus visités) de financer ces augmentations de débit (ça se chiffre en milliard pour info)
    Ces derniers ont bien entendu refusé en arguant que ce sont les FAI les fournisseurs donc c'est à eux de gérer leur câblage et réseaux (ce qui parait logique à nous pauvres mortels)
    Mais nos grands patrons chéris, trop avares pour rogner sur leurs chiffres d'affaires (qui lui aussi se chiffre en milliard chaque année) n'ont rien trouvé de mieux que de nous faire payer l'addition avec une solution d'internet a 2 vitesses (3 ou 4 selon les offres proposées) et donc un accès à la culture à plusieurs vitesses c'est ce qui est triste dans ce cas de figure.

    Conclusion: si rien n'est fait pour éveillez les consciences, dans un avenir proche pour conserver la connexion que vous avez actuellement, vous devrez payer plus, beaucoup plus. Et pour le prix que vous payer actuellement vous n'aurez qu'un semi internet (en gros on vous dira ou vous irez le droit de surfer et pas au delà)

    My 2 cents
     
  4. EtrangeHiver

    EtrangeHiver
    Expand Collapse
    Thesis time !

    +1 à Whenou.

    Je rajoute mes deux sesterces :
    Mon ami a vécu dans pas mal de pays, j'ai des potes un peu partout également et ils m'ont tous dit la même chose :

    La France est un des pays où le net est le moins cher.
    D'où une volonté aussi de combler un soi-disant manque à gagner. (mais comment vais-je financer ma troisième Porsche, hein ?)

    Éveiller les consciences, mais aussi que certains développent d'autres FAI, indépendants. Il me semble qu'il y en a déjà, à vérifier.

    Question : si ce plan immonde est mis en place et qu'on n'a que l'abonnement de base... c'est pas contournable avec un proxy ?
     
  5. Leech

    Leech
    Expand Collapse
    Have less. Do more. Be more.

    Mais heu... on marche sur la tête là, non :Puppyeyes ?

    Pardon, j'en reste sur le cul...
     
  6. Bigle

    Bigle
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Pour moi la réflexion de l'article n'est pas assez poussée. Il manque vraiment beaucoup d'informations pour se rendre compte des problèmes et des enjeux.

    Je ne dis pas qu'il n'y a pas de problème ; je suis bien placée pour savoir que le milieu des télécoms n'est pas net...

    Attention, pavé :


    C'est pas Orange, SFR, Free et Bouygtel. Ces quatre-là sont les plus gros en France, mais le principe de ces décisions là, c'était de parvenir à un modèle européen (donc, même si Orange est présent presque partout, ce ne sont pas les seuls : le seul opérateur cité dans l'article est Deutsche Telekom). Modèle qui ne réunit d'ailleurs pas que des opérateurs : on y trouve aussi Vivendi, fournisseur de contenu (TF1, ça vous dit quelque chose ?) - même si Vivendi est aussi actionnaire majoritaire de SFR ; et Alcatel-Lucent, qui est un constructeur.
    La demande initiale vient de Bruxelles, et elle est tout à fait louable : il faut que les opérateurs s'organisent pour pouvoir fournir à tous les habitants de l'Europe un accès à Internet haut débit. Car un opérateur seul ne peut pas le faire (un opérateur comme Bouygtel, par exemple, qui n'est en fait pas très gros, n'a absolument pas les moyens de déployer de la fibre optique pour couvrir ne serait-ce que le dixième des grandes villes de France).

    Evidemment, vu de France, le côté positif (accès répandu à Internet) ne se voit pas beaucoup car l'accès au haut débit est déjà très largement répandu, même dans les campagnes grâce à des programmes de réduction de la fracture numérique. Il y a encore du boulot mais globalement pratiquement tout le monde a accès à l'ADSL, à la fibre ou au Wimax. Et cet accès est très bon marché : vous connaissez tous les offres triple play à 30?/mois... bon courage pour trouver mieux ailleurs dans le monde.

    En gros, leur réseau ne sont pas capables d'absorber la hausse de trafic. Le modèle actuel n'est pas viable si on donne un accès haut débit à l'Europe entière. (c'est l'excuse, mais en vrai, il n'est pas viable à court terme, tout simplement : le trafic de données volumineuses telles que les vidéos a tellement augmenté qu'ils saturent déjà).
    Donc ils cherchent un nouveau modèle. Qui leur permettent de compenser les coûts supplémentaires dûs à cette hausse de trafic.

