Mon stress post-traumatique suite aux attentats du 13 novembre 2015

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 16 mars 2016.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. issabill

    issabill
    Expand Collapse

    Grosse pensée pour cette Madz :fleur:
    Vous être très certainement nombreux dans cette situation...
    Je ne peux pas m'imaginer ce que tu as vécu. Mais je sais que, alors que je vis à Lyon et que je ne connais personne touché par cette tragédie, pendant plusieurs semaines, dès que j'entendais plusieurs sirènes de pompier en même temps je me sentais inquiète (situation fréquente : j'habite près d'un gros CHU...). Donc je comprends bien à quel point vivre ça de l'intérieur peut être choquant et traumatisant...
    Je ne sais pas si on peut s'en remettre tout à fait un jour... mais je te souhaite de retrouver une vie "normale"! Bon courage! :calin:
     
    Adios Badmoizelle, Théodolius et Casspinosaure ont BigUpé ce message.
  3. Sibérie

    Sibérie
    Expand Collapse
    -

    Bonjour,
    Nous n'avons pas vécu la même expérience: j'étais au Japon lors du grand tremblement de terre de 2011, revenue en France en urgence, puis retour au Japon et plusieurs visites dans les zones touchées par le tsunami. J'ai également été touchée par un stress post-traumatique (cauchemars, impressions que la terre tremble, et certitude que la fin du monde est pour bientôt). Je m'en suis sortie (en tout cas de la phase aigue), alors je me dis que peut-être que le bilan que j'en tire pourra t'aider ou t'inspirer un peu.
    D'abord, ne pas minimiser ce que l'on a vécu. Il y a eu des morts, des blessés, et quand on n'en fait pas partie, on a tendance à minimiser sa propre expérience et se dire qu'après tout, les autres ont vécu bien pire. Personnellement, c'est justement quand j'ai admis le fait que j'ai vu la mort en face, comme tu le dis si bien, ces quelques minutes de terreur où tu es convaincu de ta propre mort, que j'ai commencé à aller mieux. Mais je pense que tu es sur le bon chemin et bien suivie pour cela.
    Ensuite, pour réapprendre à vivre... je me suis dit, qu'au lieu de me culpabiliser d'être vivante, j'allais essayer de prendre les choses dans l'autre sens: toi, tu es vivante! Tu as survécu, tu survis, tu vis, tu es là pour vivre et profiter de tout l'avenir qui est devant toi. C'est la plus belle revanche que tu pourras prendre sur cet événement. Ne te culpabilise pas, ne t'en fais pas une mission, essaie peut-être juste, jour après jour, de réapprendre la beauté de la vie, tu es là pour en profiter avec ceux qui t'entourent. Tant de choses à découvrir t'attendent encore!
    Enfin, je sais que le traumatisme sera toujours là. Je vois bien que même si le temps fait son oeuvre, il en faut peu aujourd'hui encore, 5 ans après, pour le raviver. C'est un vrai travail de deuil qu'il faut faire: la blessure sera toujours là, elle sera simplement moins vive, moins handicapante. Mais inutile de se voiler la face, on n'oubliera pas.
    Je te souhaite plein de courage!
     
    Lenehän, MookieA, Babitty Lapina et 11 autres ont BigUpé ce message.
  4. Hellaraun

    Hellaraun
    Expand Collapse

    Hello :)
    D'abord je voudrais apporter un peu de soutien à cette Madz, même si elle se dit bien entourée. J'espère qu'elle lira les comms !

    Si quelqu'un peut lui faire remonter sinon... ( @Melissa ?)
    Ensuite, peut-être qu'elle fait déjà ça mais n'en a simplement pas parlé, donc je ne veux pas avoir l'air d'étaler ma science ou de minimiser le problème, mais elle peut essayer une psychothérapie. Il y a même plusieurs méthodes spécifiques pour traiter le PTSD avec la psychothérapie, l'EMDR par exemple. C'est important car le PTSD peut devenir chronique (la bonne nouvelle c'est que si elle en est à quelques mois elle peut l'empêcher !)
    J'ai trouvé peu d'infos sur des sites français mais l'armée américaine a mis plein de gros sous dans des programmes pour ses vétérans... et ce n'est pas que de l'écoute, c'est aussi plein de techniques de relaxation, de suivi psychologique ou psychiatrique. C'est en anglais mais (je me ferai une joie de traduire s'il le faut) ça donne plein de pistes pour la prise en charge ! Sur certains sites il y a même des programmes enregistrés qui proposent des exercices de contrôle du stress, spécifiquement en fonction des idées noires, de la peur, etc ! C'est dans l'onglet "PTSD coach online". Je n'arrive jamais à y accéder mais c'est peut-être que mon ordi buggue, ça vaut le coup d'essayer.
    http://www.ptsd.va.gov/
    http://www.ptsd.va.gov/apps/ptsdcoachonline/default.htm
    Sinon trouver un psychothérapeute pour empêcher l'évolution du trauma. Je suis à Nantes aussi, j'ai un trauma (différent mais j'ai cherché tous azimuts) et j'ai rencontré grâce à une Madz une psychothérapeute vraiment cool. Je serai ravie d'aider à mon tour.
    Désolée Laura si tu as déjà fait tout ça ! Beaucoup de courage et d'amour en tout cas :fleur:
     
