Michelle Phan explique pourquoi elle a quitté YouTube, avec sincérité et émotion

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Marina, le 2 juin 2017.

  1. Marina

    Marina
    Expand Collapse

  2. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    Je fais partie des personnes qui l'ont suivi au début.
    Mais j'ai arrêté de suivre, je ne m'y retrouais plus.
    Elle était toujours bienveillante, mais commerciale et trop "parfaite".
    Je suis contente qu'elle se retrouve enfin.
    Je lui souhaite beaucoup de bonheur.
    J'ai grandi un peu grâce à elle : parfois en confrontation souvent - en détestant les jeunes filles-femmes qui se maquillent si bien, qui sont si jolies et que j'enviais tant, et souvent en bienveillance - parce qu'elle était toujours douce et drôle.
    Elle fait partie de ces gens qui m'ont influencé pour trouver ma féminité, mon féminisme et mon humanité. Un peu, ce n'est pas non plus un dieu :rire:, mais un peu.
     
    Thedreaming, Ceylaan, Nastja et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Aska

    Aska
    Expand Collapse
    “Vous voulez du courage ? Ayez déjà de la volonté.”

    J'adorais cette youtubeuse car elle faisait de magnifiques maquillages, c'est une vraie artiste (et surtout parce que j'arrivais à comprendre son anglais:yawn:). Puis elle semblait très humble et douce.
    Quand j'ai vu sa vidéo hier, j'avais remarqué pas longtemps avant qu'elle a été effectivement absente depuis un bout de temps sur Youtube et j'avais recherché les raisons. Perso j'ai vu comme quoi son lancement chez l'Oréal a été royalement foiré et que c'était ça qui a occasionné son départ.
    J'espère la revoir en tout cas dans d'autres tutos très bientôt... elle en a mis un hier dans un avion, mais ça ne me paraissait pas aussi intéressant qu'avant.
     
  4. JAK-STAT

    JAK-STAT
    Expand Collapse
    Je viens du ghetto daze

    C'est la première que j'ai suivi, et parmi celles qui font les plus beaux maquillage parmi les non-professionnelles (par opposition à Lisa Eldridge <3).
     
    Locke a BigUpé ce message
  5. Eros Thanatos

    Eros Thanatos
    Expand Collapse
    Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie

    J'ai l'impression qu'il y a de plus de plus de blogueuses / youtubeuses / influenceuses qui se remettent en question et émettent le souhait de retourner à des choses plus authentiques, moins commerciales ou "picture perfect". Je trouve que c'est une très bonne chose, car j'ai été assez déçue de voir au fil des ans les outils de communication passer de "moyen pour chacun-e de proposer quelque chose de nouveau et d'en faire profiter les autres" à "grosse machine à sous ultra-normée où les gens se confondent avec les produits, et les idées avec les publicités et qui n'a rien à envier à la télé (que je fuis depuis bien longtemps...)". Espérons qu'encore d'autres lui emboîtent le pas !
     
    Clarissa11, Thedreaming, Vanities et 9 autres ont BigUpé ce message.
  6. Luna-Frog

    Luna-Frog
    Expand Collapse
    "Il faut pas respirer la compote, ça fait tousser."

    @Eros Thanatos je te rejoins complètement. Et le phénomène ne concerne pas juste les youtubeuses beauté. Je suis des personnes sur insta très branchées déco, life style... Et l'autre jour l'une d'entre elle a parlé justement de ce dérapage : quand la volonté de renvoyer une image parfaite ronge ta vraie vie. Elle, son déclic, c'etait parce qu'elle avait refusé que sa fille accroche un poster dans sa chambre parce que ça collait pas avec la déco de sa maison... là elle s'est dit que ça partait trop loin.
     
    Elyden, Thedreaming, Tinou15 et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    @Eros Thanatos et @Luna-Frog : pour rebondir sur tout cela, on peut se poser plusieurs questions :
    Est-ce que ce phénomène est propre aux youtubeurs-ses, instagrameurs-ses de l'univers de la beauté-mode-déco-etc ou le retrouve-t-on dans d'autres domaines ?
    Est-ce une pression uniquement sur les femmes (cis, trans...) ou est-ce communément partagé par tous les genres confondus ? (Parce qu'on sait que les femmes sont soumis à une pression de l'apparence très (très) forte.)
    Est-ce que cela fait partie d'un phénomène plus global de quête de sens, de retour sur soi, de rejet des conventions (médiatiques, industrielles, sociales... )... ?
    Edit : cela semble proche du burn-out... Du coup, cela peut soulever tout un tas d'autres problématiques.
     
