Live Test : Qui suis-je ? (le Twenty Statement Test)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 26 août 2011.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Margottine

    Margottine
    Expand Collapse
    Esclave d'une tempête hurlante.

    Pour moi c'est un peu tout l'inverse. Même totalement pas ça du tout en fait. Je suis une anarchiiiiste.:dada:
     
  3. Vilaine

    Vilaine
    Expand Collapse
    Milite pour la mort de l'expression "Paillettes et licornes".

    Beueueh, moi aussi, rien du tout de ça. Je m'attendais à un truc formidable ou je me serais dit "AH MAIS OUAIIIIS!" et en fait non. :knockout:
     
  4. Pukun

    Pukun
    Expand Collapse
    Team Jérôme 

    Moi j'ai fais pire : Je n'ai pas du tout parlé de mon "étiquette sociale" :shifty: J'ai même pas eu l'idée de dire "Je m'apelle Machine, j'ai 18 ans et je suis en prépa d'art, je fais partie de la classe moyenne-supérieure". Bizarre, ça m'a du tout éfleuré l'esprit sur le coup :eh: J'ai parlé durant 20 points seulement de mon caractère à la con et de mes compétences.
     
  5. lenah

    lenah
    Expand Collapse
    Pintade your life

    moi non plus j'ai pas du tout suivi le schéma de l'article... j'ai bien commencé par "je suis une fille" mais après je pars dans tous les sens !
     
  6. Gareth.

    Gareth.
    Expand Collapse
    2011 année des gonzes.

    J'ai répondu dans la catégorie des étiquettes pour le 1, 2, 14 et 19. Et après je sais pas vraiment discerner les deux autres catégories...
     
  7. YaOd

    YaOd
    Expand Collapse
    Chocococacolaalcoholic

    La première chose que j'ai noté c'est "moi" et après mon nom Aude... Les étiquettes sociales ne me sont même pas venues à l'esprit... A croire que ça ne devait pas m'être important de spécifier cela.
     
  8. Hottie

    Hottie
    Expand Collapse
    vibre, bébé.

    Moi aussi j'ai été déçue, merdeuh.

    Réponses:


    Une femme révoltée
    Une femme sensible
    Une femme forte
    Une femme de principe
    Une femme passionnée
    Une femme amoureuse
    L?architecte à part entière de ma propre vie
    La fille de mes parents
    Une amie fidèle si mes amis le sont aussi
    Une personne désintéressée
    Une maladroite
    Une envie d?apprendre
    Une personne très attachée au symbolisme
    Une bohême dans l?âme
    Une fonceuse
    Une folle à lier
    Une hyperempathique
    Une fondue de Hip Hop
    Une personne qui a foi en l?être humain mais qui a été souvent déçue
    Une personne qui a peur de l?échec
     
  9. anise.p

    anise.p
    Expand Collapse
    chercheuse en grand tout

    Article très interessant! Vraiment! Tout aussi interessant que les commentaires, ou tout le monde se fait la reflextion que ca n'a pas marché pour elles ^^

    Réagir positivement a ce genre de test n'est pas une honte non plus, ca montre juste qu'on fait partie de la même société avec les mêmes codes (d'ailleurs si je ne m'abuse l'environement dans lequel le test est proposé rentre aussi en compte dans les résultats, peutêtre que si ce n'était pas sur Mad on aurait répondu autrement)
     
  10. Vladimir

    Vladimir
    Expand Collapse

    Sans doute, mais je crois que personnellement, j'aurais répondu différemment si la question avait été "qui es-tu ?" et non pas "qui suis-je ?". Je trouve que la seconde question encourage directement à une introspection plus intime que la première. La question "qui es-tu ?" ressemble davantage à une interpellation qui nous est faite par autrui, or c'est aux yeux d'autrui que l'on cherche à justifier son rôle/statut/étiquette social(e), puisque c'est autrui qui nous impose tout cela (et par "autrui", on peut entendre la société). Je suis à peu près certaine qu'à la question "qui es-tu ?", j'aurais commencé par répondre en citant mon prénom, mon sexe, mon statut social (étudiante), etc., plutôt que de reprendre spontanément et en premier lieu mes traits caractériels. Pour la simple et bonne raison que je sais très bien comment je m'appelle, quelles sont mes études, mon âge, etc, c'est tellement évident "de moi à moi" qu'il n'y a que pour autrui que cela s'avérerait pertinent et utile de le préciser. Utile, car cela reviendrait à lui signaler, d'entrée de jeu : "je suis quelqu'un socialement, je suis donc comme toi, je ne suis pas "anormale", selon le "contrat social" je mérite donc ton respect pour cette raison, s'il-te-plaît, ne m'exclut pas". Un automatisme inconscient qui demande à être interrogé, comme le fait cet article (très intéressant, d'ailleurs !).

    Ça m'a rappelé aussi l'étude du sociologue Howard Becker, "Outsiders", qui parle de ce phénomène d'"étiquetage". C'est une problématique qui m'intéresse beaucoup.
     
  11. Theana

    Theana
    Expand Collapse
    Until the very end ϟ

    Pareil, je n'ai écrit que des choses concernant mon caractère, et deux-trois trucs concernant mon physique. Et mine de rien, j'ai galéré pour trouver 20 choses...
     
  12. Makiko

    Makiko
    Expand Collapse
    Besoin de rien. Envie de seske.

    "Et vous savez ce qui serait drôlement intéressant ? Compiler toutes nos bios Twitter et étudier la présentation de soi au travers de ce média-là"

    Une super piste pour un mémoire ça ;)
     
Chargement...