Ma vulve, le genre, mon asexualité, entre dégoût et acceptation

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea.Castor, le 4 mars 2018.

  1. Lea.Castor

    Lea.Castor
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    #1 Lea.Castor, 4 mars 2018
    Dernière édition par un modérateur: 4 mars 2018
    ----- Publicité -----
  2. Dulsao

    Dulsao
    Expand Collapse

    J'ai du mal avec l'idée d'association entre l'asexualité et le dégoût de ce qui fait le corps féminin. Même si la rédaction a mis des articles en lien entre, sur les genres non-binaire, (que j'ai toujours du mal à considérer comme un rejet des genres puisqu'en rejetant "ce qui est féminin, femme" c'est accepter qu'il y ait un genre féminin/femme. Ou inversement. Bref.), dans le témoignage même le len est nettement fait.
    Or il y a pas mal d'asexuel.le.s qui vivent très bien leur corps tel qu'il est, femme ou homme, tout en étant asexuel.le.s.
    Le problème de rejet violent du corps féminin tel qu'exprimé ici vient d'ailleurs. De bien ailleurs, surtout vu la violence des propos envers son propre corps.

    La fin reste intéressante sur le fait d'arrêter la pillule et faire face aux menstruations. Or sans travail psychologique sur le pourquoi du rejet de ce corps et de ces règles si violent, ce sera difficile, voire probablement vain... Puisqu'un problème de fond non traité trouve toujours le moyen de s'exprimer.

    Après je ne dis pas que la finalité et le mieux c'est de finir par aimer la femme, accepter la femme qui que quoi qu'est-ce. Loin de moi cette idée lorsque je dis de régler un certain problème de fond. Aucun modèle supérieur aucune vénération de rien.

    Même si oui je pense que l'on peut dire "je suis de tel sexe, mais je me fous des genres". Ce que je m'attendais à retrouver dans ces trucs de non-binaire, etc. Or... Non. Parce que dire "je ne suis aucun des deux" n'implique pas la même chose que "je m'en fous, ils ne représentent rien."
    Encore une fois bref, je vais pas dicter aux gens ce qu'ils doivent penser et la finalité n'est pas qu'accepter son corps comme celui de tel sexe est bien.un corps c'est un corps quoi.

    Mais dire que le rejet total du corps femme, de ce qui "la représente", vient de l'asexualité.. Ben bof quoi.

    Cordialement,
     
    BulleColoree, nanais26, 123pourquoi et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Link

    Link
    Expand Collapse

    À Dulsao, tu as le droit de ne pas partager la vision de la personne du témoignage mais la façon dont tu a rédigé ton message, tu porte un jugement sur ce qu'elle exprime. Il me donne l'impression que ce que toi tu pense est plus légitime que ce qu'elle exprime. J'espère juste que c'est qu'une impression. Témoignage courageux en tout cas, bon courage sur ton chemin !
     
    Shadowsofthenight, Eclaireur, Kounette et 13 autres ont BigUpé ce message.
  4. Etp

    Etp
    Expand Collapse
    Fun fact : au XVIe siècle, les cavaliers portaient des salades sur la tête. Non, je ne donnerai aucun contexte, c'est plus drôle.

    Le commentaire de @Dulsao est tellement gorgé d'embyphobie et de transphobie, il est tellement ignorant sur tout ce qui concerne le genre.

    Il nie absolument l'identité de cette personne dans ce passage :

    "Après je ne dis pas que la finalité et le mieux c'est de finir par aimer la femme, accepter la femme qui que quoi qu'est-ce. Loin de moi cette idée lorsque je dis de régler un certain problème de fond."

    Encore heureux. Aimer quelle femme, d'ailleurs, puisque la personne qui témoigne n'est pas une femme ? Aimer son corps de femme qu'elle renie ? La femme qu'elle est mais dit qu'elle n'est pas par lubie ?

    "ces trucs de non-binaire"

    Et ce mépris...
     
