L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 5 juin 2012.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Denderah

    Denderah
    Expand Collapse
    Dragon à plumes

    Oh, j'y repensais justement récemment, quelle coincidence que vous en fassiez un article =)

    Ce livre est une perle de vulgarisation, à avoir absolument dans sa bibliothèque, que vous soyez profane ou spécialiste ^^
    Ça a la saveur d'un roman, avec le touchant de la vérité, et la rigueur d'un bon article scientifique.

    En plus de l'agnosie et ses variantes, il met en lumière plusieurs autres maladies "incroyables", qui laissent songeur sur le rôle du cerveau dans notre façon de percevoir le monde... il suffit parfois d'un rien pour tout chambouler.
     
  3. .Fleur

    .Fleur
    Expand Collapse
    En plein déménagement

    :surprised: Moi aussi @lenjomineuse j'avais déjà vu ça dans un science et vie junior il y a des années :lunette: ! Impossible d'oublier tellement c'était bien fait.
    Y'avais une maladie aussi je me souviens où la personne ne voyaient que la partie droite des choses, genre elle mangeait par exemple que le côté droit de son assiette et se rasai que la partie droite du menton. Bref c'est pas très clair mais ça l'était dans le science et vie !!:yawn: Et des tas d'autres étrangetés entre les yeux et le cerveau....
     
  4. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    Waaah c'est dingue comme type de maladie !!
    J'aurais pas imaginé que ce genre de troubles pouvaient exister :oo:

    Merci pour cet article.
     
  5. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Et l'agnosie des visages répond au doux nom de prosopagnosie.


    Ouais ça s'appelle l'héminégligence. La personne ne reconnaît plus l'existence de toute une moitié de l'espace et également de son propre corps, ce qui est très problématique parce qu'elle peut en arriver à se faire du mal. J'ai vu comme ça un patient qui paniquait parce qu'il était persuadé qu'il y avait quelqu'un dans son lit avec lui, alors qu'en fait c'était juste la moitié de son corps qu'il ne reconnaissait plus comme la sienne. C'EST TRÈS FLIPPANT.
    Et c'est accompagné d'anosognosie en plus, alors bonjour l'ambiance, va faire reconnaître à un type qui est persuadé d'avoir quelqu'un en permanence à côté de lui qu'il est en train de taper sur son propre bras... L'angoisse.


    Dans les troubles neuro-visuels il y a aussi l'hémianopsie, où c'est une moitié de champ visuel qui est amputée. Mais là il suffit au patient de tourner la tête pour voir la moitié d'espace qu'il ne voit pas en regardant droit devant lui, il n'y a pas de négligence.
    Selon la place de la lésion sur les voies nerveuses visuelles, le patient ne perd pas forcément une moitié de champ visuel, ça peut être juste un quart, ou alors toute la périphérie, ou au contraire juste un cercle au centre du champ de vision (et du coup ils voient le monde comme quand on regarde à travers un tube)
    Et parfois ça coupe tout le champ de vision, on parle alors de cécité corticale et ça ne ressemble pas à la cécité classique parce que l’œil est tout à fait fonctionnel. Là encore il y a une anosognosie associée : imaginez une personne qui ne voit rien mais qui est persuadée de voir. Ca donne des situations absurdes où tu essaies de lui faire réaliser que non, si elle ne peut pas lire un texte ce n'est pas parce qu'elle n'a pas ses lunettes où qu'il fait trop sombre, mais juste parce que son cerveau n'est plus en mesure de traiter les informations visuelles.

    Bref tout ça est passionnant.
     
  6. Mawiina

    Mawiina
    Expand Collapse

    Comme beaucoup de Madmoizelles, l'article m'a donné envie d'acheter le livre pour le dévorer.
    Pour celles qui l'ont déjà lu, pouvez-vous me dire si faut avoir un vocabulaire poussé en médecine? C'est ce qui me freine un peu...
     
  7. Mandorle

    Mandorle
    Expand Collapse
    In the afterglow of the rapture

    Pour l'avoir lu il y a quelques années, je me rappelle l'avoir trouvé très compréhensible et bien fait, chaque maladie est présentée comme une petite histoire en fait, et je ne crois pas avoir été bloquée par le vocabulaire (sachant que je n'y connais vraiment rien en médecine, j'en conclus qu'il devait être assez simple !).
     
  8. Frodon_

    Frodon_
    Expand Collapse
    Faut arrêter ces conneries de nord et de sud ! Une fois pour toutes, le nord, suivant comment on est tourné, ça change tout !

    Ca me fait vraiment plaisir de voir ce genre d'articles ici, ces pathologies, et bien d'autres qu'on étudie en neuropsychologie, sont très peu connues alors que beaucoup de gens son touchés.

    Par contre, il faut préciser que le livre date quand même un peu (ça reste une référence cela dit), et que beaucoup de progrès sont faits de nos jours pour que les patients se réadaptent à la vie quotidienne (d'ailleurs, il faudrait peut-être préciser dans l'article que le préfixe a- dans agnosie sert à qualifier le trouble d'acquis, en opposition au préfixe dys-).

    Merci beaucoup Justine_ en tous cas!
     
  9. La Femme Enfant

    La Femme Enfant
    Expand Collapse
    La Nébuleuse Araignée

    Ooh j'ai joué l'adapation en pièce de théâtre de ce livre, souvenirs :d (je faisais la patiente atteinte d'agnosie visuelle, justement, et aussi le docteur du patient atteint d'autisme. Intéressant.)
    Pour moi la maladie présentée dans ce livre la plus touchante, c'est le syndrôme te la Tourette. C'est tout tristounet :tears:
     
  10. Ghost Town

    Ghost Town
    Expand Collapse
    Aime les barbes.

    Rho l'angoisse. Certes c'est intéressant mais quel cauchemar ce doit être pour le malade dans certains cas, franchement je compatis.
     
  11. Mawiina

    Mawiina
    Expand Collapse

    Merci Mandorle ^^ Je vais de ce pas l'acheter !!
     
  12. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Merci :)
    Et je trouve que " saisir" est un terme très juste ici, c'est exactement ça... !

    Mission du week-end : trouver le cri de la Mouette !

    Oui, disons aussi que ce sont des questions infiniment complexes : est-ce qu'on doit obligatoirement s'intégrer à la société ? Et en même temps : est-ce qu'on ne doit pas permettre aux individus de s'intégrer dans la société et de vivre en autonomie ? Et oui aussi, quelle place pour l'entourage ?


    Pas forcément, comme Mandorle te l'a dit, c'est un livre accessible et très "vulgarisé" :)

    Merci pour tes précisions :) Si je me sens capable de le débriefer, je ferai un papier sur son dernier travail pour un peu plus de modernité !
     
Chargement...