Ma vie à 2 balles, le webdoc de la débrouille

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lise F., le 10 janvier 2014.

  1. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Merci beaucoup ! Ne t'excuse pas c'est gentil de ta part :happy: (ça commence à sentir le vendredi soir :cretin: )
     
  3. Nanaelim

    Nanaelim
    Expand Collapse
    Je suis un Bernard-L'Hermite du Flux!

    Ces reportages sont très intéressants... J'ai l’impression d'y retrouver pas mal de mes potes...
     
  4. Akeera

    Akeera
    Expand Collapse
    あきら

    Pour l'instant je n'ai vu que 2 reportages et j'ai comme un sentiment de malaise quand après le second, celui sur Noémie, la jeune maman.

    Pour moi ce n'est pas de la débrouille, c'est plutôt de l'abus...J'ai fait le compte, son "salaire" mensuel en cumulant toutes ses nombreuses aides est plus élevé que le mien...quand on se tue à la tâche et qu'on voit ça, ça fout un peu les boules. Si elle était à la recherche d'un emploi ça me choquerait moins, mais elle le dit elle-même, elle ne cherche pas d'emploi pour le moment, et ne sait pas si elle le fera dans le futur.
    En gros son but dans la vie c'était de faire des enfants à 16 ans, ce qui l'a empêchée d'aller au bout de ses études, et d'avoir accès à un travail, même à compétences minimes.
     Je trouve ça complètement irresponsable. Elle impose son choix de vie vraiment très discutable à la société qui paie pour elle.
    Même pour ses enfants je trouve ça dur, certes elle leur donne tout l'amour du monde mais à un moment faut pas se voiler la face, l'argent a malheureusement une importance capitale pour le futur de ton enfant. Moi-même j'ai été élevée dans une famille ni riche ni pauvre, mais c'est grâce à l'aide financière de mes parents que j'ai pu choisir de faire le métier dont j'avais envie, de réfléchir en faisant différentes filières avant de trouver ce que je voulais faire réellement, de m'aider à payer mon loyer...
    Ce genre de choses là ne sera probablement pas possible pour ses enfants, qui devront faire des choix de vie qui leur seront imposés parce que leur maman a fait un caprice d'ado irréfléchi.
    Même pour son mec je trouve ça difficile, il est beaucoup trop jeune pour se retrouver avec un tel poids sur les épaules, ça fend le coeur! Il doit à peine avoir 20 ans, déjà 2 enfants (qu'il n'a pas particulièrement voulu visiblement), des difficultés à trouver un boulot (mais au moins il se démène), et son seul objectif c'est de pouvoir les nourrir et leur assurer un avenir...à 20 ans quoi! C'est dramatique.

    Au delà de ça je ne vois pas où est l'exploitation des ressources du web (à part le bon coin, comme tout le monde en fait) d'où le reportage tire son titre, elle exploite surtout les ressources de la société, mais je ne l'ai pas vue une seule fois sur un ordinateur a profiter de bons plans...

    L'autre reportage sur la coloc de filles m'a beaucoup moins choqué, elles ont certes des revenus grâce à l'aide sociale (et ont l'air d'être étudiantes) mais ce n'est pas mirobolant non plus, et elles se donnent du mal pour avoir une vie meilleure. Aller vider les poubelles ça ne doit pas être une chose facile au début non plus, le regard des autres, le côté un peu honteux. Et finalement elles limitent le gaspillage énorme des grandes surfaces, je trouve ça très bien et intelligent!
     
    #4 Akeera, 12 janvier 2014
    Dernière édition: 12 janvier 2014
  5. Earl

    Earl
    Expand Collapse
    Splash !

    Je te rejoins sur le côté "débrouille" qui ne transparaît pas vraiment, par rapport aux autres. Acheter d'occasion c'est quelque chose que tout le monde fait, surtout aller sur leboncoin...

    Pour le reste, au début j'étais un peu gênée en voyant ce portrait, parce que c'est vrai que cumuler les aides sociales en disant "j'ai pas envie de travailler" ça fait un peu léger comme principe de vie.
    Mais en même temps, je pense que si elle essayait de bosser, avec son profil elle n'aurait que des jobs mal payés aux horaires irréguliers type caissière... et qu'au final, les frais pour aller travailler + faire garder les enfants (surtout le soir ou tôt le matin), ça lui reviendrait plus cher que de rester chez elle à s'occuper de ses enfants.
    Enfin je te trouve un peu sévère (même si je comprends ta réaction) : visiblement cette fille n'a pas eu une vie hyper marrante avant, c'est normal de vouloir construire quelque chose pour pouvoir devenir adulte. Elle ne s'y est peut-être pas pris de manière hyper rationnelle, mais je trouve dur de traiter quelqu'un d'irresponsable parce qu'il a eu des enfants très jeune.
     