    Shadowsofthenight, Eclaireur, Kounette et 12 autres ont BigUpé ce message.
  5. Khyra

    Khyra
    Expand Collapse

    @Dulsao : L'article est un témoignage donc la Madz qui écrit parle de son vécu et de ses ressentis personnels. Il n'y a pas d'objectivité et son ressenti est autant légitime que celui d'un.e autre asexuel.le qui pour le coup pourrait être totalement à l'aise avec l'image que lui renvoie son corps sexué. :)
     
    Emeline24, Shadowsofthenight, Eclaireur et 21 autres ont BigUpé ce message.
  6. Growing Entish

    Growing Entish
    Expand Collapse
    I mustache you a question, but I'm shaving it for later.

    Ca tombe bien parce que les personnes non binaires ne rejettent pas "les genres", on dit juste qu'il y en a plus que deux.

    Utiliser la pilule pour arrêter ses règles est un traitement. Cette personne souffre très probablement de dysphorie vis-à-vis de ses règles, c'est la solution logique de les faire s'arrêter. Qu'appelles-tu règler un problème de fond? Aller chez un psy? La non binarité (ou l'asexualité) ne sont pas des problèmes psychiques à régler.

    Encore une fois, tu ne sembles pas comprendre ce qu'est la dysphorie : un inconfort, parfois insupportable, lié à certaines parties du corps (qui sont socialement perçues comme féminines ou masculines, selon le genre assigné de la personne). Alors oui, un corps est un corps - je suis non binaire malgré mes seins, par exemple - ça ne veut pas dire qu'ils ne me sont pas insupportables et que je ne vais pas m'en débarrasser à la première occasion.
     
    Luzgar, Eclectique, Lumiciole et 17 autres ont BigUpé ce message.
  7. Ouestrion

    Ouestrion
    Expand Collapse
    Trois mouvements de danse combinés font vingt-et-un.

    Ce récit est tellement poignant :tears: Des pat-pat et plein de soutien à le.a Madz qui a témoigné :hugs:
     
    ChansonMuette, Etp, Shadowsofthenight et 8 autres ont BigUpé ce message.
  8. BarbieDroguée

    BarbieDroguée
    Expand Collapse

    Le message de @Dulsao est peut-être un peu brut de décoffrage mais... c'est sa réaction, après tout on est là sur ce forum pour réagir aux articles, je trouve certaines réactions à sa réaction un peu brutales, à leur tour.
    Personnellement je n'ai jamais compris les questions de genre (j'espère que c'est pas méprisant ou agressif de dire "les questions de genre") et cet article ne m'a pas éclairé (ni les autres articles mis en lien). C'est un sujet sur lequel perso j'ai plein de questions mais c'est difficile de les poser sans déclencher de réactions très très vives...
     
    LittleCerys et BulleColoree ont BigUpé.
  9. JAK-STAT

    JAK-STAT
    Expand Collapse
    Le Potter Noël

    @BarbieDroguée son message est très dur quand même, je ne pense pas qu'on puisse en vouloir aux autres de répondre sèchement :hesite: je dirais même (expérience perso) que parfois ça fait du bien de recevoir des réponses sèches (pas insultantes), ça interpelle sur ce qu'on a dit.

    Pour tes questions sur le genre tu peux aller effectivement sur le topic des pirates du genre, poser des questions (iels sont sympas t'inquiètes XD), faut juste savoir que même là bas un genre ou non genre peut être vu différemment par des personnes de ce genre ou non genre, et qu'il y a pas "une" vision plus juste que les autres ^^
     
    Etp, Shadowsofthenight, Christouille et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. Growing Entish

    Growing Entish
    Expand Collapse
    I mustache you a question, but I'm shaving it for later.

    @BarbieDroguée Le but de ce témoignage n'était pas d'expliquer ce qu'est la non-binarité, donc c'est normal s'il ne t'a pas éclairé là-dessus. Toutes les interventions de personnes non-binaires ne devraient pas avoir à commencer par un cours sur le genre. Il y a une section du forum qui s'appelle les questions (pas si) con et qui est l'endroit idéal pour poser tes questions (je dirais que c'est plus approprié que le topic des pirates parce qu'on n'a pas forcément envie de faire de la pédagogie dans ce topic, alors que les questions pas si con c'est fait pour ça).
     
    Cathy Gale, JAK-STAT, Lumiciole et 10 autres ont BigUpé ce message.