Le tueur misogyne n’était pas fou, juste misogyne

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 27 mai 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Riina

    Riina
    Expand Collapse
    Angoissée

    Merci, vraiment pour cet article. Ces tragédies me mettent tellement hors de moi et en même temps me rendent si triste que je n'arrive jamais à organiser mes propos quand j'essaie d'expliquer ce que tu expliques à une autre personne qui trouve des excuses à ce genre de comportement ("sans le cautionner", bien entendu…).
     
  3. clarybulle

    clarybulle
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    "Les hommes ont peur que les femmes se moquent d'eux, les femmes ont peur que les hommes les tuent." Margaret Atwood


    Nan mais t'imagine, tu sors dans la rue, tranquille, et là tu te prends une balle. Parce que t'es une femme. Parce qu'il y a un mec qui pense que t'es responsable de tous ces malheurs. Parce que la société arrête pas de répéter qu'au fond une femme si elle t'offre pas son vagin il vaut mieux qu'elle crève. Et de toute façon t'es qu'une femme alors ta mort c'est pas grave et tu l'avais bien cherché.

    Sérieux, les commentaires me font peur. Y'a des gens qui sont morts, et leur truc c'est de faire des commentaires (qui sont à moitié des blagues) du style "voilà ce qui vous arrive les filles quand vous mettez un mec dans la friendzone". C'est bon, son acte il est légitime, les filles voulaient pas de lui, et puis maintenant les suivantes elles ont retenu la leçon: maintenant elles diront "oui" à n'importe quel type histoire de pas se faire massacrer.

    Pis c'est pas les médias qui vont en parler correctement. Soit ils disent que c'était un mec dégénéré (comme ça on se sert n'importe comment du fait qu'il avait Asperger c'est pratique) qui avait une "haine des femmes" (et que c'était un cas isolé car nous dans la société on aime les fââmes), soit ils en parlent même pas. "On ne saura jamais pourquoi il a fait ça. - Il a dit dans plusieurs vidéos qu'il l'a fait pour se venger des femmes. - On ne saura jamais pourquoi il a fait ça."
     
  4. mezanine

    mezanine
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Fin pour devenir à ce point là misogyne faut quand même être perturbé psychologiquement.

    J'aime pas du tout cette article. Parceque je suis du genre à essayer de comprendre derriere chaque acte ou parole le pourquoi du comment.

    Alors oui, ca va pas plaire à tout le monde mais je fais partie de ceux qui condamne des actes et pas des personnes... Et si ce mec en est arrivée là, c'est qu'il doit bien y avoir des raisons environnementales, personnelles et psychologiques. Et tant qu'on comprendra pas tout ça, rien n'avancera.
     
  5. Roussalka

    Roussalka
    Expand Collapse

    Récemment agressée (une fois de plus !) dans le RER je ne peux qu'approuver cet article !


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  6. Zaïre

    Zaïre
    Expand Collapse
    Guest

    J'en suis malade.
    Franchement je suis dégoutée.

    Et ça m'énerve tellement, que certains essayent d'expliquer ce massacre avec ses "problèmes mentaux". Mais MERDE ! Il était pas fou (ça se voit, il fait juste très peur, sa préméditation est flippante, mais c'est celle de tout tueur prêt à passer à l'acte, la folie, elle est dans ses yeux à ce moment-là), il avait ASPERGER ! Merde !

    Je connais des Asperger, et ça me gonfle profondément qu'on puisse les associer de près ou de loin à ce genre de comportement !
    La folie, ce n'est pas l'autisme et vice-versa ! La folie, c'est se dire qu'on sera un dieu, même pour quelques minutes, empoigner une arme et dispenser le jugement dernier.

    Ce mec c'est l'exemple typique de milliers de mecs élevés dans la misogynie et le sexisme profondément ancrés. POINT! Ça m'énerve d'avoir à dire ça putain, mais c'est exactement ce que disent les féministes depuis des années. Il illustre parfaitement leurs propos avec ses conneries... :tears:

    Dire que ce mec était fou, c'est encore une fois trouver une excuse à tous ces connards qui se pensent légitimes. Ça revient à dire à la victime de viol "oui mais, tu sais, il avait bu". ÇA SUFFIT BON SANG!
     
  7. mezanine

    mezanine
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Non mais le soucis c'est que toi et la majeur partie de la population faites totalement des amalgames. En effet son Asperger n'a rien à voir. Mais c'est pas parce que t'as Asperger que tu ne peux pas être perturbée psychologiquement. Le mec était clairement mégalomane et persécuté.

