L'empouvoirement au cœur d'un défilé à Sciences Po Mode

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Elise S., le 15 mars 2017.

  1. Elise S.

    Elise S.
    Expand Collapse

  2. Crowd

    Crowd
    Expand Collapse
    “I'd just be the catcher in the rye and all.”

    L'initiative est top. <3
    Je suis restée un moment à regarder les photos tant elles étaient belles.;)
     
  3. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Stupéfiant.

    Mode empouvoirante

    Voilà tout le pb de la récupération du féminisme résumé en deux mots. Tu fais ce que tu veux, tu colles le mot féministe dessus et t'as pas besoin d'expliquer ta démarche parce qu'apparemment «il y a plusieurs degrés dans l'empouvoirement».

    J'espère que c'est une blague, une caricature, un poisson d'avril.
    On creuse le féminisme pour en faire du vide, ou de la mode, du pur produit de consommation.
     
    Magnus a BigUpé ce message
  4. Magnus

    Magnus
    Expand Collapse
    Je suis une otarie qui coule.

    J'ai tendance à être d'accord avec toi. L'ambition est chouette et les fringues aussi mais quand je vois le pull "never gender", heu, comment dire, on dirait un bon gros message de la Manif pour tous. C'est quoi la démarche, là ? On va se balader avec des pulls Hitler pour lutter contre l'antisémitisme ?
    Est-ce que l'empouvoirement ne pourrait pas passer par le fait de dessiner des fringues solides et pratiques ( et peu chères) pour les femmes modeste, qui ne constituent pas l'ultra-élite déjà bien sensibilisée de Sciences Po ? Est-ce que ça ne pourrait pas passer par des ateliers en milieu scolaire pour expliquer aux jeunes la subjectivité des codes vestimentaires ?
    Parce que là, c'est de la production d'élite qui s'adresse à une élite et dans une logique plus qu'assez discutable. Elle est où, l'utilité sociale, mis à part le fait de renforcer le CV des organisatrices ?

    Ici, dans une région plutôt rurale et défavorisée de la France, j'ai une lycéenne qui s'est faite agresser parce qu'elle a décider de porter les cheveux courts. Une autre dont elle et les parents se sont fait casser la gueule par la famille de son ex petit-ami parce qu'il l'avait convaincu de se fiancer (à 16 ans!!) et qu'elle a fini par rompre. J'ai un élève homosexuel qui se fait insulter dans la rue par des inconnus de 50 ans qui "ont entendu parler du pédé". Ces populations composent 80 à 90% de la population française. C'est là qu'il faut aider, là qu'il faut faire des progrès, là où les dégâts sont les plus graves. Mais non, faire un beau petit raout pour un machin qui va être vu par cent personnes maxi, c'est clair que c'est bien plus important. (Je ne ferai aucun commentaire sur la composition de la population du public sur les photos).

    Je comprend que ce genre d'initiative a une bonne intention mais sérieusement, la Rédac' n'avait rien d'autre à relayer ? L'autre jour, il y a eu une émission merveilleuse sur Julie Owono et l'afroféminisme sur France Inter . Est-ce que ça ne serait pas possible de faire quelque chose avec elle ? Elle habite à Paris, vous n'aurez même pas à sortie "en province" pour aller la rencontrer !

    Le branlage de nouille autosatisfait par son seul aspect féministe, ça va bien deux minutes. J'aimerais vraiment que Madmoizelle évite les écueils du classisme, du nombrilisme parisien et de l'ignorance totale des réalités sociales.

    Je vous aime mais j'attends mieux de vous.
     
    #4 Magnus, 22 mars 2017
    Dernière édition: 22 mars 2017
    Kaus Australis, Eilinel Myrdun et Sovah ont BigUpé ce message.
Chargement...