Les Mères Veilleuses, contre la PMA et pour « la filiation humaine » — Le Petit Reportage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 4 juillet 2013.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. Croquelicot

    Croquelicot
    Expand Collapse
    It's a TRAP² !

    On ne peut pas réfuter l'homophobie quand on se mobilise contre la PMA dans le cadre d'un couple homo uniquement, ou alors l'argument des origines s'applique aussi aux couples hétérosexuels stériles. La nature n'a pas voulu qu'ils aient d'enfants non plus dans ce cas.

    C'te mauvaise foi.

    Quant à l'argument un papa + une maman, je crois que beaucoup ici sont d'accord là dessus : ce n'est pas parce qu'on est élevé par un père, une mère, les deux, aucun, des grand-parents, qu'on vit nécessairement plus mal, si l'amour et le respect sont là.

    Bref ce "débat" sera bientôt un non-débat et ce sera tant mieux.

    (Mais je trouve ça bien que Madmoizelle fasse un article qui me paraît très objectif sur "l'autre côté de la barrière" :test )
     
  3. KanaSucre

    KanaSucre
    Expand Collapse
    I don't wanna lie, I can't tell the truth so.. It's over.

    Je commence à être fatiguée de tous ces débats qui n'ont pas lieu d'être. C'est comme si quelqu'un s'évertuait à parler encore et encore alors que son interlocuteur lui a dit depuis longtemps qu'il ne voulait plus l'écouter. C'est inutile, ennuyeux et agaçant.

    Personnellement, je suis pour la GPA et la PMA. C'est mon avis personnel, je respecte totalement ceux qui sont contre et je vois bien quelles sont les choses qui les chiffonnent ou qui les empêchent de changer d'avis. Mais je ne comprends pas pourquoi certaines personnes s'évertuent à remuer le couteau dans la plaie en espérant que ça va changer quelque chose.

    En plus, comparer la mise en place du mariage pour tous au mur de Berlin, c'est franchement limite. Je vais juste me persuader que c'est de la maladresse et pas une comparaison tout ce qu'il y a de plus glauque.

    Et puis, cette utilisation systématique des droits des enfants et des enfants en général, ça devient fatiguant. On a l'impression que les opposants au Mariage Pour Tous s'amusent à les utiliser comme des marionnettes, des jouets pour détourner l'attention ou pour leur donner un air plus louable qu'ils ne l'ont vraiment. Laissez les enfants où ils sont, ils vont très bien, merci beaucoup.
     
  4. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Tout de quelle PMA on parle. S'il s'agit de bébés éprouvettes nés de la fécondation hors utérus du spermatozoïde du papa et de l'ovule de la maman, la question des origines ne se pose pas.
    Si on parle de dons de sperme ou d'ovule alors la question des origines se pose effectivement que la couple parental soit du même sexe ou pas.
     
  5. greyA

    greyA
    Expand Collapse
    Attention, je mords

    Que penses-tu de la PMA chez les couples hétérosexuels stériles ? On n'utilise pas forcément les gamètes des deux parents pour leur créer un enfant. De plus, ne s'agit-il pas de la preuve que la question du droit à l'enfant est déjà bien présente dans notre société au-delà de la question de l'orientation sexuelle ?

    Je pense qu'il est hypocrite de croire que les droits de l'enfant priment sur le droit à l'enfant dans notre société, il est très clair pour moi que le droit à l'enfant existe déjà et est bien admis dans les moeurs, mais aussi qu'on ne peut parler de droit de l'enfants qu'à partir du moment où quelqu'un a égoïstement choisit d'avoir un enfant parce qu'il le voulait (oui, y a des exceptions avec les accidents, je sais).

    Je sais que beaucoup vont mal prendre la remarque du choix égoïste, mais je rappelle que la vie n'est pas un cadeau et que certains n'ont pas une bonne vie et ne viendraient jamais remercier leurs parents pour cela. Pour autant, ça ne veut pas dire que c'est mal de faire un enfant ni qu'il faut toujours imaginer le pire, etc. Je dis juste que c'est nécessairement un choix égoïste comme la majorité des choix que nous faisons dans la vie.


    Personnellement, je suis contre la PMA, ou du moins contre les essais multiples, y compris chez les couples hétérosexuels, car je trouve que c'est réellement insister lourdement juste pour avoir un enfant, que c'est lourd médicalement et que ça coûte cher.

