Les événements médiatiques: où étiez-vous quand...

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Lsophieful, le 8 mai 2016.

?

Quel(s) événements de ces 20 dernières années vous ont le plus marqué?

  1. Les attentats du 11/09/2001

    15 vote(s)
    65.2%
  2. La mort du pape Jean-Paul II

    1 vote(s)
    4.3%
  3. La mort de Lady Diana

    0 vote(s)
    0.0%
  4. Le tsunami de 2004

    7 vote(s)
    30.4%
  5. Le tremblement de terre en Haiti en 2010

    4 vote(s)
    17.4%
  6. La mort de Michael Jackson

    7 vote(s)
    30.4%
  7. Les attentats de Londres en 2005

    3 vote(s)
    13.0%
  8. Les attentats à Madrid en 2004

    3 vote(s)
    13.0%
  9. Les attentats de janvier 2015 à Paris

    13 vote(s)
    56.5%
  10. Les attentats de novembre 2015 à Paris

    21 vote(s)
    91.3%
Les votes multiples sont autorisés.
  1. Lsophieful

    Lsophieful
    Expand Collapse

    Certains événements sont gravés dans notre mémoire. On se souvient par exemple de ce que l'on faisait lorsqu'on a appris l'arrestation de DSK ou la tuerie du 7 janvier 2015.
    J'aimerais savoir ce que vous, madz, faisiez lorsque tel événement important (historique, politique, médiatique...) est survenu.

    Par exemple, j'ai appris l'arrestation de DSK de la bouche de ma mère et j'allais entamer une semaine d'examens.
    Je sortais de ma salle de bain lorsque j'ai appris qu'il y avait une fusillade dans les locaux de Charlie Hebdo.

    Voilà, c'est à vous!
     
  2. Siriusly Shark

    Siriusly Shark
    Expand Collapse
    Dans la nuit noire et obscure, obscure et sombre, Isabelle s'est cognée contre les murs

    Le plus frais dans ma mémoire c'est l'attaque de Charlie Hebdo ... j'étais avec ma mère dans un restaurant italien et en fond sonore ils avaient mis une radio italienne. Les chroniqueurs parlaient très vite, on a juste compris les mots "Charlie Hebdo". Ma mère a rigolé en disant qu'ils avaient sans doute fait un dessin avec Berlusconi et ses histoires de fesses. C'est quand on est rentrées à la maison et qu'on a mis la TV qu'on a compris. :erf:
     
    Kaylie, Daredevil. et Lsophieful ont BigUpé ce message.
  3. Khyra

    Khyra
    Expand Collapse

    Dans l'ordre chronlogique:

    Pour les attentats du 11 septembre 2001, j'étais chez ma grand-mère avec ma sœur et on regardait la TV avec les images des tours qui s'effondraient avec cette sensation de regarder un film et pas la réalité et en étant choquées de voir des gens qui sautaient par les fenêtres pour échapper aux flammes.
    Puis 10 jours plus tard, il y a eu l'usine AZF qui a explosée dans la banlieue toulousaine, c'était un vendredi où je devais justement aller voir ma mère sur Toulouse. D'habitude, mes grands parents nous emmenaient en voiture jusqu'à un endroit et ma mère prenait le relais. Sauf que ce jour là, ils nous ont annoncé à la sortie du collège "vous n'allez pas à Toulouse ce week-end, il y a eu une explosion".
    Et comme ma mère était journaliste à l'époque, elle faisait partie de ceux qui devaient couvrir l'info
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Pour le tsunami de 2004, je m'en souviens très bien aussi puisqu'on était montés à Paris pour fêter Noël et que mon père a cassé en marchant la Playstation II qu'il venait de nous offrir la veille. XD Mais une fois la TV allumée, ça faisait bizarre ...

