Les six erreurs & leçons de ma recherche d’emploi

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 4 juin 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Laure Kidée a BigUpé ce message
  2. _Sweedza_

    _Sweedza_
    Expand Collapse
    Glitter is my prozac

    Merci pour cet article!
    J'ai enfin un entretien d'embauche cet après midi après des mois de recherches...
    Et je vais garder tes conseils dans un coin de ma tête! Surtout pour la confiance en soi et le fait de je suis capable de faire ce qu'ils proposent!

    Cet article tombe à pic :d merci!
     
  3. Charuru

    Charuru
    Expand Collapse
    En construction...

    Je me suis fait une bonne partie de ces remarques moi aussi quand je suis passée de l'autre côté de la barrière.

    Mais malgré le fait d'avoir travaillé dans le recrutement, j'ai eu une période de chômage où j'avais du mal à prendre mon téléphone.

    Comme quoi ce n'est pas parce qu'on sait qu'on arrive à appliquer.

    Toi tu en parlais dans la suite d'un entretien mais ça marche avant l'entretien aussi.

    Il ne faut pas oublier que le CV (et la lettre de motivation) ne sert pas à décrocher un emploi mais un entretien d'embauche. Quand on l'a compris, étonnamment, ça marche quand même mieux.

    Par contre le : "Disons-le une bonne fois pour toutes : toute prise de poste s’accompagne d’une formation. Personne n’arrive dans une boîte un lundi matin à 9 heures, pour se retrouver livré•e à soi-même à 9h05 !"
    Moi ça m'est arrivé mais je me suis rendue compte après coup que j'avais subis du harcèlement moral.

    Sinon tu l'as évoqué par rapport à la fausse absence d'expérience pro ou le fait de ne pas avoir confiance en soi mais ne jamais donner des "armes" au recruteur, ne jamais se torpiller soi-même et si on le fait sans vouloir rebondir vers un aspect positif.

    Pour l'entretien d'embauche, même si la position fait qu'on se sent comme face à un flic lors d'un interrogatoire, il faut essayer de garder un minimum de contrôle sur l'entretien, je veux dire par là que oui c'est le recruteur qui mène l'entretien mais il ne faut pas trop se laisser mener.

    Je suis contente aussi que tu parles de la personnalité car d'expérience ça fait la différence. Tu parles de compétences et de savoir être, ça se recoupe puisqu'on parle de plus en plus des "softs skills" c'est-à-dire des compétences autres que les compétences techniques comme la capacité de travailler en équipe ou la prise d'initiative.
     
    #3 Charuru, 4 juin 2014
    Dernière édition: 4 juin 2014
  4. Misty Day

    Misty Day
    Expand Collapse
    XXL? Et Alors!!!!!

    Je trouve l'ensemble de l'article très juste, mais y'a quand même ça qui me chiffonne :

    dans un job de bureau (où l’on ne « produit » rien de concret de ses mains), le savoir représente 15% de ce qui intéresse le recruteur, le savoir-faire 5% , et le « savoir être » tout le reste, soit 80%.


    J'ai été des 2 côtés de la barrière (recrutée / recruteur), donc je parle avec un peu d'expérience aussi et je pense que ce ratio n'est pas juste. 80% de savoir être me semble exagéré, c'est important certes, mais 80% c'est énorme quand même.  Et un poste "de bureau" nécessite parfois des compétences particulières, donc plus de 20%.


    Ah aussi, je sais que c'est pas toujours facile pour un premier emploi et que souvent, c'est long, c'est difficile à décrocher, mais n'oubliez pas un truc important qui peut paraitre bateau, mais vous allez passer minimum 8h/jour au taf, donc renseignez-vous sur la culture d'entreprise, si vous allez travailler en open space, sur la vie de l'entreprise en dehors du côté "boulot boulot". On peut être super bon dans ses tâches mais se sentir hyper mal dans une entreprise, parce que c'est la culture du silence par exemple. Regardez autour de vous quand vous allez en entretien, ça vous permet aussi de prendre la température.


