L'immigration, parlons-en ! — Le coup de gueule de Fatou Diome

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 28 avril 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    AprilMayJune, Maia Chawwah, Machistador et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. Jouny

    Jouny
    Expand Collapse
    "Oh brave new world, that as such people in't"

    Merci, MERCI, @Clemence Bodoc pour ce beau papier, qui (re)pose les enjeux et les réalités sur la table. Cela fait du bien d'entendre de telles paroles, solidaires, alors que le débat est noyé sous des propos nocifs qui, mine de rien, parasitent les pensées. Merci donc de rappeler ces propos, de m'avoir fait découvrir Fatou Diome et d'avoir transmis la punchline de ton papa, qui, je le sens, va bien me resservir ( surtout que je suis aussi issue de l'immigration italienne ). Bref, un grand merci :fleur:
     
    Le Sid, Maia Chawwah, Lis et 8 autres ont BigUpé ce message.
  3. shae661

    shae661
    Expand Collapse

    On manque d'ingénieurs en France?
    Ça doit dépendre des secteurs alors, car vu le nombre d'amis (bien masculins et blancs:goth:) qui sont au chômage en sortant d'écoles, je m'interroge!
    Quelqu'un pour me renseigner?:dunno:
     
    Biscottine a BigUpé ce message
  4. Akshara

    Akshara
    Expand Collapse
    Autre part

    super article, et supers liens merci ! après le documentaire sur le sexisme en politique, voilà la seconde émission que je vais essayer de regarder cette semaine !

    Je me retrouve totalement dans le dernier bout de ton article, avec tes origines "transparentes". J'ai un nom totalement français et le combo cheveux-yeux-peau clairs, alors ça ne m'a jamais posé problème. Mais ça me touche beaucoup, surtout quand j'entends les anecdotes de mon père, à la peau un peu basanée, cheveux et yeux noirs, bronzant vite : "retourne chez toi sale arabe !" Le plus consternant, c'est qu'il est bien français et que c'est ma mère qui est naturalisée :mur:

    sinon, quelqu'un saurait me conseiller quelques lectures sur ce sujet (ou bien plus vague, sur l'histoire et la politique de l'Afrique) ? Je pêche...
     
    Cofeesama a BigUpé ce message
  5. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    Ça dépends énormément des filières... entre un ingénieur en développement informatique et un ingénieur en biotechnologie il y a un monde. Certains secteurs recrutent effectivement plus que d'autres (et pas que des blancs), comme l'informatique, l'électronique, le nucléaire etc.
    Et encore même en étant ingé en informatique c'est pas forcement facile de trouver "tout de suite" du boulot à la sortie d'école, parce que les employeurs préféreront toujours prendre quelqu'un avec plusieurs années d'expérience au compteur...
     
    Kimkong, cecelight, AprilMayJune et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. Biscottine

    Biscottine
    Expand Collapse
    ET HOP !

    @shae661 Y'a aussi le fait qu'ils sont jeunes diplômés "sans expérience" (non les stages, ça compte pas pour eux)...
     
    Maia Chawwah et shae661 ont BigUpé.
  7. Roxxxy

    Roxxxy
    Expand Collapse

    Il y'a beaucoup de vérités dans l'article mais ne confondons pas tout. Racisme, maîtrise des frontières, dictatures...
    Par principe, un pays a besoin d'immigration pour palier à des manques: démographiques, professionnels. L'Allemagne aurait en effet besoin de vagues migratoires par exemple. La France a eu besoin d'immigrés pour reconstruire le pays. Là où cela pose problème, c'est quand le migrant n'a pas de plus-value à apporter. (attention, je ne dis pas que c'est mon problème, mais le problème d'un pays).
    J'ai toujours trouvé incroyable le fait de pillier les pays en développement de leurs membres les plus qualifiés pour qu'ils puissent faire grandir l'Europe, alors qu'ils pourraient aider leur propre pays.
    Il y'aurait donc deux types d'immigré: celui qui apporte quelque chose et celui qui a besoin de quelque chose. Bizarrement en Europe, on aime bien les premiers, nettement moins les seconds.
    Les migrants venus d'Afrique qui se noient en Mediterrannée arnarqués par des passeurs sans scrupules ne peuvent techniquement rien apporter au pays d'accueil. Mais nous avons le droit d'asile, le devoir de protéger ceux qui fuient l'oppression. Quoi de plus normal que de vouloir fuir un pays totalitaire ?
    Je comprends totalement la démarche de ces personnes et leurs sacrifices.
    MAIS avons nous, nous européens, les capacités d'accueillir autant de personnes ? (autrement dis, oui, pouvons nous accueillir toute la misère du monde?, c'est moins politiquement correct). Une fois en Italie, ces migrants peuvent voyager dans l'espace Schengen, s'y installer et travailler (bon se pose quand même la question des papiers). Mais peut on se permettre d'accueillir correctement (donner du travail, proposer une protection sociale) à tout le monde quand la France vit actuellement avec un nombre records de chomeurs et que notre système social est au bord du gouffre ? Voilà mon interrogation. Mon dilème.
    Je crois qu'il n'y a pas de solutions. Mais l'Europe doit aider ses pays en difficultés, améliorer les conditions de vie des pays en développement, ne pas prendre les meilleurs éléments pour pouvoir à long terme faciliter la croissance de ces pays. Ainsi, les populations locales n'auraient plus besoin d'immigrer.
     
