L'entretien d'entrée en master : conseils pratiques

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mircea Austen, le 4 juillet 2014.

  1. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

  2. Alnilam

    Alnilam
    Expand Collapse
    La tête en l'air et le cul par terre

    Merci merci pour cet article !! :fleur:

    Le coup du jury qui s'en fiche de ce dont tu parles/ qui sont contre tes opinions/ qui n'ont simplement pas envie d'être là je trouve ça infect parce que concrètement soit on part avec un handicap de départ ou pas et on ne peux pas faire grand chose contre. Juste espérer avoir un peu de chance et tomber sur un jury "correct."

    Ce n'est pas tout à fait comparable mais quand au lycée j'ai dû avec deux camarades présenter un travail (qui n'était pas trop mal fichu) mais qu'on s'est retrouvé face à un jury de prof pas du tout sympathique ça été le drame. Dés le départ ils nous on fait comprendre qu'ils ne partageaient pas du tout notre point de vue sur le projet :sad: à partir de là on n'avait plus qu'à sauver les meubles en sachant qu'il étaient loin de vouloir se ranger à notre cause.
    Je reste persuadée que si on avait eu un jury plus ouvert, plus dans notre optique ça aurait été mieux. On aurait pu argumenter et ils auraient certainement été plus intéressé par le travail fourni.  Hors là dés le début ils se sont braqués vis à vis de notre vision des choses et ont arrêté d'y mettre de la bonne volonté. Clairement ils n'ont pas su considérer notre boulot objectivement.

    Et ça quoi qu'il arrive on prend toujours ce risque de se trouver face à des gens avec qui ça ne passe pas et c'est d'autant plus pénible qu'on ne peut pas faire grand-chose sur ce point.
     
  3. Mariegoloteuh

    Mariegoloteuh
    Expand Collapse

    J'en aurais bien eu besoin de ces précieux conseils avant de rater lamentablement mon entretien en M2.

    Comme je me reconnais dans la première version !

    Maintenant, comme nous le dit la Madz, le master n'est pas une finalité (pour moi ce n'était qu'un bonus) et je peux réussir sans !

    Je dois désormais avaler la pilule et croire en moi :boxing:
     
  4. Erin.

    Erin.
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Merci pour cet article vraiment utile !

    J'ai justement passé il y a quelques jours mon premier entretien d'admission pour un M2 en école de mode, réputée plutôt sélective. C'était ma première fois et j'avoue que j'avais la pression ! Comme il est conseillé dans l'article, j'ai essayé de définir au maximum mon projet pro avant l'entretien mais aussi mes attentes et la corrélation entre l'école et mon objectif. J'ai eu la chance de passer le deuxième jour (la session de recrutement était sur 5 jours) en début de matinée ! Je suis entrée avec le sourire et le jury (plutôt sympa ; deux personnes de l'école et deux responsables en cabinet de recrutement) m'a gardée pendant près d'1h30. Ils m'ont posé vraiment beaucoup de questions sur la cohérence de mon parcours et ma détermination : "êtes vous sûre de vouloir faire ce métier ? vous avez l'air très portée sur le digital, pourquoi ne pas vous orienter vers ce secteur au lieu de ce que vous voulez faire ? vous avez l'air très créative, pourquoi pas plutôt aller dans une école de stylisme ? et pourquoi notre école au lieu d'une école de commerce lambda ?" "Ca ne va pas être facile cette année si vous êtes admise, est-ce que vous vous sentez capable de réussir ?"

    Bref j'ai eu de gros moments de pression mais j'ai essayé de me détendre, de prendre le temps de répondre et bien réfléchir aux questions. J'ai avoué le pas savoir la réponse à une question et l'ambiance était plutôt cool. Avant l'entretien, une connaissance m'a donné le conseil d'être sincère et je crois que c'est le meilleur conseil qu'on puisse donner ! En tout cas moi ça m'a beaucoup aidée et j'ai appris mon admission quelques jours plus tard :)
     
    #4 Erin., 5 juillet 2014
    Dernière édition: 5 juillet 2014
  5. Romilly

    Romilly
    Expand Collapse
    Süße Sopran

    Après être passée par la phase 1 (lettre de motiv + CV), la phase 2 (écrire un essay), il y a eu la phase 3 (l'entretien).

    Un conseil: si on vous sert un verre d'eau... et que vous tremblez... laissez tomber le verre d'eau. Vous boirez après ^^
    J'avais le cerveau tout engourdi, au point de ne pas me rendre compte que (l'entretien était en anglais) une des profs m'a parlé en français. J'ai capté ça en sortant de l'entretien...
    Le plus facile est d'avoir préparé chez soi ou avec quelqu'un les points importants de la présentation. Si on suit le fil de ce qu'on a préparé, le cerveau stresse moins. Pour les questions suivantes, même si on n'a pas de vraie réponse, il faut essayer d'être logique et pratique, et d'imaginer une réponse cohérente. Si ça ne marche pas, j'estime que c'est une force de dire: "Je ne maîtrise pas ce sujet particulièrement vu mon cursus mais je peux vous dire que ça m'inspire... blablabla". Il ne faut pas se montrer trop assurée quand tu n'y connais rien: le jury s'en rend compte très vite. Alors au lieu d'assurer quelque chose, dire "je ne suis pas très au fait de ça, mais logiquement ça devrait donner ça" montre un esprit d'analyse et une logique personnelle. Un bon point alors que ne pas savoir aurait pu être un handicap. Pour un master, ils cherchent des gens qui réfléchissent, pas des gens qui ressortent du pré-maché.