    Semeion et Miss Prism ont BigUpé.
  8. Biscotte Mulotte

    Biscotte Mulotte
    Expand Collapse
    Eperdument Amoureuse

    Il y a quand un même un truc que je digère mal avec ces """célébrités""" qui disent après coup réaliser que l'argent ne fait pas le bonheur et qui partent se ressourcer etc. C'est que je ne sais pas si elles réalisent que sans argent, elles ne pourraient pas faire de break comme ça et prendre du temps à elles pour se questionner, se chercher, se retrouver.
    Je ne dis pas que l'argent fait le bonheur mais clairement, ça peut te permettre de prendre soin de toi si tant est que tu réalises que tu en as besoin. Quand t'as pas une thune et que tu es mal... t'as juste aucune porte de sortie (ou c'est tout de suite bien plus difficile).

    Du coup, y a toujours ce truc qui me fait un peu grincer des dents quand des personnes qui n'ont aucun soucis financier se permettent de dire que l'argent n'achète pas / ne fait pas le bonheur. Je ne dis pas qu'elles n'ont pas raison. Je ne dis pas qu'elles ne sont pas légitimes de se plaindre ou d'être triste ou autres. Et je ne dis pas que ce n'est pas vrai.
    Mais ça me fait grincer des dents. Surement par jalousie hein. Je n'envie en aucun cas sa célébrité mais clairement, moi aussi j'aimerai "m'acheter du temps" (il me semble que c'est ce qu'elle dit, je ne suis plus très sur), en tout cas, j'aimerais prendre du temps, partir dans un endroit qui me plait, dans la nature, me ressourcer, prendre des cours de ce qui me plait etc. Ce serait tellement cool si tout le monde pouvait gérer ses problèmes comme ça :d

    (Je ne sais pas si je suis très claire dans mon message mais il n'y a aucune méchanceté :fleur:)
     
    Lualdi, Luna-Frog, Gunnm et 30 autres ont BigUpé ce message.
  9. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @TrustMe I'm a (al)chemist : d'une manière générale le problème des métiers du web c'est qu'ils sont récents et mal connus, et que les pionniers en la matière sont des gens qui ont plus ou moins mis les mains dans le cambouis et se sont démerdés tout seuls. SURTOUT ceux qui produisent du contenu artistique. C'est super d'être autodidacte hein, je le suis aussi, c'est pas le problème. Seulement quand ils ont commencé à gagner en notoriété, les marques leur ont sauté dessus en réalisant le filon tandis que le public s'est fait de plus en plus exigeant. Les youtubeurs humour par exemple comme Matthieu Sommet ou Antoine Daniel c'est leur public qui les a fait craquer (pas sur les mêmes problématiques, certes).

    D'ailleurs les youtubers qui "tiennent" le mieux (pareil pour les instagrammeurs et autres mais je connais mieux youtube) c'est ceux qui bossent en équipe, qu'on s'en rende compte ou pas en tant que spectateur. Pourquoi, parce que ces gens font tout leur contenu, déjà c'est balèze en terme de volume de travail de tout faire de A à Z. De fil en aiguille il a fallu que le rendu soit de plus en plus "pro", le fait-maison c'est un peu passé de mode. Puis, il a fallu gérer les marques, ainsi que le public. Et la tête pensante pour chapeauter et organiser tout ça c'est... encore le youtuber, ben oui. Rien qu'organiser ses rendez-vous, répondre à ses mails, effectuer certaines démarches (administratives notamment, imaginez la tronche de l'employé des impôts devant la première personne qui lui a demandé "il est taxé comment, mon YouTube money ?"), mine de rien ça peut représenter des heures de prise de tête.

    Je récapitule : on parle de gens qui ont commencé très jeunes (certains encore mineurs) à faire leur tambouille, sans se douter qu'une paire d'années plus tard, on leur demandera un niveau de plus en plus élevé dans tout ce qu'il fait, à savoir : auteur- interprète - réalisateur - cadreur - monteur son et image de son contenu (et j'oublie sûrement des trucs), PLUS community manager de son public sur différentes plateformes, PLUS directeur commercial de lui-même, PLUS secrétaire de...lui-même. Ça fait un total de sept métiers cumulés quand même et j'en oublie. Sur insta c'est le même délire, ils sont modèles/préparent la scène pour être photographiés (aucune idée de qui fait ça mais à tous les coups c'est un métier)/gèrent les marques et le public...

    C'est quasi tous des vingtenaires en plus, donc expérience pro limitée, temps pour apprendre limité, et en plus faut être à jour, la technologie évolue vite, investir dans du matériel... Et gérer toute ton activité. Tout seul. Avec souvent un job alimentaire à côté, comme si ça suffisait pas (on gagne pas tant que ça avec YouTube, en France ils ne sont qu'une poignée à se faire un vrai salaire avec). J'adore être indépendante mais il y a des limites.