    Soledad M., cailhin, Babitty Lapina et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Hellaraun

    Hellaraun
    Expand Collapse

    Désolée, j'insiste, mais :
    Laura, si tu me lis : ton PTSD est récent, tu peux t'en débarrasser !
    C'est quelque chose qu'on ne dit pas en France mais on le fait aux States ! Essaie différentes techniques et si un médecin/psy/etc te dit que ça ne peut pas se soigner, change et va voir quelqu'un d'autre. La France a un rapport difficile aux troubles psy et on continue à dire que des choses sont incurables quand dans d'autres pays on a réussi à faire progresser la prise en charge, parfois jusqu'à réintégrer socialement les gens, et sans médoc (exemple de l'autisme).
    Tu auras tes souvenirs, oui, toujours, mais tu peux sortir des crises de stress à répétition, tu peux apprendre à les bloquer, à moins en souffrir. Fonce !
     
  6. Valhou

    Valhou
    Expand Collapse
    Crois en toi !

    J'étais loin de Paris le 13 novembre et aucun proche n'a été touché (Merci !) mais malgré ça j'ai eu un pic de stress, entendre une sirène, un silence inhabituel, un bruit un peu fort (surtout la nuit) ou ne serait-ce qu'un atmosphère un peu étrange. J'ai eu peur surtout la nuit, merci à mon chéri qui m'a prêté une peluche tortue pour me rassurer =) Première fois dans un cinéma aussi. On s'est installé prêt de la porte d'entrée mais j'ai voulu m"installer plus prêt de la sortie de secours, ça m'a rassurée. Je pense que nous sommes nombreux/ses à avoir développé des petites névroses, manies qui nous rassurent. Mais pour cielles qui l'ont vécu de prêt j'espère sincèrement qu'ielles sont soutenu.es et aidé.es parce que ça doit être bien pire. Il n'y a pas de honte à recevoir de l'aide. Plein d'amours ! :hugs:<3
     
    Adios Badmoizelle et Théodolius ont BigUpé.
  7. -June-

    -June-
    Expand Collapse
    Do it with passion, or not at all.

    Cet article est important pour toutes les personnes touchées de près ou de loin par un syndrome post-traumatique...
    Et dieu que les victimes sont mal renseignées !!

    J'ai moi même subi un syndrome post traumatique violent suite aux attentats de Janvier (j'y ai perdu un de mes très proches). Par chance, j'ai été orientée dans les deux mois qui ont suivi vers une psychologue spécialisée en EMDR, et j'ai bien fait d'aller la bas...
    C'est une thérapie difficile, mais terriblement efficace. Pour ma part, ça a été réglé en plusieurs séances. Ma mère, qui a subi un traumatisme très, très violent, suit encore cette thérapie.

    C'est vital d'aller consulter quelqu'un de compétent pour traiter ce genre de symptômes. Il faut aider le cerveau à "traiter" l'information : ça ne veut pas dire qu'on oublie, bien au contraire, Ca permet au cerveau de "débloquer" sur cet évènement qui l'a totalement traumatisé à tel point qu'il revit tout ça en boucle, sans cesse.

    Les symptômes classiques sont les importants troubles du sommeil (pour ma part je me réveillais à 4h du matin avec des crises d'angoisses terribles qui me suivaient jusqu'au petit matin), mais aussi une sensation d'indifférence totale, comme si tout ça ne me touchait pas. J'étais vidée de pas substance, plus rien ne m'intéressait, impossible de me concentrer, de lire, regarder une série, je faisais tout pour éloigner l'évènement de moi.
    Ma mère à l'inverse ressassait sans cesse et en parlait des heures et des heures en boucle, en ressassant toujours les mêmes phrases.

    Bref, je ne sais pas si j'ai le droit (si ce n'est pas le cas faites moi signe et je supprimerais), mais ce site est une bonne source d'infos sur l'emdr : http://www.efpe.fr/

    SI il y a des madz qui veulent en discuter, ma boîte mp est ouverte :fleur:

    Et courage... C'est normal d'être au fond de l'eau après des évènements pareils. Mais ce n 'est pas irréversible
     
    cailhin, MookieA, Babitty Lapina et 5 autres ont BigUpé ce message.
  8. Tricoti-tricota

    Tricoti-tricota
    Expand Collapse

    J'ai également eu des retours très positifs de l'EMDR.
    En tout cas plein de courage à toi et merci beaucoup pour ce témoignage poignant.
     
    Adios Badmoizelle, Fraise Chantilly et -June- ont BigUpé ce message.
  9. CowMyGod

    CowMyGod
    Expand Collapse
    La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît.