    Leur idée, qui vous semble choquante mais est pourtant plutôt logique, c'est de demander à ceux qui consomment le plus de bande passante de payer plus. En gros, demander aux fournisseurs de contenu (You tube, Google et autres) de payer l'accès à leur service. C'est à dire que pour que Orange, par exemple, augmente encore la taille du tuyau qui va de Youtube au réseau Orange, eh bien Youtube devra payer. Et les fournisseurs de contenu ont refusé (et il me semble, pour rééquilibrer les choses, qu'eux aussi ont leur part de bénéfices, et eux aussi ont refusé de toucher à leurs marges).

    Du coup ils ont décidé de répercuter le coût sur le consommateur (toujours le même qui trinque). Ce n'est pas complètement illogique, même si c'est injuste. Prenons un exemple : Si je veux être relié au réseau d'électricité, avec une puissance plus élevée, je paye un abonnement plus cher, ça ne choque personne ? C'est pareil.
    Et si quelqu'un n'est pas intéressé par les vidéos et la télé par internet (qui sont grosso modo ce qui prend le plus de place), pourquoi ne paierait-il pas moins cher ? Personnellement je refuse les offres à 30? parce que la télé, je m'en bats les coucougnettes. Je serais bien contente que quelqu'un propose une offre sans télé.

    Le problème là dedans, c'est ce qu'ils appellent "neutralité du net". C'est à dire qu'aucun contenu n'est privilégié par rapport à un autre. Et c'est là que le bât blesse : le raisonnement premier des opérateurs était "si Youtube refuse de payer pour augmenter son débit, eh bien on bridera son débit". Donc en gros le contenu de Youtube serait défavorisé. D'ailleurs c'est arrivé il y a quelques mois, bien qu'ils l'aient fermement démenti...

    Je ne dis pas qui sont les gentils et qui sont les méchants, je dis juste qu'il faut nuancer un peu.
     
  7. Leech

    Leech
    Expand Collapse
    Have less. Do more. Be more.

    Bah heu... non, pas tout à fait quand même.
    Enfin, j'ai pas vraiment compris leur système de supplément, comment on paye, etc. Mais je regarde la photo de l'article avec les +5, +10 (et même +0 :yawn:. Où est la logique ?) et je me demande comment ils vont quantifier l'utilisateur occasionnel qui va sur Youtube 2 fois par mois, celui qui ira voir une quinzaine de vidéos, l'autre une cinquantaine, l'autre une centaine ? Où est la nuance là dedans ? Pour le gaz t'as un prix proportionnel à ta consommation. Là, je sais pas si ça sera le cas...

    (désolé si j'me plante ou si j'ai pas bien lu quelque part)
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est ridicule. Faire payer un service plus cher, alors que l'essence même du service, le contenu tangible (je pense aux vidéos) est produit en majorité par les internautes ? J'ai envie de dire que ces messieurs peuvent aller se frotter.
     
  9. Leech

    Leech
    Expand Collapse
    Have less. Do more. Be more.

    Ce qui serait "rigolo" c'est que tout le monde refuse de payer. Plus d'utilisateurs / contributeurs = plus de site. :cretin:
    (oui bon, on peut toujours rêver)
     
  10. EtrangeHiver

    EtrangeHiver
    Expand Collapse
    Thesis time !

    A mon avis, c'est pas qu'ils refuseraient de payer, mais ils pourraient pas forcément...


    Igel, Numérama en parle depuis un bon moment, c'est pour ça que l'article te semble incomplet. Il s'adresse à des gens qui y passent tous les jours principalement, et qui se renseignent à ce sujet -et j'en fais partie, ça ne m'a pas frappée dès le début. Donc là ça fait un peu cheveu sur la soupe, c'est vrai.
     
  11. Oblomov

    Oblomov
    Expand Collapse
    Grognard & Hussard.

    Moi ça ne me choque pas plus que ça et je trouve que ça peut être une assez bonne chose au final; je pense que les internautes devraient arrêter d'utiliser internet comme ils se servaient du Minitel il y a 20 ans, en se connectant aux mêmes grosses plateformes qui gèrent tout et détiennent tout le contenu d'internet (youtube-facebook-twitter-tumblr-etc), on voit bien les limites et les abus que cette centralisation des pouvoirs amènent à long terme. Si ça permet de créer un espace sur le net un peu plus créatif et "autogéré" (entre guillemets), ou du moins quelque chose qui va dans cette direction là, et bien, tant mieux.
     
  12. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Youpi =="
     
Chargement...