« More women » dénonce la sous-représentation des femmes dans différentes industries

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Naya Ali, le 8 octobre 2015.

  1. Naya Ali

    Naya Ali
    Expand Collapse

  2. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    @Annlee L'organe politique dont tu parles est La cour suprème qui est un élément important du fonctionnement du gouvernement étatsunien!
     
    Maia Chawwah, Daredevil., Anera et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Micro-K7

    Micro-K7
    Expand Collapse
    Pintes de thé et heures de glande

    C'est assez dingue de voir la différence de ligne éditoriale d'un même magazine dans différents pays. Elle UK publie régulièrement des contenus super chouette dans ce genre alors qu'on n'imaginerait même pas Elle France se proclamer féministe :dunno:

    Au fait @Naya Ali , je crois qu'il y a eu un petit bug au moment de l'insertion de la vidéo dans l'article, elle commence automatiquement quelques secondes avant la fin :lunette:
     
    Daredevil., Anera et Castette ont BigUpé ce message.
  4. Androgyny

    Androgyny
    Expand Collapse
    I am also an alien.

    Effarant de constater à quel point les femmes sont minoritaires dans beaucoup de domaines importants... Nous avons encore un long chemin à parcourir.

    @Annlee Ton information est inexacte, car la Cour Suprême américaine n'est pas composée que d'hommes, elle compte 3 femmes parmi ses 9 membres. Ceci dit, c'est loin d'être une situation égalitaire...
     
  5. Androgyny

    Androgyny
    Expand Collapse
    I am also an alien.

    Je m'excuse, j'ai mal formulé dans la précipitation :sweatdrop: j'aurais dû dire "cette info"

    Cependant le parallèle que tu as évoqué est tout à fait juste. Merci pour le lien vers cette citation très intéressante ;)

    Je rêve du jour où les femmes seront autant représentés que les hommes dans tous les domaines, y compris les plus hautes fonctions de l'état...
     
    Siriusly Shark a BigUpé ce message
  6. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    C'est un peu hors-sujet ; mais j'apprends une langue où il y a une particule pour spécifier le féminin, et rien pour spécifier le masculin (c'est l'espéranto). Et c'est quand même sexiste et injuste envers les femmes : ça veut dire que l'universel, c'est le masculin, et que le féminin est forcément quelque chose de spécifique qu'il faut préciser, sinon par défaut c'est masculin. Ca invisibilise les femmes en les positionnant comme des exceptions.

    De manière générale, je ne crois pas qu'il y ait de langue qui soit injuste envers les hommes (dans le sens qui discrimine, parce qu'elle est injuste en leur donnant des avantages indus) parce que les langues reflètent les sociétés dans laquelle elles existent, et pas une n'est vraiment sympa envers les femmes, en fait.
     
    Maia Chawwah et Anera ont BigUpé.
  7. Loulalilou

    Loulalilou
    Expand Collapse
    j'ai un grain de folie qui a poussé dans ma tête, je danse, je danse, je danse

    Pour rebondir sur le débat en cours, effectivement, plusieurs grands axes à l'origine de discrimination dans le travail des femmes:
    - un de confiance en elles : plusieurs études ont montré que les filles atteignent un pic de confiance en elle à 7 ans, puis cela diminue face aux messages de la société (entourage, films, pubs, etc), contrairement aux garçons. Par suite, elles demandent moins de promotions et d'augmentation de salaire. Eduquer les filles de manière à conserver leur confiance en elle peut déjà aider.
    - un de sélection: plusieurs études ont également montré qu'un groupe majoritairement masculin aura tendance à sélectionner un candidat masculin (c'est un principe de socio, observé sur le terrain). J'illustrais ailleurs qu'une règle oblige maintenant les jury de la recherche à être mixte paritaire, et cela a fait remonter le nombre de chercheuses féminines là où cela a été mis en place;
    - les rôles genrés: dans beaucoup de familles la charge domestique et familiale est sur les épaules des femmes majoritairement. Si tu dois être à 17h30 devant l'école pour récupérer Kévin ou Marie-Louise, c'est ton collègue Jean-Bernard qui aura la promotion.
    Edit: avec combo possible des deux: le recruteur qui va parier sur le risque maternité de la nana (j'ai une copine à qui on a déjà demandé en entretien si elle voulait un bébé... :facepalm:. alors qu'en plus son mec envisagerait bien d'être père au foyer, comme quoi...)
    Autrement dit, briser le plafond de verre demande une action sur plusieurs fronts et envisageable dans la durée avec une composante éducative forte.

    sur le thème de la langue, c'est rigolo, parce que c'est l'Acdamie française qui a fixé la fameuse règle "le masculin l'emporte sur le féminin", avant, les accords se faisaient sur la règle de proximité :)
    Et il existe un neutre dans plusieurs langues aussi.

    Edit: avec notamment l'avis de ces "charmants" messieurs:
    En 1651, Scipion Dupleix, historien français, lance le mouvement et écrit dans son ouvrage Liberté de la langue française dans sa pureté :
    « Parce que le genre masculin est le plus noble, il prévaut tout seul contre deux ou plusieurs féminins. »
    En 1675, l’abbé Bouhours, aussi grammairien, historien et écrivain, en remet une couche :
    « Lorsque les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l’emporte. »
     
    #7 Loulalilou, 9 octobre 2015
    Dernière édition: 9 octobre 2015
    MissMachine, Anera, Hyoid et 3 autres ont BigUpé ce message.
  8. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    @LorelweiBackSnow Ca construit une situation où le genre masculin représente l'humanité toute entière (chez les humains (j'ai été tentée de dire "chez les hommes" pour te montrer avec un exemple); ça se décline pour les animaux, et tout ce qui est genré : le genre mâle désigne l'espèce toute entière).

    C'est un peu, comme si pour représenter l'humanité, on ne mettait que des photos de groupes d'hommes (des mâles) pour représenter les hommes (les humains) et qu'on précise, quand c'est vraiment nécessaire, que quand il le faut, que certains de ces hommes sont des femmes - du coup on ne le fait que quand on a besoin, et au final on ne mentionne l'existence des femmes que pour certains sujets spécifiques à la féminité. Sinon, tout le reste du temps on vit tranquillement en mettant un signe égal entre hommes = humains.

    C'est en ce sens-là qu'ajouter un terme spécifique pour parler des femmes tout en gardant le masculin comme générique universel invisibilise les femmes et pas les hommes en fait.

    Et oui, le genre féminin ce n'est pas la même chose que la femme - mais les deux sont liés dans les représentations qu'on s'en fait. Il n'y a qu'à voir les mots qu'on utilise: pour désigner le genre grammatical dont on parle, on utilise un adjectif formé sur le mot femme. Et à parler de genre féminin c'est aussi de la vision des hommes et des femmes à travers le langage dont on parle.
     
    Maia Chawwah, Daredevil., Anera et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. Daredevil.

    Daredevil.
    Expand Collapse
    I should be an archer because all my aros ace

    @Yennefer de Vengerberg Pour le système allemand et lae président-e, en fait lae président-e n'a aucun pouvoir exécutif là-bas, c'est un peu l'ambassadeur de l'Allemagne et c'est tout. Un de ces seuls pouvoirs est de proposer un-e chancelier-e :hesite:
     
    Maia Chawwah a BigUpé ce message
Chargement...