    Trouver une excuse? Malheureusement il faut tenter de savoir pourquoi ce mec en est arrivée là. Pour faire évoluer les moeurs, les prises en charge...

    J'aime pas le mot FOU ça regroupe tellement de choses, mais je fais partie de ceux qui croient qu'une prise en charge psychologique/ou psychiatrique est importante. Et pour ça il faut savoir aller au dessus de nos préjugés...

    Exemple un homme viol une femme. Il va en prison. Il ressort 10 ans plus tard. Si personne n'a pris le soin de mettre en place une prise en charge intelligente. Bah le mec il ressortira et refera exactement la même chose.

    Attention, je condamne totalement l'acte. Mais je fais pas partie des gens qui croient que l'on naît avec le mal en soi et que personne ne peut changer.
     
  8. asiotus

    asiotus
    Expand Collapse
    A bouffé du clown

    Je ne suis pas entièrement d'accord avec cet article.

    Je ne remets pas en cause le côté sociétal dans le comportement de cet homme. En revanche malgré toute la culture "masculiniste" aujourd'hui (et je la dénonce aussi) tout le monde n'est pas dans le passage à l'acte. Je ne "psychologise" pas le phénomène mais la société ne peut pas tout endosser, l'éducation (vous l'avez dit), la personnalité, la cognition sont une part importante.

    Une citation en guise d'exemple et après j’arrête la psycho:
    Diatkine (1983) avait souligné combien l’agir (le passage à l'acte) s’avère un moyen de défense contre la dépression, consécutive du sentiment de dévalorisation et de la fragilisation du narcissisme se heurtant à un Idéal du Moi grandiose. La haine entre en action sur cet objet substitutif en l’injuriant, en le rabaissant, en le faisant souffrir et en prenant à cette souffrance une satisfaction sadique, nous dit Freud.
    En somme, oui cet homme est malade, malade de la société, malade narcissique, follement malade mais malade tout de même selon moi. Malade et misogyne (il y a d'ailleurs quelques articles sur l'importance de la misogynie dans le passage à l'acte). Cela n'excuse RIEN mais il faut tout prendre en compte pour comprendre l'événement.


    Désolée si c'était hors sujet!
    Ah et oui autisme et folie n'ont rien à voir je confirme!! Il était Asperger (comme tout le monde aujourd'hui c'est un peu une nouvelle mode) mais ça n’empêche pas d'être "fou", comme beaucoup d'Asperger sont "non-fous".
     
    #8 asiotus, 27 mai 2014
    Dernière édition: 27 mai 2014
    DvasssT a BigUpé ce message
  9. Dovara

    Dovara
    Expand Collapse
    Cela fait depuis 1998 que Jessie commande James et Miaouss. Girl power.

    Cela m'énerve. Parce que je suis une fille et ça pourrait être moi. Cependant, ce genre de geste est accepté par la société alors arrête de te plaindre et dis oui la prochaine fois.

    Vous imaginez si c'était l'inverse ? Si c'était une fille qui tuait tout à coup six mecs pris au hasard dans la rue parce qu'elle est encore vierge ? Ah oui j'oubliais
    -Une fille vierge, c'est pas grave.

    On remplace fille par garçon et inversement et... mais oh ça marche ! Pourquoi dans la réalité ça marche paaaaaaaaaas ! :mur:

    Le meurtre est condamné par la société. La misogynie fait des morts, mais elle, elle n'est jamais condamnée par la société.
     
  10. Nour + Nad

    Nour + Nad
    Expand Collapse
    People stare at me like they’ve never seen a walking goddess

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !


    En ce moment, Tumblr regorge de petites perles sur ce genre de phénomènes. Ca me permet de pas trop perdre foi dans les hommes (qui ne sont pas tous comme ça...).

    Ca me rappelle la fois où j'avais refusé les avances d'un mec au lycée pendant plus d'un an, ce que la plupart de mes amiEs ne comprenaient pas parce que je n'étais pas en couple et, qu'en plus d'être beau, il était soi-disant gentil avec moi. Un jour, en terminale, pendant que je cherchais mon sac dans ma salle de classe (qui était vide puisque tout le monde était parti déjeuner), le mec est apparu dans l'encadrure de la porte, a commencé à me faire des reproches en disant que j'étais pas normale, qu'il était trop bien pour moi, qu'il comprenait pas pourquoi je le repoussais, j'ai essayé de sortir et il a fermé la porte. Il a tenté de m'embrasser mais j'ai réussi à glisser d'entre ses bras, je suis sortie à moitié en pleurs et en l'insultant. Quand j'en ai parlé à mes amies, et même ma soeur, la seule chose qu'elles ont répondu :" t'as de la chance".
    Le mec n'était pas fou, il ne venait pas d'un milieu difficile, il n'était pas asocial ou quoique ce soit.
     