  6. Akeera

    Akeera
    Expand Collapse
    あきら

    Je suis consciente que je peux paraître très dure avec mon jugement et que ce n'est pas intelligent de juger sans connaître, mais là il faut que ça sorte.
     C'est sûr que sa vie serait probablement très dure si elle travaillait pour nourrir ses 2 enfants, mais là j'ai envie de dire, elle a fait son choix, et oui, la vie c'est dur! Elle aurait eu 2 grossesses "accidentelles" j'aurais sûrement été beaucoup moins dure envers elle, mais là c'est un choix délibéré, que visiblement elle planifiait depuis toute petite!
    Certes elle était déjà un peu "dans la m****" à la base visiblement, au lieu de se battre pour essayer d'avoir un boulot, son réflexe c'est de faire des gosses, parce qu'elle a envie. Franchement je peux pas cautionner ça, des enfants c'est une responsabilité énorme, ça représente aussi un coût énorme, et quand tu sais que tu vas galérer à te nourrir déjà toi-même, il me semble que le bon sens impose que tu ne te rajoute pas une, ni deux bouches à nourrir, juste parce que ça te fait plaisir.

    Si tu as vraiment envie d'avoir des enfants et de les élever le mieux possible, tu fais ça dans un autre ordre! D'abord tu trouves un boulot, tu fais une formation tant que tu es encore dans le milieu scolaire et pas complètement déconnecté (il existe des centaines de formations, adaptées à presque tous les profils, apprentissage, etc) et une fois que tu as de quoi assurer un minimum financièrement, là si tu n'y tiens vraiment plus, tu fais tes gosses!

    Franchement, elle va faire quoi quand ses enfants iront à l'école et qu'elle sera toute seule chez elle toute la journée? Est-ce qu'elle pense passer sa vie à faire des enfants et à vivre de ça? Je ne pense pas que ce soit le genre de personne qu'on accuse de faire des enfants pour les allocs, visiblement c'est vraiment quelque chose de vital pour elle, mais je ne vois pas où ça la mène à long terme!

    Bref, pour finir parce que je pourrais continuer longtemps, ça me gêne un peu de voir ce portrait dans ce thème de débrouille, parce que pour moi ce n'est pas quelqu'un qui galère parce que la vie lui a mis des bâtons dans les roues et qui se bat vraiment avec des systèmes D, mais c'est quelqu'un qui a fait un choix de vie très particulier et que je trouve complètement irresponsable, et qui se retrouve dans la merde à cause de ça.
    Si je choisissais du jour au lendemain d'aller vivre sous les ponts parce que j'en ai envie et non pas parce que j'y suis obligée, j'ose espérer que des gens trouveraient ça anormal de payer pour que je puisse vivre comme je l'entend, alors que d'autres sont vraiment obligés de vivre cette vie là. La comparaison est un peu extrême mais c'est pour mieux souligner mon avis.

    (A l'inverse là je regarde le portrait de Thibault, lui aussi très jeune et avec 2 enfants, mais là son attitude est complètement différente, il cherche vraiment à s'en sortir, et je n'ai aucun problème à cotiser pour aider ce mec à se stabiliser et à avoir une vie meilleure!)
     
    #6 Akeera, 12 janvier 2014
    Dernière édition: 12 janvier 2014
  7. Marlae

    Marlae
    Expand Collapse

    Je suis très curieuse, où est-ce que vous arrivez à voir les docus, vous pouvez mettre un lien ?
     
  8. Gianduja

    Gianduja
    Expand Collapse
    Vis ma vie de Valérie Damidot.

    @Marlae   Si tu cliques sur le lien "Ma vie à deux balles" dans l'article tu vas tomber sur les portraits et sur les images il y a "voir la vidéo", un lien qui te mène vers un fichier viméo. :)

    Bon, je précise que j'ai vu la vidéo et que quelqu'un m'a traduit les paroles parce qu'il n'y avait pas de sous-titres pour les malentendants donc si je me trompe n'hésitez pas à me le dire.