    Mais moi, je ne veux pas d'enfant, donc mon avis est très orienté.

    Du coup, je souhaite que ça soit ouvert à tous ou fermé à tous, sans hypocrisie.


    PS : Cela me fait rire ces mouvements "apolitiques" qui se réunissent autour de revendications politiques.
     
  6. Rainbowarrior

    Rainbowarrior
    Expand Collapse

    "« En tant que mères, nous avons compris l’importance d’éduquer nos enfants à être de futurs adultes, stables et heureux."

    c'est à dire que si ils/elles sont PD ou gouines on militera contre leur droit de se marier, d'avoir des enfant, d'avoir une vie stable et heureuse.

    à moins que pour ces débiles être stable et heureux veuille dire être héterosexuel.

    Enfin bon... et puis mélange PMA/GPA est toujours d'une telle mauvaise foi. ça n'a rien à voir, et la PMA est déjà autorisée pour les hétéros, contrairement à la GPA qui est aussi interdite pour les hétéros.

    La seule condition pour avoir un enfant par PMA aujourd'hui c'est d'aimer sucer des bites, enfin une en particulier. C'est juste tellement injuste.
     
  7. Clodwiga

    Clodwiga
    Expand Collapse

    La filiation, c'est un concept intéressant, et beaucoup plus riche que ce que les revendications très limitées de ces derniers mois peuvent le laisser penser.

    La parenté est loin d'être exclusivement biologique (même les traités internationaux le reconnaissent, puisque la Convention Internationale des Droits de l'Enfant recommande simplement que les enfants aient une "famille", avec toute la variabilité que ce terme implique).

    Je regrette que ces débat politiques n'aient pas donné lieu à un réel intérêt et mise en lumière des concepts de très riches de l'anthropologie de la famille. Il s'agit d'un des plus vieux concepts travaillés par la discipline (dès le début du XIXe siècle)... et parmi les thèmes classiques traités par les auteurs les plus célèbres (Morgan, Evans-Pritchard, Levy-Strauss....)

    Pourquoi les médias n'ont-ils pas plus reçu les anthropologues ? Pourquoi a-t-on simplement cherché à confronter des points de vue idéologiques sans chercher à dépassionner et raisonner sur un sujet sur lequel les scientifiques travaillent depuis déjà très longtemps ?
     
  8. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Je dois être naïve mais je ne vois vraiment pas du tout de qui tu parles ni de quoi. :eh: j'aimerais en savoir un peu plus, parce vu que tu dis que la PMA est déjà autorisée je ne comprends ce que tu veux dire ensuite.
     
  9. KBi

    KBi
    Expand Collapse
    Onk Onk

    Si l'argument c'est : on doit connaitre ses origines biologiques alors on ne peut pas autoriser la naissance sous x, on est contre le don de sperme anonyme (je vois pas qui donnerait du coup...), on est contre l'adoption où l'on ne connait pas les parents, on est contre le bébé déposé devant une porte etc.

    Les problèmes remontés ici sont des "problèmes" qui existent déjà alors que la PMA pour les homo n'existe pas encore, du coup je comprends pas...

    Pour pas que ça se généralise ? Pour pas qu'il y ait plus d'enfants qui ne connaissent pas leur origines biologiques ? Je comprends cette peur mais elle est infondé car le développement personnel ne repose pas sur cette connaissance. Lorsqu'on regarde les sociétés traditionnelles la filiation biologique n'a aucun sens, seule la filiation sociale compte. Ce qui fait que dans une tribu (je me souviens plus le nom, ça remonte loin mes cours), on peux estimer que socialement le seul père est le chef de la tribu bien que ça ne soit pas le père biologique et que tous les hommes de la tribu aient des enfants, et pour peu qu'ils ne soient pas monogame, on ne sait pas qui est le père, les bébé naissent c'est tout, on ne sait pas d'où ils viennent.
    C'est notre société actuelle qui met autant d'importance dans la filiation biologique, ce n'est pas vrai de dire qu'on a besoin de ce savoir pour se développer. Pour se développer, il faut que les parents soient reconnus comme parents et ça, c'est quelque chose qu'on peut changer. Déjà plus de 50% de la population est prête à ce changement, probablement parce qu'on a déjà autorisé la PMA et l'adoption, si on l'étend aux couples homosexuels, il y en aura de plus en plus et ça sera de moins en moins important de savoir qui est notre père biologique. Ne pas connaitre ses parents biologique, aujourd'hui, est aussi handicapant que d'être élevé dans une famille monoparentale et les enfants des familles mono parentale ne vont pas plus mal que ceux qui ont un schéma familial classique!
     
