Neuf récits d'avortements se croisent pour former un émouvant tableau

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 15 juin 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    #1 Anouk Perry, 15 juin 2017
    Dernière édition par un modérateur: 19 juin 2017
  2. Mukru

    Mukru
    Expand Collapse

    Mais qu'est ce que je l'aime Marinette !
     
    HarryJoe et Sinistre Lombric ont BigUpé.
  3. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    Mon dieu ce que j ai eu envie de pleurer en regardant cette video..je me dis que j ai eu plus de chances que d autres..mais j ai vraiment eu mal au coeur pour cette femme qui a subit des violences du personnel et qui n a pas eu le courage d avorter une seconde fois..j espere sue malgre tour elle a su accueillir cet enfant
     
    Kounette, Pattatouille, Freehug et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. LovelyLexy

    LovelyLexy
    Expand Collapse

    Euh le troll sur la page FB de l'article, y'a moyen de le bannir, @Anouk Perry ?
     
  5. OxsanaBCN

    OxsanaBCN
    Expand Collapse

    C'est tellement bien que l'on en parle de plus en plus, les gens trouvent ça tabou et ça ne devrait pas l'être. J'ai du faire un IVG moi même il y a deux ans en Espagne et je ne sais pas si la mentalité est vraiment différente mais les gens étaient vraiment gentil avec moi. J'ai eu quand même le droit à la blague du médecin "Au moins vous n'êtes pas stérile"

    Le seul point négatif était l'explication, on m'a dit que ce serait sous anéthésie locale et que je pouvais donc manger mais en fait non et ils ont du me faire une semi anesthésie. J'avais peut être mal compris avec mon niveau d'espagnol mais c'était vraiment pas une partie de plaisir. Mais je suis ravie que personne ne m'ait jugé, ait essayé de m'en dissuader etc.. Et je n'ai maintenant aucun mal à en parler, je trouve que ça devrait être normal, on a fait une boulette, la capote peut craquer, notre contraception peut ne pas bien fonctionner et autre, mais ce n'est pas notre faute, ce n'est pas la faute de l'homme ni de la femme. Tout le monde devrait en parler librement.
     
    Petite-fleur, Kounette, Freehug et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Cette chialade :tears:
    Pour une fois, je vais partager et faire la chasse au troll sur mes internets privés :attaque:
     
    LovelyLexy a BigUpé ce message
  7. Destiel Mok´

    Destiel Mok´
    Expand Collapse
    Les autres y disent comme ça qu’elle est trop belle pour moi...

    Je fais parti des gens ui tombent enceinte malgré des mesures prises.Première fois j'avais pris direct la pillule du lendemain mais malheureusement ça n'a pas marché. Ayant la chance de vivre aux Pays Bas j'ai vécu un IVG "non événement". Sans drama ni banalisation, avec un psy qui dit à une gamine de 24 ans (j'étais une gamine à cet âge la) précaire, célibataire et encore en proie à des soucis psychologiques que oui elle fait bien de prendre cette décision et que elle a la vie devant elle. Elle m'a même fait un high five en mode "you go girl!". Puis l'anesthésie générale de confort (on m'a proposé locale ou générale), un moniteur qu'on me cache volontairement parceque je n'ai pas besoin de voir son cœur et un suivi 1 mois plus tard pour prescrire un contraceptif adapté.
    Ca fera 6 ans en Novembre, j'attend encore le traumatisme mais je crois qu'il n'y en aura pas. En avril j'ai fait encore plus fort et suis tombée enceinte sous stérilet, le contexte est pas du tout le même, la thérapie est passée par la, je ne suis plus une gamine célibataire ni précaire donc le choix est différent mais oui j'avais un stérilet. Et quand on m'a fait ma première écho ce que j'ai vu à l'écran n'avait rien d'humain, même pas un frémissement, c'était une petite masse informe de 1mm.
     
    Loutrinel, Shadowsofthenight et LovelyLexy ont BigUpé ce message.
  8. gumnut

    gumnut
    Expand Collapse

    Même aventure pour mon copain et moi : tombée enceinte sous stérilet il y a un peu plus de deux ans... en Australie (oui oui, j'aime bien un petit twist inattendu), et dans un état où ce n'est pas officiellement légal (Nouvelle Galles du Sud). Les méthodes ne sont clairement pas les mêmes qu'en France (d'après les récits de mes copines qui sont passées par là), et j'ai du aller en clinique privée et spécialisée IVG et payer $800 de ma poche ou sinon, j'allais devoir faire un A/R en France juste pour ça -> bcp plus cher + devoir expliquer à l'entourage ce que je foutais là pour 4 jours - et j'en avais pas envie). J'ai eu la chance d'éviter tout le drama que certains soignants peuvent faire : prise de rdv le jeudi soir, rdv le samedi matin à 8h, sortie à 11h. Les conditions m'ont parues assez étranges et froides avec une ambiance "à la chaîne" et peu - voire pas du tout - de bienveillance au niveau du personnel. Heureusement, j'ai été super bien entourée par mes amis et mon partenaire sans ce moment aurait pu être bien plus traumatisant. Ce qui m'a le plus marqué au final lors de ce moment, ca a été l'anesthésie générale (ma première et sans rdv check up au préalable) - j'ai mal vécu le fait d'être comme "morte" pendant un temps - n'avoir rien vu, senti, avoir été bougée et manipulée sans m'en rendre compte. Un peu rock'n'roll mais je ne regrette pas du tout ma décision - je suis heureuse de pouvoir vivre dans des pays où j'ai le choix d'avoir un enfant ou non, et quand.
     
    Shadowsofthenight et LovelyLexy ont BigUpé.
Chargement...
Sujets similaires
  1. Dow
    Réponses :
    3
    Affichages:
    1203
  2. Lézieunoirs
    Réponses :
    2
    Affichages:
    2997
  3. creamm
    Réponses :
    3
    Affichages:
    425
  4. Youpiah
    Réponses :
    2
    Affichages:
    1874