    Moi ce qui m'étonne c'est pas de les voir craquer, c'est qu'ils tiennent aussi longtemps.
     
    Pink Bubble, Gunnm, OxsanaBCN et 22 autres ont BigUpé ce message.
  10. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    @Biscotte Mulotte
    Surtout que c’est un effet de mode tout comme les cadres qui se reconvertissent dans la pâtisserie ou la cuisine parce qu’ils veulent revenir aux "vraies" valeurs, aux "vrais/nobles" métiers.

    On est en pleine époque du « vrai » et les modes sont cycliques. :)


    Je suis en train de lire un Hercule Poirot d’Agatha Christie et les réflexions de certains personnages me font penser à celles de notre époque alors que 20 ans plus tard personne n’aurait pensé comme ça, et 40 ans plus tard ce sera revenu en force. :rire:
     
    Thedreaming, Freehug, Victoria Grace et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. Tankli

    Tankli
    Expand Collapse
    Punk bunny

    J'ai suivi Michelle Phan pendant des années et elle était très agréable à suivre d'une part parce que ses maquillages étaient superbes, d'autre part parce que sa diction est douce et impeccable.
    Sa dernière vidéo m'a émue honnêtement, ça me rappelle un peu celle d'EnjoyPhoenix, parce qu'elle met en lumière l'énorme pression que leur boulot exerce sur elles (comme ça a été dit précédemment, les youtubeurs et youtubeuses font tout en solo et c'est impressionnant !).
    Seulement les dernières minutes sont venues pourrir son joli discours sur l'argent qui ne fait pas le bonheur : sérieusement cette vidéo n'est ni plus ni moins qu'une pub pour sa marque EmCosmetics et c'est plutôt navrant. Moi j'entends "l'argent ne fait pas le bonheur mai allez dépenser le votre dans ma marque de maquillage". Hemmm... C'est l'hôpital qui se moque de la charité ? :erf:
     
    shae661, Thedreaming, Hellochicas et 5 autres ont BigUpé ce message.
  12. mistral

    mistral
    Expand Collapse

    Mouaiiis. Mon avis sera loin d'être impartial puisque je fais partie de celles qui avaient été grandement déçues par Michelle Phan : je l'avais beaucoup suivie à ses débuts et de manière un peu chauvine je trouvais ça super qu'une autre fille d'origine vietnamienne perce haha... mais peu à peu je me suis trouvée de plus en plus mal à l'aise devant ses vidéos qui lui donnait l'air très "fausse" et ses posts sur ses réseaux sociaux qui la montraient vraiment imbue d'elle même, totalement déconnectée des réalités :sad: J'ai suivi son différend avec Promise Tamang, ses embrouilles avec des followers où elle incitait de manière à peine voilée d'aller harceler des personnes ayant émis des commentaires négatifs sur ses vidéos... J'ai arrêté de la suivre finalement parce que je me rendais compte que ça revenait plus à du hate-watching qu'autre chose et que ce n'était pas sain.

    Récemment, un des autres trucs que je ne réussis pas à lui pardonner, ça a été de ne pas créditer les noms des artistes bossant sur son webcomic, et en parler de manière très évasive pour entretenir le flou selon lequel ce serait elle qui l'aurait réalisé de A à Z. Il a fallu attendre pas mal de commentaires sur plusieurs chapitres avant qu'elle ne décide enfin de placer les noms des artistes en crédit à la fin. Quelque chose du même genre était aussi arrivé sur ses vidéos make up, je me souviens de celle façon Dia de los muertos en particulier, où elle avait exactement reproduit le maquillage d'un dessin (ou d'une photo, je ne me rappelle plus, ça remonte à loin maintenant), et où elle effaçait tous les commentaires lui demandant de créditer l'artiste en envoyant un lien pour montrer la similitude flagrante, c'était vraiment littéralement le même look !
    En tant qu'illustratrice moi-même, voir qu'elle a ce genre de comportement et qu'elle se revendique artiste derrière, c'est quelque chose que j'ai vraiment du mal à digérer... ><

    Au final, j'avais pas mal d'espoirs en la lançant la vidéo, mais même là je l'ai trouvée assez fausse. Je pense que j'aurais préféré quelque chose de plus simple, plus sincère, elle seule face caméra comme Enjoy Phoenix, plutôt que cette nouvelle mise en scène super larmoyante de sa vie et ses malheurs (sachant que, bon, pour au moins un des procès, à un moment donné personne ne l'a obligée à voler et utiliser une musique sans autorisation... :/) qui a finalement l'air d'être plus un tremplin pour un énième lancement de marque qu'autre chose.
     
    OxsanaBCN, Thedreaming, Hellochicas et 5 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...