    Quand Obama s'est fait élire pour la première fois, j'étais chez mon père, j'ai réussi à capter un peu d'Edge (j'avais pas un tél avec un forfait internet à l'époque) pour avoir l'info le plus rapidement possible et je me suis précipitée dans le salon pour annoncer la nouvelle au reste de la famille qui le savait puisque la TV était annoncé et c'était bien de voir ça à la TV. :rockon:

    Pour Charlie Hebdo, j'étais au taff quand il y a mon responsable qui nous a dit "oh putain, il y a Charlie Hebdo qui est mort". Dur de travailler après ça.
    Pour les attentats de Paris, je m'étais faite une sieste en début de soirée et j'ai appris en émergeant qu'il se passait quelque chose de grave. Corps qui se sort du sommeil + mais putain mais qu'est ce qu'il se passe ??? :tears: = tristesse mêlée de rage

    Par contre, je me souviens pas du tout ce que je faisais quand DSK s'est fait arrêté :cretin:
     
  4. Azadora

    Azadora
    Expand Collapse
    Faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

    Lors de l'explosion de l'usine AZF, j'étais à l'école et dès que les instits ont eu l'info on est resté cloîtrés dans les salles de classe en attendant d'en savoir plus.
    Pour les attentats à Charlie Hebdo, j'étais en train de glander sur facebook sur mon canapé, et j'ai vu un article sur le sujet en pensant à un hoax. Du coup je suis allée sur le site de Libé et là j'ai vu tout le flots d'infos et je me suis mise à chialer tellement j'étais choquée.
    Pour les attentats du 13 Novembre, j'en ai eu connaissance le 14 à 6h du matin. Je dormais chez ma grand mère et je me levais pour aller bosser, j'arrive dans la cuisine et je vois la télé allumée, branchée sur bfm, alors que ma mamie ne regarde la télé que le soir. Du coup je lui demande ce qui se passe, et lui dit de changer de chaîne parce "bfm, c'est de la merde". Elle m'a répondu "y a eu des attentats à Paris cette nuit, pour le moment ils comptabilisent presque 200 morts..". J'ai été ultra choquée, et pendant qu'on bossait on avait laissé la radio pour suivre les nouvelles. Puis au bout de 2h, j'ai éclaté en larmes parce que je venais de me souvenir qu'une amie très proche avait déménagé à Paris récemment. Du coup on m'a expliqué qu'il y avait une appli sur fb pour que les gens puissent dire s'iels étaient en sécurité et je m'y suis précipitée dessus, où j'ai vu qu'elle allait bien.
    Pour les attentats de Bruxelles, j'étais en train de glandouiller sur le forum dans la salle d'attente du médecin. J'avais pas regardé les infos de la matinée et j'ai vu une bannière "viens parler des attentats de Bruxelles", qui s'étaient déroulés bien plus tôt dans la matinée. J'ai paniqué à mort parce que mon cousin bosse là-bas, du coup là aussi je me suis précipitée sur facebook pour vérifier qu'il allait bien, puis j'ai envoyé un message à ma mère pour la rassurer.

    C'est horrible mais je réalise que j'ai des souvenirs précis seulement quand ça m'a concernée moi-même ou des proches..
     
    Daredevil. et Lsophieful ont BigUpé.
  5. Green Mile

    Green Mile
    Expand Collapse

    Les attentats du 13 novembre :
    J'étais chez moi, je m'apprétais à dormir (je voulais absolument me coucher tôt ce soir là, je ne sais plus pourquoi) mais j'ai voulu checker une dernière fois l'actualité sur Internet. J'ai d'abord seulement vu qu'il se passait quelque chose au stade de France, puis de plus en plus d'infos s'accumulaient, mais je ne comprenais pas encore.
    C'est quand mon copain, qui est anglais, m'a envoyé un message affolé pour savoir si tout allait bien pour moi, que j'ai réalisé l'ampleur de ce qui se passait. Puis je ne me suis plus arrêter de pleurer et je n'ai pas dormi de la nuit...
     
  6. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    (J'ai mes cours de psycho sociale en tête à propos des témoignages. Souvent ce qu'on est persuadé d'avoir fait pendant les souvenirs d'événements sociaux est treeeees déformé dans notre mémoire :cretin: (ça se vérifie en demandant séparément à deux personnes qui étaient sensées être ensemble et avoir donc le même récit))
     
  7. Sombre.

    Sombre.
    Expand Collapse
    Ael/il et accord au masculin

    Je me souviens du 11/09, j'étais petite et je ne comprenais pas bien, j'ai juste trouver ca rigolo la façon dont les tour s'éfondraient sur elle même, et mon père m'a dit "non, ça n'est pas drôle, ça se passe en vrais".

    Pour le tsunami et Fukushima, je me souviens j'étais en vacance et je jour même j'avais visiter un lieu touristique et croiser plusieurs dizaines de japonais. Je me souviens m’être dis que pour tous ces gens loin de chez eux, ca devait être très dur de savoir son pays touché par une telle catastrophe.