    Tellement de soutien pour cette Madz' <3

    Le frère de mon copain était au Bataclan le 13 novembre, heureusement il a réussi à s'enfuir sans être blessé. Les jours suivants, le choc s'est peu à peu atténué et la vie a repris à peu près son cours. Mais au mois de décembre, j'ai commencé à être hyper tendue. Tout me stressait, je me sentais débordée alors que je n'avais pas franchement plus de choses prévues que d'habitude. L'idée de ne pas trouver de cadeaux de Noël pour ma famille me mettait dans un état de panique qui me donnait mal au ventre (le truc ridicule) et j'ai chopé un état grippal. Je suis allée chez mon médecin, et bim, j'ai fondu en larmes devant elle, j'étais épuisée psychologiquement et physiquement.
    Elle m'a prescrit de l'homéopathie contre le stress et pour mieux dormir (je précise que je n'allais pas très bien, mais que j'étais loin de vivre ce que vit cette Madmoizelle) et j'ai repris du poil de la bête. C'était plus un coup de mou, mais quand j'ai mis le doigt sur ce qui l'avait provoqué (le stress d'avoir failli perdre un proche et le choc des attentats), ça m'a déjà fait du bien.

    Ma situation est loin d'être celle de cette Madz', mais je voulais juste dire que j'espère vraiment qu'elle ira mieux rapidement. Ce que j'ai vécu n'était pas marrant, alors j'ose à peine imaginer ce qu'elle doit vivre au quotidien. Je lui envoie toutes mes ondes positives ! :calin:
     
  10. Wrapsody

    Wrapsody
    Expand Collapse
    Try to deal with life

    Salut,
    Je vis à peu près la même chose que toi, sauf que je n'étais pas à Paris lors des attentats, mais depuis, je ne supporte plus de sortir, de me retrouver dans la foule, je vérifie toutes les issues de secours, je vis dans un stress permanent à l'idée qu'il se passe quelque chose, je fais crise de panique sur crise de panique et je sursaute aussi au moindre bruit fort.
    Depuis peu, je consulte une psy pour éviter que ça me dépasse, pour éviter de perdre le contrôle, ça essaie de s'arranger, mais c'est comme une boule d'angoisse qui ne cesse de grossir et qui me faire perdre toute relativité.
    Je me sens seule face à ça, peu de gens comprennent ou minimisent.
    Je suis censée allée à un concert le 25 Mars, je ne pourrais pas y aller.
    Ca fait du bien de voir qu'on est pas seul(e)s.
    Merci d'avoir partagé ton témoignage, ça m'a fait du bien.
    Bon courage à toi, tu n'es pas seule. <3
     
    #10 Wrapsody, 16 mars 2016
    Dernière édition: 16 mars 2016
  11. peggyara

    peggyara
    Expand Collapse

    J'étais à République ce fameux dimanche.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    En tout cas courage à toi! Un pote s'en est sorti indemne physiquement du Bataclan,il enchaîne les concerts comme avant le 13 et compte bien voir les Eagles une 3eme fois cette année :):disco::danse::rockon:
     
    Babitty Lapina a BigUpé ce message
  12. Bl0ndie

    Bl0ndie
    Expand Collapse

    J'habite à Nation au milieu des divers événements de l'année 2015. Je suis maman de 2 enfants dont une petite fille en maternelle.
    Le matin de Charlie Hebdo, ma fille était en sortie scolaire boulevard Richard Lenoir... Le jour de l'hyper casher, elle faisait partie des écoles confinées... je ne savais pas quand j'allais récupérer ma fille et ce jour là ils recherchaient la compagne du terroriste. Je voyais et entendais non stop les hélicoptères et voitures de secours/police. J'ai récupérée ma fille complètement stressée. L'ambiance dans l'école était surréaliste. Pas un bruit de parents pas un mot, personne ne se bousculait mais les larmes coulaient sur les joues de certains parents.
    Le soir du Bataclan, au moment où j'apprenais ce qui se passait quelques centaines de mètres plus loin, j'expliquais à mon mari mon stress de cette année d'autant plus que j'ai perdu ma grand mère en août. J'ai fait une sorte de crise de tétanie et le samedi malade j'en étais malade, penser à ces victimes au Bataclan que je connais très bien pour y avoir vu plusieurs concerts. Un des bars touchés se trouve juste en bas de mon ancien appartement. Les enfants sont accueillis à l'école par des militaires ou la police. Impossible d'oublier ce qui s'est passé.
    Depuis, je panique à la moindre sirène de voiture, ou bruit d'hélicoptère.
    J'ai vu une psychologue car je suis devenue hypocondriaque et complètement flippée pour la vie et la santé de mes enfants. Mais j'ai arrêté les séances : trop cher et j'allais de plus en plus mal, je faisais des cauchemars que mes enfants mourraient... Je n'avais aucun mal à expliquer mon mal être mais la psychologue ne m'apportait rien de plus que mes discussions régulières avec mes proches avec des cauchemars en plus...
    Début décembre, je suis allée à un concert à Bercy : je regardais les sorties proches, guettais le moindre fait suspect. Mais malgré tout je me suis sentie revivre ce soir là, j'ai profité d'être en vie.
    Lire ces témoignages m'aident à me sentir moins seule, merci... ♡
     
    MookieA, Babitty Lapina, Terra Incognita et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...