    Et, une réponse négative, ça ne veut pas dire que vous êtes nulle, ça veut juste dire que vous n'êtes pas adaptée au poste / à l'entreprise. Et pour éviter les mauvaises surprises autant de votre coté que pour le recruteur, soyez vous-même, autant dans votre CV, dans votre lettre qu'en entretien (oui, je sais, le stress, tout ça...).
     
    Black Phillip a BigUpé ce message
  5. Charuru

    Charuru
    Expand Collapse
    En construction...

    D'ailleurs pour revenir à ça, n'hésite zpas à poser des questions pendant votre entretien, non seulement ça montre que vous vous intéressez au poste et à l'entreprise mais ça vous permet à vous de tester la température pour cvoir si la culture d'entreprise vous conviendra.
    Vous êtes là pour défendre votre candidature mais l'entreprise aussi doit se "vendre" et gare à la publicité mensongère.

    Pour revenir à la réponse négative, quand ça suit un entretien, demandez un debriefing sur le pourquoi votre candidature n'a pas été retenue, parce que ne pas savoir fait qu'on se sent nul/le alors que si on nous répond que c'est par exemple quelqu'un qui a 10 ans d'expérience, le refus est plus facile à avaler et fait moins mal à l'égo. Et puis qui sait, ils peuvent vous garder en réserve.
     
  6. ptitlili

    ptitlili
    Expand Collapse
    Mouton sous amphétamine ! Guest

    Merci pour ces conseils. Je prends note quand je rechercherai du boulot l'été prochain.

    Comme @Pinceau_ j'avais tendance jusqu'à une période très récente à présenter un CV universel et à vraiment travailler ma lettre de motivation. Et je me suis rendu compte quand un des recruteurs m'a appelé qu'en fait le CV est la première chose qu'ils regardent ! Heureusement le mien lui avait plu, il le trouvait clair et bien présenté. :lol:

    Par contre, je savais pas qu'il fallait rappeler après l'entretien. C'est bon à savoir, parce que je l'aurai jamais fait.
     
  7. etlamarmottealors

    etlamarmottealors
    Expand Collapse
    Guest

    Article intéressant, je le garde sous le coude :)
     
  8. Gabytebellamy

    Gabytebellamy
    Expand Collapse
    I'm dressed to kill.

    Oh la la, un article qui a des airs de Bible vu que je suis en plein dans ma première recherche de boulot.

    0 expérience, enfin si, mais des expériences d'une soirée, d'un petit week-end dans la maison d'Hôte familiale, rien de très foufou.

    Voilà deux mois que je dépose des CV + LDM dans des boutiques de prêt-à-porter, pour des postes d'hôtesse d'accueil, que je m'inscris sur des sites qui proposent des annonces par milliers, Myfashionjob, Meteojob, Jobetudiant...

    De rares réponses (tellemeeennnt rares) qui viennent me conforter dans mon échec. Enfin bref, j'ai 18 ans, j'ai besoin d'argent pour payer ma future école et pour ENFIN gagner un minimum d'expérience professionnelle vitale.

    Juste pour dire que cet article me rassure, mais que les commentaires me font bizarrement peur et viennent confirmer le fait qu'il est en effet dur de trouver du travail, saisonnier ou non, quand on est jeune et sans exp.
     
    mux a BigUpé ce message
  9. Nasty Wasp

    Nasty Wasp
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Article intéressant, et qui en aidera sûrement certaines.

    Par contre, pour l'histoire du CV qu'il faut soigner plus que la lettre, ou l'inverse, je pense qu'il ne faut faire aucun compromis. J'ai eu une looooooongue période de chômage, avec tout plein d'ateliers débiles offerts par Pôle Emploi. Un jour on m'assurait que seul(e) la LM/le CV comptait, l'atelier suivant on m'affirmait l'exact contraire. Et rechangement de version au formateur ou conseiller suivant.
    Ce qui est sûr, c'est que 9 fois sur 10 en entretien, c'était mon CV que le recruteur regardait/avait sous le coude, donc autant qu'il soit soigné.

