L’Égalité entre à l'école

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 7 octobre 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : L’Égalité entre à l'école.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis
     
  2. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    "Usine à fabriquer des homos"??
    La vache..
    Je trouve ça très bien perso. Ça m'énerve toujours qu'on me balance de clichés sur ma "nature" de femme quand la culture est aussi présente et depuis le départ.
     
  3. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    @binjoo : il n'y a pas eu d'"echec" de la "theorie du genre" en Norvege. Il y a eu un "journaliste" qui est venu parler avec des chercheuses en genre en leur presentant des travaux pointant une possible origine naturelle des differences comportementales hommes-femmes. Quoi qu'on pense de la pertinence des travaux qui ont ete soumis a ces sociologues feministes, celles-ci, en pures ideologues, les ont rejetes sans meme avoir pris le temps de les analyser.

    @Marie.Charlotte procede un peu de la meme maniere lorsqu'elle dit : "même si concrètement, les petites filles ont tendance à être plus sages que les petits garçons, ça n’a rien à voir avec leur patrimoine génétique".

    Prends une etude sur l'influence de la testosterone sur les comportements turbulents, prends une etude relativisant cette conclusion, et regarde que choisit la feministe et que choisit le conservateur.

    Toute cette histoire, de tous cotes, pue l'ideologie.
     
    #3 Hole, 7 octobre 2013
    Dernière édition: 7 octobre 2013
  4. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    Ca y est @binjoo @Van Kasteel @Marie.Charlotte j'ai retrouve le truc (vous m'obligez a remuer la pire merde d'internet).

    - Harald Eia : « Donc selon vous il n’y a pas d’études démontrant des différences du cerveau pour comprendre pourquoi tant d’hommes deviennent si souvent ingénieurs ? »

    - Catherine Egeland : « Non, je ne pense pas. »

    - Harald Eia : « Quelles sont vos bases scientifiques pour dire que la biologie ne joue aucun rôle dans les choix professionnels des deux genres ? »

    - Catherine Egeland : « J’ai ce que vous appelleriez des bases théoriques. Il n’y a pas de place pour la biologie là dedans pour moi. Je pense que les sciences sociales doivent ‘challenger’ l’idée selon laquelle tout cela est basé sur des différences biologiques. » 

    Moi j'appelle cela de l'ideologie. Je ne me prononce pas sur la pertinence des etudes mentionnees (je pourrais mais c'est pas le probleme). De toute facon, je m'en tape : je suis ingenieure :cretin:
     
  5. clarybulle

    clarybulle
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Comment peut-on être contre quelque chose qui s'intitule "ABCD de l'Egalité"? Comment on peut-être amené au raccourcis "Egalité H/F" = "usine à fabriquer des homos"? Je vois même pas comment on peut être contre quelque chose qui est égalitaire. Imaginez quelqu'un qui dit être contre l'égalité Noirs/Blancs, ça choquerait tout le monde ! (oui je suis naïve et je vis au pays des Bisounours :unicorn:)

    Sinon l'article est super chouette, clair et précis. A partager donc :d
     
  6. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    On s’entend sur beaucoup de choses @binjoo mais la tu bullshites.

    Les sources :

    Le documentaire, il est la.
    L'analyse critique (scientifique), elle est la.
     
  7. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    En 1848, l'"emancipation de la classe ouvriere" ca sonnait chouette aussi.
     
  8. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    Doucement sur le vocabulaire ! On est plusieurs a avoir souligné que les sources étaient assez difficilement accessibles, on trouve ce qu'on trouve ;) Mais merci pour l'article qui est de toute évidence bien documenté et intéressant.

    @binjoo Merci pour l'éclaircissement, entre temps j'ai regardé le premier volet du documentaire, qui est quand même sacrément orienté... Je ne sais pas si ç'a un lien si direct avec la fermeture du centre, auquel cas c'est assez bête et dommage.
     
  9. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    Non et re-non.

    L'episode polemique et axe specifiquement sur les etudes de genre c'est bien la premiere partie. Et le documentaire n'a pas entraine la fermeture du centre (comme s'il en avait le pouvoir...) Dans le pire des cas, il a pese dans la balance en faveur d'une decision politique (qui n'a aucun rapport avec la pertinence des etudes de genre), et qui n'a en en realite pas conduit a "expulser" la "theorie du genre" de Norvege, comme de nombreux antifeministes voudraient le faire croire.
     