  10. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Bon je ne comprends:
    Pourquoi ces dames dans leur discours lient PMA-GPA et mariage ouvert aux couples de même sexe?
    La loi votée a ouvert la PMA? Non.
    La loi votée a ouvert la GPA? Non.
    La PMA et la GPA ne concernent que les homos? Non.

    Donc... ce n'est rien de moins que de l'hypocisie: faire du "droit" aux origines quelque chose de seulement lié aux homos. Elles sont pour un papa + une maman? Pourquoi ne pas, en plus de leur discours sur "l'amour homo", avoir un discours contre l'adoption par des célibataires?
    Elles sont contre la PMA au nom de la filiation? Pourquoi ne parlent-elles que des homos, et pas des enfants nés par donneur de sperme au sein d'un couple hétéro? Elles le disent en plus: "quand biologiquement, la vie ne vous permet pas d’enfanter, il devient dangereux de vouloir modifier cette réalité naturelle", donc pourquoi elles ne tiennent pas le même discours dans le cas de personnes stériles?
    Elles parlent d'accouchement sous X, y'a t-il la revendication de son interdiction dans leur discours?

    Si effectivement elles sont contre le don de sperme, l'accouchement sous X et l'adoption par des célibataires EN GÉNÉRAL, alors OK je peux comprendre (mais ce discours là n'est pas dans l'article... et puis on se demande bien où ils étaient tous ces braves gens toutes ces années d'entorses à la filiation naturelle... comme de part hasard ça tombe maintenant...)

    Sinon, c'est du foutage de gueule total!

    La filiation naturelle, dans le cas des hétéros, ça fait des années que tout le monde s'en fout (sous X, don de sperme, adoption pour les célibataires...), mais là, pouf, quand il s'agit d'homos, ça devient un truc suuuuuuuper important!
    HYPOCRISIE.
    Ils étaient où ces braves gens tout ce temps?
    Non parce bon, elles ont beau dire qu'il n'y a pas un chouïa d'homophobie, étrange comme ce deux poids - deux mesures de l'indignation (on s'en fout pendant des années quand ça touche les hétéros, mais pas là), peut faire penser à de l'homophobie...

    @augustine-p je ne pense pas que dans le droit français, il y ait le  "droit de l'enfant à connaître ses origines", sinon, l'accouchement sous X serait illégal...

    Du coup, à ce que je comprends, tu es contre le don de sperme et l'accouchement sous X.
    Que proposes-tu pour les couples qui ne peuvent pas avoir d'enfants? (stériles)
    Est-ce que l'adoption, qui fait que l'enfant ne connaîtra quasiment jamais ses parents biologiques, tu es contre du coup aussi?
     
  11. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    On l'oublie très souvent (et moi-même je l'ignorais jusqu'à peu) mais l'Eglise (puisqu'il s'agit bien d'elle encore une fois) est contre la PMA y compris pour les couples hétéros, donc si, ça pose déjà problème à "quelqu'un".
    Après je suis d'accord que si le couple hétéro ne dit pas qu'il a eu recours à la PMA, personne ne le saura et ne pourra rien en dire ni penser, alors qu'un couple homo malheureusement pour l'instant, on continue à se poser la question.
     
  12. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    J'ai compris au milieu de l'article le jeu de mots "Mères Veilleuses" et "Merveilleuses" :d (et comme j'avais pas compris tout de suite, je suis fière).

    Je ne comprends pas qu'on puisse mêler adoption et PMA/GPA. Cela n'a rien à voir à mes yeux, puisque dans le cas de l'adoption, l'enfant est déjà privé de parents, donc homo ou hétéro, il sera content d'être accueilli dans une famille.

    Ensuite je ne saisis pas très bien la différence entre PMA et GPA. Dans le cas de la GPA, on fait forcément appel à une mère porteuse ? Si quelqu'un peut m'expliquer... :fleur:
     
Chargement...