MailForGood : solidarité 2.0

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 26 février 2010.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : MailForGood : solidarité 2.0.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. lucie85

    lucie85
    Expand Collapse
    Photoshopeuse

    Génial ce truc ! Je l'installe de ce pas.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est super !
    J'envoie jamais de mails donc ça ne m'est pas utile mais je vais faire de la pub auprès de mes proches :)
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Le concept est top, ils ont une fan page sur facebook aussi, inscrivez-vous!
     
  5. Haruhi

    Haruhi
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Je trouve ça juste énorme comme concept , et en adéquation avec tout ce que je crois , je m'inscrit de ce pas !
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis une vieille aigrie alors... je trouve que ça commence à devenir "usant" ce genre de concept qui mettent les actions bénévoles au centre de toutes nos actions sans pour autant qu'on les remarques. Je veux dire, on va finir par "faire des dons" en faisant les courses ou en se promenant dans le parc, en envoyant un SMS, un se payant un macdo... Mais tout ça c'est du "passif".

    Je ne sais pas, si j'avais mauvaise conscience je pense qu'installer un logiciel qui me permette d'être "passivement généreuse" ne me donnerait pas bonne conscience. Je préfèrerai agir réellement. Mais bon, de toute façon les bonnes actions m'horripilent.

    Voilà, j'arrête d'être aigrie et je reconnais avec vous que le concept est sympa et généreux, et tant mieux s'il peut aider les pauvres enfants maltraités ou ce genre de choses.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Évidemment c'est toujours plus facile de critiquer que d'agir
     
  8. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Désolé Koubi j'ai oublié de préciser à Laystary que l'idée venait de toi, je rectifie la news de suite ! :)
     
  9. Haruhi

    Haruhi
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Qui parle de bonne conscience ? C'est juste l'occasion d'apporter son soutient a une action qui arrange tout le monde !
    C'est pas "une bonne action" , on parle pas de filer deux euros à un sdf qui va aller s'acheter une pinte avec (j'ai rien contre les sdf ce n'est qu'un exemple), je crois qu'il faut plutôt y voir une action solidaire dans une activité quotidienne..
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je me joins aux autres parce que je trouve que ton message fait plus provoc qu'autre chose, je ne vois pas sur quel raisonnement il se base J'ai du mal à saisir ce qu'il y a "d'usant" et le rapport avec le fait de se donner bonne conscience. Après je ne suis pas directement concernée, je n'utilise pas vraiment les e-mails, mais si demain à chaque fois que j'envoyais un texto on reversait 0,001 centimes à une organisation je ne vois ni en quoi ça me ferait me sentir utile ni en quoi ça pourrait bien être un problème. C'est utilitariste, voilà tout : c'est quelque chose qu'on fait de toute manière, autant que ça serve (et pareil pour le macdo, les courses ou les textos d'ailleurs).
    Au passage je ne saisis pas non plus en quoi les "bonnes actions" t'horripilent, c'est un peu comme si je disais que les gens qui font des crèpes m'horripilent quoi, tant qu'on ne te force pas la main qu'est-ce qui peut bien te pousser à être horripilée par ce que d'autres font ou ne font pas de leur temps/argent ?
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mwarf, tant pis, je trouvais ça hypocrite, ce genre d'actions où l'on fait sans rien faire.
    Mais c'est très bien, je ne dirais pas le contraire, si ça peut aider les gens, tant mieux.
    Simplement je ne sais pas, j'ai du mal avec la pensée "moraliste" qui dit : "donnez, donnez, c'est pour une bonne action" alors que dans les faits on se fiche de savoir où va réellement notre fric du moment que c'est estampillé "bonne action".

    Oui, c'était sans doute de la provocation. C'est bien, ça marche.

    Sinon oui Atsu c'est bien ça, c'est du recyclage. Mais moi je pars du principe que si l'on a vraiment envie d'aider les gens on ne fait pas de recyclage, on ne fait pas dans le "je fais ça de toute manière alors autant que ça serve". Non si l'on veut aider on fait des choses qui vont uniquement dans ce but. Mais voilà j'oscille entre l'idéalisme d'un humanisme élaboré, sincère, véritable, et une espèce de désintérêt pour tout ça parce que ça ne me concerne pas et que je ne vais pas faire semblant (a moins d'être habitée par un profond sentiment altruiste mais si c'était le cas je serai déjà en train de jouer de la guitare munie d'un nez rouge auprès des enfants qui souffrent).

    Lapidez moi !
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mais pourquoi ça partirait d'un besoin d'aider les gens ? Enfin pour moi utiliser ce programme, choisir le paquet de riz dont 0,05 centimes sont reversés à une assos, ne pas jeter ses papiers dans la rue ou proposer à quelqu'un qui galère de l'aider avec sa valise ça participe de la même logique : un pur réflexe de solidarité qui surgit avant même d'avoir réfléchi à ce qu'on va faire. Ce n'est pas un "besoin", je doute que ça donne bonne conscience à qui que ce soit. Ça ne coûte rien, on est dans l'escalier, on achète du riz ou on envoie des mails de toute manière, je ne vois rien d'hypocrite à en faire quelque chose d'utile pendant qu'on y est.. Et ça n'implique absolument pas qu'on se sente particulièrement concerné ni qu'on a envie d'aider les gens d'ailleurs.

    Pour ce qui est de se rendre "vraiment utile", honnêtement.. Dans les associations, parmi les bénévoles, on trouve tout autant de gens qui ont envie d'aider de manière purement altruiste que de gens à qui ça donne bonne conscience à bas prix et qui n'en ont pas grand chose à secouer au final que ça change ou pas les choses (et une petite partie pour qui ça serait carrément emmerdant que ça change quelque chose parce qu'il leur faut des gens à aider hé ho). Loin de moi l'idée de condamner le bénévolat hein, mais je crois qu'opposer de façon manichéenne le fait d'agir/le fait d'être utile de manière passive est une erreur, il y a de bonnes et de moins bonnes raisons dans tous les cas et les différents processus (le don, le bénévolat, le fait d'ajouter un programme à sa boîte mail) me semblent plutôt complémentaires.
     
Chargement...