Les Françaises se masturbent plus souvent, mais en parlent toujours peu (et autres chiffres)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 12 juillet 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. yuyunaâ

    yuyunaâ
    Expand Collapse
    Ja, genau

    @Cilece

    En même temps, le pourcentage de femmes ayant déjà parlé de masturbation avec leurs amies et très faible je trouve :
    Il n'y a pas de chiffres ici, mais je pense que si on comparait avec le pourcentage de femmes parlant de rapports sexuels (désolé c'est pas très sexy dit comme ça mais je ne sais comment l'exprimer autrement ^^) avec leurs ami.e.s on trouverai une nette différence (non ?).
    Alors que la masturbation est toujours considérée comme un truc vraiment honteux..

    Mais je suis d'accord avec toi pour dire que certaine personnes éprouvent juste de la pudeur et pas de tabou je trouve que ton message est intéressant :nerd:.
     
    just_in_case a BigUpé ce message
  3. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    @Cilece : C'est un peu le drame des images libres de droit : on fait « avec ce qu'on a » à notre disposition !
     
    Unebretonne a BigUpé ce message
  4. mielou35

    mielou35
    Expand Collapse

    @Cilece J'avoue que la mention du médecin accolée à celle de la famille m'a presque choquée... Pourquoi diable irait on parler masturbation avec son médecin ? :o Avec un-e sexologue ok, avec une-e gynéco pourquoi pas (et encore), mais la c'est juste médecin donc ça pourrait être n'importe lequel et c'est vraiment bizarre...
     
    just_in_case, Daily Mail, Ahn et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. PoussiM

    PoussiM
    Expand Collapse

    @mielou35 la mention ''médecin'' fait peut-être référence à généraliste et spécialiste (dans lequel serait un gynéco ou un sexologue par exemple), mais c'est vrai que c'est plutôt bizarre d'accoler les termes famille et médecin
     
    mielou35 a BigUpé ce message
  6. Loopyo

    Loopyo
    Expand Collapse

    Je suis plutôt d'accord avec ce qui a été dit dans le premier commentaire. Dans mon cas strictement personnel par exemple, je me vois pas aller parler de ça avec mes amies, juste parce que j'estime que ça ne regarde que moi mais pas nécessairement par tabou. Je pense que ne pas en parler ça peut avoir plein plein d'autres raisons !
    Par contre quelque chose a attiré mon attention dans l'article. C'est cette phrase "Cela est peut-être dû à une meilleur connaissance de leur anatomie…" en parlant du fort taux de masturbations chez les filles lesbiennes. Je suis pas franchement d'accord. Je pense que ça n'influe pas vraiment, chacune peut se découvrir à sa manière mais j'avoue que ce serait intéressant de creuser le sujet pour avoir un large champ de réponses !
     
    Pitiponk, mielou35 et yuyunaâ ont BigUpé ce message.
  7. PoussiM

    PoussiM
    Expand Collapse

    @Loopyo je suis assez d'accord avec toi pour la 2ème partie de ton message. Le plus fort taux de masturbation observé chez les lesbiennes peut être dû à une sexualité plus décomplexée. En effet, elles ont du accepter leur orientation sexuelle (j'en fait partie), décomplexer sur ça et le ''travail'' fait sur elles-même efface (peut-être) le tabou de la sexualité et de la masturbation.
     
    Daily Mail, Unebretonne, yuyunaâ et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Stupéfiant.

    Mais pourquoi on devrait en parler? :ninja:
     
    DvasssT, Aamu., Ymotana et 11 autres ont BigUpé ce message.
  9. SoChanie

    SoChanie
    Expand Collapse

    Oui, pour ce qui est de la communication sur le sujet, je trouve que c'est un sujet tabou, mais de manière générale, et pas spécialement pour les femmes.

    Je m'explique, car c'est pas tout à fait juste : autant c'est admis de manière générale que tout homme s'est déjà masturbé dans sa vie, autant c'est l'exact opposé chez les femmes. Mais par contre, ni homme ni femme ne vont aller dire qu'ils se masturbent (en tous cas, j'ai jamais eu vent de ce genre de choses).

    Après, c'est vrai que c'est vraiment un truc solo, et très intime, donc pour ma part je vois pas pourquoi j'en parlerais, et/ou comment je l’inclurais dans une conversation. Et c'est pas vraiment le genre de choses qu'on demande.
     
    Kaus Australis, mielou35 et yuyunaâ ont BigUpé ce message.
Chargement...