    @Akeera   , mon avis rejoint celui d'Earl (que je n'arrive pas à mentionner pour une obscure raison ^^), je te trouve aussi très dure ! Je veux dire, tout le monde ne peut pas avoir la même façon de concevoir la vie: "D'abord l'école, ensuite les études, puis un travail, de préférence bien payé et en CDI, puis enfin, des enfants si on est pressée mais sinon, acheter un appartement avant c'est mieux."
    Je comprends complètement cette façon de voir les choses, tout simplement parce que c'est la plus confortable dans la plupart des pays développés, donc chez nous y compris.
    Mais peut-on vraiment juger les choix de vie des autres ? Je veux dire, bien sûr que c'est "l'argent de nos impôts" mais c'est à ça que sert notre système social (et puis qui paiera nos retraites selon toi ?)! Il sert à permettre à ceux qui ne peuvent pas, de vivre (ou plutôt de survivre) quand même. On voit peu le père mais lui, il se bat pour assurer un avenir plus confortable à ses filles.
    Et puis tu parles des enfants comme un "coût" et une "responsabilités" énormes, oui, d'accord c'est vrai, mais je n'en peux plus de n'entendre QUE cet argument-là, je suis maman, et je peux te dire qu'avoir un enfant est tellement plus qu'une charge qu'on traîne derrière soi comme un boulet toute sa vie ! (Qu'y a-t-il de pire ? Un parent qui travaille tellement qu'il ne peut entre-voir son enfant que quelques heures par semaines mais qui la couvre de cadeaux très chers pour le faire oublier ou un parent qui reste à la maison, vit d'aides diverses dans des conditions un peu précaires mais qui donne tout son temps et son amour à son enfant ? Je connais la réponse à cette question, j'ai eu droit aux deux. Et je te donne un indice: personne n'achètera mon affection avec une console de jeux.)
    Regardes ses filles, elles ne manquent de rien, elles ont des jouets, sont bien habillées, leurs parents passent du temps avec elles, ils les nourrissent trois fois par jour et les aiment ! Peut-on vraiment s'offusquer de vivre dans un pays qui ne laisse pas mourir de froid et de faim les gens qui décident d'élever, d'aimer et d'éduquer chaque jour des enfants malgré leur pauvreté matérielle ?
     
    #8 Gianduja, 12 janvier 2014
    Dernière édition: 12 janvier 2014
  9. Lulilule

    Lulilule
    Expand Collapse

    A demi hors sujet, en ce moment, j'habite en Angleterre (pays développé). Et au contraire, il y a plein de filles qui font des bébés très jeunes, parce que si elles sont sans ressources l'état leur offre un appartement... Et elles le font pas pour le bébé, mais pour l'appart'

    Je pense que ce qui dérange Akeera, c'est un peu cette idée que cette fille profite d'un système qui a la base n'est pas fait pour être choisi, mais pour aider ceux qui -justement- n'ont pas eu le choix et se sont retrouvés dans une situation précaire et sans issue. L'assistance de l'état ne devrait pas pouvoir se choisir, c'est un peu détourner le système que de décider spontanément qu'on va s'appuyer sur les aides sociales (donc du travail de ses concitoyens -dont certains comme tu l'as mentionné n'ont du coup pas de temps à consacrer à leurs enfants) pour vivre... et un peu égoïste.
     
  10. Akeera

    Akeera
    Expand Collapse
    あきら

    Voilà, merci, tu as su reformuler moins durement mon opinion! Je n'ai aucun problème avec notre système d'assistance s'il peut aider les gens dans le besoin, ça pourrait m'arriver un jour, mais quand on se crée volontairement ses problèmes j'ai du mal à avoir de la compassion...
    Et en effet, le père essaie de s'en sortir, c'est tout à fait louable, et justement j'ai un peu de peine pour lui de se retrouver avec une telle pression si jeune.

    Je sais que mon système études-boulot-enfants est très cliché et un peu idéaliste mais c'est ce que je pratique personnellement...mais je n'ai pas encore enclenchée la case enfants, et comme vous l'avez peut-être compris avec les mots que j'utilise, "charge", responsabilité", etc...ce n'est pas trop dans mes objectifs ^^
    C'est juste que c'est ce qui me semble le plus responsable, mais c'est sûr que si le monde était rempli de gens responsables, on en serait pas là! :-D
     
Chargement...