    Bon et la preuve que ça peut marcher: ils m'ont prise :)
     
  6. lena_fitz

    lena_fitz
    Expand Collapse
    Guest

    Le jury est habitué a l'exercice et sent la motivation chez le candidat. Je vous dis ça car même en ratant lamentablement ma présentation en entretien, j'ai été admise dans les master concernés. Je vous dis ça pour vous aider a vous détendre : même si vous n'êtes pas très a l'aise et que vous ne transpirez pas l'assurance, si vous savez ou vous allez et quelles sont vos armes pour vaincre les obstacles : tout ira bien ! Et rappelez vous bien que tous les chemins mènent a Rome et que si ce n'est pas ce master, ce sera autre chose. Bon courage a celles qui passent encore des oraux :)
     
  7. Isis-le-cat

    Isis-le-cat
    Expand Collapse

    Je passe un entretien pour un master de traduction juridique et commerciale dans 2 jours et je veux décédayyyy :crying::crying:
    J'arrive pas à faire de liens logiques avec mon projet pro qui est un peu sorti de nulle part, et franchement je vois pas quelles questions on pourrait me poser :/
    J'ai dejà un peu la présentation de préparée mais le jury doit se rendre compte que c'est du blabla ...
     
    Kounette a BigUpé ce message
  8. Altheaa

    Altheaa
    Expand Collapse

    Je tombe sur cet article au bon moment !
    J'ai raté l'oral de l'IRA le mois dernier (pas par manque de préparation cependant). Là j'ai l'oral de M2 la semaine prochaine et je me sens totalement démotivée de devoir repasser un entretien.
    En plus c'est le M2 qui est la suite de mon M1 et ça m'énerve de devoir passer une sélection alors j'ai très bien réussi le M1, je pourrais me retrouver sans le M2 qui va avec parce que je pêche à l'oral. L'année prochaine y'aura plus de sélection entre ce M1 et ce M2 ensuite, c'est frustrant.
    Ce qui me porte préjudice c'est que je n'ai aucune expérience dans mon secteur, je n'ai eu aucun stage obligatoire à faire durant ma licence et mon master, résultat je suis en concurrence avec des gens qui en ont, et j'ai pas beaucoup de choses sur lesquelles m'appuyer pour vendre ma candidature.
    Je sens que je vais me retrouver sans rien, hors un BAC+4 tout seul ça sert pas à grand chose.
     
    Kounette a BigUpé ce message
  9. Naurore

    Naurore
    Expand Collapse
    Ne PAS citer. Ne PAS citer. NE PAS CITER.

    @Mircea Austen

    Petite faute dans cette phrase ci-dessous :

    Pour des êtres humains, on dit sexagénaires :v:.

    Tout comme on dit quadragénaires et quinquagénaires pour ceux qui sont plus jeunes et septuagénaires, octogénaires et nonagénaires pour ceux qui sont plus vieux.
     
    Mircea Austen a BigUpé ce message
  10. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Merci des conseils :)
    J'essaie de relativiser en me disant que ma vie en dépend pas mais ça me fait stresser...
     
    Kounette a BigUpé ce message
  11. Kounette

    Kounette
    Expand Collapse
    Only Lovers left Alive

    Article qui tombe à pique j'ai mon premier entretien pour mon M2 demain. J'en ai également un mercredi et c'est surtout celui là que je vise. Du coup je me dis que celui de demain servira de "test" même si je ne compte pas du tout le prendre par dessus la jambe et je compte bien appliquer tout ce qui a été abordé dans l'article.
    Même avant de l'avoir lu, j'avais orienté ma présentation sur mon projet pro, ne voyant pas trop autre chose à en dire. Et ayant eu la chance d'avoir fait un cursus et des stages tout à fait cohérent avec mon projet pro et de postuler pour un M2 en total cohérence je pense que ça devrait aller.
    La seule chose que je redoute : des questions de connaissances. J'avoue connaitre mes cours mais devoir sortir des définitions je n'en ai jamais vu l'intérêt et je ne sais pas le faire. Je sais qu'au 2e entretien normalement je n'y aurai pas le droit (des M2 et les profs composant le jury l'ont clairement spécifié) mais pour demain je doute.

    Haut les coeurs et bon courage à tout ceux qui passent des entretiens ! Surtout pour les sélections de M1/M2 !
    Finalement les entretiens de stages (j'en ai passé 6) j'ai toujours trouvé ça super sympa et très enrichissant.
     
Chargement...