    #9 Hole, 8 octobre 2013
    Dernière édition: 8 octobre 2013
  10. Mclagirafe

    Mclagirafe
    Expand Collapse
    Je suis sexuellement attirée par le thé, les livres d'anatomie et les barbus

    Je suis la seule à tiquer sur le mot "égalité"?

    Parce que bon, les études de genre, j'arrive pas a me faire un avis, mais on peut pas nier que biologiquement, la petite fille va avoir ses règles, tombera enceinte et que dans leur grande majorité, les petits garçons deviendrons des hommes plus forts physiquement...

    Leur expliquer qu'ils sont différents mais qu'ils ont les mêmes droits, et parler d'équité plutôt que d'égalité?

    Leur expliquer aussi comment marche notre société imparfaite plutôt que de revenir sur les codes vestimentaires d'il y a deux cent ans pour luter contre l'hyper sexualisation des petites filles, et s'arranger pour que les petits garçons ne deviennent pas des prédateurs sexuels une fois adultes...

    Les différences entre les genres devraient être réduites aux différences entre individus  (différences d'orgine, de caractères, de motivations, de gout )et valorisées...
     
  11. tcia

    tcia
    Expand Collapse
    Ce n’est pas parce que tu es une personnalité que tu as de la personnalité.

    là je parle en tant que maman d'un petit garçon de 4 ans (oui je viens sur madmoizelle quand même !!).
    je trouve l'idée et "l’expérimentation" géniale !
    mais si les parents à la maison font tout le contraire ça sert pas à grand chose !
    à la maison on est en plein dedans : à 4 ans les questions vont dans le sens de la différence garçon/fille etc... on essai avec mon mari de pas rentrer justement dans les clichés.
    mais quand je vois les gens qui mettent des tweets horribles sur les homo, je me demande comment ils éduquent leurs enfants ????
    donc je ne critique pas du tout ce projet (au contraire !) mais je pense qu'il faudrait aussi impliquer les parents !
     
  12. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Hello ! 

    Euh... J'avoue que je ne comprends pas le débat dans lequel vous vous êtes lancées, @Binjoo et @Hole .

    Déjà, dès qu'une source parle de "théorie du genre", soit elle est orientée, soit elle est mauvaise (car le genre n'est pas une théorie, au risque de me répéter). 

    Ensuite, quant à savoir si c'est de l'idéologie de dire que "être plus calme qu'un garçon" est inscrit dans mon code génétique de fille ou non, je vous renvoie à l'éternel débat sur l'inné et l'acquis. 

    Je voudrais juste mettre l'accent sur quelques éléments de contexte, si on doit se lancer dans un débat sur l'inné et l'acquis : 
    - globalement, les femmes ont toujours occupé une position dominée dans les différentes sociétés (je dis "globalement", il y a des exceptions). Donc espérer balayer 2 000 ans d'héritage social avec une politique publique en quelques années, c'est illusoire. 

    -génétiquement, filles et garçons diffèrent par UN chromosome. Un seul. Alors même si ce chromosome influence le développement du corps, des organes, y compris du cerveau, il ne faudrait pas nier que l'éducation influence également le développement du cerveau. 

    Donc même si je n'ai pas de fondement scientifique pour affirmer qu'il n'existe pas de gène de la tranquillité propre aux filles, je suis assez sereine sur la pertinence de cet exemple. :cretin: 

    Ok, appelons-le idéologie, mais je refuse d'être considérée en fonction de mon patrimoine génétique. Je suis un individu, je veux être considérée en tant qu'individu par cette société, et ne pas être traitée différemment selon mes organes sexuels, selon la couleur de ma peau, selon mes préférences sexuelles (et pourquoi pas selon ma couleur de cheveux pendant qu'on y est ?)

    Pour celles qui veulent avoir un débat sur la notion de genre, on peut l'avoir sous l'article "le genre n'est pas une théorie". 

    Ici, je suis plus intéressée par l'avis des enseignantes ou de celles qui se dirigent vers l'enseignement, pour savoir ce qu'elles pensent de l'ABCD de l'Égalité ? 
     
Chargement...