L'immigration

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Lamina, le 12 septembre 2015.

  1. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Bonjour à toute ,
    J'ouvre ce sujet relatif à la question de l'immigration car j'ai plusieurs question. En effet , je lis souvent que l'immigration est un problème , les immigrés ne sont pas intégrés ou n'arrivent à s'intégrer , qu'ils coûtent cher bref des vertes et des pas mur.
    Avons nous des statistiques , des études sur la question de l'immigration et l'intégration ? Que sait-on réellement sur l'immigration ?


    Merci d'avance !
     
    Roppongi, calliopeonyx, Lysine_ et 4 autres ont BigUpé ce message.
  2. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    En ce qui concerne l'impact économique (les immigrés nous coûtent cher donc) il y a cette étude (genre sérieuse et reconnue) dont parle, en partie, cet article pour ceux qui ont la flemme. En gros, l'immigration a un impact entre -0,52% du PIB et +0,5 selon les études et les méthodes utilisées. Rien donc.
     
    Roppongi, Songi songi, Lunafey et 7 autres ont BigUpé ce message.
  3. Aqua

    Aqua
    Expand Collapse
    Do what you can, with what you have, where you are.

    Je poste ce lien ici :http://moiracistemechant.tumblr.com...l&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer
    Concernant l'argument économique, les chiffres donnés dans l'article sont :
    "L’argument économique
    Avant toute chose, quelques chiffres. Cet échec concernait la répartition dans 27 pays de 120 000 migrants. Pour rappel, la population Européenne est d’environ 500 000 000 de personnes, et le PIB Européen est de 18 418 000 000 000 € (18 000 milliards). Dans ces conditions, l’argument qui affirme que l’Europe « n’a pas les moyens » d’accueillir ces réfugiés est faux. Accueillir 120 000 personnes ne lui demanderait même pas d’effort financier significatif, en accueillir 1 millions augmenterait la population Européenne de 0,2%, ce qui aboutirait, en supposant que les réfugiés soient incapable de travailler et aient un effet strictement négatif, à une baisse du PIB par habitants de 0.0002% en Europe. Même si ce chiffre est strictement théorique et ne prend pas en compte beaucoup de variables, pensez-y, à chaque fois que vous vous dites « nous sommes en crise nous ne pouvons pas recevoir d’immigrés », vous êtes ou un ignorant, ou égoïste, ou un connard cynique.
    Que nous ayons les moyens d’accueillir des réfugiés parait logique dans la mesure où certains pays bien plus pauvre que nous en ont accueilli des centaines de milliers, même plus d’un million, sans que leur économie s’effondre significativement. Est-ce que l’économie de la France est moins solide que celle de la Turquie ou du Pakistan ?"
    Et je trouve l'article bien personnellement. Certes, il ne fait pas dans la dentelle mais au moins il dit les choses. J'hésite personnellement à l'envoyer à ma mère et mon beau père.
     
    Oh, Roppongi, Songi songi et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Lysine_

    Lysine_
    Expand Collapse
    Anciennement Risika

    "L’immigration ne coûte pas, elle rapporte" : Article de La Libre (Belgique) paru l'année passée, disponible ici en pdf pour les non-abonnés.
    (Edit : l'étude dont ils font référence au début est celle postée par madmoizelle N à mon avis)

    En gros :
    -l'immigration "rapporterait" en moyenne près de 3.500 euros de rentrées fiscales par individu par an (en Belgique)
    -sur le marché de l’emploi, l’immigration suit une logique de complémentarité plutôt que de substituabilité : les immigrés ne viennent pas pour les mêmes emplois que les natifs (= arrêtons de dire que les étrangers nous piquent notre travail)
    -l'insertion d'une partie d'entre eux ferait toujours l'objet de discrimination dans l'accès à l'emploi
     
    Oh, Roppongi, Songi songi et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. mymy31

    mymy31
    Expand Collapse
    Rat de bibliothèque

    En France, on est censés être tous égaux quelque soit notre origine. Les immigrés et les autres ont des valeurs communes mais les premiers sont souvent victimes de racisme. Je n'aime pas non plus quand les origines sociales jouent aussi, même si j'avoue que j'ai moins même des préjugés.Je comprend pourquoi certains immigrants retournent dans leur pays. Et je déteste quand les gens disent que tous les portugais sont dans le bâtiment. En plus, aujourd'hui, la vie est basée sur le travail et les étrangers sont exclus.
    Je ne comprend pas non plus pourquoi lorsqu'on parle de chômeurs, familles nombreuses... on pense automatiquement aux étrangers.

    Source "alternatives économiques"
     
    #5 mymy31, 11 novembre 2015
    Dernière édition: 12 novembre 2015
    Maia Chawwah a BigUpé ce message
  6. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    Je serais curieuse de savoir "qui" sont les immigrés dans les études que vous citez. En Espagne par exemple, il y a eu une vague d'immigration monumentale en 2005 venant des pays de l'Est et d'Amérique du Sud. Je crois qu'ils sont venus parce qu'il y avait beaucoup de travail dans le bâtiment et dès la crise ils sont quasiment tous repartis ou sont allés ailleurs en Europe. Il y a aussi beaucoup de commerces chinois. Je crois que l'argent que rapportent les "immigrés" vient surtout des immigrés auxquels on pense le moins (pays de l'Est, Chine, pays hors UE type Suisse, Norvège). Or ceux qui sont vus comme étant un problème par les anti-immigration sont plutôt issus d'Afrique et du moyen-orient et souvent ceux qui ont du mal à avoir un emploi. De plus ils sont vus comme ayant une culture différente et incompatible avec la culture "européenne" (c'est pas mon avis hein j'essaye juste d'analyser le sujet) par conséquent ils ne pourront pas s'intégrer avec la notre puisque ça va clasher à un moment. Les immigrés de l'Est et d'Amérique Latine sont chrétiens (ou à la limite de culture chrétienne) et les chinois sont vus comme "neutres" donc qui ne posent pas de problème à la culture européenne, ils ne risquent pas de la dénaturaliser.
    Bref en gros je pense que les gens qui sont anti immigration sont juste contre l'immigration africaine et du moyen-orient et pour les chiffres (le fait que ça rapporte de l'argent je pense qu'il faut tenir compte de tous les immigrés et par là je pense que ceux sont ceux qui ont des commerces comme les chinois.

    Je me trompe peut-être, je dis sûrement des bêtises :/
     
  7. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    @Laeliwo

    En fait j'ai pris l'exemple du norvégien car ils sont hors UE donc considérés "immigrés".

    Après dans l'esprit des gens y'a certes la différence entre les expats et les immigrés mais je pense que les chiffres des sondages et études mettent tout le monde dans la case "immigrés". Ou bien s'il y a une case expatriés elle est réservée à ceux qui sont envoyés en mission pour quelques temps par leur boite.
     
    schizophrenia a BigUpé ce message
  8. Silure_

    Silure_
    Expand Collapse

    Cornélie et Vino Cardamom ont BigUpé.
  9. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    @Dom_
    Merci pour les liens. Je connaissais déjà la polémique expat vs immigré.
    Mais pour moi, de mon point de vue, un expatrié est une personne (toutes ethnicités confondues) envoyées à l'étranger par leur pays d'origine pour une mission en particulier (et payés par leur pays d'origine) pour une durée déterminée.
    Les "colons" au Cambodge qui en profitent pour se faire du fric sur le dos des populations locales je les considère comme des immigrés.
     
    schizophrenia a BigUpé ce message
Chargement...