    Je me souviens plus de ce que je faisais lors de la fusillade du musée juif, mais je me souviens avoir paniquer car ça se passait a deux rue de chez ma sœur.

    Lors des attentats du 13/11, j'étais sur le forum, mes parents étaient absents pour la soirée. Je leur ai annoncer a leur retour et ils ont juste dis "ben oui, il y a eu des fusillade c'est triste et alors ?". Je suis restée debout tres tard.
    Lors des attentat du 22/03 je dormais (oui, ca fait bizarre) je ne l'ai sus qu'en me levant en voyant les message de ma mère et ma tante qui se signalaient en sécurité.

    Ce dont je me souviens le mieux je crois c'est la fusillade du 11/12/13. Je me souviens de ou j'étais, la panique des gens, mon copain qui m'envoie un message pour me dire de rester chez nous, les info pleine de panique qui signallent des tireurs un peu partout dans la rue... Ce qui me fait encore du mal maintenant, c'est les hélico. Ils ont tournés toute la journée a 400m de chez moi, alors qu'on était tous enfermés, qu'on ne savait toujours pas si les rues etaient sures... Je ne supporte plus ce bruit.

    Je me souviens aussi de l'explosion de la rue Léopold, j'étais en cours jusqu'a tard et la circulation des bus a été tres perturbée, je n'ai vu les images qu'en arrivant chez moi.
     
  8. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    Pour Charlie Hebdo, je passais la journée dans mon ancien lycée. C'est l'après-midi, au milieu d'un cours de théâtre, on attendait dehors qu'on nous ouvre la salle, que l'intervenante nous a dit "Vous avez entendu qu'il y a eu des attentats, à Charlie Hebdo ? 13 morts..." Sur le coup je n'ai pas réalisé. Ben oui, il y avait des morts, comme partout dans le monde qui est un peu cinglé, quand même. Charlie Hebdo, je savais que c'était un journal satirique mais je n'en avais jamais vu un (d'ailleurs je confondais avec le Canard Enchaîné). Ca semblait tellement loin, depuis cet après-midi au soleil dans un lycée de province. C'est en rentrant que j'ai réalisé petit à petit : le pourquoi du comment, les djihadistes, la liberté d'expression, le fait que ce soit Paris...
    Les attentats de Paris, je l'ai découvert le 14 au matin. Je prenais mon petit déj avant de partir faire de la cuisine avec un gamin que je gardais, ma mère était sur sa tablette, et là elle m'a résumé ce qui s'était passé, d'une voix hallucinée, comme si elle n'arrivait pas à croire ce qui se passait, puis elle est sortir en trombe dans le jardin avec la tablette montrer ça à mon père. Je suis partie pour mon baby-sitting, la famille où j'allais était au courant. J'ai sorti mon tablier, celui que ma mère m'avait acheté des mois plus tôt, avec écrit "Paris" dessus et des imprimés de bâtiments. C'est drôle, le hasard... J'étais un peu sonnée, pareil, j'avais du mal à réaliser que c'était réel. Le soir, je suis allée sur le forum et j'ai trouvé le sujet, avec les premiers messages : "Il paraît qu'il y a des explosions à tel endroit", "11 morts", "23 morts", "Je vais bien", "Je vais bien", "Je suis enfermée chez moi", "30 morts", "J'ai peur", "Quelqu'un a des nouvelles de Machin ?". C'était vachement émouvant, parce que... Ben c'est Internet. C'est fait pour partager des photos de chat et des tests débiles, plus quelques débats, pas pour dire "Je vais bien". On se sentait ramené de force à tout ce qui est nécessaire... Et puis, au bout de plusieurs pages de ce style, je suis tombée sur un message avec la photo d'une bougie avec la Vierge Marie dessus. En dessous, c'était écrit simplement "J'ai une amie catholique pratiquante. Elle prie pour nous toutes." Là j'ai pleuré...
    Bruxelles, j'étais en cours, et puis la prof a regardé tranquillement son portable, puis nous a dit en souriant "Excusez-moi, je ne regarde pas mon téléphone en cours d'habitude, j'ai un ami qui travaille à la Commission Européenne, il va bien". Elle a repris son cours, et moi j'ai passé le reste de l'heure a essayer de capter Internet sur mon portable.
     
Chargement...