    Switch, marnie_aka_tcheshu, Matooune et 9 autres ont BigUpé ce message.
  8. MookieA

    MookieA
    Expand Collapse
    HA-HA-HOLIDAY [I]yeee :headbang:[/I]

    Merci pour cet article très intéressant qui remet bien les enjeux à plat :fleur:
     
  9. ploufplouftagada

    ploufplouftagada
    Expand Collapse
    tsoin-tsoin

    Mouais, je suis pas sûre qu'on ait vraiment besoin d'immigration économique avec 3,5 millions de chômeurs, je trouve ça même aberrant. A côté de ça il y a les fameux emplois non pourvus, qui le seraient très certainement s'ils étaient rendus un peu plus attractifs et/ou si on formait les gens en conséquence. Pour ça il faudrait revoir les niveaux de salaire et tenir compte de la pénibilité de ces emplois (je pense surtout au BTP et à la restauration), mais bon j'imagine que c'est plus simple pour les employeurs d'exploiter des sans-papiers payés une misère, au black, et qui n'ont pas la possibilité d'exiger quoi que ce soit. :rolleyes:

    Et je trouve ça dingue qu'on en soit à piller les cerveaux (en plus des ressources !) des autres pays : en médecine on a un numérus clausus autour de 12000 places/an pour 58000 inscrits, est ce que le 12001ème est vraiment moins bon que le 12000ème ? Pourquoi on n'augmente pas ce numérus clausus ? A qui ça profite au juste ?
     
    Shann, AprilMayJune, tif-touf et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Alba_

    Alba_
    Expand Collapse
    Guest

    Excellent article. Merci d'aborder ce sujet :).
     
    #10 Alba_, 28 avril 2015
    Dernière édition par un modérateur: 29 avril 2015
    Maia Chawwah a BigUpé ce message
  11. EllanaBZH

    EllanaBZH
    Expand Collapse

    Grand merci pour cet article. Je file regarder cette émission. Car c'est pas évident de trouver du contenu sur ce sujet. Un tweet que j'ai lu il y a peu résume tristement ce qu'il se passe : "Des centaines de morts en Méditerranée et seulement quelques lignes dans la presse.."
    Je ne comprend pas le fait que trop peu de personnes s'inquiètent pour eux, que les européens en ont "peur", qu'on accepte seulement ceux qui ont fait des études, et qu'on laisse les autres migrants qui veulent juste vivre mieux en pleine Méditerranée.
    Franchement j'arrive pas à comprendre... Et je rejoins entièrement ce que Mme Diome à dit. On a plus à gagner en les aidant. C'est pas de la naïveté, c'est de la bienveillance envers nos semblables.
    On ne peut avancer seul en ignorant les autres.
     
    Marie Requin, DREDHEZA, Maia Chawwah et 6 autres ont BigUpé ce message.
  12. Lothiriel

    Lothiriel
    Expand Collapse
    Guest

    [HS Médecine]
    On ne peut pas nier que la qualité de la formation médicale de part le monde est très disparate, même dans l'UE. Exemple typique: en Roumanie, on doit toujours payer le médecin pour qu'il change de seringue entre deux tests VIH; et en Pologne quand on fait une allergie grave, on te donne du calcium en te disant que ça sert à rien d'appeler le médecin et une fois à l'hosto, on te perfuse de l'adrénaline (!!!) avant d'éventuellement te donner des anti-histaminiques.
    Compte tenu de la gravité du rôle du médecin, je ne trouve pas ça déplacé de vérifier que les compétences soient ok, quel que soit le pays d'où ils viennent (il n'y a d'ailleurs pas de discrimination, puisque même les médecins WASPs des US doivent refaire le combo PACES + ECN). De même, un médecin peut être très compétent dans son pays, mais les normes et les protocoles n'étant pas uniformes sur la planète, c'est pas idiot non plus qu'ils aient au moins une formation.
    [fin HS Médecine]
    Quand au "problème" de l'immigration, je pense que ce serait beaucoup mieux d'aller aider les populations directement dans leur pays car comme leurs cerveaux immigrent en masse, les problèmes ne se résolvent pas là-bas, et ça fait un cercle vicieux. :erf:
     
    Donoma, Thedreaming, shae661 et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...