  11. Zaïre

    Zaïre
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai dit ça quelque part ? Non.
    Je dis qu'il faut arrêter de penser que l'un entraîne forcément l'autre, il est là l'amalgame ! (et merci pour la leçon sur Asperger :stare:)

    Mégalo, je veux bien. Persécuté? Peut être bien. On est beaucoup à l'avoir été. À avoir eu des bullies.
    Ça n'excuse en RIEN un tel passage à l'acte, ni de tel propos. Je veux bien que tout ça ait pu créer des désordres psychos, mais arrêtez de vouloir expliquer cet acte-là par ça!
    Ce mec, ça pourrait être n'importe qui, qui ressent tellement de haine envers les autres (souvent par paranoïa, parfois à juste titre) qu'il perd les pédales et se laisse bouffer complètement par la rage.

    ÇA N'EXCUSERA JAMAIS CETTE CONDUITE.
    Sinon, pour n'importe quoi on en sera encore à essayer de trouver des raisons ou des circonstances atténuantes à chaque tueur.
    Et je remarque qu'effectivement, quand le tueur est blanc, bizarrement, c'est la folie qu'on plaide en premier.

    Ça en dit très long.
    Il l'explique de manière limpide. C'est par misogynie pure qu'il agit. Et jalousie. Comme un enfant à qui on a refusé un jouet toute sa vie.
    C'est tout. Et c'est très grave. Parce que des tas de gens sont en train de minimiser ce qu'il a fait, d'essayer de lui trouver des circonstances atténuantes. C'est en effet beaucoup plus confortable que de remettre en cause tout un système éducatif ultra genré qui génère des frustrations pouvant être fatales.
     
    #11 Zaïre, 27 mai 2014
    Dernière édition par un modérateur: 27 mai 2014
  12. MissMachine

    MissMachine
    Expand Collapse
    "Booze tends to take the edge off. I wanna stay angry."

    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec le titre de l'article, celui de la vidéo de Laci Green est plus juste : le tueur était fou ET misogyne.

    Enfin, tout dépend de ce qu'on entend par "fou", bien évidemment. Mais statistiquement c'est un fait : les tueurs de masses présentent généralement des personnalités psychotiques, donc il y a de fortes chances pour que ce soit également le cas de Elliot Rodger.

    Cependant, je trouve ça très bien et très important de rappeler que son acte avait une motivation misogyne avant tout. On en parle curieusement très peu, mais pour m'être pas mal renseignée sur le sujet, j'ai vraiment le sentiment que la misogynie joue un rôle fondamental dans la genèse des tueurs en série et de certains tueurs de masse. Les statistiques devraient pourtant nous mettre la puce à l'oreille : l'écrasante majorité des tueurs en série sont des hommes blancs hétérosexuels, leurs victimes sont des femmes, et leurs motivations sont sadiques. Il est d'ailleurs intéressant de constater que les tueurs en série qui ne correspondent pas à ce profil ont des motivations souvent tout autres. Les femmes tueuses en série, par exemple, tombent la plupart du temps dans deux catégories : les veuves noires (motivation pécuniaire) et les anges de la mort (là on pourrait dire que la motivation est un espèce de complexe de Dieu). La motivation misandre est très rare, à vrai dire seuls deux exemples me viennent en tête : Aileen Wuornos (quoiqu'elle volait également ses victimes) et cette femme en Amérique du Sud qui abattait des hommes accusés de viol. Pareil pour le cas de Dahmer, qui était homosexuel : même si elles restent très obscures, ses motivations semblent avoir été plus de l'ordre du fantasme morbide que de la haine, et il n'avait d'ailleurs apparemment pas de penchant sadique.

    Enfin bref, cette petite parenthèse, c'est surtout pour expliquer qu'on peut très bien considérer que ce tueur de masse était à la fois misogyne ET dérangé mentalement, car il semblerait bien que la société patriarcale ait aussi une influence négative sur les personnalités psychotiques ou psychopathes et contribue pour beaucoup à la production de ces "tueurs fous".
    Je ne pense pas qu'il y ait plus de psychopathes parmi les hommes que parmi les femmes, ni que ceux-ci soient plus victimes de parents abusifs que les femmes. Alors si les gens qui combinent ces deux situations tombent plus facilement dans la soif meurtrière lorsque ce sont des hommes, il faut quand même se poser des questions, les facteurs sociétaux n'y sont probablement pas pour rien.
     
Chargement...