    Bref, il y a sûrement des tendances qui se dégagent, mais sur ce point-là j'ai entendu les deux versions aussi fréquemment l'une que l'autre, aussi bien de conseillers et formateurs Pôle Emploi que de recruteurs, donc donnez-vous à 100% pour les deux, même si au bout du centième envoi vous avez juste envie de vous balancer par la fenêtre. :ordi:

    Et pour le côté original, nuance aussi. Faites selon la boîte que vous visez. L'originalité peut être un atout dans une société et une balle dans le pied dans une autre. Faites selon votre personnalité, d'accord, mais surtout selon la boîte et le poste visés.
    Bref, faites preuve de bon sens et de réflexion, plutôt que de vous en remettre à des consignes générales (qui seront très pertinentes dans un cas et totalement hors-sujet dans un autre). :)
     
  10. Enilda

    Enilda
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Merci pour cet article fort intéressant, Marie.Charlotte (comme tout tes articles d'ailleurs ! *fan*)

    C'est rigolo, je viens justement d'envoyer HIER ma toute première candidature pour un CDI :) (je suis actuellement en train d'effectuer mon stage de fin d'études).

    On m'avait effectivement déjà conseillé de ne pas me laisser abattre par les "elle est bien cette annonce mais y'a une partie du poste que je sais pas faire moi :sad:", et que si on sent bien l'entreprise et que le poste est intéressant, il faut postuler quand même: même si on a pas encore toutes les compétences requises pour le poste, on sera formés de toute façon !
     
  11. li-loo

    li-loo
    Expand Collapse
    Bouyaaaa! Guest

    Appeler après avoir envoyé mon cv m'a permis de saisir rapidement les failles de ma candidature.
    Je cherchais mon premier poste, j'avais assez peu d'expérience dans mon domaine, la profession est bouchée, majoritairement féminine.
    Bref, on me repondait toujours que j'étais trop jeune et qu'ils préféraient un homme, pour la mixité de l'équipe.
    Après avoir essayé de me laisser pousser la moustache, j'ai décidé de virer mon âge de mon cv. Je l'ai aussi complètement dégenré (j'ai un prénom mixte).

    Et j'ai eu mon premier entretien (et mon premier poste) grâce a ce petit tour de passe-passe!

    Alors oui, c'est fatigant et terriblement chronophage de rappeler systématiquement. Mais ça vaut le coup.

    Autre chose : pour la candidature en question, je suis passé par la télé candidature sur le site de pole emploi. J'ai doublé ma candidature en l'envoyant directement a l'employeur concerné (situé dans un bled paumé, donc même sans avoir le nom j'ai pu le retrouver).
    Ils ont bien eu ma candidature postale, mais pas celle via pole emploi.
     
  12. Mayda

    Mayda
    Expand Collapse

    Merci pour cet article @Marie.Charlotte qui nous sauvera toutes :rire: Et merci au passage à toutes les autres Madz pour leurs conseils !

    Un autre conseil qu'on m'a donné, c'est plus se prendre la tête sur une lettre de motivation, de bien soigner le mail qui accompagne la candidature pour être très accrocheuse et exposer tout de suite les raisons qui nous poussent à demander un stage/travail dans telle entreprise. Un mail c'est censé être court donc il faut être concise et aller à l'essentiel direct.

    Et est-ce que ça se fait de recontacter une entreprise quand on a répondu à annonce qu'ils ont publié et qu'on a pas eu de réponse (donc pas d'entretien) ? Juste pour savoir où ils en sont dans leur processus de recrutement, si ça vaut le coup de continuer à espérer ou si c'est mort.
     
Chargement...